News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Casimir Oye Mba et Jean Eyeghe Ndong s’ajoutent sur la liste des retraites princières

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 8 Mars 2013 à 13:37 | Lu 3394 fois

La situation scandaleuse des retraites princières de Divungui Di Ndingue, Chambrier, et Ogouliguendé avait déjà été présentée comme hautement hémorragique et dispendieuse pour le budget de l’Etat gabonais.



Gabon : Casimir Oye Mba et Jean Eyeghe Ndong s’ajoutent sur la liste des retraites princières
Mais voilà que cette saignée du budget de l’Etat s’étend également aux retraites dorées et princières des anciens premiers ministres que sont Léon Mebiame, Casimir Oye Mba, Paulin Obame Nguema, Jean François Ntoutoum Emane et Jean Eyeghe Ndong, qui raflent chacun 75 millions de francs CFA par an au titre de la dotation budgétaire affectée à leur cabinet personnel respectifs d’ancien Premier ministre de la République.

Ce montant se distingue de leur pension de retraite à proprement parler, qui normalement devrait être comprise dans la rubrique des « ministres retraités », à l’instar de la rubrique « députés retraités » pour la pension des anciens présidents de l’assemblée nationale ; à savoir, dans le cadre du régime spéciale des retraites des membres du Gouvernement et du Parlement.

Cette pension d’ancien premier ministre à retraite serait de l’ordre de 65% des émoluments qu’ils percevaient pendant qu’ils étaient en service ou en activité, soit 65% d’environ 10 millions de fcfa par mois, soit 6,5millions de fcfa par mois. Ce qui fait un total de 78 millions par an de pension de retraite et un total pour chacun des anciens premiers ministres de 153 millions de fcfa. Lorsqu’on ajoute les 75 millions affectés au cabinet de ces messieurs.

Cet état de droit est ni plus ni moins qu’un dédoublement de pensions de retraite sans fondement théorique, ni nécessité en matière de retraite, vu que ces personnalités ne sont plus en service ou en activité. De plus, il n’est pas apparu dans l’histoire de l’Etat gabonais que les autorités en place aient confiés des missions en Province ou à l’étrangers à d’anciens dignitaires de la Républiques : anciens vice présidents ; anciens présidents de l’assemblée nationale ; anciens premiers ministres.

Et ces dignitaires n’ont été convoqués que dans le cadre de concertations politiques. Une fois à l’initiative de Rose Francine Rogombé, alors Président de la République par intérim. Une autre fois à l’initiative du Président Ali Bongo Ondimba. Ces sollicitations rares ne semblent pas du tout justifier ces traitements qui en réalité correspondraient par leurs rubriques à des personnalités toujours en activité.

Au point qu’on se demande à quoi servent des frais de missions et de déplacement, des fournitures de bureau d’environ 50 millions à un ancien premier ministre en cessation d’activité ? Rien du tout. C’est de la saignée budgétaire aux dépens d’autres postes budgétaires plus utile.

De même, la dotation pour « locations et bâtiments » divers ne s’explique nullement pour des personnes qui sont déjà propriétaires connus de maisons et autres villas et bâtiment R+ sur la place. Le montant annuel de la dotation est de 12 millions par an est donc inutile.

D’où, la question de la raison profonde de ces retraites princières dont les montants ne semblent pas reposer sur le nécessaire que sur l’arbitraire. Il apparait ainsi que ces montants faramineux visaient et visent encore à inciter ces personnalités à la retraite politique, car avec de tels traitements, elles n’ont plus intérêt à courir derrière la députation, les mairies et les sénatoriales où elles gagneraient bien moins.

Mais ce fondement politicien est profondément injuste comparativement aux pensions d’autres personnalités et hauts commis et fonctionnaires de l’Etat qui percevraient en guise de pension de retraite au plus le 1/ 10 des allocations de retraites d’ancien vice président, anciens président d’assemblées nationale et ancien premiers ministres.

Du reste ces dépenses budgétaires futiles ne correspondent pas au contexte de redéploiement du budget de l’Etat vers plus d’investissements donc vers plus d’économie et moins de politique. C’est semble t-il le nouveau paradigme qu’a nettement tracé le Président Ali Bongo Ondimba. Il serait donc dans l’ère du temps que le régime de l’émergence se départisse de ces pratiques et privilèges de l’ancien régime.

Infosgabon

Vendredi 8 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3394 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par ANUS le 29/03/2013 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une retraite c'est une retraite. C'est pas rétro-actif. Si Ya Ali veut changer, ça ne les touchera plus mais bien son Raymond Ndong Sima. Mais il ne fera pas car il sait qu'il donne déjà des salaires mirobolants à ses amis émergents qui sont au Sénat, à l'Assemblée nationale. Si on veut faire la chasse au gaspillage c'est pas là. C'est un gran de sable dans un océan de magouille.

25.Posté par Vive le Gabon le 12/03/2013 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un Budget est une prévision de recettes et de dépenses. Les dépenses ne sont exécutées et payées qui si les conditions de leur réalisation sont réunies.

Essayons donc d’analyser le budget des anciens premiers ministres :
4101 Salaires journaliers – Libreville 0000 Libreville 5 652 000
5119 Locations – bâtiments divers 0000 Libreville 12 000 000
5419 Fournitures de bureaux diverses 0000 Libreville 1 248 000
5459 Produits alimentaires divers 0000 Libreville 14 752 000
5471Carburant – véhicules de fonction 0000 Libreville 3 000 000
5711 Frais de missions au Gabon 0000 Libreville 7 000 000
5712 Frais de missions hors du Gabon 0000 Libreville 10 000 000
5721 Frais de déplacements missions au Gabon 0000 Libreville 7 000 000
5722 Frais de déplacements hors du Gabon 0000 Libreville 15 000 000
Total : 75 652 000

Les Frais de carburant (3.000.000 Fcfa), les produits alimentaires divers (14.752.000 Fcfa) et les fournitures de bureau (1.248.000 Fcfa) pourraient constituer un complément de revenu pour les anciens premiers ministres, soit 19.000.000 Fcfa par mois, donc 1,6 millions de Fcfa par mois environ.

Les salaires journaliers (5.652.000 Fcfa par an, soit 463.500Fcfa par mois) servent au paiement du personnel domestique mis à leur disposition et payé par la Direction du Budget au titre de la main d’œuvre non permanente de l’Etat (chauffeur, femme de ménage, cuisinier, etc.).

La location de bâtiment permet à chaque ancien premier ministre de louer des bureaux (12.000.000 Fcfa/an, soit 1.000.000 Fcfa/mois) payes par le Budget de l’Etat. S’il ne loue pas de bureau, cette dépense ne sera pas exécutée.

Les frais de Mission et de déplacement à l’étranger obéissent à la même logique. Si l’ancien premier ministre doit effectuer des Missions à l’étranger, elles seront payées sur ces crédits budgétaires. S’il n’effectue pas de mission, ces crédits budgétaires ne seront pas consommés.

Au vu des montants en question, on pourrait se demander ce que voudrait prouver cet article. Mais au vu de l’actualité récente sur IK, on s’en doute un peu…
Pour mémoire, les frais du carburant de la Présidente de la Cours Constitutionnelle au titre du même budget 2013 sont de plus 140 millions de Fcfa :
5471Carburant – véhicules de fonction 4103 AC Cour Constit 93 976 575
5472Carburant - véhicules divers 4103 AC Cour Constit 47 632 200

En conclusion, le maximum que coute est ancien Premier ministre au Budget de l’Etat gabonais est inférieur au Carburant qui est payé par le même budget au Président de la Cour Constitutionnelle.

24.Posté par keur-de-pic le 11/03/2013 08:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
E.Ndong et C.O Mba ne volent cet argent c'est ce ki leur revient de droit,et puis s'il supprime cette retraite a qui cela profiterait-il encore si c'est Pas aux Demons pdgistes.

23.Posté par Kouralepet le 10/03/2013 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Eux au moins ils ont bossé....." quel est leur bilan ? .... "Eux au moins ils ont bossé ".... combien de logements sociaux ont-ils sortis de terre ? Comme il a déjà été dit sur ce site, il ne s'agit pas d'un problème de personne mais de statut .Tous les anciens premiers ministres qui ont assisté à l'effondrement de l'économie Gabonaise ne sont pas voleurs lls ne font que percevoir ce qui a été prévu par loi.. Maintenant qu'ils sont dans l'opposition et qu'ils sont pour la paix et la justice sociale du pays, sont ils prêts à participer à un débat national , faire des propositions afin que ce problème de retraite doré soit règlé une fois pour toute ?
"Eux au moins ils ont bossé" et ils n'ont pas volé comme leur ministres.........

22.Posté par N'Nsa le 10/03/2013 10:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lola a raison, eux au moins ont travaillE ou si vous voulez, ils ont essayEs de travailler pour le pays. Mais par contre vouloir les mettre dans le meme panier que Sylvia ou Patience, je dis non. Elle n'ont juste que couchee avec un Bongo, et puis c'est des milliards qu'elles recoivent en guise de cadeau annuellement.
Qu'ont fait les dizaines de fils et de petits fils de OBO, pour avoir ces millions par mois? Rien, si ce n'est le fait qu'il soit mentionnE "Bongo" ou "Ondimba" dans leur passport..
Que vivement vienne la CNS. Ils cracheront jusqu'au dernier fcfa cet argent..

21.Posté par Lola le 10/03/2013 06:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eux au moins ils ont bossé. Mais la pension d'une ancienne épouse d'un chef de l'Etat divorcée s'élève à combien ? A des banques dévalisées, des terrains expropriés, des marchés accordés à des entreprises fictives, des biens mals acquis, des milliards bradés chaque année pour rien !

20.Posté par Vraiment le 09/03/2013 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SHIPOMAR! BONGO = VOLEURS, MAFIEUX, MALADES, COMPLEXES...

19.Posté par aaaaa?????? le 09/03/2013 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Leur retraite peut au moins avoir une explication, ils ont travaillé. Par contre, il y a une chose que les gabonais n'en parlent pas: chaque enfant de bongo omar ondimba perçoit une allocation de 2 millions par mois versée par l'Etat gabonais. Après tout ce que leur père leur a laissé en héritage: des comptes garnis, des maisons; des sociétés; des immeubles et j'en passe, pour quelle raison l'Etat gabonais leur verse cette argent? Pourquoi???? Faites le calcul, omar bongo ondimba avait plus de 50 enfants, plus les petits enfants, multiplié par 2 millions par mois. Et par an on aura quelle somme???? A vous de calculer. Je commence à croire que ce pays appartient au bongos ondimba, car des situations qui pourront choquer d'autres dans ce monde, au Gabon, on trouve cela normale.

18.Posté par OYANE ONTETE le 09/03/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hééééééé ouiiiiiiii JEN ou CAM la CLASSE NE SONT PAS ALLER QUÉMANDER CES RETRAITES PRINCIÈRES ET JE CROIS QUE C'EST LE POUVOIR EN PLACE QUI FIXE LE TAUX QUE CHACUN DOIT PERCEVOIR .SOYEZ TRANSPARENT ET FAITE LA LISTE DES SALAIRES ET LES RETRAITES DE TOUS ET ON VERRA QUI GAGNE PLUS QUE QUI? AU LIEU DE VOULOIR DÉTOURNER LES PLANS DES GABONAIS QUI VISENT A SE DÉBARRASSER DES IMPOSTEURS COMME ALI OJOUKOU ONDIMBA ,ACCROMBESSI ET LES AUTRES SORCIERS VAMPIREUX DE LA REP. UNE SEULE ET UNIQUE SOLUTION LA CNS ET JE PENSE QUE SI ON FAIT LA PRESSION AU POUVOIR FRAGILISE DE DEMON OJOUKOU ALI , ET NOUS SOLLICITERONS L'AVIS DE L’OPINION NATIONALE ET INTERNATIONALE, QUI A DÉJÀ DÉBUTER AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE ET LES GABONAIS DE LA DIASPORA POURRONT EMBOITER LE PAS AVEC L’ÉTÉ QUI S'APPROCHE ,C'EST L’OCCASION OU JAMAIS DE FAIRE DES RÉUNIONS ET UN CALENDRIER POUR RÉCLAMER LA CNS. MANIFESTONS NOUS UN PEU POUR UNE CAUSE COMMUNE QUI EST LA TENUE URGENTE DE LA CNS.

17.Posté par tarchidime le 09/03/2013 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que reprochez-vous à MM. JEN et à CAM-La -CLASSE,simplement de percevoir ce qui leur revient de droit qui, disons-le avec force ne constitue que des broutilles au regard de ce que le clan au pouvoir détourne constamment tous les jours? Gageons simplement que si les personnalités citées refusent un seul instant de ne pas percevoir leurs dûs, ceux-ci, croyez-moi et vous le savez pertinemment, vont se retrouver dans les poches de ces puissants rapaces de la république. Le problème tel que vous le posez se situe ailleurs. Les personnalités que vous citez nommément ne sont pas aller voir Ali Bongo ou son gouvernement quémander quoi que ce soit. C'est plutôt une loi qui leur confère ces droits. Je conviens cependant qu'il faut tout revoir dans le cadre de la redistribution des revenus,du sommet des gouvernants jusqu'au technicien de surface. Et cela ne peut venir de la volonté de ceux qui nous gouvernent qui éprouvent une phobie maladive de perdre leurs privilèges, mais de la seule volonté du peuple souverain. D'où la nécessaire tenue d'une C.N.S.

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...