News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Après 18 jours de détention : Annie-Léa Meye réaffirme sa détermination à se «battre»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 6 Mai 2015 à 06:46 | Lu 2273 fois

En liberté provisoire après avoir été détenue dans une cellule de la police judiciaire (PJ) puis dans un cachot de la direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (B2), l’activiste de la société civile encartée à l’Union nationale s’exprime sur les conditions de sa détention et les faits qui lui sont reprochés.



Gabonreview : Quel est votre état de santé après 18 jours de détention ?

Annie-Léa Meye : Je me donne le temps de me rétablir petit à petit. Mais j’ai eu des douleurs d’estomac terribles pendant que j’étais là-bas, en plus des violents maux de tête à cause de ce qui se passait dans les locaux où nous étions détenues.

Que s’y passait-il ?

Cet endroit n’est pas de tout repos. Ils font plusieurs patrouilles toutes les nuits, souvent à des heures tardives, et à chaque fois ils ramènent des gens qu’ils frappent. Ce qui cause un vacarme insupportable et nous a empêché de nous reposer, avec les effets que cela implique pour le moral. Il faut sans doute croire que c’est la prison et que c’est normal.

Il a été annoncé que pendant votre détention vous vous êtes imposée une grève de la faim en dépit de votre état de santé jugé fragile. Qu’en est-il ?

Oui, j’ai dû m’imposer une grève de la faim au début de ma détention, parce que la police judiciaire fonctionne selon des méthodes de la Gestapo. D’une part, ma grève exprimait mon mécontentement suite à l’enlèvement dont j’ai été victime, parce que mon interpellation s’est faite au mépris des procédures qui auraient dû être observées.

Près d’une quinzaine d’agents sont arrivés chez moi samedi 18 avril au matin, causant plusieurs dégâts matériels, et traumatisant tous les occupants ainsi que le voisinage. Par la suite, je suis restée à la PJ de 6 h à 16 h, sans que personne ne daigne m’expliquer les raisons de cette interpellation. Je le répète, cette interpellation n’est pas loin d’un enlèvement digne de la Gestapo. Ils me l’ont d’ailleurs démontré quand j’ai exigé de voir un avocat conformément à la loi : l’un d’eux, avant de m’arracher violemment le téléphone des mains, m’a rétorqué : «Vous dites ça, mais nous ont fait comme on veut !»

D’autre part, j’ai refusé de m’alimenter en disant aux agents du B2 que j’étais au courant des rumeurs qui rapportent que dans leurs cellules des prévenus décèdent dans des conditions mystérieuses, soit par empoisonnement soit des suites de tortures. Et ce n’est qu’en fin d’après-midi que j’ai été confrontée à cinq procureurs. Avec ces derniers, on ne s’est entretenu que pendant une dizaine de minutes sans plus.

Que vous est-il exactement reproché ?

Ce qui est curieux c’est que j’ai dû leur tirer les vers du nez pour qu’ils m’expliquent exactement ce qui justifiait mon arrestation. Au cours du bref entretien qu’on a eu, les individus que l’on m’avait présentés comme étant des procureurs m’ont laissé entendre que j’étais filée depuis le 20 avril 2015, et que j’avais été citée par un certain Bobo que je ne connaissais pas, et par Pascal Edzang qui dit me connaître. Mais il se trouve que j’ai été arrêtée à 5 heures du matin et M. Edzang dans la journée, plusieurs heures après moi. Il n’était donc pas possible qu’il m’ait citée.

D’ailleurs «pourquoi ?», leur ai-je demandé voyant qu’ils se perdaient dans leurs accusations. D’après eux, j’avais été citée à cause d’un rassemblement au siège de l’Union nationale que j’aurais initié le 12 avril 2015 suite à l’annonce du décès d’André Mba Obame. Rassemblement qui aurait eu pour conséquences les troubles sur la voie publique et l’incendie de l’ambassade du Bénin. Ce à quoi j’ai répondu «faux !», parce que je n’avais pas mis pied là-bas, en leur racontant ma journée de dimanche.

A 18 heures, un capitaine de la PJ m’a entretenue pour un interrogatoire, mais seulement quelques minutes après le début de l’entretien, il a suspendu l’interrogatoire et m’ont conduit au B2 sans explication, et sans me l’avoir signifié au préalable. J’ai compris après qu’ils m’ont exfiltrée parce qu’il y avait des gens dehors, qui attendaient et exigeaient que nous soyons libérées. Ces personnes ont d’ailleurs attendu longtemps à la PJ, pensant que Mme Toussaint et moi y étions encore.

Liberté provisoire, cela veut donc dire que les accusations tiennent toujours…

Sans nul doute. Mais il nous a été donné de comprendre que notre arrestation ne reposait sur rien ou presque, puisque la seule chose qu’on nous a brandie est d’être parmi les personnes qui appellent à la mobilisation des Gabonais lors des meetings ou autres sorties de l’opposition. En quoi est-ce un crime ? Du procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, qui est venu me voir au B2 lundi à 21 heures, aux agents qui m’ont interrogé, il ressort qu’ils n’ont aucune preuve m’impliquant dans quelque délit que ce soit, et le fameux Bobo qu’on a dit m’avoir citée a formellement nié l’avoir fait. Ils n’ont d’ailleurs cessé de dire «il paraît ; il semble que ; on vous a vu.. ».

Ce qui montre clairement qu’il s’agit d’un dossier vide. Ce qui a notamment conduit à notre libération provisoire, non sans nous avoir demandé de rester à la disposition de la justice pour d’éventuelles nécessités. Ne disposant d’aucune preuve contre nous, le procureur qui nous a entendues avant notre libération a tenté de se servir du rire de Mme Georgette Toussaint lors de l’audience comme pour nous impliquer pour outrage à la cour. Ça, je m’y attendais un peu !!!

Je leur ai clairement signifié que cette forme de justice est une machine à créer des opposants. Et pour ma part, je suis plus que jamais déterminée à me battre pour qu’on dégage les forces de prédation et d’occupation qui sont à la tête de notre pays, et qui ont leurs démembrements dans tous les secteurs.

gabonreview

Mercredi 6 Mai 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2273 fois




1.Posté par Moukoula Faustin né à FOUGAMOU le 06/05/2015 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE COMBAT CONTINUE ! UN JOUR VIENDRA UNEFIN

2.Posté par mokoukouet le 06/05/2015 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
surtout courage et moral à vous deux, les GABONAIS son déterminés cette fois ci avec des tels actes criminels quelle honte ! une anquete que qui fonctionne : IL PARET, IL SEMBLE QUE, ON VOUS A VU, sans preuve mais les gens son quand même détenues pendant deux semaines ; c'est triste!

ECLESIASTE : CHAP 3: il y a un temps pour tout, pour rire, pour semer, pour récolter, mais il y aura aussi un temps pour PLEURER. Ses homme qui font du mal au autres finiront par pleurer c'est écris dans la Bible

3.Posté par Marianne X le 06/05/2015 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La lutte continue et continuera avec ou sans l'aide de dieu. Le Front Uni des Associations et Partis de l'Opposition (FUAPO) n'avait pas su rebondir après la mort de Joseph RENDJAMBE ISSANY en 1990 par manque de stratégie politique et lâcheté. Il avait fini par rendre l'âme la même année que son Secrétaire Général.
Le FRONT ne doit en aucun cas suivre cet exemple, car celui que boa vient d'assassiner, André MBA OBAME (AMO), était le Président élu des Gabonais en 2009.
Puisque les leaders du FRONT ont promis poursuivre l'oeuvre de l'illustre disparu, le peuple vous a entendu et attend des actes. Nous qui entendons les revendications de ce peuple au quotidien savons que leur discours est le même: boa doit partir avant 2016. Ils n'en peuvent plus de la souffrance. boa n'est pas légitime, il doit dégager avec ou sans l'aide de dieu et de la communauté des intérêts.
LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS!

4.Posté par Claircommloderoch le 06/05/2015 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours! Jusqu'à la victoire!

5.Posté par ONANGA le 07/05/2015 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n' y a pas d'opposition veritable a ce jour , arretez de nous prendre pour des cons , tous les membres de l'opposition actuel sont tous franc-Macon comme l'etait Bongo pere qui les a initie et comme l'est Ali Bongo ces gens sont lies par des pactes Franc maçnonique donc ne peuvent pas se nuire entre eux sans consequence pour celui qui trahit ce pacte . Ces opposants sont lies a Ali Bongo donc ils oeuvreront jamais veritabement a sa chute , tout ce qu'ils font n'est que mascarade. SI VOUS VOUS ENTETEZ A CROIRE QUE LE FRONT EST UN PARTI D'OPPOSITION VOUS ALLEZ ETRE DECU POUR 2O16 CAR C'EST D'EUX QUE VIENDRA LA REELECTION D'ALI BONGO . LE FRONT DE L'OPPOSITION EST UNE GROSSE MAGOUILLE SOUS LA DIRECTION DE ZACHARIE MYBOTO CE TRAITRE QUI N'EST PAS ALLEZ A L'ENTEREMENT DE AMO . TOUS LIES A ALI BONGO VIA LA FRANC-MACONERIE OUVREZ LES YEUX CAR 2016 APPROCHE .

6.Posté par Ozangue le 09/05/2015 02:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bili Bi Nze confirme que le BOA etait bien present a l'aeroport pendant que le corps etait en phase d'etre embarque dans l'avion pour Oyem. Il essaye de noyer le poisson en precisant qu'il n'etait cependant pas du meme cote que la depouille d'AMO. Comme si l'aeroport de Libreville est si grand qu'ali avait besoin de prendre une navette pour se rapprocher du corps du Pr AMO pour y faire ses rituels maconiques avant ont embaruement pour Oyem.
Pour une fois je rejoins les propos du perroquet de la presidence: ALi ne s'est pas approcher du corps d'AMO comme il le planifiait grace a la vigilance infaillible des gabonais. Le peuple avait vraiment vu juste. Je suis fier de ce que mon peuple a accompli pendant ces obseques.
Ali a ete LOURDEMENT humilie pendant ces 3j. Une honte LOURDEMENT internationale car les videos font le buzz sur le net.

a voir video a partir 31min30
https://www.youtube.com/watch?t=1882&v=2OwMPsXm0U4

7.Posté par Ozangue le 09/05/2015 02:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mme Meye et Meme Toussaint
je voudrais tout dabord exprimer mon grand souagment et ma joie de savoir que vous avez enfin ete liberer des geoles de la dictature en place. Vous etes un model pour moi et me donner la rage de vaincre par votre determination et votre courage en acier.
Je voudrais aussi attirer votre attention sur le fait qu'un jeune adolescent, Mombo alias "le petit Obama' a ete kidnapper dans des circomstances similaires a celle que vous endure. Mais ce jeune garcon est toujoours detenu jusqu'a ce jour par la police delinquante du pays. Il n'ya aucun motif legal ou official qui justifie sa longue detention.
Personne n' a de nouvelles du jeune MOmbo depuis le 12avril2015, date de son arrestation sauvage. Pourquoi l'a t-on arrete? ou est il incarcere? pourquoi n'a t-il pas acces a un avocet pour u'il ait droit a un proces? bref, le sort de ce jeune homme est d'autant plu preoccupant que nous savons tres bien comment les responsable du B2 sont des ciminels de gros calibre qui viole leur victimes en cellule. Je ne vous rappelerait as ici le cas du jeune etudiant qui a ete abuse sexuellement par le colonel du B2 et ses sulbalterne.
Mesdames Meye et Toussaint, s'il vous plait parler de son cas au publique, dans des videos ou dans des messages ecrits, afin d'attirer l'attention des medias sur son cas et mettre la pression sur ces criminels en col blanc pourq ue ce gamin soit libere au plus vite, avant qu'il ne soit tard car sa vie est menacee.

8.Posté par les franc-macons du FRONT UNI le 10/05/2015 03:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les anciens barons d'Omar Bongo Ondimba sont liés avec ALI BONGO ONDIMBA par les liens sataniques (franc-maçonnerie) et par les retraites dorées versées, d'anciens premiers ministres ou de président des institutions (1 million de cfa par mois + garde corps + chauffeur + frais de mission).

Ces deux liens font qu'ils ne peuvent pas lancer un mot d'ordre à la population pour évincer ALI BONGO ONDIMBA, un vrai sans papiers du GABON.

Comment les députés gabonais peuvent avouer que le budget de fonctionnement du gabon en 2014 de l'ordre de 1200 milliards de francs cfa n'avait pas été exécuté ? qu'est ce qu'ali bongo et accrombessi ont fait de ce pactole ?
Autrement dit, existe t-il encore des institutions souveraines au Gabon ? Nous allons les dissoudre par la rue très bientôt.

voici les liens sataniques de Jean Ping, MYBOTO ZACHARIE, OYE MBA, OGOULI-GUENDE et autres avec ALI BONGO :

https://www.youtube.com/watch?v=UgjKp1jIM5Q


regardez-aussi ici, pour les autres vidéos, on voit MYBOTO assis :
https://www.youtube.com/results?search_query=franc-ma%C3%A7onnerie+gabon

9.Posté par Pourmoiqoi Makaya le 10/05/2015 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vrai de Vrai ces anciens Pedegistes du Front de l'Opposition sont lies a Ali bongo via la Franc Maconnerie donc ils ne feront rien pour le nuire , D'apres vous pourquoi a ce jour ce Biafrai est-il encore au pouvoir alors qu'il y a un parti d'opposition ???? rien n'a été fait par ses soi disant opposant pour degage Ali parce que c'est lui QUI PAIE LEUR RETRAITE D'ANCIENS MINISTRES . OUVREZ LES YEUX JEAN PING , MYBOTO , CASIMIR , EYEGHE NDONGH ne sont pas des opposants mais des Franc Macon qui feront REELIRE ALI BONGO EN 2016 si vous ne faites rien .

10.Posté par zedicus le 28/05/2015 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je demande à toute personne ceux qui ont perdus un membre ou ayant fait l'objet d'une arrestation arbitraire d'user de tout les moyens pour se venger de ses méthodes de brutalité et non respect pour la dignité humaine. Utilisons les mêmes moyens ceux, les empoisonnements de ses forces de l'ordre partout où la nécessité l'impose et de saisir toutes les opportunités qui peuvent s'offrir à nous. Ce sentiment d'insécurité et de peur ne doit pas seulement habiter la leaders d'opposition et de la partie civile, mais des hommes politiques de la majorité et des forces de sécurité nationale sans exclusive, c'est de bonnes guerres. Montrons au monde personne ne sera à l'abris tant que se régime se maintiendra au pouvoir. L'exemple de la résistance palestinienne doit nous servir d'école pour lutter contre l’oppression. et l'injustice.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...