News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Biométrie : la nouvelle arnaque politique d’Ali Bongo et Mborantsuo

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Mardi 10 Mai 2011 à 18:46 | Lu 2492 fois



Gabon : Biométrie : la nouvelle arnaque politique d’Ali Bongo et Mborantsuo
Ali Bongo vient de décider de faire reporter les législatives au Gabon, car dit-il, il faut installer la biométrie. Pour ce faire, il va consulter la cour constitutionnelle pour qu’elle examine cette proposition de report. Cour constitutionnelle dirigée par l’omniprésente Mborantsuo, la femme de son defunt père. Chers lecteurs, si vous vous sentez insultés au plus profond de votre intelligence, vous avez parfaitement raison, car on se fout de votre gueule jusqu’au bout.

La cour constitutionnelle gabonaise, qui se veut être un comité de borgnes au pays des aveugles, va nous dire et nous faire accepter la notion qu’Ali Bongo et Mborantsuo voudraient d’une véritable biométrie, qu’ils veulent des élections propres. Dans leurs prestidigitations, nos mystificateurs de la famille Bongo comptent sur la coopération et la naïveté des gabonais pour faire avancer cette idée que la Biométrie qu’ils proposent va les légitimer, puisque de toutes façons, les élections ils les gagneront. Qui va les en empêcher ?

1. Le népotisme est tellement endémique chez nous que plus personne ne réagit
La tyrannie gabonaise n’a même plus besoin d’être brutale. Quand le besoin se fait sentir, on sort encore la matraque et les lacrymogène naturellement ; mais à la brutalité physique s’est substituée une terreur psychologique pernicieuse et un racket de la pensée, qui fait accepter aux gabonais passifs et inactifs, toutes les propositions véreuses de ces autocrates qui nous dirigent.

Comment quelqu’un de normalement constitué, en pleine possession de ses moyens psychologiques et ayant observé l’histoire politique du Gabon, peut-il croire un seul instant que ceux qui n’ont jamais eu pour légitimité que leur violence et leur arrogance, que ces tyranneaux ont un intérêt quelconque pour la biométrie comme vecteur de propreté électorale. Non, ce que nous préfigurons dans cette manœuvre, est un énième foutage de gueule comme les Bongo nous ont habitué à en consommer sans modération. Dans notre Gabon, rongé par la politique politicienne tribale, le népotisme et la corruption, aura bientôt sa biométrie sur mesure.

Les gabonais savent tous au plus profond de leur être que le régime Bongo reste et restera absolu dans ce Gabon, mais tout le monde va applaudir à deux mains la Biométrie bidon qui va nous être présentée. Inquiets de la propagation du vent de révolte venant du nord de l’Afrique, les Bongo veulent simplement apaiser les esprits et anticiper les troubles des prochaines échéances électorales dans le pays, en se donnant comme bouclier la biométrie qu’ils voudraient exhiber comme le gage que leur prochain succès électoraux seraient la preuve que les gabonais ne pourraient pas aimer le Gabon sans aimer les Bongo et les porter au pouvoir. Alors, quand Ali Bongo dit que sa belle-mère et lui vont se concerter pour décider des conditions du report des législatives, nous avons la preuve devant nous qu’il y a bien longtemps que le Gabon a cessé d’être notre pays à tous.

2. Ils résisteront à la démocratie jusqu’au bout
Au début des années 1990, une vague de démocratisation déferlait sur le monde marquant l’effondrement de plusieurs régimes, notamment en Europe de l’Est et en Amérique latine et leur remplacement par des expériences démocratiques. Le monde africain a embrassé cette dynamique, mais est dans son ensemble à une ou deux exceptions près, resté à l’abri de la démocratie même quand il tolérait le multipartisme. Cette résistance à la démocratie a suscité une littérature abondante. Plusieurs dimensions ont été explorées pour expliquer la forte résilience de l’autoritarisme dans le monde africain et les ressorts qui empêchent l’implantation de la démocratie dans notre région.

Certains modèles insistent essentiellement sur le rôle des structures sociales traditionnelles dans la genèse et le renforcement de l’autoritarisme en Afrique. Pour certains, les relations entre les états et les individus dans les sociétés africaines en général et gabonaises en particulier, empruntent les mêmes schémas de fonctionnement qu’au sein de la structure familiale, avec la figure du père qui est autoritaire et dominant, entretenant ses enfants. Dans ce contexte, la personnification du pouvoir par des mécanismes de clientélisme qui maintiennent l’équilibre de ce système et assurent sa persistance devient inévitable.

Nous vivons cela au Gabon. En effet, les Bongo ont imposé un paradigme politique de domination et de soumission de toute la sphère politique au Gabon. Dans ce système, le disciple doit s’effacer en tant qu’individu et se dissoudre totalement dans le pouvoir et le prestige de son maître. C’est le modèle qui fait que bien des gabonais renoncent à leur liberté et à leur singularité et acceptent de s’insérer dans une logique de soumission à l’autorité tutélaire du chef politique qui reste et risque encore longtemps de rester invariablement un Bongo. Posez-vous la question, chers lecteurs, « que vient chercher la biométrie dans un tel système ? » Les Bongo n’ont absolument pas besoin de la biométrie pour se déclarer propriétaires du Gabon, ils le sont déjà. Le reste c’est du théâtre.

La biométrie entre les mains des Bongo, n’est qu’un autre procédé dont ils veulent se servir pour contourner ainsi les aspirations démocratiques des gabonais. Ils savent que dans l’état actuel des choses, la perception du truquage des élections de manière aussi grossière que par le passé serait une menace et un risque de déstabilisation susceptible de priver à leur famille, les bénéfices de la poule aux œufs d’or. Voici pourquoi nous disons que quelles que soient les belles paroles « émergentes » du camp Bongo, la persistance de l’autoritarisme et l’existence d’un grand déficit démocratique au Gabon continuera, avec ou sans biométrie. Qui vivra, verra...

Source : grigriinternational

Mborantsuo Présidente  de la cour constitutionnelle de son amant (Omar Bongo) à son fils Ali Bongo
Mborantsuo Présidente de la cour constitutionnelle de son amant (Omar Bongo) à son fils Ali Bongo

Mardi 10 Mai 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 2492 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par St.Michael le 12/05/2011 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette ruse des 3 D (Diversion, Division et Distraction) vainement utilisée sur le site UPG par un ignoble aux 1000 pseudo quand il était en manque d’arguments intelligents est SUBMORIC et stérile.

LE GABON EST UN ET RESTERA INDIVISIBLE COMME AVANT ET APRES LES BONGO.

Quel est le débat aujourd’hui?
Pourquoi nous sommes dans cette merde ?
Qui est coupable de cette impasse politique ?

Le 30/08/09, les Gabonais avaient décidé de tourner la page du pouvoir dogmatique, avilissant et satanique de Bongo en maitre absolu qui faisait d’un chien un ministre et vice versa.

ALiben (le fils adopté du couple négatif Bongo/Nkama) n’a pas été voté par la majorité des gabonais le 30/08/09.

80% des gabonais de toute ethnie confondue ont clairement dit non à l’installation de la monarchie le 30/08/09, réitérant les messages de 1993, 1998 et 2005.

Tant que nous ne respectons pas ce message du peuple souverain, rien ne peut avancer car on se retrouve contre la volonté du peuple.

On ne peut pas diriger un peuple dont on a pas reçu le mandat…

The rest is inane chatting and NAV (Non Added Value)

14.Posté par Nelson33 le 12/05/2011 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Le Gabonais alias "Le Bilop"

Merci de ta probité intellectuelle.

Savoir exactement ce que va advenir de son existence prospère demain est loin d'être une menace. Mais une façon de découvrir avec stupeur qu'il n'y a qu'au Gabon des bongo où l'on rencontre des gens comme toi qui ont les facultés et la maîtrise du temps et des évènements futurs.

C'est du feu de Dieu tout de même.

13.Posté par Un Gabonais le 12/05/2011 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai rien avoir avec mon compatriote "le Bilop", moi je suis un autre gabonais qui dit haut que tout ce que les autres gabonais que vous traitez péjorativement de Bilope disent bas...

L'UNIFang est un projet démoniaque pour assujettir les ethnies du Gabon et partant de la Sous-région (Cameroun, Guinée-Equatoriale et Gabon).

Mon très cher frère Nelson33, je te cite : "...Car vous connaissez exactement ce qui va advenir de votre existence prospère demain vendredi 13/05/2011 à la seconde près" ... Vous allez nous faire quoi??? TU BLAGUES

Je te rappelle que ma dulcinée est Fang et deux de mes meilleurs potes sont également du même pantois.

Nous disons non à l'UNIFang!!!!!!!



12.Posté par Nelson33 le 12/05/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Le Bilop alias Le Gabonais pour moi tu es une seule et même personne.

Je voudrais tout simplement te dire merci et que la paix soit avec toi et avec toutes celles et tous ceux qui partagent tes opinions. Car vous connaissez exactement ce qui va advenir de votre existence prospère demain vendredi 13/05/2011 à la seconde près.

Vanité des vanités disait l'écclésiatse.

11.Posté par Le Bilop le 11/05/2011 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qt[b[TOUT SAUF UN FANG]b]qt
L'advertissement est du Pere Leon Mba, un Fang SVP et qui cpnnait ses freres.

Jetez un coup d'oeil a l'Abominable Equato Mbazogo, entoure exclusivement de Fangs et du Clan de sa famille. Les Bilops locaux ont fui le genocide silencieux contre eux.

Fang en Anglais designe les crocs au venin mortel des serpents. Ve n'est pas un hasard.
Donnons le Woleu Ntem au Cameroun ou aux Equatos. Il n'y aura pas lieu de deporter. Le Gabon ne perd rien mais gagne la paix .

10.Posté par Un Gabonais le 11/05/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
... il faut dire que les Bongo sont très forts plus de 44 ans, ils ont empêché et empêchent l'UNIFang de se mettre en place voilà pourquoi ce sont eux qui se plaignent le plus... Mais nous autres gabonais savons que si un jour vous réussissez à reconquérir le pouvoir les autres peuple du GABON vont souffrir avec votre gravissime népotisme viscérale et ceux qui lèveront leur petit doigt seront effacer du Gabon...

- Arrêtez-vous un tant soit peu avec vos jérémiades. Vous avez déjà deux pays (Cameroun et Guinée-Equatoriale) que les vôtres président, alors laissez les autres aussi le Gabon (Un jour le règne des Bongo finira après les gabonais ne passeront pas le flambeau à l'UNIFang; c'est le père de la Nation lui-même qui l'avait voulu en son temps car il vous connait).

- Vous demandez la biométrie et quand celle-ci se pointe à vos nez, on trouve encore à dire long...

En conclusion, je préfère avoir à faire aux Bongo que d'avoir l'implantation de l'UNIFang dans la sous-région (Gabon, Guinée-Equatoriale et Cameroun). Et beaucoup d'autres gabonais pensent comme moi j’en suis sûr.
Sauf si, vous nous prouver le contraire et à cet instant un des vôtres pourra accéder à nouveau au trône que vous revendiquez haut et fort !!!

Cordialement - Un gabonais!!!

9.Posté par Le Reveur le 11/05/2011 06:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mbourantsuo est Cool. On peut ne pas l'aimer politiquement, mais qui ne voudrait pas se glisser dans son lit ?
Ne salivez pas trop vite les gars, son homme, un tireur d'elite, vous buterait vite ...
Revez comme moi

8.Posté par Milang Missi le 10/05/2011 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez marche pour la biometrie. Vos leaders ont crie "biometrie" car elle garantie la transparance. Alors, biometrie est acceptee. Donc allons aux elections, on saura qui est capable de mobiliser.
PDG OYE
PDG OSSAOU
PDG NGA
PDG DOUMA
PDG MBEMBE.
AINSI SOIT-IL.

7.Posté par St.Michael le 10/05/2011 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La biométrie est une ‘’GEMMICK’’, une farce, une supercherie, une illusion mises en place par le biafrais et ses allies corrompus qui ont vendu la honte aux chiens en aidant les biafrais et béninois pour installer une monarchie dans leur propre pays.

Pour les corrompus et traitres de la nation qui ont fait alliance contre nature avec le PDG, il n’ay a plus de sursaut patriotique. Sauf si on a perdu toute faculté morale et intellectuelle, comment ne pas s’interroger que le soutien du biafrais conduira inévitable à un bongo junior pour ruiner les derniers jours de notre existence surtout pourrir la vie de nos enfants et petits enfants encore pour ½ siècle ?

Soyons réalistes juste pour une seconde :
1-Est-ce que la biométrie peut empêcher le scenario Mboumbo Miyakou qui est force de déclarer 51% sous la menace d’un pistolet de Ngari derrière la nuque ?

2-Est-ce que la biométrie pourrait empêcher le scenario de Aboghe Ella embarqué dans un Hélicoptère de l’armée pour aller assister à la proclamation des résultats inverses par Ndougou ?

3-Est-ce que la biométrie pourrait empêcher l’effet de l’inertie du ventre qui a pris le dessus sur des corrompus de RPG/UPG dont les leaders n’ont pas su vaincre la force de gravitation terrestre dont le centre se trouve au bord de merde ? et que dire le déguisement anticonstitutionnel des mercenaires étrangers avec les uniformes de l’armée gabonaise ? Mba Abessolo le sait et l’inconscient corrompu PMM le sait aussi.

Une seule solution fiable et honorable : LIBERER LE PAYS PAR TOUS LES MOYENS DES MAINS DES ETRANGERS BIAFRAIS ET BENINOIS.

The bongo era is coming sharply to its deadly end to create a new earth = A FREE SOCITY IN GABON.

Amen !

6.Posté par WDC le 10/05/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est temps que les gens comprennent que les bongos et leurs partisans ne veulent que leur bien et pas celui du peuple gabonais. Comme le dit le frere plus haut, la biometrie n a pas pour but d'empecher la triche, non elle permettra seulement d'eviter des doublons ou elle sera utilisee, si elle l’etait! Alors que faisons nous? Il est temps de s'organiser en masse, le changement est plus que du jour, la classe polique actuelle du moins du cote oposition ne peut plus rien. Ella a peut etre essaye mais la ce n'est plus a son niveau. Il y a la diaspora des Etats Unis qui elle s'organise et je pense que nous avons besoin de plus. Il faudrait que dans les autres continents et autres pays, la dispora puisse faire la meme chose, ensemble on poura vaincre, je dirais mm eradiquer cette gangraine. Mais pour cela il nous faut des chirrurgiens, des anesthesistes, aide soignamte, infirmieres, etc pour venir a bout de cette peste (Bongoiste).

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...