News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Arrestation de cinq immigrés clandestins à Ntoum

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 16 Mai 2013 à 00:05 | Lu 731 fois



Gabon : Arrestation de cinq immigrés clandestins à Ntoum
Cinq immigrés clandestins en provenance du Cameroun ont été appréhendés vendredi dernier à Ntoum, ville située à 34 km de Libreville sur la route nationale 1, par la brigade de la gendarmerie locale puis incarcérés. Tandis que le chauffeur et trois autres clandestins ont réussi à prendre la fuite.

Selon la brigade de gendarmerie de Ntoum, ces immigrés clandestins se sont introduits illégalement au Gabon sans visa. Ils auraient rallié le pays par voie terrestre à bord d’un véhicule de marque Toyota picnic sport immatriculé BW-732-AA. Et le coup de filet s’est effectué au moment où le conducteur s’apprêtait à procéder au nettoyage de sa voiture dans un lavage d’Alarmitang, un quartier de la commune de Ntoum.

« Nous étions en train de patrouiller. C’est ainsi que nous avons aperçu des visages plus ou moins suspects. Cela à attirer notre attention. En nous approchant d’eux, c’était la panique et quatre ont mis leurs jambes leur cou », a indiqué le commandant de brigade de la gendarmerie locale.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le conducteur leur servait de passeur, moyennant des sommes allant de 300 à 400 mille francs Cfa. Des fausses pièces d’identités et autres faux documents ont étés retrouvés dans le véhicule au moment de la fouille par les forces de l’ordre. Ledit véhicule était parti du Cameroun depuis près d’une semaine avec une dizaine de clandestins à bord.

Une fois à Ntoum, le conducteur a marqué un arrêt, une brève escale pour nettoyer son véhicule et être à l’abri des regards. Mais le destin en a décidé autrement car le véhicule n’a plus été lavé et ses occupants ont été cueillis par la gendarmerie locale en patrouille dans la ville. Conduits à l’unité, ces immigrés dont l’âge varie entre 25 et 52 ans ont reconnu être en situation irrégulière. Ils ont donc été placés sous mandats de dépôt à la prison centrale de Libreville en attendant leur rapatriement.

Cependant, la question qu’on se pose est de savoir comment ont-ils procédé pour traverser les postes de contrôle sur cette voie (route nationale) ? Seuls les enquêteurs pourront apporter une réponse à cette interrogation.

Toutefois, certaines indiscrétions pensent qu’il pourrait s’agir d’un réseau bien organisé dans le trafic d’immigrés clandestins entre les deux pays.


Copyright Infos Gabon

Jeudi 16 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 731 fois




1.Posté par Inch''''allah le 16/05/2013 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment ont ils pu partir du Cameroun en traversant tout le nord au point d'arriver aux portes de Libreville sans etre inquiete????? conclusion: il n'y aucun poste frontiere ou aucun controle d'identite d'abord entre le gabon et le cameroun et ensuite a l'entree / sortie de chaque province? ou doit on se laisser imaginer qu'on a "salue le Kepi des dits agent de faiblesse et de desordre ?
Donc une rebellions, maquillee en clandestins,peut allegrement traverser nos frontiere pour une occupation ou pourquoi pas une nouvelle colonisation sans qu'on ne puisse compter sur nos " poulets" ???
Ahhhhhhhh.......BONGO-PDG , voici le resultat de 46 ans de corruption et de m'enfoutisme totale !!!!!!!! ne nous vous remercierons jamais assez !

2.Posté par Inch'''allah le 16/05/2013 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PS: lire " Nous ne vous remercierons jamais assez" en lieu de " ne nous vous remercierons jamais assez"

3.Posté par Pâle Lôgè le 16/05/2013 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans être xénophobe, nous sommes responsables de cette situation. Les complices se retrouvent partout. De l'établissement des documents vrais et faux aux passeurs, des autorités de l'air et des frontières tout l'arsenal est là! Ceci est donc un non événement.

4.Posté par Lola le 16/05/2013 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n'pnt qu'à arriver en masse, Ngazouze a besoin de pièces détachées pour être ministre plein.

5.Posté par tarchidime le 16/05/2013 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Partir de Libreville pour rejoindre l'intérieur du pays et particulièrement le Woleu-Ntem relève du parcours de combattant tant il faut présenter mains blanches et avoir à portée de soi ses documents d'identité à présenter à chacun des nombreux postes de contrôle de gendarmerie qui essaiment le parcours. C'est à croire que des clandestins viendraient plutôt de Libreville pour conquérir l'intérieur des terres et non le contraire. Quel paradoxe! Sachez, et c'est un truisme que de l'affirmer, nos gendarmes à ces différents postes n'ont d'yeux pour des clandestins désireux se rendre à Beyok, entendez Libreville, que l'épaisseur de l'enveloppe par eux lâchée au fond de leur mortier. Pour le reste, nos pandores s'en foutent comme de leur premier galon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...