News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Barro Chambrier fustige la méprise des profito-situationnistes du PDG

Le site de la Liberté - info241 le Mercredi 29 Juillet 2015 à 06:21 | Lu 2788 fois

Les épisodes du feuilleton politique de la guerre des clans au PDG (Parti démocratique Gabonais, au pouvoir depuis 1967) continuent à nourrir l’actualité politique du pays. Le désormais député frondeur du PDG, Dr Alexandre Barro Chambrier (ABC) a répondu samedi dernier à Libreville lors d’une rencontre avec ses électeurs du 4e arrondissement de la capitale Gabonaise.



ABC a rappelé à ses camarades détracteurs, tenanciers de ’’l’appel des Akébés" - diatribe incendiaire prononcée par Frédéric Ntera Etoua à son encontre - le devoir politique patriotique et républicain qui passe par l’exigence des résultats avec le souci du bien-être réel du peuple Gabonais.

Après la diatribe et l’appel à l’exclusion et de toutes les instances dirigeantes du PDG du député Alexandre Barro Chambrier, prononcé par Frédéric Ntera Etoua, conseiller politique, défenseur illuminé du mandat présidentiel d’Ali Bongo et connaissant la vitalité politique et la dynamique intellectuelle du camarade, mis au pilori, il fallait naturellement bien s’attendre à une réponse proportionnelle.

Menacé d’exclusion et ayant été taxé par M. Ntera Etoua de haute trahison au distingué camarade Ali Bongo, Barro Chambrier ne démord pas. A l’image d’un gala de boxe, l’économiste ancien ministre d’Ali Bongo a dans son compte rendu des travaux parlementaires passé en détail "la méprise des profito-situationnistes".

Au rebours des proches d’Ali Bongo, pour qui tout va bien et que le pays avance, bien qu’étant dans une pauvreté grandissante, qu’à leurs propres yeux, le député PDG, Barro Chambrier, en toute lucidité, justifie sa prise de parole "comme un devoir d’honnêteté, de loyauté et de vérité."

Pour le député frondeur, "il ne s’agit pas de faire perdre notre parti. Cette prise de conscience doit nous donner l’occasion de promouvoir la démocratie interne qui comporte beaucoup d’avantages." En refusant "le déni de réalité", l’honorable député affirme : "qu’il y a des avancées dans certains domaines, mais globalement, nous devons revoir un certain nombre de choses par rapport aux engagements que nous avons pris."

Nous vous livrons dans les lignes qui suivent la réponse intégrale du député frondeur à la tête du courant, « Héritage et modernité », dans lequel on retrouve des cadres imposants du parti anciens ministres, députés élus, sénateurs entre autres. Il répond coup par coup, à ses camarades fomenteurs du PDG "énergumènes", "olibrius chômeurs de luxe", ennemis du Gabon et de la remise en question pour le développement du pays.


Compte rendu des travaux Parlementaires de l’honorable Député Alexandre Barro Chambrier. Awendje, Samedi 25 Juillet 2015.

I- CONTEXTE

Mesdames et Messieurs, je vous remercie pour votre présence effective ici à Awendjé écouter le compte rendu des travaux parlementaires. Il s’agit d’un exercice auquel tout élu sacrifie, pour l’information des populations.
Je saisis la même occasion pour vous remercier des nombreux messages de soutien et d’affection qui me parviennent par diverse voies.

II- LES LOIS DONT JE VAIS VOUS ENTRETENIR SONT LES SUIVANTES :

III- L’ECLAIRAGE SUR LA SITUATION POLITIQUE DU MOMENT

Avec tout ce que vous entendez et lisez çà et là, j’observe en vous tous des regards interrogateurs, et donc je ne peux pas m’en aller sans vous en dire quelque chose.

Mon engagement pour la politique : je me suis engagé dans la politique pour apporter ma contribution à la résolution des problèmes quotidiennement vécus par nos concitoyens. En tant que père de famille et responsable politique, ces conditions de vie difficiles m’interpellent.

Mon engagement pour la démocratie : n’est pas nouveau. En effet, ma proximité avec Raymond Barre qui fut mon directeur de recherches pour ma thèse, et la fréquentation régulière des personnalités feu les professeurs du monde intellectuel africain tels que Georges Ngango et Thomas Melone ont été déterminantes.

Pas de déni de réalité : il y a des avancées dans certains domaines, mais globalement, nous devons revoir un certain nombre de choses par rapport aux engagements que nous avons pris.

Il ne suffit pas de constater mais il faut passer à la phase pratique pour réduire les difficultés qui accablent entre autres ceux qui ne peuvent avoir un emploi rémunéré, ceux qui ne peuvent pas être pris en charge, qui n’ont pas les 3 repas par jour, ces phénomènes s’étendent à l’ensemble du pays.

Les conseils de ministres délocalisés ont fait beaucoup de promesses. Le PSGE est une tâche pour tous, nous devons nous l’approprier. J’ai été indignement agressé verbalement, insulté, je fais l’objet d’une cabale financée par des personnalités qui seraient tapies quelque part.

Je me dois de répliquer parce qu’à force de mentir il en reste toujours quelque chose. Voilà qu’effectivement nous allons vers une échéance et certains pensent que tout seul ils peuvent y arriver. Nous ne devons pas dilapider l’héritage des valeurs.

La permanence dans l’approche : mon engagement pour la démocratie n’est pas nouveau. La conférence nationale, l’expérience d’une institution financière internationale, la proximité de Raymond Barre, la rencontre avec des grandes figures de la philosophie et de l’économie combattantes de la liberté et de la Démocratie.
La Déclaration du 27 juin 2015 : elle fera date. Préfigurée par une interview accordée à TV+ il y a plusieurs mois.

Les raisons de cette déclaration sont multiples :
C’est un devoir d’honnêteté, de loyauté et de vérité. Il ne s’agit pas de faire perdre notre parti. Cette prise de conscience doit nous donner l’occasion de promouvoir la démocratie interne qui comporte beaucoup d’avantages.
Nos idées portent sur :


Ma liberté d’expression : si l’on me demande mon point de vue, je l’exprime en tant que responsable je ne sais pas en quoi cela constitue une remise en cause de la discipline du parti.

La méprise des profito-situationnistes : Ils pensent en découdre. Je suis l’homme à abattre au sens propre comme au sens figuré. Ils peuvent le faire mais qu’ils en mesurent tous les risques. Pourquoi cette agitation autour de moi si j’étais insignifiant ? Le Gabon est un pays qui se veut démocratique, et non totalitaire.
Me situer au-dessus de vils personnages : ils se reconnaissent.

Je ne laisserais pas des olibrius de cet acabit juger de mes capacités au plan administratif et au plan politique.

Dans les ministères ou j’ai été, je pense qu’il faut interroger, je n’ai pas laissé que des mauvais souvenirs. Ce n’est pas un type de personne qui peut apprécier le travail, il est vrai que je me suis efforcé d’appliquer des préceptes et des principes en rapport avec la rigueur, l’efficacité, et que j’ai toujours été réticent vis à vis des compromissions.

Je ne savais pas que j’étais aussi important au point d’empêcher les gens de dormir. Ils manquent d’humilité et de discernement.


- Un olibrius, chômeur de luxe, qui a trouvé un point de chute quelque part, qui a voulu être sénateur mais qui a échoué, qui écrit des tracts pensant pouvoir me discréditer, qui pense m’exclure du PDG. Le comble est que je l’y ai amené il n’y a même pas trois ans. Auparavant je l’avais battu à plate couture en 2006 sous la bannière de l’UPG, et les voix qu’il avait obtenues étaient liées à la personnalité et au charisme de feu Pierre Mamboundou.


- L’autre énergumène, le principal commanditaire bien identifié, un repris de justice condamné pour les délits très graves avec mort d’homme, chassé des Akébé, connu pour être passé dans toutes les écuries, ce profito-situationniste de dernière génération qui tente de venir inoculer le tribalisme. C’est un tartufe ignorant des réalités de notre siège, qui vient débiter ses âneries écrites par un pseudo mercenaire à court d’argument, allé lire leur prose immonde dans un bar mitoyen.

Ma détermination à aller de l’avant : qu’ils soient assurés de ma détermination à me battre avec mes amis ici présents. Qu’ils mesurent le risque de me pousser vers une radicalisation qui ne donnerait pas cher à leur avenir.
Appel à la vigilance et la sérénité : chers amis, restons sereins et patients- occupons-nous des problèmes qui touchent aux populations pour faire aboutir le changement.
Restons des Pédégistes de conviction et non de circonstance :

Je réitère ici ce qui doit nous caractériser.


Mercredi 29 Juillet 2015
info241
Vu (s) 2788 fois




1.Posté par ME DIBABE le 29/07/2015 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
point barre.

2.Posté par charly le 29/07/2015 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO, a cet immense talent politique dont, par bonheur, l' éclosion se fait devant nos yeux, a un moment crucial pour le GABON, avec l'amorce du processus de "mise aux arrêt" du dictateur fraudeur.

3.Posté par PAC le 29/07/2015 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de bravo prématuré restons sur nos gardes. Charly tu sais qu'il peut mieux faire

4.Posté par Le biggy le 29/07/2015 12:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec ces gars il faut taper ou ca fait mal. Dialogue-Tolerance-Paix c'est la devise au PDG mais dans les faits un vrai cafouillage surtout avc les pdgistes qui le sont devenus en 2009. ABC il fo les traquer. Si vous etes sincere vous aurez le soutien

5.Posté par Mwane Dimbu le 29/07/2015 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ca c'est de la distraction organise par le PDG pour essayer d ecasser la dynamique autour de Ping!

Ping est un miene d'Omboue autochtone du Gabon. Le PDG se sentant accule de toute part sort le soldat Baro Chambrier un miene Pongwe pseudo proprietaire du Gabon ! Donc a ce titre il a la legitimite pour faire semblant de porter l'estocade a son maitre BOA et revendiquer le trone du Gabon.

Mais nous ne sommes plus a l'epoque coloniale! Le Gabon a bien change, on ne peut plus concevoir la politique du gabon sur les seules bases ethniques ou l'appartenanc a un goupe qui se revendique etre proprietaire du Gabon.

Donc les Gabonais doivent faire attention de ne pas se laisser distraire par HEMOR (entendez par Heritage et modernite) .

HEMOR n'est qu'une entouloupe pour semer la confusion dans l'esprit des gabonais indecis ou aupres de ceux qui ont rejoint le FRONT.

Il ne faut pas se laisser avoir et garder a l'esprit l'object ultime :
DEBARRASSER LA CONDUITE DE NOTRE PAYS TOUT PDGISTE et BUTER LE BIAFRAI HOS D'ETAT DE NUIRE !!


ABC n'est pas t ne sear jamais un opposant . Il est en train de jouer la partition qu'on lui demander de jour !

Si et lui et ses amis etaient sincere , alors ils auraient demisionne du PDG vu qu'ils pretendent etre nombreux voir majoritaires parmi les deputes. Cela aurait le merite de creer une situation qui conduirait sans doute a la dissolutuion de l'AN si BOA a des couilles et donc a la convocation des legislativs anticipees. Ce qui sonnera le glas du regime de BOA.

Mais on est bien loin de toutes ces perspectives!
Le jeu d'HEMOR va durer jsuqu'en 2016 !

6.Posté par FYEE le 29/07/2015 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un qui a leche le cul des bongo et qui vient nous faire du bruit parce qu'il veut etre president , vraiment les hommes politiques gabonais sont des gros prostitutués avides du pouvoir , AUCUN PEDEGISTE NE DOIT PRENDRE LE POUVOIR APRES ALI BONGO CE SONT TOUS DES FRANC MACONS QUI ONT JURES DE SERVIR LA FRANC MACONNERIE PLUTOT QUE LE GABON . NE FAITES PAS CETTE ERREURE , MEME PING N'EST PAS CREDIBLE AUTANT QU'OPPOSANT ALORS IL LE SERA ENCORE MOINS EN TANT QUE PRESIDENT , ON REPREND LES MEMES ET ON RECOMMENCE .

7.Posté par v5 le 30/07/2015 08:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votons tous Remond NDONG SIMA, c''''est tout !

8.Posté par mentlentume le 30/07/2015 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NE VOUS FATIGUEZ PAS LE PDG RESTE ENCORE FORT DONC FAITES ATTENTION A CE QUE VOUS DITES JUSQUE LA, JE NE VOIS AUCUN OPPOSANT QUI POURRA FAIRE TOMBER ALI BONGO ONDIMBA MÊME PING QUE VOUS DITES NE PÈSE PAS DEVANT ALI BONGO PING VEUT DISTRAIRE LE PEUPLE GABONAIS CAR ALI BONGO EST SON BEAU FRÈRE DONC NE VOUS ÉTONNEZ PAS DE VOIR PING SE RETIRER A LA DERNIÈRE MINUTE COMME L'AVAIT FAIT OYE MBA EN 2009 TROUVEZ NOUS UN AUTRE GABONAIS QUI N' A JAMAIS ÉTÉ AUX AFFAIRES DU GABON MAIS SI C'EST LES NOMS QU'ON CONNAIT LA, PERSONNE NE POURRA ENLEVER ALI BONGO AU POUVOIR ALI BONGO A FAIT DU GABON EN 5 ANS CE QUE TOUS CES VOYOUS N'ONT PAS PU FAIRE PENDANT 42 ANS ET POURTANT OMAR BONGO DONNAIT DES MOYENS A CHAQUE DOYEN POLITIQUE DE TOUTES LES PROVINCES DU GABON RÉSULTAT ZÉRO DONC LAISSEZ ALI BONGO TRANQUILLE LE GABON BOUGE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...