News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Après la réhabilitation de l’Union nationale : Le temps de la politique

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 13 Février 2015 à 07:40 | Lu 1583 fois

Zacharie Myboto et les siens ont-ils gagné ? Pas encore. La nouvelle ligne directrice reste à construire. Pour cela, ils doivent resserrer leurs rangs, rassembler l’opposition, conjurer la connivence entre les institutions et le PDG et parachever un maillage territorial pour mobiliser davantage.



L’Union nationale était vouée à la disparition, condamnée à mourir de sa belle mort. Ses militants avaient le choix entre deux options improbables à leurs yeux : se soumettre ou se démettre. Dans l’adversité, il faut bien l’admettre, ils ont dévoilé des ressources insoupçonnées : fidèles à leurs engagements et à leur parti politique, ils ont plié, jamais ils n’ont rompu. Leur parti rétabli dans ses droits, l’opinion s’attend désormais à une accélération de l’histoire, un emballement du débat politique national.

Pour cela, il leur faut procéder à une introspection, tirer les leçons des quatre dernières années pour franchir ce cap décisif. Il leur faut consolider l’unité de l’opposition voire de l’ensemble des forces vives, astreindre l’administration, les institutions et la communauté internationale à la neutralité et, enfin, mobiliser davantage pour établir un véritable maillage du territoire national.

On peut leur reconnaître du courage et de la détermination. On est libre de les créditer d’une foi inébranlable et d’un certain désintéressement. On a toute latitude de leur accorder une certaine solidarité et un esprit d’équipe. Mais, avec l’annulation de l’arrêté n° 001/MISPID/SG du 27 janvier 2011 portant dissolution de l’Union nationale, une ère nouvelle s’ouvre, de nouveaux défis se présentent à eux. S’ils ont remporté une bataille à l’usure, au prix d’une constante campagne de plaidoyer et lobbying, ces éléments ne suffisent plus. Trop fougueux et tacticiens par moments, ils doivent devenir plus politiques et stratégiques. En cette période de bouillonnement des idées, de multiplication des initiatives, ils doivent aller au-delà d’eux-mêmes. Face à ce nécessaire aggiornamento, à cette inévitable remise en cause, leurs querelles intestines peuvent devenir du pain béni pour leurs adversaires.

Cohésion, unité et solidarité

Naturellement, la cohésion interne est le premier des défis auxquels ils seront désormais confrontés. Né de la fusion de trois formations politiques (Rassemblement national des républicains, Mouvement africain pour le développement et Union gabonaise pour la démocratie et le développement), leur parti s’est paradoxalement raffermi et soudé dans l’adversité et la semi-clandestinité. «La solidarité naît des douleurs partagées», dit un adage bien connu. Curieusement, la naissance des «Souverainistes» est une autre traduction en acte de cette assertion.

Essentiellement composé de militants réputés proches de Jean Eyéghé Ndong et André Mba Obame, ce think thank, qui se définit tantôt comme un «courant» tantôt comme un «mouvement transversal», fédère des énergies d’origines diverses, des individualités aux parcours variés. Preuve, s’il en fallait, que face à l’adversité et à la contradiction principale, on peut toujours s’accorder sur les désaccords. Reste maintenant à consolider l’unité et garantir la solidarité. «Mobilisons-nous, battons-nous pour élargir le spectre de nos convergences, toujours plus importantes et utiles que nos inévitables divergences», a lancé Zacharie Myboto lors du cinquième anniversaire de son parti. Destinée à ses pairs du Front de l’opposition pour l’alternance, cette supplique pourrait aussi s’appliquer à ses militants.

Les «Souverainistes» peuvent-ils encore revenir dans le rang ? La refondation de l’Union nationale est-elle en marche ? Au-delà, va-t-elle bénéficier au Front de l’opposition pour l’alternance ou constituer un frein à son développement ? Si rien n’est définitivement acquis, le rassemblement des forces semble être une préoccupation majeure pour Zacharie Myboto. Faut-il adapter ou modifier l’exécutif de l’Union nationale ? En coulisses, certains le réclament. Dans le passé, la plupart des situations similaires se sont soldées soit par des recours devant les tribunaux soit par un partage des responsabilités. Peut-il en être de même pour ce coup-ci ? Il est permis d’en douter.

Suite aux «journées de réflexion» de mars 2014, l’Union nationale a complété, le 20 juillet dernier, ses organes dirigeants : les modifier aujourd’hui reviendrait à accorder une prime à la dissidence, s’en remettre à la justice équivaudrait à faire le lit de la majorité. Or, Zacharie Myboto a dit vouloir éloigner la suspicion pour fonder les relations au sein de son parti et dans l’opposition sur la «confiance». Il ne peut brusquement virer sa cuti, au risque d’écorner son leadership. Ne pouvant réunir de congrès en absence du secrétaire exécutif, il peut, en revanche, poursuivre la mise en place des organes à titre provisoire, notamment par la désignation concertée des membres du conseil national.

Maillage territorial

Davantage perçu comme un atout qu’une faiblesse pour l’opposition, l’Union nationale doit apporter la preuve de sa solidité et de la robustesse de ses structures. Avec retard, son entreprise de maillage territorial peut maintenant s’enclencher. Pour cela, il faut naturellement s’appuyer sur les structures locales. Bien entendu, les élus, actuels ou anciens, peuvent avoir un rôle à jouer. Le climat de surchauffe politique voire de défiance vis-à-vis de la classe dirigeante peut aider à pénétrer la société civile. L’Union nationale aurait ainsi beau jeu de se positionner comme un recours, une force politique porteuse d’une alternative tout en se présentant comme une composante à part entière de l’opposition, une «force du changement».

Ayant présenté 43 listes labellisées «Gabon pour tous» sur les 122 possibles lors des dernières Locales, le parti de Zacharie Myboto est présent à bien des endroits du pays. «Malgré tous les handicaps que l’on connaît, ce parti est parvenu à totaliser plus de 230 élus et plus de 32.000 suffrages lors des élections locales du 14 décembre 2013», note un ancien journaliste au quotidien L’Union, poursuivant : «L’Union nationale dispose indubitablement d’une bonne base pour le maillage, pour construire un mécanisme national de surveillance et de contrôle de la régularité d’une éventuelle élection nationale». Et de trancher : «Il appartient désormais au Front de savoir exploiter cette réalité».

N’empêche, il existe une méfiance réciproque entre l’Union nationale et les institutions de la République. Sans cesse clamée par Zacharie Myboto et les siens, la volonté de tout remettre à plat inquiète les responsables d’institutions. L’heure est peut-être venue de les rassurer. Non pas pour leur garantir une impunité ou le maintien de leurs privilèges indus, mais pour leur faire partager cette évidence : ne pouvant durer éternellement, les liaisons incestueuses avec l’exécutif et le PDG sont condamnées à la remise en cause, d’une manière ou d’une autre. A l’évidence, si l’annulation de l’arrêté n° 001/MISPID/SG du 27 janvier 2011 portant dissolution de l’Union nationale a un goût de victoire, la suite s’annonce plus délicate à négocier. Plus que jamais, Zacharie Myboto et les siens doivent faire preuve de doigté et de sens politique.

Gabonreview

Vendredi 13 Février 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1583 fois




1.Posté par Maven le 13/02/2015 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah, Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres; un jour il te demandera des comptes.

2.Posté par DIELE MURIME le 14/02/2015 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les traîneurs de casseroles politiques et financières pensent être maintenant des opposants politiques, après s'être longtemps enrichis et goinfrés au détriment du Peuple Gabonais qui souffre profondément de misère et de pauvreté.
C'est vraiment indécent et impensable d'entendre dire toutes ses sangsues du Peuple de tous bords qu'il n'y a que la famille Bongo qui a volé et spolié le peuple gabonais!!!! Cela fait vomir!!!! Le peuple gabonais a -t-il oublié tout ça!!!!! Mais quelle mémoire avons-nous bon sang!!!

N'y a t-il pas d'autres gabonais capable de reprendre en main ce pays autres que tous ces pédégistes et néo pédégistes qui ont tant fait mal au pays??? Mais où va le Gabon diantre!!!! On prend les mêmes, et on recommence!!!! C'est triste, vraiment triste! A mon avis, tous ceux qui ont roulé le Peuple doivent prendre leur retraite en laissant la place aux nouveaux et aux jeunes. Tout ce qu'ils ont amassé près de 50 ans durant pourraient leur servir de retraite voyons!
Je profite de l'occasion pour lancer un message suivant à mes compatriotes: tous les candidats devraient désormais déclarer sous serment leurs biens et le montant de leurs avoirs bancaires ou cachés dans leur bas de laine. Cela commencera par les primaires.
Nous, avons besoin du sang neuf politique à injecter à nos institutions, c'est pourquoi nous avons désormais besoin de nouveaux visages, et n'avons plus besoins de tous ces charognards et sangsues de notre peuple! Gabonaises, Gabonais: ouvrez maintenant vos yeux pour changer enfin notre pays!!!! Réveillons-nous enfin!!!! Où est la Diaspora????? Nous n'avons pas besoin de ce fameux Conseil National de la Démoncratie! Nous avons tout simplement la rage que Ali Bongo Dégage avec tous les voleurs qui ont pillé notre pays, et que des nouvelles têtes politiques s'installent enfin au sommet de notre Etat pour sa gestion saine!!!! Un point c'est tout!!!!!!

3.Posté par isy Michelle le 14/02/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kia Kia Kia et selon toi c qui ces nouveaux leaders qui viendront diriger notre pays là. Je suis néanmoins d'accord avec toi sur un point celui de la déclaration des biens de ces ex-pdgiste et milliardaires là point avant de leur accorder une quelque confiance. Tchuipsssss

4.Posté par La Dépêche de Bifoun le 14/02/2015 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention, il y a un deal anti-Ping entre Ali Bongo et l'Union Nationale. Qui vivra verra

5.Posté par Walter le 15/02/2015 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali bongo a-t-il déclaré ses biens ou bien vous les connaissez et pourtant vous lui fait confiance? Cher isy Michelle.

6.Posté par Mickaela kors le 19/02/2015 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mes yeux ses opposant son pas crédible

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...