News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Audition du ministre Raphael Ngazouzé : poudre aux yeux ou véritable mise en branle de la justice?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 22 Mai 2013 à 06:53 | Lu 529 fois

Raphael Ngazouzé, ministre délégué à la Fonction Publique a été entendu mardi 14 Mai à son domicile, pour donner sa version des faits au sujet de l’assassinat le 21 Janvier 2013, du transporteur routier, Amadou Yogno, à Ndjolé. Si cette audition pour le moins étonnante a fait beaucoup de bruit dans les chaumières de la capitale, il semblerait qu’elle n’ait pas eu l’effet escompté auprès des populations qui doutent clairement de sa sincérité…



Gabon : Audition du ministre Raphael Ngazouzé : poudre aux yeux ou véritable mise en branle de la justice?
L’audition, le 14 mai dernier, du ministre délégué à la Fonction Publique fait couler beaucoup d’encre dans la capitale gabonaise.

En effet, cette audition vient à la suite de la marche contre les crimes rituels qui a eu lieu samedi 11 mai dernier. Relayée par la chaine de télévision nationale, le président du Tribunal de Libreville, le procureur adjoint et d’autres personnalités de la magistrature gabonaise ont entendu celui qui est cité comme étant le commanditaire de l’assassinat d’Amadou Yogno, retrouvé mort le 21 janvier dernier à Ndjolé.

Cependant, des questions taraudent les esprits des uns et des autres sur la procédure appliquée.

Est-ce légal ou normal de faire une audition à domicile? L’article 78 du Code de Procédure Pénale est clair sur la procédure des auditions.

Pour entendre un témoin ou une personne citée dans une affaire, généralement une convocation émanant d’un officier de police judiciaire suffit. C’est avec cette convocation que le mis en cause est obligé de se présenter pour se faire entendre. Dans le cas contraire, en constatant l’absence du cité à la convocation, un coup de fil au Procureur permet d’interpeller l’intéressé, dans la rue ou à son domicile durant les heures légales. Et en pareille situation, le mis en cause rendu coupable d’infraction en ne se présentant pas à la convocation, est placé en garde à vue.

Sachant que l’audition de Raphael Ngazouzé s’est déroulée à son domicile, on voudrait bien comprendre les raisons qui ont poussé la justice à se déplacer vers lui et non l’inverse ?

S’agirait-il d’une faveur due à son rang ? La question, qui reste entière, laisse tout de même penser à une justice à la tête du client, sachant qu’un citoyen lambda n’aurait jamais pu bénéficier du même traitement, encore moins du privilège de déplacer jusqu’à lui la justice.

« Quand il s’agit d’un individu ordinaire, il faut voir comment les officiers de justice le traînent devant la presse, oubliant que ce dernier tant qu’il n’est pas reconnu coupable, jouit de la présomption d’innocence. L’audition du ministre Ngazouzé, bien que médiatisée, ressemblait plus à une sorte d’entretien entre collègues ou amis », souligne Nadia Bah, employée dans une entreprise de la capitale.

Par ailleurs, dans des pays comme la France qui a grandement inspiré les lois gabonaises, lorsqu’un ministre est cité dans une affaire « grave », il démissionne pour se défendre devant la justice. Le cas Cahuzac en est l’exemple patent et récent.

« Jérôme Cahuzac a démissionné de son poste de ministre délégué au Budget le 19 mars au moment de l'ouverture d’une information judiciaire le visant fraude fiscale », souligne l’Express.

Que prévaut la loi gabonaise dans le même genre de situations? Qu’en est-il des hommes politiques cités dans des affaires de crimes rituels ? Raphael Ngazouzé va-t-il continuer à occuper ses fonctions alors qu’il est dans le viseur de la justice pour une affaire de crime?

Le jour de la marche, le Président de la République, lors d’un discours prononcé pour la circonstance, avait clairement affirmé que tous les coupables seraient punis, sans exception. Est-ce par rapport à cela que la justice s’est souvenue après plusieurs mois que le ministre Raphael Ngazouzé avait été cité dans l’affaire du transport routier ?

La procédure suit son cours, pourrait-on s’entendre dire. Et pourtant sept arrestations avaient déjà eu lieu pour cette affaire et les noms de supposés commanditaires avaient été donnés à la justice par les personnes arrêtées en février dernier. Alors pourquoi une si longue attente avant de procéder aux auditions de ces fameux « commanditaires », sachant qu’une audition n’est pas synonyme d’une mise en examen ou d’une inculpation ?

« Mais pourquoi c’est juste après la marche contre les crimes rituels que cette audition a-t-elle lieu ? C’est trop louche », a fustigé une jeune étudiante.

Raphaël Ngazouzé serait-il le bouc émissaire d’une justice qui veut à tout prix rassurer les populations vivant dans la psychose depuis de nombreux mois ?

Autre sur lequel les Gabonais s’interrogent : la médiatisation de cette audition.

Comme le Président de la République a demandé que soient poursuivies toutes les personnes citées dans des affaires de crimes rituels, la justice décide de rendre publique l’audition du ministre Ngazouzé. Comme par hasard… Et surtout comme une volonté de montrer au Chef de l’Etat que les choses bougent.

Et pourtant, d’aussi loin qu’on se souvienne, le sénateur Gabriel Eyeghé Ekomi, cité dans une affaire similaire, n’avait pas vu son audition retransmise sur Gabon Télévision…

« Le cas Ngazouzé n’est pas une réussite. Ils ne médiatisent pas cette audition pour rien, ils veulent juste l'apaisement des populations ... », confie Calvyn Nzamba, étudiant.
Alors ? Mascarade ou véritable action de justice ?

Affaire à suivre…

Source : Gaboneco.com

Mercredi 22 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 529 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...