News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Assemblée générale de mise au point lundi des agents grévistes de la SEEG

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Dimanche 14 Novembre 2010 à 11:35 | Lu 541 fois

Le Syndicat des personnels du secteur eau et électricité du Gabon (SYPEG) convoque une assemblée générale lundi prochain à Libreville, pour apprécier les avancées des négociations entamées avec la direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) sous l’arbitrage du ministère du travail, indique un communiqué du SYPEG .



Selon le communiqué, l’issue de cette assemblée générale pourrait aboutir à une suspension de la grève entamée le 8 novembre dernier.

‘’Des négociations effectuées à ce jour, nous enregistrons une avancée significative, laquelle se traduit par des décisions répressives prises par le ministère du Travail, de l’emploi et de la prévoyance social, médiateur desdits échanges’’, souligne le texte.

Le ministère du travail a annulé quatre contrats de travail illégaux dont bénéficiaient des expatriés, infligé une amende à l’entreprise pour les infractions constatées, retiré des autorisations d’emploi à certains travailleurs pour fausse déclaration, rejeté deux demandes d’autorisation d’emplois de certains travailleurs expatriés en situation irrégulière…

Les agents de la SEEG, filiale du groupe français Veolia Eau, ont déclenché lundi dernier une grève générale illimitée pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et un traitement ‘’discriminatoire’’ entre les Gabonais et les expatriés.

C’est la première fois que la SEEG est paralysée par un mouvement de grève depuis sa création en 1950. La société, qui dispose du monopole de la production et de la distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon, est confrontée à d’énormes difficultés depuis 2007, dix ans après sa privatisation, marquée par des coupures intempestives d’eau et d’électricité aussi bien à Libreville, la capitale, que dans les principales villes de l’intérieur du pays.

Dimanche 14 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 541 fois




1.Posté par Doom Le vengeur le 14/11/2010 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai jamais compris la privatisation de la SEEG. Je suppose que cela vient des injonctions du FMI et de la banque mondiale, avec les fameux ajustement structurels. Toute même, étions-nous obligés de le faire.

L'énergie est un secteur très stratégique pour un pays, le confier au privé, c'est irresponsable.


La seule manière de récupérer notre chère société est de bouter hors de la gouvernance de notre pays cette bande d'incapables du PDG et d’annuler simplement ces contrats.

J'ai vraiment une impression bizarre face à des décisions économiques contraire à l'intérêt général. Regardez par exemple en Europe. Je ne comprends pas pourquoi la majorité des états européens ont accepté de ne plus emprunter directement aux banques centrales à taux presque nul comme auparavant, mais d'emprunter aux banques privées qui elles-mêmes empruntent à la banque centrale européenne. Conséquence, la dette de ces pays explose. Certains sont presque ruinés comme la Grèce, car elle ne maitrise plus sa monnaie et par conséquent sa dette.
C'est un contre sens économique pour un état. En gros les états européens ont confié la gestion de la monnaie aux banques privées, car, elles seules peuvent directement emprunter à la banque centrale européenne, prérogatives réservée auparavant aux états européens.

C'est bizarre, même le passage à la monnaie unique européenne ne peut expliquer une telle aberration. Je ne suis pas certains que la majorité des européens soit consciente de cette réalité, qui est la conséquence en France par exemple du démantèlement progressif des services publiques.
Leurs états n’ont plus la maîtrise de leur monnaie. C'est curieux, comme en Afrique. Cette maitrise appartient désormais au marché, aux banques privées pour faire court. C'est comme-ci le monde de la finance voulait asphyxier les états. Ce sont les mêmes bizarreries que l'on observent en Afrique. Franchement faisons attention à nos choix économique surtout en ce moment, ça sent pas bon tout ça.

2.Posté par Mezzah le 14/11/2010 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le travail que fait SYPEG est élogieux mais il doit avoir le courage d’aller plus loin.
L’histoire de certains grands pays nous montre aujourd’hui que les syndicats ont eu un rôle prépondérant sur la bonne gouvernance. Rappelez-vous d’où vient le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva

Il faut dénoncer ceux qui sont des donneurs d’ordres et qui perçoivent les commissions occultes dont le taux a été fixé, et là encore de façon occulte, à 10%. Ces donneurs d’ordre ont une grande part de responsabilité sur la qualité des travaux exécutés par les entreprises qui sont obligées de leur construire des maisons, leur acheter des voitures, leur assurer un train de vie au dessus de leurs moyens.

C’est ainsi que depuis la privatisation en 1997, certains cadres et jeunes de cette société sont devenus prioritaires des maisons qu’ils n’auraient jamais construites en 10 ans d’activité. Sur le même registre, certains agents SEEG sont propriétaires de micro-entreprises qui n’ont pour seule cliente que notre maman SEEG. Oui l’emploi des expatriés reste un problème important mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. On pourrait également aller plus loin pour regarder comment se font les embauches dans cette belle entreprise qui était la vitrine, le patrimoine, la fierté et la dignité de tout un peuple.

Au moment où l’affaire des BMA est remise sur la table, il est indispensable que les syndicats demandent aux agents de la SEEG qui ont volé la société de restituer tous les biens quitte à les traduire devant les tribunaux.

Je lance cet appel à Monsieur MBELE, président du SYPEG.

Je vous en conjure, si les noms ne sont pas cités, si les explications ne sont pas demandées à ceux-là qui ont mis cette société dans cet état, je donnerai ici les détails qui permettront de les identifier. Bien entendu je demanderai l’accord de la rédaction de notre LVDPG pour éviter des soucis à notre site préféré.


3.Posté par Bernard N I le 14/11/2010 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VEOLIA détient 51% du capital de la SEEG,
Conclusion, vous connaissez la suite!!!!!!!

4.Posté par Doom Le vengeur le 14/11/2010 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Bernad NI
Je suppose logiquement que pendant la privatisation, l'état gabonais à fournir un cahier de charges au futur actionnaire (Véolia). Ce cahier de charges a t-il été respecté au final ? La réponse est non. Si l'état le voulait réellement, elle a toutes les raisons pour reprendre la main. Je ne suis pas juriste mais il me semble que ce n'est pas impossible. C'est juste un problème de volonté politique.
D'ailleurs quel est le pourcentage détenu par l'état gabonais ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...