News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Antoine Yalanzele échappe à un assassinat

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 12 Juin 2013 à 09:27 | Lu 6953 fois



Gabon : Antoine Yalanzele échappe à un assassinat
L'ancien ministre délégué au Budget, puis à l'Education nationale, Antoine Dangouali Yalanzele a failli se faire assassiner le week-end dernier dans sa résidence secondaire à Bikele, dans la banlieue de Libreville.

Les faits, tels qu'ils nous ont été rapportés par diverses sources concordantes, indiquent que dans la nuit du 8 au 9 juin derniers, une bande, d'environ une dizaine d'individus s'est rendue, vers 1 h du matin, chez Antoine Yalanzele. Armés de fusils et de machettes, ils menacent les gardiens de la maison : "Nous voulons voir votre patron, il est où? Nous voulons de l'argent et nous allons le tuer!" Dans la bagarre, un vigile blesse l'un des assaillants.

Ce qui suscite une réaction particulièrement barbare des voyous qui lui coupent les deux bras avant de se livrer à un pillage en règle des lieux : téléviseurs, matériel hifi, boissons, nourriture, mais, semble-t-il, pas d'argent.
Dans cette affaire, en plus des propos sans équivoque des malfrats, il y a un autre fait intrigant : les bandits semblaient parfaitement informés du programme d'Antoine Yalanzele. En effet, c'est seulement le samedi 8 juin que l'intéressé annonce à son entourage qu'il va passer le week-end dans sa résidence secondaire. Il n'y avait plus mis les pieds depuis plusieurs mois. Sur place, il constate qu'il y a coupure d'eau. Contrarié, il décide, heureusement pour lui, de regagner son domicile librevillois vers 20h. Un détail qui a sans doute échappé à ceux qui voulaient manifestement "en finir avec lui" ce soir-là.

Dans le climat socio-politique actuel, toutes les hypothèses sont à analyser : acte crapuleux ou attentat à caractère politique, rien ne doit être écarté. Certes, M. Yalanzele n'exerce plus aucune fonction officielle depuis son éviction de la direction générale de la CNSS, il y a environ quatre ans, mais il n'en demeure pas moins un acteur politique de premier plan dans sa ville natale de Franceville. En 2011, bien que membre du Bureau politique du PDG, il n'avait pas été retenu par son parti pour les législatives.

"C'est un opposant", avait décrété Ali Bongo. Comme si c'était le seul opposant - si tant est qu'il en soit un, le PDG étant truffé de dangereux opposants, à commencer par le distingué camarade lui-même. Ce n'est un secret pour personne : Ali Bongo voue une haine féroce aux hiérarques de son parti, qui le lui rendent bien d'ailleurs, en rappelant à l'envi "l'ingratitude de cet individu" qu'ils ont fait roi.

Depuis quelques mois, une rumeur circule avec insistance à propos d'un parti politique qu'Antoine Yalanzele, Jacques Adiahenot et Félix Bongo, entre autres, seraient en train de créer. Ceci expliquerait-il cela? Espérons, dans tous les cas, que l'enquête qui a été confiée à là PJ ne finira pas à course au fond d'un tiroir poussiéreux. Il est toujours permis de rêver. Mais aussi de ne pas se faire trop´d'illusions, surtout s'il s'agit d'une énième tentative de liquidation d'un cadre du Haut-Ogooué que le pouvoir voudrait servir en exemple à tous les récalcitrants - de plus en plus nombreux - originaires de cette province.


Source : grigriinternational

Mercredi 12 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 6953 fois




1.Posté par coudou le 12/06/2013 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi se battre avec des bandits qui sont armés?
Si tu es gardien tu as juste une machette bah tu te laisses faire.
Faudra aussi que les gabonais comprennent que l'heure est grave, il faut que chacun possède son calibre 12 pour se défendre.Si tu es dans la barrière faut aussi avoir des chiens de première catégorie:Rottweilller, Pittbul,Berger allemand,Doberman,bull terrier,...car même quand on est braqueur, quand on sait que une maison possède ses chiens, on préfère éviter l'affrontement!!

coudou

2.Posté par Tueur de Franc-Ma-Cons le 12/06/2013 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Yalanzele, Adiahenot et autres Félix Bongo (j'adore cette blague ! sic) ont vraiment du mal à comprendre une bonne fois pour toute que : QUAND EUX PENSENT TRAHISON, ALI BONGO, LUI, PENSE ASSASSINAT ! Autrement dit, tant qu'ils ne comprendront pas qu'un natif Nigérian n'a aucun état d'âme lorsqu'il s'agit d'éliminer physiquement un adversaire ou un ennemi politique, quel qu'il soit, ils ne prendront jamais la mesure du danger qu'ils encourent, et des représailles qu'exigent les différends qui les opposent au nigérian ali odjokwu bongo, auquel ils ont offert le pouvoir sur un plateau de pétrole !

Cette fois, Yalanzele peut s'estimer heureux, car il l'a vraiment échappé belle. Mais qui peut parier un dolè que les escadrons de la mort de notre cher biafra le rateront la prochaine fois, lorsqu'il ira faire visiter à sa petite du lycée Mandela, la noiuvelle suite royale de son hôtel 3 étoiles situé à Okala ?! Rien n'est moins sûr que cela !

Chers Messieurs les PDGistes,
Oui, vous avez porté ali odjokwu par erreur au pouvoir.
Oui, il vous fait ça dur, très dur même !
De plus, il prépare déjà son fils Nourredine pour lui succéder et asseoir la dynastie Odjokwu Bongo dans votre pays, notre pays à tous, Gabonais autochtones et d'origine.

Il est donc venu le temps de passer à l'action, par une contre offensive énergique, à l'endroit de celui que vous avez fait roi, et qui n'a visiblement ni l'envie ni l'intention de partager, encore moins de déchoir de sa royauté octroyée...

Ah Gabonais !
Toujours avec un neurone de retard...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...