News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Biyoghé Mba au gouvernement : Le confusionnisme au pouvoir

Le site de la Liberté - gabonreview le Samedi 24 Octobre 2015 à 08:11 | Lu 2385 fois

Prétendant mettre la majorité en ordre de bataille pour la présidentielle à venir, le ministre de la Santé, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale multiplie les initiatives politiciennes, au risque de marcher sur les plates-bandes d’autres personnalités, créer de nouveaux conflits ou de délaisser le travail gouvernemental. On est en plein mélange des genres.



Quel est le rôle de Paul Biyoghé Mba ? Coordonner la mise en œuvre des politiques publiques en matière de santé, prévoyance sociale et solidarité nationale ? Diriger le groupe PDG à l’Assemblée nationale ? Essayer de colmater les brèches dans la maison PDG ? Ces questions agitent le Landerneau politique depuis le 11 septembre dernier et le retour de l’ancien Premier ministre au gouvernement.

Tout le monde connaît les pratiques de l’homme : se mêler de tout et de rien, remplacer les propositions par le vacarme et substituer la gesticulation à l’action, dans le seul but de se faire mousser, quitte à aliéner à son camp des précieux soutiens. Premier ministre, il se prît pour le président de la République, confiant à ses affidés tous les fromages de la République et procédant à une opération de nettoyage idéologique d’une rare violence et dont les effets se font encore ressentir.

Bataille de la présidentielle à venir

Nommé vice-Premier ministre, Paul Biyoghé Mba a naturellement propension à aller au-delà de ses prérogatives et à tout confondre. S’affublant du chimérique titre de «première personnalité politique de l’Estuaire», il a simultanément lancé une offre publique d’achat (OPA) sur trois fonctions : président du groupe parlementaire PDG à l’Assemblée, secrétaire général du PDG et, last but not least, Premier ministre. On l’a ainsi vu convoquer l’ensemble de la baronnie politique de l’Estuaire. On a reconnu son empreinte dans la sortie du groupe de 70 députés emmené par Julien Nkoghé Békalé et André Dieudonné Berre.

On voit son ombre derrière les manigances orchestrées dans le 5è arrondissement de Libreville où il prétend pouvoir faire la nique à Jean-François Ntoutoume-Ename, démissionnaire du Parti démocratique gabonais (PDG). En un peu plus d’un mois de présence au gouvernement, l’homme a repris ses vieilles habitudes, s’efforçant d’apparaître comme un guerrier au service du président de la République et, finalement, sous les traits de la seule personnalité à même de conduire la bataille de la présidentielle à venir.

Et pourtant, à la suite de la sortie publique du courant frondeur Héritage et Modernité, il fut nommé co-président d’un comité technique chargé de réfléchir aux voies et moyens de ramener la sérénité au sein de la maison PDG. Un peu plus de trois mois plus tard, on est encore en attente des résultats de son travail. Si ce comité technique n’a toujours pas rendu sa copie -du moins officiellement-, il faut interroger la capacité de ses animateurs à analyser, synthétiser et formuler des propositions allant au-delà de leurs seuls intérêts personnels.

Il faut se demander si, en dépit des rodomontades et coups de menton, ils peuvent consulter, écouter et fédérer pour constituer une dynamique politique. Les solutions de sortie de crise ne se conçoivent pas dans le passage en force, le mépris de l’autre, la confrontation et le mélanges des genres. Elles se construisent dans l’écoute, l’humilité, l’échange et la clarification des responsabilités. Elles prospèrent dans le respect mutuel, l’attachement aux engagements et la recherche de l’intérêt général.

Un terreau pour de nouveaux conflits

L’attitude du ministre de la Santé, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale n’est pas de nature à calmer les choses ou à ramener les différents protagonistes à de meilleurs sentiments. Bien au contraire, elle constitue le terreau sur lequel écloront de nouveaux conflits. Indirectement visés par ses initiatives intempestives, Daniel Ona Ondo, Faustin Boukoubi et Luc Marat-Abyla vont-ils se laisser tondre la laine sur le dos ? N’en déplaise à Paul Biyoghé Mba, le Premier ministre est le chef de la majorité parlementaire.

Or, il y a bien un Premier ministre en fonction. Malgré ses prétentions, l’implantation territoriale du PDG et le respect de la discipline interne sont de la responsabilité du secrétaire général de ce parti. Nonobstant ses ambitions, le maintien de la cohésion à l’Assemblée nationale incombe au président du groupe parlementaire. Nulle part et à aucun moment, ces tâches ne sont dévolues au ministre de la Santé. Par contre, on aurait tant aimé le voir disserter sur l’offre de soins, la surveillance épidémiologique, l’accès aux médicaments, la viabilité à long terme de la CNAMGS, au lieu de se mêler de choses relevant d’autres entités.

Manifestement, Paul Biyoghé Mba veut implicitement faire passer ses frères d’armes pour des incapables, des personnalités sans relief. Il se voit déjà dans les habits du directeur de campagne d’Ali Bongo, quitte à laisser dépérir tout le système de santé. Faut-il le laisser poursuivre dans cette voie ? Peut-on accepter qu’un ministre passe le plus clair de son temps à faire de la politique politicienne au service exclusif de sa propre personne ? Doit-on accorder du crédit à ses initiatives ? Doit-on lui rappeler qu’il est ministre de la République et que la République n’appartient ni à la majorité ni à l’opposition ? A Daniel Ona Ondo de le recadrer et lui exiger de se concentrer sur le travail gouvernemental, celui pour lequel il est rétribué par le contribuable.

A Ali Bongo de prendre la mesure des enjeux et prévenir tout dégât. Se trouvera-t-il quelqu’un pour lui apprendre le véritable rôle d’un ministre ? Y aura-t-il une personnalité pour lui expliquer que le rôle politique d’un ministre se limite au conseil des ministres et au Parlement, au moment des débats sur les politiques publiques ? Existe-t-il un quidam à même de lui enseigner que l’implication des ministres dans la vie des partis se limite en réalité aux périodes de campagne électorale ?

Pourra-t-on en finir avec ce confusionnisme ? Parce que les populations ont soupé du mélange des genres et de la politique politicienne, on a envie de rappeler à Paul Biyoghé Mba et à tous ceux qui le présentent comme «le patron politique de l’Estuaire» ou «la première personnalité politique de l’Estuaire» que Casimir Oyé Mba, Jean-François Ntoutoume-Emane, Jean Eyéghé Ndong, Jacques Adiahénot sont aussi issus de cette province. Et rien ne les empêche de s’affubler du même titre…

Samedi 24 Octobre 2015
gabonreview
Vu (s) 2385 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par LEBENINOIS le 26/10/2015 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
elabane être bête peut parfois être une qualité face à des gens trop convaincus comme toi qui voient le contraire de ce qu'ils devraient voir! C'est dommage! Essaie de ne pas prendre tous les discours au premier degré. Si tu peux évidemment parce que ça nécessite une certaine capacité d'analyse!
De toute manière, il n'y a pas grand monde qui vient ici à part toi et deretour.

12.Posté par elabane le 26/10/2015 21:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur ce site vs pouvez voir à quoi reflète sa côte de popularité vs deux contre tous les intervenants tu dois vraiment comprendre qu'on ne l'aime pas c'est ainsi dans tout le pays tu es tellement bête k tu le vois pas comme vs vs faites aussi encule

11.Posté par elabane le 26/10/2015 21:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le bininois t''inquiète pas pas pour j''écris avec le téléphone c''est le clavier tactile d''où je fais des fautes sachant très bien que c''est le cas tu ne m''enseigne rien tu remarque que Ya que toi et ce Biglily qui défendez Ali Biafrais ici pd

10.Posté par LEBENINOIS le 26/10/2015 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L''''enfant du Paysb[, nous on part et on laisse les Libanais, les Mores (Mauritaniens, Malais, Chinois, Marocains...c'est ça? Mais qu'est-ce que les Béninois vous ont fait? Je ne m'explique pas cette haine viscérale d'un peuple africain contre un autre peuple africain et noir de surcroît!
L'observateur étranger de la vie politique gabonaise que je suis, participe d'une dynamique; celle qui compatit et commande au peuple gabonais de s'organiser pour asseoir les bases d'un changement immédiat et à l'amiable d'équipe à la tête de ce beau et riche Pays.
Vous avez raison d'avertir de ne pas réveiller le chat qui dort. Mais permettez-moi de vous dire, mon cher frère gabonais et africain, que vous faites erreur: personne ne milite dans ce sens. Du moins personnellement, je ne fais pas dans la provocation. J'ai vu des étrangers participer dans les débats politiques des Pays comme la France par exemple. Pour ne citer que celui-là. Et les Français ne répètent pas à tout bout de champ à ces étrangers (notamment Noirs et Africains) d'aller se faire voir chez eux! Au contraire, certains d'entre eux sont Maires de Communes; certes petites mais des Communes quand-même, et en France!

9.Posté par L''''enfant du Pays le 25/10/2015 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mon cher LEBENINOIS,
Même si je souhaite de tout cœur , que tes frères Accombressi, Bigbily et toi même regagnez votre pays le Bénin, je veux vous épargner de la colère du chat qui dort. Pour cela je te demande de changer de comportement . Ne dit-on pas que les bonnes blagues sont les plus courtes ?

8.Posté par LEBENINOIS le 25/10/2015 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
elabane, mais pourquoi diantre tu ne peux pas aligner deux phrases correctes en français sans faire de fautes? Il faut arrêter de poster si tu es fatigué; parce que tu nous saoules avec tes fautes. On écrit: "parce qu'il croit". Et le s de grand? la prochaine fois on te fiche dehors, compris?

7.Posté par elabane le 25/10/2015 10:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le type va lancer une mobilisation au cinquième arrondissement chez mille diplômes parce qu''il crois qu''il reste l''homme fort après le départ des autres anciens grand camarades. le pauvre à cause du gain

6.Posté par hm! le 24/10/2015 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceux qui se ressemblent forcément s'assemblent, a t-on coutume de dire. Quand on est au service du même prince des Ténèbres, c'est-à-dire Shaïtan, et que ses représentants sur terre trônent pour la plupart au sommet des Etats, il va de soi que ces derniers reçoivent allégeance de ceux avec qui ils partagent la même chapelle, être au service exclusif du Mal. Ils ne peuvent de fait se liguer les uns contre les autres.
Que pouvez vous attendre de positif de la part de ces renégats, chers concitoyens? Ils se retrouvent tout autant dans la majorité que dans une partie de l'opposition, leur dessein commun étant de maintenir le Gabon et son peuple dans la servitude, pour la gloire de celui qui leur procure renommée, richesse...à savoir Shaïtan.

5.Posté par deretour le 24/10/2015 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je me demande si derrière l'omnipotence de la tortue, ne se cache pas une subtile volonté d'isoler le biafrais...

4.Posté par MAFIACRATIEGABONOFRANCAISE-FADA le 24/10/2015 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On prend les mêmes et on recommence! Et les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ce n'est pas demain la veille que les pauvres Gabonais percevront le bout du tunnel. Du coup, pour certains, la seule et incontournable issue c'est le départ. Partir, on ne sait pas où, mais partir loin de cette mascarade politique qu'on nous propose depuis plusieurs décennies déjà! ça sonne faux! c'est une lamentable cacophonie politique à la tête de laquelle se trouve une pieuvre gigantesque. Il faut couper les tentacules de la pieuvre sinon on va tous y passer!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...