News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Bilie By Nze : «du haut de son ingratitude, Ping ose cracher sur la tombe d’Omar Bongo»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 31 Juillet 2014 à 08:42 | Lu 9592 fois

Visiblement piqué au vif par la récente sortie de Jean Ping sur France24, Alain-Claude Bilie By Nze, a fait valoir son droit de réponse le 29 juillet dernier. Le porte-parole de la présidence de la République a tenu à répondre à l’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien président de la Commission de l’Union africaine. Ci-dessous l’intégralité de son intervention sur la TV française.



Qu’elle est votre réaction ?

Lorsque nous sommes au Gabon et qu’on entend de tels propos, ça aurait prêté à rire si cela n’avait été sur une antenne internationale. Monsieur Jean Ping a donné là, la démonstration de ce qu’il n’a aucun projet pour le Gabon, et que son projet c’est la haine, c’est la xénophobie. Lorsqu’on s’appelle Jean Ping et qu’on a été l’ami de Mouammar Kadhafi, qu’on l’a défendu, qu’on a écrit un livre pour défendre sa mémoire, on est très mal placé pour traiter Ali Bongo d’autocrate ou de dictateur.

Lorsqu’on a barboté, comme lui, dans la gamelle de Kadhafi, on est mal placé pour parler d’Etat de droit et de bonne gouvernance. Le Gabon, aujourd’hui, est une démocratie qui avance. Pour preuve, M. Ping lui-même vit au Gabon. Il est libre de ses mouvements. Il voyage quand il veut. Il s’exprime quand il le veut…

On vous sent très remonté. Comment a réagi la présidence ?

Etre remonté n’est pas tellement le sujet. Il y a qu’un certain nombre de mensonges sont distillés. Lorsque M. Ping dit sur vos antennes que l’économie gabonaise va droit dans le mur, ceci n’est pas conforme à la vérité. La vérité est que le Gabon travaille avec le FMI (Fonds monétaire international) et la Banque mondiale. En 2009, lorsqu’Ali Bongo est élu, le Gabon a un taux de croissance de -0,9%. Depuis quatre (4) ans le taux de croissance oscille entre 5 et 6%. C’est la preuve que l’économie se porte bien. La CNUCED (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) vient de rendre publics un certain nombre de résultats : plus de 1250 milliards de francs CFA ont été investis au Gabon, en termes d’Investissements directs étrangers (IDE). Cela veut dire que la stratégie économique d’Ali Bongo porte des résultats.

La présidentielle a lieu dans deux (2) ans. L’opposition s’organise et s’unit contre Ali Bongo. Y-a-il un risque en la demeure pour vous ?

Nous avons entendu M. Ping parler d’insurrection au Gabon. Pour un ancien président de l’UA (Union africaine) et de l’Assemblée générale des Nations unies, parler d’«insurrection», ce n’est pas quand même pas ce que l’on peut souhaiter pour son pays. Nous n’avons aucun risque : le pays a un certain nombre de projets qui avancent…

Vous fait-elle peur cette opposition ?

Non, pas du tout ! C’est une opposition qui est composée d’anciens barons du régime, des gens qui sont entièrement responsables de la situation actuelle du pays. Pour prendre le cas de M. Ping, il doit sa carrière aux liens avec la famille d’Omar Bongo. Il est donc très mal placé pour oser donner des leçons de gestion.

Vous dites qu’il crache dans la soupe ?

Nous disons que du haut de son ingratitude, il ose cracher sur la tombe d’Omar Bongo. Et ça, les Gabonais jugeront.

Y-a-t-il un dialogue avec l’opposition en ce moment ?

Il y a un dialogue avec l’opposition, mais naturellement, il y a une opposition qui ne souhaite pas rentrer dans le débat républicain et démocratique, et une opposition qu’Ali Bongo reçoit, qu’il rencontre et qui construit des choses.

Ali Bongo est-il candidat à sa succession à la présidentielle de 2016 ?

L’événement serait qu’il ne le soit pas.

Donc il le sera…

Tout dépend des circonstances. Mais dans tous les cas, tout se porte bien. Et il y a fort à croire qu’avec cette opposition en face, on ne laissera pas les clés du Gabon à des aventuriers.

Cela fait quand même 47 ans que le Gabon est dirigé par la même famille, les Bongo, est-ce qu’il ne serait pas temps de passer la main ?

Non, ça ne fait pas 47 ans ! Ali Bongo a été élu. Il n’y a pas eu au Gabon de dévolution despotique ou dynastique au pouvoir, donc vous ne pouvez pas le compter dans les quarante (40) ans d’Omar Bongo Ondimba.

Gabonreview

Jeudi 31 Juillet 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 9592 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par nze nzue le 19/06/2015 10:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pitie de toi alain claude viens d''abord arranger makokou tu es un idiot mais ton tour viendra on aura bientot un jeune l''ideur de l''opposition a makokou

13.Posté par Claude BEKALE le 02/02/2015 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du haut de votre ingratitude vous avez,vous ,réellement craché sur le premier ministre et Mba Abessole et vous osez parler!Vous là?vous qui avez dit à votre famille là, que lorsque l'armée française protègera monsieur Ali BONGO dans bientot,que vous allez aussi monter dans l'hélicoptère militaire coute que coute,?Sachez ,pour votre gouverne, que ce n'est pas possible,il ne prendront que la famille directe du président oh!Vous semblez pourtant cultivé bien que pas très instruit,comment ce détail peut vous échapper?Vous allez faire comment ,comme Bruce Lee, bastonner tous les commandos français et vous installer dans l'helico?Soyons sérieux,le peuple s'occupera de vous tout simplement.

12.Posté par Claude BEKALE le 30/01/2015 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE MOMENT OPPORTUN N'EST PLUS LOIN!

11.Posté par Claude BEKALE le 30/01/2015 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais monsieur Billie BI Nze vous nous fatiguez avec votre arrogance quotidienne.Vous pensez que ce pays appartient à la famille Bongo?Mais vous me décevez tellement,Ping a effectivement eu les graces d'Omar Bongo mais c'est normal c'était Bongo le président,c'était son devoir de nommer des gabonais a des postes de responsabilité en tant que président.C'est tout à fait professionnel et nullement amical.Si il ne l'avait pas,je parle d'Omar Bongo,un autre l'aurait certainement fait,c'est tout.Si on suit cette logique inutile ,Bongo ,lui-meme devrait tout à Léon Mba et pourtant il ne lui a pas toujours rendu hommage comme il se doit.Billie devrait par contre se rapprocher de monsieur Orango Berre pour un stage sur le role d'un porte -parole.C'était un porte-parole et non pas un parle-de tout ce qui ne le concerne meme pas.Vous etes meme dangereux pour votre propre camp.Le jour que vous et l'autre là partirez le président remontera un temps soit peu dans les sondages.Au moment oportun surtout par rapport meme à l'autre serez balancé à la lapoubelle.Ce jour votre arrongance se diluera face à celle du peuple.

10.Posté par Jeunesse Gabonaise le 13/12/2014 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si Monsieur Ping s'exprime librement aujourd'hui c'est grace aux moyens de communications libre qui existent de nos jours et non pas grace à vous Mr , l'insurrection viendra de votre imcompetence , votre denie , votre arrogance à considerer le Gabon comme une vache laitière où chacun et n'importe qui vient raconter des mensonges sur le bien etre du peuple alors que tout va mal .

le seul responsable du Chaos dans lequel se trouve le Gabon est Bongo et personne d'autre , le pouvoir et les finances etaient entre ses mains , il n'a pas eté exemplaire dans sa gouvernance du pays , s'il avait voulu developper le Gabon, rien ni personne n'aurait pu l'en empecher , alors vos mensonges depuis 40 ans , on les connait

concernant la tombe de Bongo , je dirais simplement laisson les morts aus morts , Bongo etait t-il le père de Mr Png ? pourquoi devrait t-il aller baiser le caveau de Bongo!!!!!!! que sa famille le fasse , ce President à t-il été reconnaisant aux Gabonais pendant son règne ?? Bongo n'etait pas dieu que je saches mais plutot le contraire à mon avis , alors arreteeeez !!!!!! les clés du Gabon seront remis aux Gabonais que vous le vouliez ou pas , on veut des Universités digne de ce nom où sortiront des elites , des hopitaux où nous irons nous soigner en toute confiance , des routes qui relieront les 9 Provinces du Gabon meme en velo , des logements sociaux pour chaque Gabonais , semblable à la sablière , du travail pour chaque Gabonais , un plan social pour les plus démunis ; le frein à tout a un nom : Bongo , Pdg , le Gabon est un pays riche , la réalisation de tout ces projets , n'est donc pas impossible .

Quand à votre refrain : Ping fair partir des gens qui ont pillé le Gabon , non il faisait partir du gouvernement Bongo , c'est tout ce qu'on peut lui reprocher , le pillage à été fait par Bongo et sa
famille encore aujourd'hui . parmis les biens mal acquis le clan Bongo en a plein.

9.Posté par keur de pic le 03/08/2014 16:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bilie parle de progres dans le pays,alors que lui meme vit dans la boue et le manque d'eau de sherko de sa cite(route caotique).

8.Posté par zedicus le 01/08/2014 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Feu Omar Bongo a été un des proches de feu Kadhafi pour commencer. Le Gabon est de très loin pour parler de démocratie seconde-do, pour ne citer que ces quelques exemples: le droit de manifester qui est un droit fondamental mais, est soumis à une autorisation du ministre de l’intérieur au Gabon. Alors que, dans les pays démocratiques les manifestations se tiennent librement mais, encadrer par les forces de l'ordres. On ne dissous pas les partis politiques dans pays démocratique, etc. En outre, la dernière question était de savoir s'il n'était pas grand temps qu'après 40 ans la famille Bongo qui règne sans partage de laisser le pouvoir à d'autres gabonais? Bien plus, dire qu'on ne saurai laissé le pouvoir à une opposition, montre l'alternance au Gabon n'est qu'une vue de l'esprit. En fait, quelques soit ses vues n'est-il pas là absence de démocratie? car, on peu condamner une personne pour ses prises de positions. Nous le voyons avec les Eurosceptiques ou avec le front national en France. Des exemple sont légions. A mon humble avis, j'invite l'élite politique politique d'avoir une conception beaucoup plus mature du pouvoir politique et de la conception de la notion de démocratie universelle telle que penser par les paires fondateurs aux Amériques et en Europe qui devrait nourrir et s'inspirer les peuples colonisés. De plus, de bien méditer sur la leçon de démocratie dictée dernièrement par le secrétaire d'Etat et le Président Américain qui disaient en substance que, l'élites africaines et les tenants du pouvoir devraient se préoccuper des solutions ou du moins des vrais projets de développement de leurs Etats et d'une justice sociale plus rationnelle et rigoureuse au lieu de chercher à se maintenir au pouvoir, je penses à l'article 9 de la constitution gabonaise, cela tue tout forme de valeurs démocratiques et laisse place à la dictature et au retard que connait bon nombres de pays africains. Le Gabon ne doit pas se tenir en marge cette évidence. En effet, on doit peut être se demander aujourd'hui pourquoi nos compatriotes sont expulsés dans les petits pays comme la Quinée-Equatoriale qui peut faire l'équivalant d'une petite province du Gabon. Notre arrogance depuis un demis siècle avec les mêmes n'a rien changer à donner aux gabonaises et aux gabonais un espoir d'un développement certain. Bref, même le plus délier des langues ne s'aurait convaincre ceux qui à vide des gains illicites d'aller au bout de leurs projets, qui à faire sombrer son peuple. Que celui qui à du discernement comprenne.

7.Posté par kuomba le 01/08/2014 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 6 en tout cas pour 2016 nous allons nous battre si votre reve et que les bongo dirige ce pays a vie ils devront tué tout les gabonais....nous savons vos stratégies, nous aussi nous avons les notres et nous préparons..personne ne sortira du pays quand ça va chauffé pour prendre l avion pour fuir on verra ton courage.

6.Posté par Mwanzan le 31/07/2014 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai comme impression que le vrai opposant c'est celui qui distille la haine.Heureusement pour le gabon
que les gabonais sont sage et sauront sanctionner des aventuriers et leurs fans
Ali ossouououououououououououououououououououououououououououououououououououououou
Vivement 2016 pour un second mandant et ceux qui sont habités par la haine souffriront encore 7 ans de plus.

5.Posté par AFRICAN le 31/07/2014 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CRACHER LA C'EST PETIT A COTE DE CE QUE LA PLUPART DES GABONAIS REVENT DE FAIRE AUX BONGO.Au moins omar bongo a eu droit aux crachats de PING ET TOI TU AURAS DROIT A QUOI?Pauvre ALAIN CLAUDE OU VAS TU FINIR ET COMMENT?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...