News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - CNS : Lancement des inscriptions pour la conférence nationale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 10 Décembre 2012 à 11:03 | Lu 2103 fois

Selon les organisateurs plus de 250 personnes ont été enregistrés, le samedi 8 décembre, à l’occasion du lancement, par le mouvement «Ça suffit comme ça», des inscriptions pour la conférence.



Gabon - CNS : Lancement des inscriptions pour la conférence nationale
L’ouverture solennelle des inscriptions pour l’organisation de la conférence nationale souveraine, lancée aux ONG, associations et formations politiques, il y a bientôt un mois, par le mouvement «Ça suffit comme çà», a eu lieu le samedi 8 décembre au siège de l’ONG «Publiez Ce Que Vous Payez» à Libreville.

Selon les organisateurs, un peu plus de 250 inscriptions ont été enregistrées à cette occasion. Au titre des personnalités publiques qui se sont inscrites, on compte le pasteur Ernest Tomo (ancien candidat à l’élection présidentielle de 2005 face à Omar Bongo), des hiérarques dissidents du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), le docteur Alphonse Louma (président de l’ONG Agir pour le Gabon), Marcel Libama, cacique du collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) et Jean-Pierre Rougou, vice-président de l’Union nationale, le parti interdit de Zacharie Myboto qui devrait s’inscrire durant la semaine, selon des membres de sa famille politique. Naturellement, on notait la présence des leaders associatifs, organisateurs de la manifestation, Marc Ona Essangui et Georges Mpaga, tandis qu’un message vidéo du Dr Bruno Ella Nguema a été projeté au compte du discours de la Convention de la diaspora gabonaise (CDG).

Dans son allocution de circonstance, Jean-Pierre Rougou a décliné la pensée de sa formation politique quant aux assises nationales invoquées : «tout ce que nous voulons faire pour rendre notre pays plus stable, nos institutions et notre économie plus performantes dépend aujourd’hui du dialogue politique à travers la Conférence nationale souveraine qui, par la redéfinition des principes et valeurs républicains, devra aboutir à la reformulation du cadre institutionnel et démocratique. Le dialogue plutôt que la confrontation. En vérité (…) ceux qui refusent la conférence nationale souveraine sont les Gabonais qui mangent trois fois par jour, les Gabonais qui sont bien logés, les Gabonais qui vont dans les cliniques ou partent se faire soigner à l’étranger, les Gabonais qui ont plusieurs revenus, les Gabonais qui ont des pays de rechange. En vérité (…) ces 2% de Gabonais là ne doivent plus bloquer tout le Gabon en imposant leur caprice, leur amateurisme, leur incompétence et leur diktat à tout un peuple. C’est pourquoi nous disons il faut aller à la conférence nationale souveraine.»

Un discours pas si éloigné de celui prononcé par Marc Ona : «Notre objectif, loin des intentions qu’on nous prête, n’est pas de faire un coup d’Etat constitutionnel. À l’évidence, les Gabonais ne se reconnaissent plus dans les autorités qui les gouvernent. Il s’agit d’offrir un cadre pour rendre au peuple sa souveraineté pour qu’il exprime et fasse ses choix de vie. C’est au peuple de dire ce que sera son avenir et avec qui il le fera. Ce peuple n’est ni pédégiste, ni d’opposition. Il s’agit du Gabon dans son ensemble et dans sa diversité.» Selon l’éminent membre du mouvement «Ça suffit comme çà», cette première journée a permis d’enregistrer «90 associations et ONG, 20 syndicats et 10 partis politiques. Et 159 personnes (experts). Nous intégrons les confessions religieuses dans les associations et ONG.»

A cette cérémonie de lancement devrait succéder une campagne de sensibilisation visant à pousser un maximum d’associations et partis politiques à s’inscrire. Le pasteur Ernest Tomo a offert la cour de son église, «pouvant contenir 2000 personnes», où seront organisés, chaque samedi, des rassemblements «pour faire le point».

Dans un communiqué publié la semaine dernière, la société civile impliquée estime, qu’au terme de quelques mois d’observation, que l’idée de conférence nationale souveraine, «a recueilli l’adhésion de plus de 85% de la population nonobstant l’autisme du pouvoir actuel». Et d’indiquer que la grand-messe demandée depuis des mois est la «seule voie pacifique pour canaliser toutes les frustrations et le contentieux ô combien lourd de ce régime, afin d‘instaurer un État de droit et de démocratie vivante dans le consensus et l’unité nationale.»


Gabonreview

Lundi 10 Décembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2103 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par LA SOUFFRANCE DU GABONAIS le 11/12/2012 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers compatriotes,
La situation économique et sociale à laquelle le Gabon se trouve aujourd’hui interpelle ses fils et filles de l’intérieur comme de l’extérieur.
Le PDG qui gère le Gabon depuis 45 ans a montré suffisamment ses limites :
Absence criarde des logements sur tout le territoire nationale
Absence des hôpitaux et des médicaments
Absence des routes bitumées
Paiement des maigres salaires qui datent des indépendances dans la fonction publique
Absence de travail à l’intérieur du pays. On enregistre plus de 400 000 chômeurs au Gabon (25 % de la population)
Suppression à la sauvette des bourses d’études à nos enfants
Vol à ciel découvert des deniers publics sur le budget régalien
Recrudescence du banditisme et multiplication des bavures policières
Prolifération de la franc-maçonnerie (GLG, GRE, GLS, Rose croix, Rotary club, Christianisme Céleste, GLF) et multiplication des autels de la franc-maçonnerie (Bouity Missoko, Bouity fang, Bouity dissoumba, djiobi, etc …)
Dilapidation des richesses nationales sur des forums bidon et des voyages à tout bout de champs
Abondance des hummers sur le territoire nationale (4000 échantillons à 100 millions pièce)
Nomination franc-maçonnique aux postes de cadre dirigeant (chef de service, DG, DGA, DC, DCA,SG, PR, Gouverneur, Maire, préfet, etc …).
Nomination des étrangers aux postes stratégiques.
Répartition inéquitable des postes de cadres dirigeants entre toutes les ethnies ou entre toutes les provinces (discrimination)
Découpage électorale inégale entre les provinces du Gabon depuis 1967
Vols des excédents budgétaires de 2008 (600 milliards) et de 2012 (400 milliards)
Abondance des biens mal acquis à l’intérieur tout comme à l’extérieur du pays
Abondance des éléphants blancs
Modification abusive de la constitution par le chef de l’état
Utilisation d’un faux acte de naissance par le chef de l’état
Gouvernement par des effets d’annonces
Gestion opaque des ressources minières, pétrolières et du bois
Refus manifeste du développement de l’agriculture au Gabon pour créer des emplois en milieu rural comme au Cameroun et en Cote d’ivoire.
Refus de création des mutuelles de santé pour prendre en charge la partie des frais non couverts par la CNSS ou la CNAMGS.
Non poursuite des auteurs des crimes économiques et rituels
Voyage en classe première des membres de famille des dignitaires du PDG
Financement du PDG sur le budget de l’état
Financement de la famille d’Omar Bongo sur le budget de l’état
La liste est longue :-/
Chers compatriotes, appliquons la stratégie de Macky SALL au Sénégal pour chasser de façon démocratique les bongos de la prédation des richesses du Gabon.
Concrètement il s’agit de mettre en place un candidat unique de l’opposition en 2016, celui-ci sera issue d’une primaire de l’opposition de tout bord.

23.Posté par bouka le 11/12/2012 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Frère Mengara,

Je me le permets, parce que bien étant natif de Port-Gentil, affilié par la mixité de la liaison de mon père et ma mère aux ethnies NKomi, Oroungou et Baloumbou de l’Ogooué Maritime, que vous êtes mon Frère. Peut être même par filiation tribale, mais indéniablement parce que nous sommes tous des enfants du Gabon.

Tout ceci pour dire que j’ai visualisé ton intervention à la rencontre d’Atlanta. Je me permets ici de féliciter la cohérence dans l’exposé de la thématique et félicité ici la conclusion : l’Insurrection.

Pour ma part, l’insurrection tout comme la conférence nationale souveraine ne sont rien d’autres que des mécanismes de résolution d’incompris, quand, le pouvoir ou le leadership s’animalise comme s’est le cas aujourd’hui.

Vous pouvez observer vous-même, que le Peuple détenteur du pouvoir souverain ne nous suit pas.

Le ‘’Peuple souverain Intelligent’’ observe malheureusement le retour de son ‘’leadership’’ à l’état de primitif.

Il nous renvoi alors à la simplicité d’une anecdote qui dit ceci : Quel différence fais tu entre un fou habiller, poursuivi par une personne saine?

Frère Mengara, je te rappel ta qualité de ’’Peuple souverain Intelligent’’. De Digne Gestionnaire des erreurs commises.

L’arrivée calamiteuse de Monsieur Ali Bongo Ondimba, relève de nos propres turpitudes. Il s’agit de nous réunir ’’Peuple souverain Intelligent’’ pour ramener quelques un de nos frères égarés dans le giron de ’’Peuple souverain Intelligent’’.

Je me porte garant, pour couvrir tous les frais de voyage, pour toi et les gabonais de la diaspora qui souhaiteraient effectuer, le déplacement de Libreville, pour rencontrer le Président de la république Ali Bongo Ondimba autour d’une plate forme concertée :

Le Comité National pour la Reforme des Institutions de l’Etat. (Voir le lien PDF)

Tu m’excuseras de t’écrire par l’intermédiaire d’un @Post sur le site gabonlibre car je n’ai pas ton email, d’une part et que d’autre part, tu as toujours prôné la vérité. Par conséquent cette démarche s’inscrit dans la Vérité.

La crise politique actuelle que vie notre pays, va bien entendu au-delà de la dichotomie antagoniste démocratique, majorité/opposition ou celle qui oppose, messieurs Ali Bongo Ondimba et André Mba Obame.

‘’L’exercice de la politique dans notre Pays ’’Peuple souverain Intelligent’’ exclu totalement le sacrifice d’un de ses enfants’’.

Dans l’attente, reçois mon email : boukarabenkogo@msn.com

Salutations fraternelles

Michel Bouka Rabenkogo

22.Posté par Okomi Kolanga le 11/12/2012 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QU'EST CE QUI SE PASSE DANS NOS TÊTES POUR QUE NOUS SOYONS DES GENS IRRESPONSABLES, INCAPABLES DE S'ENTENDRE POUR PRENDRE DE BONNES DÉCISIONS SUR L'AVENIR DE NOTRE PAYS?
CE QUI SE PASSE AU GABON EST IMPOSSIBLE AILLEURS ET NOUS LE SAVONS TOUS. MAIS, SOMMES-NOUS LE PEUPLE LE PLUS BÊTE DU MONDE?

21.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 11/12/2012 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marc Ona et ces amis qui disent avoir ouvert les inscriptions en vue de la Conférence Nationale Souveraine font le jeu d'Ojukwu Bongo et de son système mafieux dont ils bénéficient d'importantes largesses financières par Bilé-bi-Nzé et consorts interposés. Nous avons commencé à amasser des preuves irréfutables de leur criminelle duplicité dans à travers leur petite radicalité affichée et les confusions intelligemment entretenues, dont les sorties opportunément maladroites de Marc Ona à Mitzic sur l'Unifang; sujet qui n'était pas à l'ordre du jour de sa tournée anti-OLAM. Nous connaissons maintenant ses complicités avec AREVA, le pétrolier Total qui souille à répétition dans un silence de temple djobi ou vaudou les côtes gabonaises; et les raisons pour lesquelles l'Ambassade des USA au Gabon a rrêté le soutien financier à son activisme davantage financier qu'environnemental ou écologique. Ces dossiers sont très explosifs, car il y a eu en jeu (et détournés) des centaines de millions de francs cfa. De plus, le fondamentaliste de Boko Haram à la sauce Ojukwu Ondimba vient de perdre un financement de plus de 6 milliards de francs cfa. Il sait de quoi je parle, et il sait ce pourquoi ce financement lui a été retiré au dernier moment. Il en est furax, d'où ses agitations hystériques de ces dernières semaines.

Une Conférence Nationale Souveraine, en effet, voudrait que les détenteurs du pouvoir, l'opposition et la société civile s'assayent et conviennent des règles du jeu et des objectifs à atteindre; à moins qu'elle ne soit imposée de force au pouvoir. Aucune de ces hypothèse n'est pas réunie en ce moment au Gabon. A quoi serviront donc les listes de Marc ONA et consorts, sinon d'identifier les vrais opposants au régime des Bongo/ Ojukwu? Plus tard, il communiquera ces listes à son copain Bilé-bi-Nzé pour des reprimandes exemplaires qui pourront finir par dissuader les opposants véritables les plus téméraires. Pendant ce temps, il roule sur l'or avec tous les soutiens financiers obscurs qui lui parviennent, tout en faisant semblant d'être modeste. Sa dernière descente à Paris, nous le savons maintenant, avait, entre autres, pour objectif de vendre son produit nouveau à ses amis de RFI et de la cellule africaine de l'Elysée. Ce produit nouveau, lointain originaire d'Oyem comme lui, s'appelle OYE MBA Casimir, depuis qu'il a décidé de passer Mba Obame par pertes et profits.

Marc ONA est de la race de Gaston Mayila et Moulomba, des gens qui croient qu'il suffit de parler plus fort que tout le monde pour être crédible; alors que leur stratégie, ce faisant, est de dissimuler leurs complicités avec le régime. Il suffit de visiter la page facebook de cet homme pour se rendre à l'évidence qu'il a certainement des troubles psychologiques que seul son égo surdimensionné, selon lui, peut calmer. La seule chose qu'il n'ait pas encore mise en vedette, ce sont ses toilettes et son papier hygiénique. C'est tout de même troublant pour un homme de 50 ans qui veut diriger le Gabon. Depuis que son nom figure dans la liste d'une agence bidon énumérant les hommes ayant beaucoup d'influence en Afrique, listes au demeurant sur laquelle ne figurent pas les vrais hommes d'influence de notre continent, Marc Ona rêve d'un destin inter-planétaire, au point où il croit que ses désirs sont des ordres; et ses paroles des oukazes qui s'imposent à tous comme des résolutions du Conseil de (d'in)sécurité de l'ONU.

Pour ceux qui ont l'habitude de me lire ici, je suis un opposant résolu au régime d'Ojukwu et sa légion étrangère. Mais après avoir examiné soigneusement les attitudes contradictoires de Marc Ona depuis quelques mois, j'ai cherché à comprendre. Je me suis donc mis en quête d'informations. Ma collecte est impressionnante, car des missiosn diplômatiques à certaines agences d'informations, j'ai rassemblé "du blé" sur le bonhomme. Que les Gabonais sachent que le parano Marc Ona vendra très chères à Ojukwu et à son système les listes qu'il confectionne en ce moment et qui ne sont d'aucun intérêt pour l'innévitable CNS. Il faut arrêter de tromper le peuple avec une agitation stérile au sens politique de l'intérêt général, mais très fertile au plan des rentrées financières individuelles. Oui, le moment arrive, et il est sur le point de se produire, où ce régime de criminels héréditaires sera mis dehors avec tous ses complices. Que donc personne ne croit que les actions sournoises menées pour la diversion resteront impunies.

Si Marc Ona ou un de ses taliban boko-haramisé lisait ce post, qu'il réponde et je souhaite qu'Ona Marc s'explique sur tout ce que je dis ci-dessus.

20.Posté par ndong mba le 11/12/2012 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lire accréditerz et non accréditerait

19.Posté par ndong mba le 11/12/2012 03:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
erreur il s'agit du post 15

18.Posté par ndong mba le 11/12/2012 03:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 16, juste vous dire que la supériorité démographique n'est pas synonyme de superiorité intellectuelle, car votre post, qui donne envie de vomir le confirme.

Et malheureusement avec ce raisonnement vous accrediterait la thèse selon laquelle les autres ethnies n'aiment pas les Fangs, ce qui est faux. Vous etes un repoussoir de votre propre ethnie par la betise qui sort de vos meninges.

A toutes fins utiles, les statistiques sur les Fangs sorties tout droit de votre imagination infertile et non fertile,, n'ont d'égal que votre stupidité et votre inculture. Juste une question, puisque pour vous c'est le Fang l'incorruptible, le plus fort, l'homme de tous les superlatifs, pourquoi n'ont ils pas evincés Bongo Omar depuis 40 ans de règne?

N'est ce pas ces Punu et ethnies du sud qui ont tenté de le renverser à plusieurs reprises? Pour votre gouverne, je vais vous faire une petite révélation: Bongo Omar préferait une alliance avec les FAngs parceque les frères Fangs allaient lui sussurer à l'oreille que seuls ses frères du Sud étaient toujours à l'origine des coups d'état et des tentatives de coups d'états et qu'il vallait mieux maintenir cette alliance avec les Fangs qui n'étaient jamais impliqués dans ces tentatives de prise de pouvoir.

Omar était très sensible à cette vérité et c'est justement le changement de cette alliance par le fils qui doit en effet faire gemir quelques uns.
Au Rwanda, 85% de la population est Hutue, contre 15% des Tutsi, ce parallèle vaut son pesant d'or. A méditer cher frère Ethnocentriste au raisonnement abject et d'une autre époque. Si tenté serez vous un intellectuel en herbe, je ne vous conseillerai ni la médecine ni l'éducation, de peur de vous voir devenir Docteur des horreurs expérimentant des théories du IIIème Reich.. Prenez si vous le pouvez une carte au Front National s'ils veulent d'un pauvre Noir comme vigile.

17.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 10/12/2012 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
post 16,

A vous lire, j'ai eu l'impression de deviner derrière, l'inspiration des deux homos qui sèment la division entre Gabonais, pour mieux confisquer notre souveraineté nationale. Prendre argument de la supériorité démographique des Fang pour justifier votre argumentaire emprunt d'une xénophobie des plus dégoûtantes, revient exactement à tourner à l'envers le "TSF selon Nzouba-Ndama". De mon point de vue, "Tout Sauf un Fang" ou "Tout Sauf un Bilop" désigne la même thèse "accro-à-l'imbécilité" ! Et rien que pour ça, votre proposition est indigne d'un Gabonais !!!

16.Posté par STRATEGIE ELECTORALE DE 2016 AU GABON le 10/12/2012 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse au poste 14 ndong mba minko
Cher monsieur, n'ayez pas peur des fangs. Le problème est qu'ils sont les plus nombreux au gabon. On cache leur nombre depuis 1967! Ils sont les seuls capables d'obéir aux mots d'ordre de vote en langue vernaculaire. Les punus sont des marionnettes manipulables avec des tee shirts. mais les fangs sont impertubables quelque soient les cadeaux qu'ont leur apporte. En fait les fangs feront 50 % de la population gabonaise en 2016.
c'est sur eux qu'il faut miser et non sur les punus qui sont diversiffiés vili baloumbou eshira etc ...
Typiquement il s'agira de mettre en place une election primaire au sein de l'opposition. Le candidat qui sortira de là affrontera le candidat naturel. le tour sera joué. Ce candidat unique de l'opposition sera capable de convoquer une vraie conférence nationale souveraine.
L'insurrection de Mengara daniel ne peut pas prospérer au Gabon car il ne prend pas en compte dans sa réflexion, la présence des bases militaires francaises au gabon dont le rôle est de protéger les investissements consentis par les occidentaux au gabon. Une rébéllion sera matée dès son apparition par les avions de chasse ...akié!

15.Posté par Zoom le 10/12/2012 20:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi les photos sont des zoom ? Mais pour qu'on ne voit pas que y'a pas foule. Quelle escroquerie .,..

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...