News & Infos Utiles...


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Bongo, Gabon, France

l'info réelle 7J/7 - La Révolution LVDPG le Dimanche 26 Juillet 2009 à 14:56 | Lu 389 fois



Gabon : Bongo, Gabon, France
Vous qui soutenez Ali Bongo et son groupe, posez vous les bonnes questions. Si vous le soutenez par logique ethnique (c'est notre frère téké, obamba), regardez les intérêts que protège Ali Bongo. Vous et votre famille, bénéficiez-vous réellement des avantages qu'il protège ?

Si vous le soutenez par conviction politique (c'est notre camarade du PDG), êtes vous seulement actionnaire dans les multiples sociétés d'Ali et de ses amis ?

Si vous le soutenez pour avoir de l'argent, voyez à quel point se sont des miettes qu'il vous donne.

Après la lecture de l'article ci-dessous, si vous repondez NON à toutes les questions précédentes, alors rejoignez dignement vos frères gabonais et votez pour l'opposition mais surtout votez utile. Votre Gabon est aussi notre Gabon.

Voilà ce que protège Ali Bongo Ondimba et certains affairistes gabonais et etrangers.

Saviez vous que la Directrice du cabinet présidentiel, Pascaline Bongo représente l'Etat au conseil de plusieurs grandes entreprises de la place - notamment Total Gabon, dont elle est la vice-présidente - aux côtés de Fidèle Ntissi, trésorier payeur général et ancien directeur du cabinet privé du chef de l'Etat. Pascaline est aussi présidente de Gabon Mining Logistics (Bolloré) et administratrice de BGFIBank, Ceca-Gadis et Pizo Shell. Son frère, Ali Bongo, ministre de la défense qui supervise tous les achats d'armes et de fournitures militaires, préside l'Oprag (Office des ports et rades du Gabon) et est l'un des actionnaires de la compagnie aérienne Afrijet. Autre fils du défunt président, Christian Bongo, DG de la BGD (Banque gabonaise de développement), est également dans l'aviation avec Allegiance après avoir dirigé Gabon Airlines, autre fleuron familial.

Saviez vous que le Directeur adjoint du cabinet présidentiel, Patrice Otha préside de son côté la BGFIBank. BGFIBank, coffre-fort inexpugnable. "Premier groupe financier de la zone Cemac", la BGFIBank, la banque favorite du bord de mer, a pris son envol sur les cendres de la défunte FIBA (ex-banque d'Elf Gabon). Elle dispose des filiales BGFIBank Congo (présidée par Jean-Dominique Okemba, neveu du président) et BGFIBank Guinée équatoriale, et a obtenu en février 2007 un précieux et discret pied-à-terre à Paris. Ses filiales et intérêts sont totalement imbriqués avec ceux de la Compagnie du Komo (lire ci-dessous) et d'Ogar Vie (assurances) d'Edouard Valentin dont la fille Sylvia "Najma" est l'épouse d'Ali Bongo. Dirigée par Henri-Claude Oyima, né à Ngouoni et petit-neveu du défunt président, BGFIBank a parmi ses actionnaires : Pascaline Bongo, Christian Kerangall, PDG de la Compagnie du Komo (25,01% de BGFI), Robert Boutonnet (Cie du Komo) - qui a créé dans les années 60 la Sogafric -, Delta Synergie (9,01%) qui regroupe aussi des intérêts de la famille, BGD (10%), le ministre Richard Auguste Onouviet, le groupe Carlo Tassara (9,5%) de Romain Zaleski (présent aussi dans Comilog/Eramet) et Marcel Abéké, administrateur DG de Comilog. Bref, un vrai jeu de bonneteau. BGFIBank réalise chaque année pour ses bienheureux actionnaires un résultat net compris entre 20 et 30 milliards F CFA.

Saviez vous que la galaxie de la Compagnie du Komo. La CDK, comme on la surnomme à Libreville, contrôle une dizaine d'autres entreprises dont la Sodim (auto, matériel TP et forestier), Sogafric Services (froid, plomberie et sécurité), SOGI (industrie), Solsi (informatique), Electra (équipements de bureau)… et détient des participations dans la SEEG (2,78%), Gaboa (11,43%), Setrag (7%), Maboumine (niobium, 20%), etc. En Afrique, la CDK est aussi présente en Angola (froid, ascenseurs et négoce), en Guinée équatoriale, au Tchad et en Afrique du Sud. En Europe, elle est actionnaire de la Société financière des Ternes qui contrôle cinq concessions Mercedes et le Bureau technique d'approvisionnement (BTA), ainsi que 50% du cabinet de conseil en informatique Artaud, Courthéoux et associés (ACA). Le groupe dépasse les 120 milliards F CFA de chiffre d'affaires annuel. Comment les intérêts solidaires franco-gabonais de ce baobab financier vont-ils se recomposer après le décès d'Omar Bongo qui en contrôlait les racines ? Mystère et boule de gomme…

Voilà ce que nous devons changer. Chers gabonais, nous sommes loin, très loin des combats ethniques que certains gabonais veulent nous faire croire. Pour mettre un terme à ce système que les alliances soient "sud-sud", "nord-nord", "est-ouest" ou "fang-fang", "punu-punu", "nzebi-kota", "miéné-miéne" peu importe. On sait tous qu'aucune ethnie ne peut gérer seul le Gabon. Pour l'élection du 30 aôût 2009, notre seul et unique objectif patriotique est de faire barrage à ce système et à ce groupe de profiteurs néocolonialistes.

Source le fost.fr


Dimanche 26 Juillet 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 389 fois



Dans la même rubrique :
< >

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !