News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon/"Bien mal acquis": la cour française s'est "ridiculisée" selon Ali Bongo

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Jeudi 11 Novembre 2010 à 01:15 | Lu 2572 fois



Le parti démocratique gabonais (PDG) Ali Bongo a estimé mercredi que la Cour de cassation française s'est "ridiculisée" en autorisant l'enquête sur le patrimoine en France de présidents africains et de leurs proches dans l'affaire des "biens mal acquis".

"La Cour de cassation s'est totalement ridiculisée en se fondant sur des arguments (...) saugrenus", affirme le texte diffusé par la présidence gabonaise et signé du PDG, le parti fondé par le défunt Omar Bongo Ondimba visé par la plainte.

"Ces magistrats français, arrière garde nostalgique d'un temps révolu, ne croient pas au droit international qu'ils foulent au pied mais en la loi du plus fort et à la supériorité affirmée d'un civilisation au nom de laquelle pourtant les pires crimes ont été commis et sont toujours restés impunis au mépris du droit des peuples opprimés et spoliés par leurs congénères", d'après le texte qui a été lu lors du journal télévisé de la télévision publique.

La Cour de cassation française a jugé recevable mardi la constitution de partie civile de Transparence International (TI) dans ce dossier diplomatiquement sensible puisqu'il implique outre Omar Bongo, les chefs d'Etat Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang Nguema de Guinée équatoriale et certains de leurs proches.

"En décidant que les activistes français de TI, dont les desseins cachés et donneurs d'ordre sont connus, avaient un intérêt à agir (...) la Cour de cassation s'est d'abord ridiculisée aux yeux de ceux qui y voyaient un temple du droit", estime le PDG.

Selon le PDG la Cour a "créé un précédent extrêmement fâcheux, source (...) de tensions diplomatiques en s'inscrivant contre toutes les règles établies du droit international".

"Les décisions de justice sont rendues en France +au nom du peuple français+. Au nom de quoi le +peuple français+ serait-il légitime pour juger des faits qui ne le concernent en rien?", affirme le PDG.

"En s'arrogeant au nom d'une prétendue compétence universelle (...), le droit d'engager des poursuites pour des faits relevant d'autre Etats, les juges français ont cédé à un penchant courant chez tous ceux qui en Occident n'ont rien appris de l'Histoire", affirme le PDG qui se "réserve le droit de lancer toute action visant à assurer l'échec" de la procédure.

Copyright © 2010 AFP

Jeudi 11 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 2572 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

25.Posté par Haut Ogooue le 13/11/2010 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A beau relire le texte ci-dessus, je n`y ai trouve aucune mention d'un nom autres que Bongo.

Laissons-donc les opposants hors de ce probleme.

Les Bongos seuls subiront la foudre.

A bon entendeur salut.


24.Posté par MBA ASSOUME le 13/11/2010 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère que les magistrats français sauront démontrer au PDG qu'ils ne sont ridicules. Le bras de fer est donc engagé entre le PDG et la justice française. Qui sortira vainqueur? Le temps nous le dira et soyons attentifs.
Par ailleurs, parlons un peu de l'opposition gabonaise. La décision de la Cours de cassation française de poursuivre l’instruction de l'affaire des biens mal acquis, est une bonne occasion pour les anciens barons du PDG, actuellement réfugiés dans l'Union Nationale (UN) et l'UPG, de nous faire la démonstration de la transparence et du renoncement définitif aux anciennes pratiques qu' ils ont soutenu pendant des décennies, en publiant leurs fortunes respectives. Il s'agit, par exemple, d'Eyeghe Ndong, Casimir Oyé Mba, André Mba Obame, Zachary Myboto, Louis Gaston Mayila, etc. En publiant leurs fortunes amassées durant leur règne au PDG, les nouveaux opposants, anciens barons du PDG, pourront donc montrer aux gabonais qu'ils luttent désormais pour la transparence de la gestion des deniers publics et qu’ils ont prêts à faire leur bilan. Ce geste viendrait soutenir leur nouvelle position politique et témoigner qu’ils sont engagés véritablement vers la voie de la transparence et des pratiques saines dans la gestion des deniers publics. Cet acte rendrait plus crédible leur repositionnement politique et leur permettra d’être plus libre d’opinion en ce qui concerne le vole, le détournement, la corruption, l’enrichissement illicite et tout le reste des maux dont souffre notre pays. Je rappelle que la simple création d’un parti de l’opposition ou l'adhésion à un groupe de partis de l'opposition n’enlève en rien la forte implication des nouveaux opposants (anciens barons du régime Bongo père) à la politique destructrice de notre pays. L’avalanche de communiqués foudroyant la politique d’Ali Bongo n’est pas un acte suffisant que les gabonais attendent des nouveaux opposants anciens membres du clan Bongo-PDG. Un communiqué n’est même pas un acte. L'occasion leur est donnée de faire leur bilan et de publier leurs fortunes.

Comme nous l’exigeons au putschiste électoral Ali Bongo et son à sa bande, l’opposition aussi, surtout celle constituée d’anciens barons du PDG, doit poser des actes concrets qui nous démontrent qu’ils sont devenus transparents en tout point de vue et qu’ils n’ont plus rien à cacher aux gabonais comme ils le faisaient à l’ancienne époque. Que nos nouveaux opposants nous ouvrent les coffres de leurs fortunes amassées quand ils avaient la gestion des deniers publics du Gabon. La vérité doit être exigée dans tous les camps. Personne n’a le monopole de la sainteté dans notre classe politique.

23.Posté par La Citoyenne le 12/11/2010 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pensez-vous que le pdg peut faire chanter la france?Mais c'est à croire qu'alibaba à la mémoire très très courte...Son pouvoir à qui le doit-il sinon à la france?

Aujourd'hui, ils veulent faire croire au peuple les français s'enrichissent sans leur aval?Non, je vous rassure et en même temps je me rassure les gabonais et gabonaises ne mangent plus de ce pain là...
Si aujourd'hui le pays est derrièrecle sous-développement c'est tout simplement parce que en 43ans de pouvoir du pdg ils n'ont eu à coeur que de piller,voler et mentir au peuple avec toujours des promesses de campagnes aussi follees et irréalistes les unes des autres;
Nos dirigeants ne sont ni patriotiques et ni l'envie de développer leur pays pour des hommes qui voyages beaucvoup, la première chose à faire aurait juste été de copier les autres en matière d'infrastructures,mais hélàs!!!!
Je crois pas que les gabonais soient encore dupes...
Si alibaba ne peut aller en prison,parcontre, les mborantsuo et compagnie iront en taule s'il s'avèrent que les biens mal acquis ont été achetés par eux car ILS N'ONT PAS L'IMMUNITé ou n'en bénéficie pas...Vous pouvez commencer à trembler pour toutes les fraudes électorales que vous avez orchestré j'ai envie de dire: AH JUSTICE QUAND TU NOUS TIENS!

Les français n'y sont pour rien si nos dirigeants sont tellement cupides et antipatriotiques!

22.Posté par aaa le 12/11/2010 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais c'est normal que la France lance des poursuites sur son citoyen .Ali ben lui même a reconnu être français et son défunt père l'était aussi donc il est logique que la France face une enquête si son ressortissant est allé volé dans un pays étranger.
Ali Ben et son père ont abusé des biens du Gabon et des gabonais .Comme ils sont français alors il vont répondre de leurs acte devant la juridiction de leur terre .
Toi le PDG parti politique gabonais tu es mal placé pour interdire la France de dire le droit sur une affaire qui concerne ces dignes fils.(OBO ABO ET SASSOU)

21.Posté par Bruno Ben MOUBAMBA le 12/11/2010 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est curieux ! On entend plus personne sur ce sujet au Gabon depuis la "mort" (sur fond de Présidentielles 2009) des Acteurs Libres !? Je m'étonne aussi du soudain "assagissement" de certains sites gabonais qui ne font plus que dans la dépêche de presse.Madre de Dios, que passa ? Comme on dit au Mexique ! Enfin ! Je suppose que chacun a ses raisons ! Mais à force de se croire plus malin que tout le monde et de faire dans les activités nocturnes, j'ai vraiment peur pour certains. Votre dévoué Bruno Ben MOUBAMBA (qu'ils n'auront jamais !).

20.Posté par Peacemaker le 12/11/2010 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et Alibaba a raté une occasion en or,au lieu d´acheter à coup de milliards un hotel particulier pour les locaux de l´ambassade à Paris, il aurait du tout simplement affecté un des hoteles particuliers laissés par le Mollah Omar.

Le Mollah est mort, il n´en a plus besoin. Au lieu de louer des suites à 4.000€ la nuit au Geroges 5, pourkoi le biaffrais et sa délégation ne logent pas dans les apparts de luxe dont ils disposent à paris au lieu de piller le trésor public gabonais?

19.Posté par Peacemaker le 12/11/2010 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Présidents africains incriminés savent ce qu´ils leur reste à faire: appeler à l´aide leurs "frères " de la Grande de Loge de France ( GLNF) et du Grand Orient de France ( GOF) pour faire disparaitre la plainte. Alors, Ali Bongo criera à moi mes "frères" ( rires!!!) et ils viendront en aide,n´est ce pas?
De toutes les manières, c´est pour eux k´ils tuent et spollient leurs peuples respectifs et en guise de récompensent s´offrent de somptueux biens en France,le pays k´ils jurent servir avec l´aide du grand architecte de l´univers ( voir le serment du biaffrais).

18.Posté par opposant le 12/11/2010 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vous demande de m'aider à comprendre pourquoi c'est le PDG qui signe le communiqué pour repondre aux accusations sur les biens mal acquis lorsqu'on s'adresse à un président de la république et cette reponse passe par la présidence de la république?

y a pas amalgamme?

merci si jurgent peut m'aider.

17.Posté par BONGO DOIT PARTIR le 12/11/2010 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En savoir un peu plus sur l'Affaire des biens mal acquis.

BIENS MAL ACQUIS videos
2009:
http://www.youtube.com/watch?v=dEUtipRb2rw&feature=related
Oct 2010:
(1ère PARTIE)
http://www.youtube.com/watch?v=fYSWzY3WybA&feature=related
(2ème PARTIE)
http://www.youtube.com/watch?v=AWKo7PbFQYs&feature=related
(3ème PARTIE)
http://www.youtube.com/watch?v=_OV_fNienPY&feature=related
(4ème PARTIE et fin)
http://www.youtube.com/watch?v=pAJ8CjOGNB8&feature=related

BONGO DOIT PARTIR POUR UN VRAI GABON EMERGENT.

16.Posté par opposant le 12/11/2010 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OU EST JURGENT?

JURGENT EST OU OOOOOOOOOO?

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...