News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Cameroun : Quatre morts et plus de 3 000 expulsés

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 10 Juin 2011 à 10:31 | Lu 6597 fois



Gabon - Cameroun : Quatre morts et plus de 3 000 expulsés
Frontière Cameroun-Gabon. 2 000 camerounais et 1 000 ouest-africains ont violemment été refoulés du site d’exploitation d’or de Minkebe par l’armée gabonaise.

Laurent Menyengue, jeune camerounais de 30 ans, a connu une mort atroce. Les éléments des bérets rouges, forces d’élite de l’armée gabonaise ont dessiné la carte du Cameroun sur son dos à l’aide d’un couteau.

Le camerounais a rendu l’âme sur le champ, indique Jean Lazare Ndongo Ndongo, sous-préfet de l’arrondissement de Djoum. Toujours d’après cette autorité administrative, un nouveau né, venu au monde pendant que sa mère parcourait la distance de 200 km dans la forêt pour fuir les agresseurs, est également décédé quelques heures seulement après sa naissance. Michel Wangso, l’un des rapatriés rencontré ce jeudi, 09 juin 2011, témoigne avoir vu un ressortissant nigérien décéder des suites de noyade dans le fleuve Ayina, alors qu’il tentait de traverser cette frontière naturelle entre le Cameroun et le Gabon.

Michel Wangso raconte que le corps du nigérien a été emporté par les eaux du cours d’eau. Quatrième mort, un ressortissant malien. Le même Michel Wangso affirme qu’il est décédé des suites de fatigue. Il n’a pas pu parcourir à pied, dans la forêt, les 200 km entre le lieu de la persécution et la frontière camerounaise.

Outre ces cas de décès, les sinistrés rencontrés ce jeudi, 09 juin 2011, racontent que des centaines de Camerounais, en particulier, ont été victimes des pires sévices corporels à eux infligés par des militaires gabonais. D’après le sous-préfet de Djoum, le comité de crise a recensé près de 2 000 sinistrés camerounais et 1000 ressortissants du Sénégal, Burkina-Faso, Niger et du Mali. Mais, il y’en avait plus, car beaucoup de personnes sont passées ailleurs et n’ont pas été recensées. Les expulsés recencés et autres ouest-africains ont été évacués de Djoum vers leurs familles ou représentations diplomatiques par des camions réquisitionnés par les autorités administratives du Cameroun.

D’après les autorités camerounaises, le renseignement leur est parvenu le 31 mai 2011. Les informations faisaient état de ce que le gouvernement gabonais avait décidé de concéder l’exploitation de l’or du site de Minkebe à de nouveaux investisseurs, pour une exploitation moderne. Une décision qui n’a pas été du goût d’une certaine Angèle, de nationalité congolaise (Rdc), principale exploitante artisanale du site. La dame de fer mobilise ses ouvriers, soit plus 8 000 personnes, pour s’opposer à la décision des autorités gabonaises. Face à cet affront, les autorités gabonaises optent pour la manière forte.

Les bérets rouges, corps d’élite de l’armée gabonaise, sont déployés sur les lieux. Ils somment la population de Minkebe de libérer le site dans 72 heures. Mais avant même l’expiration de l’ultimatum, les militaires gabonais se livrent à des actes de violence sur les populations. Torture, pillage et viol. Priss de panique face à cette tournure des événements, camerounais et ouest-africains se jettent en brousse dans une périlleuse aventure, à savoir parcourir plus de 200 km à pied dans la forêt pour se sauver.

Jérôme Essian

http://www.quotidienlejour.com/pointe-du-jour-/6891-quatre-morts-et-plus-de-3-000-expulses

Vendredi 10 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 6597 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

98.Posté par frandzi le 17/06/2011 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Melen: si tout le monde pensait comme toi je pense que l on eviterait d elargir un debat aussi simple et claire a annalyser.
D ailleur les autorités gabonnaise demante toute forme d exaction commisent pas l armee Gabonaise ce qui me rassure a savoir alors d ou sort cette histoire de celui qui se fait dessine la carte du cameroun sur le dos. Si les autorites disent vrai je pense que les seul fautifs sont ces orpailleurs, mai sdans le cas contraire je craind qu il s agisse la de quelque chose de plus complique qui veut commencer dans la sous region.
@Dunzi : l ambassadeur gabonais a aussi fait allusion a ce braconnage orchestre par les etrangers dans cette zone et je suis a 100% contre ce genre d agissement.

97.Posté par Melen le 16/06/2011 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bizarre les commentaires qu'on peut lire ici. Il faut analyser la situation avec recul et froideur. Le Gabon est un Etat indépendant et un Etat de droit. Il a donc la liberté de décider qui doit rester sur son sol. Le faire n'est pas synonyme de xénophobie ni d'entorse à l'intégration. Mais ça doit se faire dans le respect des lois et règlements nationaux et internationaux, les décisions internationales étant primordiales. Si les orpailleurs de Minkebe exerçaient dans l'illégalité, il était du devoir de l'Etat de les y chasser et de les traduire devant les juridictions compétentes, qu'ils soient gabonais ou étrangers (en règle ou pas). Mais en le faisant, l'Etat devait s'assurer que les déguerpis bénéficiaient de leurs drois humains et que leur intégrité physique était respectée. Aucun pays au monde ne peut accepter l'exploitation illégale de ses richesses. Et si les exploitants illégaux étaient en plus de ça en situation irrégulière au Gabon, il était du devoir de l'Etat de les reconduire aux frontières ou de les incarcérer au Gabon pour entrée irrégulière sur le territoire national. Je suis gabonais et véritablement panafricainste. Je vis depuis 12 ans hors du Gabon mais en Afrique. Nous autres africains devons apprendre à respecter la loi si on veut progresser. Les torts ici sont donc partagés et chacun doit assumer sa part de faute.

96.Posté par DUNZI le 16/06/2011 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'ils nous tues tous les éléphants comment allons nous mettre en place une politique touristique attractive?

Moi je ne suis pas pour une intégration ou ne respecte pas les réglés des pays membres.

95.Posté par frandzi le 15/06/2011 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Snow : voici pourquoi je pense que tu ne devrais pas criandre ce qui c est passe en CI,lit cette article tu apprendra que le passeport cemac fut aussi un moyen d intergration regional :

http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3941

94.Posté par Snow le 13/06/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ngone a écrit:

Je vous comprends parfaitement et je partage votre inquiétude, mais je persiste à penser qu'il y a d'autre moyens à la disposition de l'état gabonais pour réguler ce genre de problèmes tout en respectant les droits humains les plus élémentaires, ou alors on laisse faire contre bakchich pour ensuite agir comme des barbares.?

Je sais du moins qu'un gendarme a eu sa vie sauve grâce aux villageois de Minkébé avant que le renfort n'arrive. Pourtant ce dernier accompagné de deux autres étaient juste allés demander aux orpailleurs d'arrêter l'exploitation anarchique de la mine selon l'ultimatum que les autorités gabonaises leur avaient donnés. Donc si réellement un homme s'est vu dessiné la carte de son pays sur son dos, je pense que c'est suite au traitement qu'ils ont fait subir au gendarme.

93.Posté par Snow le 13/06/2011 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ngone,

C'est clair qu'on a toujours besoin des autres. Même les USA, la première puissance de ce monde ont besoin des étrangers, ce n'est pas le Gabon qui faillira à la règle; c'est aussi ça le concept de mondialisation. Est-ce pour autant qu'on doit accepter n'importe quoi sur son territoire?

Vous ne faites que m'interpelez sur le respect de la dignité humaine. Pour vous le militaire gabonais n'est-il pas un être humain qui mérite aussi un minimum de respect de la part des civiles? Trouvez-vous normal que des individus, qui en plus de rentrer clandestinement exploiter les richesses d'un pays se permettent de tout sur des militaires d'un Etat souverain?

Rendez-vous un peu au Cameroun ou même en Europe, faire ce que les étrangers font au Gabon. Et on verra si vous reviendrez dans votre en bon état.

Si Bongo était trop laxiste d'accepter de tout et de rien c'est du passé. A présent, on doit tout faire pour que certaines pratiques de la part de certains étrangers mal intentionnés prennent fin, sinon nous allons tout droit au mur.

De plus, ne croyiez pas le Gabon n'aurait rien fait si ceux qui étaient impliqués dans l'exploitation anarchique de la mine de Minkébé étaient des occidentaux. Nous avons tous appris le licenciement de certains occidentaux racistes envers des noirs dans les entreprises pétrolières au Gabon. Je me rappelle même d'un escroc français qui s'est fait écroué au Gabon.

Enfin, comme vous êtes la sainte marie prête à tout, allez-y acheter une partie de terre dans laquelle vous accepteriez n'importe qui.

92.Posté par Ngone le 13/06/2011 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Snow a écrit :

"C'est-à-dire certains africains profitant de leur hospitalité, ont formé une rebellion pour mater des autochtones afin de prendre le pouvoir chez autrui. Tu comprends finalement pourquoi j'essaie de ramener l'exemple de la CI sur le Gabon qui commence aussi être envahi par les camerounais et d'autres étrangers mal intentionnés."

Je vous comprends parfaitement et je partage votre inquiétude, mais je persiste à penser qu'il y a d'autre moyens à la disposition de l'état gabonais pour réguler ce genre de problèmes tout en respectant les droits humains les plus élémentaires, ou alors on laisse faire contre bakchich pour ensuite agir comme des barbares.?

91.Posté par Ngone le 13/06/2011 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Snow a écrit :
Or nombreux sont des dizaines des milliers des camerounais qui empruntent des ambarcations de fortune pour se rendre clandestinement au Gabon dans l'espoir de trouver un emploi afin de pouvoir vivre. Et dans ces conditions si l'Etat gabonais se laisse faire, on ne sera pas loin de vivre ce que nous avons connu en CI. C'est-à-dire certains africains profitant de leur hospitalité, ont formé une rebellion pour mater des autochtones afin de prendre le pouvoir chez autrui. Tu comprends finalement pourquoi j'essaie de ramener l'exemple de la CI sur le Gabon qui commence aussi être envahi par les camerounais et d'autres étrangers mal intentionnés."

Sans oublier les maliens, les nigériens, les sénégalais, les nigérians, les congolais, les libanais, les français, les chinois, les..., les ...Mon pauvre Snow, tu n'es pas sorti de l'auberge hein ?lol Le Gabon se trouve bien au centre du continent africain et a besoin de ses voisins tout autant qu'ils ont besoin de lui. Votre vision uniquement économique de la situation vous aveugle. Bien que vous ayiez raison sur certains points, vous vous fourvoyez en ignorant la dignité humaine. Je suis bien du Gabon ne vous en déplaise, même si au delà des frontières hérités du partage de l'Afrique par les vautours, je ne sais plus trop. De part et d'autre d'une frontière, comment en être sûre ? Je parie que comme mes interventions ne vous plaisent guère, vous allez vite me renvoyer au Cameroun ? au Congo ? au Sénégal ?... Mais qu'importe.



90.Posté par DUNZI le 13/06/2011 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eu oui Monsiuer l'Amoiste, chassez le naturel et il revient au galop,
Comme quoi on peut pas faire semblant d'avoir changé ou être démocrate.

Je me demande même si lui meme n'est pas un bosniaque j'ai tellement rencontré ces gens là l’étranger avec les passeport GABONAIS.

D'ailleurs des qu'ils sont à l’étranger ils ne mangent plus le gari sur la même table nous.

Quand il s'agit de l’intégrité de notre nation il n'y a pas débat. Le Gabon n'est pas la cour du roi Peto.

89.Posté par DUNZI le 13/06/2011 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eu oui Monsiuer l'Amoiste, chassez le naturel et il revient au galop,
Comme quoi on peut pas faire semblant d'avoir changé ou être démocrate.

Je me demande même si lui meme n'est pas un bosniaque j'ai tellement rencontré ces gens là l’étranger avec les passeport.

D'ailleurs des qu'ils sont à l’étranger ils ne mangent plus le gari sur la même table nous.

Quand il s'agit de l’intégrité de notre nation il n'y a pas débat. Le Gabon n'est pas la cour du roi Peto.

1 2 3 4 5 » ... 10
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...