News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Biométrie : l’UFA dénonce le forcing de Ndongou

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 1 Août 2013 à 08:11 | Lu 941 fois

La déclaration du ministre de l’Intérieur Jean François Ndongou selon laquelle, «A l’image de tous les pays démocratiques, le Gabon s’est résolument engagé sur la voie du pluralisme politique et entend y demeurer en veillant à ce que les élections qui constituent un gage de la démocratie, soient toujours organisées dans les conditions de transparence optimales et de sincérité», s’apparente plus à une ruse qu’à une profession de foi, à en croire la sortie, le 31 juillet, des membres de l’Union des forces pour l’alternance (UFA) au sujet du lancement des opérations d’enrôlement biométrique dont ils demandent l’arrêt.



Gabon - Biométrie : l’UFA dénonce le forcing de Ndongou
Surpris face à la précipitation avec laquelle le ministre de l’Intérieur a décidé de lancer les opérations d’enrôlement pour la confection des listes électorales biométriques, alors qu’un certain nombre de points attendent d’être résolus afin que lesdites opérations se fassent dans des conditions de transparence acceptées de tous, l’Union des forces pour l’alternance (UFA) a tenu, le 31 juillet 2013, à marquer sa totale désapprobation d’une méthode qui semble procéder du passage en force.

Selon l’UFA, des points importants et capitaux pour la transparence électorale restent à l’heure actuelle sans réponse, malgré le consensus trouvé à la suite des différents échanges obtenus aussi bien avec le président de la République, Bongo Ondimba, qu’avec Ndongou, le ministre de l’Intérieur. Il s’agit entre autres d’acter l’accord de la classe politique sur la participation des partis politiques au sein du comité de pilotage stratégique, par un texte de même niveau car selon l’article 5 de l’arrêté n°4231/PM/MISPID du 28 juin 2012, ce comité est l’organe décisionnel du projet, «et la participation de l’UFA en son sein ne peut en être informelle», souligne le président en exercice de ce regroupement de partis politiques, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé.

En outre, l’UFA estime «qu’en dehors des autres missions et tâches dévolues au comité de pilotage stratégique, ses décisions devront obligatoirement garantir la mise en œuvre des points de consensus de la concertation politique et des arbitrages du chef de l’État». Elle attend donc du gouvernement des éclaircissements sur le lien juridique ou le rapport entre le comité de pilotage stratégique d’essence règlementaire et les commissions d’enrôlement d’institution législative, parce que selon le regroupement d’opposants, «les décisions du comité de pilotage stratégique doivent primer sur celles des commissions d’enrôlement».

Alors que Jean François Ndongou croyait rassurer les membres de l’opposition au cours de leur dernière rencontre, le 17 juillet dernier, au sujet de la coexistence des projets Iboga et Pibog, dont «le contenu et le fond étaient le même», les membres de l’UFA, eux, estiment que ces deux éléments «s’opposent par nature».

Ainsi, en attendant les explications du gouvernement sur cette question ainsi que des garanties sur le processus de traque des inscriptions multiples et de doublonnage, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé et ses pairs de l’opposition indiquent que «le projet Iboga ayant un dispositif de reconnaissance faciale et des empreintes digitales permettant de vérifier sa correspondance avec celles retenues dans le registre pour garantir l’unicité de chaque entrée ; et le projet Pibog n’ayant pas ce dispositif, permet de faire des inscriptions multiples».

«Tenez, au moment où l’UFA s’apprête à déposer un recours auprès de la Cour constitutionnelle, en annulation des arrêtés n°019 et 021/MISPID/SG du 26 juillet 2013, pris sur la base de la loi n°007/2013 du 22 juillet 2013 portant modification de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant disposition à toutes les élections politiques, loi dont le cabinet Moubele Raymond à Libreville n’a trouvé aucune trace ni à la Cour constitutionnelle, ni au journal officiel, ni à Gabon hebdo, ni à Hebdo informations, ni au ministère de l’Intérieur, c’est dans la nuit du 30 juillet 2013 à 20h30, qu’un exemplaire du numéro 166 du journal officiel, daté du 16 au 23 juillet 2013, imprimé dans la précipitation après le passage d’huissier de justice, a été déposé nuitamment au domicile de l’un de nos membres», a témoigné Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé en guise d’illustration du comportement de faussaires qui s’installe dans les rouages de l’État.

Face à ces manquements constatés, l’UFA a demandé, par la voix de son président en exercice, que soient arrêtées toutes les opérations d’enrôlement afin que le comité de pilotage se réunisse pour s’assurer que tout est mis en place afin d’éviter toute cacophonie.

Gabonreview

Jeudi 1 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 941 fois




1.Posté par NGOLENE OSSOUKA le 01/08/2013 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AVEC CA VOUS VOULEZ ALLEZ AUX ÉLECTIONS VRAIMENT ET L'HISTOIRE DE LA CNS , VOUS N'EN PARLEZ PLUS , A CROIRE QUE SEUL LES POSTES VOUS INTÉRESSES , ALLEZ Y VOUS NE VERREZ QUE DU FEU AVEC LA BANDE A NDONGOU

2.Posté par mouang le 01/08/2013 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous n'avez rien compris du vrai combat politique qu'ils mènent : c'est pour libérer le peuple gabonais, il faut des élections crédibles au Gabon...
Pourquoi refuser la transparence électorale ?

3.Posté par Pale Lôge le 01/08/2013 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La qualité de juriste dont aucun gabonais ne peut nier à Jules Aristide met même en doute, permettez-moi, la compétence de marie Madeleine qui fut d'ailleurs son étudiante!

Sur le fond de la requête de ce groupement des partis politiques, serait-on honnête de dire «que veut l'opposition gabonaise?»
À mon avis non! Le Gabon ne peut pas se permettre de dépenser autant de millions pour projet et que l'issu soit un échec. Alors je pose la question que veulent des gens comme NDOUNGOU? Caisse de résonance en certains parlers nationaux, les NDOUNGOUs aiment-ils vraiment leur nation qu'ils prétendent être les représentants en diverses institutions? Quousque tandem abuteris, Catalina, nostra patientia? Écrivait Ciceron, en novembre an 63!

4.Posté par Mbourantsuo le 01/08/2013 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Élections transparentes ou pas...le prochain président en 2016, en 2023, en 2030, en 2037...se nommera BONGO

Le Gabon ne peut survivre sans un BONGO à la tête.

Avec un BONGO, c'est la PAIX

BONGO = PAIX.

Autre chose que BONGO = GUERRE.

Alors c'est BONGO ou rien.

ENCOUTRAGEONS LE PROGRAM DE L'ÉMERGENCE.

ÉLECTIONS, PAS D'ÉLECTIONS, TRANSPARENCE, PAS DE TRANSPARENCE. LA DÉCISION FINALE ME REVIENT, BONGO ÉLU AVEC 51% EN 2016; 61% EN 2023, 71% EN 2030, 81% EN 2030 AAVEC 100% PLUS BESOIN D'ÉLECTIONS.

LE GABON SERA DEVENU LA MONARCHIE DU MONARCHE BONGO!!!

A BON ENTENDEUR...

TOUT CA LA C'EST DU PIPO, ATTENDEZ VOUS ALLEZ ME DONNER RAISON D'ICI LÀ.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...