News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: Ben Moubamba dénonce la "Françafrique" devant le siège de Total

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Mardi 15 Septembre 2009 à 16:16 | Lu 1237 fois



Gabon: Ben Moubamba  dénonce la "Françafrique" devant le siège de Total
PARIS — Un ex-candidat à la présidentielle gabonaise, Bruno Ben Moubamba, a appelé mardi à Paris à "démanteler la Françafrique" qui a selon lui "imposé" Ali Bongo comme président élu, mettant en garde contre le risque d'une recrudescence des "sentiments anti-français" dans le pays.

"C'est ici l'origine du mal, de la Françafrique, des réseaux occultes et affairistes", a-t-il déclaré à la presse devant le siège du groupe pétrolier Total, investisseur majeur au Gabon. "J'ai découvert qu'Ali Bongo a été imposé par Total. C'est un choix françafricain", a-t-il accusé, alors que la France s'est à plusieurs reprises défendue d'avoir soutenu Ali Bongo.

"La Françafrique passe par les milieux économiques qui désinforment l'appareil d'Etat (...) On a réussi à faire croire que lui seul (Ali Bongo) préserverait les intérêts français", a-t-il accusé. Il a précisé qu'il était en France pour mener "une action de lobbying" auprès de responsables économiques et politiques, pour un "nouveau partenariat gagnant-gagnant".

"Il faut démanteler la Françafrique" qui est "un racisme géopolitique", a-t-il ajouté. "Quand vous désespérez les Gabonais, vous créez des sentiments anti-français", a-t-il dit, mettant en garde contre le développement des violences anti-françaises comparables à celles qui avaient eu lieu en Côte d'Ivoire en 2004.

"Je crains le pire. Le calme apparent au Gabon n'est qu'une veillée d'armes", a-t-il affirmé. "Je ne crois pas que le climat social va s'apaiser", a ajouté M. Ben Moubamba, membre du collectif regroupant les principaux candidats malheureux à la présidentielle du 30 août.

"Ce qui s'est passé était une farce électorale", a-t-il estimé, appelant à "annuler" un scrutin entaché selon lui de "fraudes massives".

L'annonce de la victoire d'Ali Bongo, fils du président défunt Omar Bongo, contestée par l'opposition, a été suivie par trois jours d'émeutes et de pillages à Port-Gentil (ouest), la capitale pétrolière, du 3 au 6 septembre.

Au cours de ces violences, qui ont fait trois morts selon les autorités mais au moins 15 d'après l'opposition, des intérêts français avaient notamment été pris pour cibles par des manifestants.

Copyright © 2009 AFP

Nous mettrons en ligne dès que possible le communiqué final .

Rédaction LVDPG

Mardi 15 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 1237 fois




1.Posté par lapanthere le 15/09/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rien que ça??? j'espere que c une ébauche hein!!! car ça ne semble pas complet!!!

2.Posté par hyndra le 15/09/2009 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pardon les gabonais attendent plus, il faut maintenant concretement qu'on décrete cette éléction nulle et sans effet car trop de fraude et usurpation des votes du peuple avec en plus de cela des bourrades d'urnes et des doublons de ndongou( bel exemple pour ses enfants,ils leur apprend à tricher c'est cool pour eux)Bref le seul pays capable de mettre fin à cette mascarade c'est la france!Donc franchement on attend avec impatience qu'elle y mette fin et qu'enfin comme l'avais souligné sarkozy à Dakar, le gabon entra non seulement dans l'histoire du monde et l'afrique mais il marquera un tournant dans son histoire car il montrera aux autres peuple son bel exemple de démovratie!ON VEUT CHOISIR NOUS MÊME NOTRE PRESIDENT!

3.Posté par Mado07 le 16/09/2009 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel est l'opposant qui passe ä travers les mailles de la police des frontieres ä l'areoport sans la complicite des francais ???
surtout que le pilot d'air france qui est un francais ä refuse de le livrer aux autorites gabonaises...!!!

En fait un OPPOSANT DOIT ETRE SUR LE TERRAIN , c'est tres simple de justifier la sortie du pays par des arguments on ne sait trop simplistes.

... les vrais martyrs sont au front.....
Ces vrai que chacun contribue en sa maniere , neamoins il est important de ne pas confondre la CONTRIBUTION DE BASE donc du NOYAU et la contribution partielle d'un citoyen lamda....

UNE BANTU

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...