News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : André Mba Obame peut-il revenir ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 16 Septembre 2014 à 07:42 | Lu 3643 fois

Le secrétaire exécutif de l’Union Nationale est miné par des problèmes de santé. Si de nombreux observateurs ne croient plus en son retour, son électorat continue à espérer et à attendre son retour.



De là où il se trouve, André Mba Obame continue d’alimenter la chronique, de nourrir le débat. La présidentielle de 2016 est déjà dans toutes les têtes, sur toutes les lèvres. Bien qu’en politique, le temps n’ait pas toujours le même sens que dans la vie quotidienne, le secrétaire exécutif de l’Union Nationale sait qu’il est normal que les uns et les autres affûtent leurs armes 2 ans avant.

Or, sa situation personnelle n’est pas toujours à son avantage : membre-fondateur et dirigeant d’un parti privé de sa reconnaissance administrative et passé à la semi-clandestinité, il est surtout miné par de sérieux ennuis de santé. En homme politique d’expérience, il se livre alors à un de ses exercices favoris : la construction d’énigmes. Entre silences éloquents, messages subliminaux, il construit sa légende. La mise en récit de sa propre histoire est en marche. Elle se fait d’autant plus aisément que des titres comme La Griffe, réputés hostiles à sa personne, n’ont de cesse de le mêler à tout, de voir son ombre ou son influence partout.

Pour autant, cette stratégie de la mythification à laquelle l’actuelle majorité contribue largement malgré elle, ne va pas sans écueils. Absent de la scène politique depuis un peu plus de 2 ans, ne s’étant plus exprimé publiquement depuis septembre 2013, André Mba Obame voit certains de ses proches envisager l’avenir sans lui ou tout au moins prendre une direction imprévue et pas toujours concertée.

En août 2013, son conseiller politique, Joseph John-Nambo lance «L’appel de Ma’ameni» pour s’opposer à l’enrôlement sur les listes électorales, au grand dam du directoire de l’Union Nationale. Fin novembre de la même année, il annonce, depuis Paris, la création d’un courant dénommé «Souverainistes». Début février 2014, Jean Ping prend ses distances avec le régime en place et lance, dans la foulée, une OPA sur le courant «Souverainistes», essentiellement composé de «ministres du gouvernement alternatif» mis en place en janvier 2011 par… André Mba Obame.

Mauvaise passe pour celui qui avait jusque-là fait la quasi-unanimité dans sa famille politique et qui, en encourageant les siens à poursuivre le combat sans lui, avait cru conjurer tout risque de dissension. Le 15 juin 2013, il les invitait à méditer «3 mots sans lesquels rien n’est possible et avec lesquels tout est possible : la confiance d’abord, la loyauté ensuite, le courage enfin». En dépit de cela, la confiance et la loyauté semblent ne plus être au rendez-vous.

Certes, personne n’est encore passé à l’autre rive. Mais, les querelles de clochers et divergences d’approche ont fini par semer doute et confusion au sein de l’électorat. Comme jamais, des interrogations sur le rôle supposé et la stratégie d’André Mba Obame empoisonnent le climat. Le malaise est tel que, prenant la mesure de l’enjeu, il lança, en septembre 2013, un appel à l’enrôlement et à la participation aux élections, qui redonna de l’intérêt à un processus jusque-là en panne. Opportunément, il apportait la preuve de sa capacité de mobilisation et livrait le sens politique de ces Locales autant qu’il traçait des perspectives d’avenir : «Les prochaines locales seront une répétition générale du scrutin majeur à venir», proclamait-il alors.

Théologie de la libération

Si l’adhésion populaire à son appel atteste de ce que le secrétaire exécutif de l’UN conserve son crédit, son poids politique, la marche de l’histoire ne dépend pas pour autant de lui. Même s’il a averti que «si Dieu le veut», il rejoindra bientôt ses pairs de l’opposition au sein du Front pour l’alternance, l’avenir semble désormais se dessiner sans lui. Mais, en politique, les choses peuvent aller vite. Très vite. Rien n’est donc joué.

Et c’est en toute logique que la question est dans tous les esprits : André Mba Obame peut-il revenir ? Le Front de l’opposition pour l’alternance ayant consacré le principe d’une candidature unique, de nombreux observateurs ne le voient pas y prendre part. Parmi eux, il y en a même qui sont convaincus que physiquement il ne sera jamais en état de prendre part à un tel processus d’ici 2016.

Si cette hypothèse se vérifiait, une consigne de Mba Obame pourra-t-elle peser sur la prochaine présidentielle ? Il est d’autant plus difficile de répondre définitivement à cette question que, dans son appel pour les Locales, il se projetait lui-même vers la présidentielle à venir. En clair, il n’est guère osé de dire que l’adhésion massive à son appel de septembre 2013 visait avant tout à lui offrir les outils d’une analyse plus fine et d’une meilleure préparation au «scrutin majeur à venir». Autrement dit, c’est parce que sa base nourrit l’espoir de le voir se porter de nouveau candidat qu’elle a consenti à prendre part à cette «répétition générale». Si elle semble s’accommoder des postures et positionnements actuels, c’est davantage par discipline partisane, pour coller à Zacharie Myboto, perçu comme la figure tutélaire.

En septembre 2013, André Mba Obame confiait : «Seule notre détermination et notre sens de l’organisation nous permettront d’aborder les prochaines échéances majeures en position de force». La constitution du Front de l’opposition pour l’alternance s’inscrit-elle dans cette direction ? Certains de ses proches en sont convaincus.

«Le Front peut aider à construire un mécanisme commun et unique de contrôle et de surveillance du prochain scrutin», analyse l’un d’entre eux. «Il peut aider à occuper le terrain», poursuit un autre, qui tranche : «Le plus important c’est d’arriver à créer une vraie dynamique durant la campagne. N’oublions jamais que 2 semaines avant le lancement de la dernière campagne, pas grand monde ne croyait en AMO. La campagne c’est quelque chose de difficile à cerner, un mélange d’affect et d’intellect».

Pour l’heure, le mystère Mba Obame s’épaissit. En cas de retour, il pourrait donner aux choses une tonalité imprévue, bien éloignées des constructions intellectuelles et des idées véhiculées par les cours de sciences politiques. «Dans un pays où la majorité de la population se dit croyante, son retour pourrait être lu comme un signe du destin auquel les gens ne manqueraient de donner une connotation mystico-religieuse», analyse un ancien journaliste au quotidien l’Union, qui ajoute : «Sa présence au Vatican lors de la canonisation de Jean-Paul II ferait alors l’objet de toutes les interprétations et pourrait emballer les choses, au risque de conduire l’actuelle majorité à une faute fatale».

Ancien séminariste, diplômé de sciences politiques, André Mba Obame a, effectivement, gardé de son passage à Saint Kisito d’Oyem et de sa formation universitaire, un certain penchant pour la théologie de la libération. Il a désormais 2 ans pour se reconstruire ou se déterminer. Rarement, la situation n’a été aussi indéchiffrable, incertaine. Mais, sauf à croire que tout est joué d’avance, rarement une élection s’est déroulée comme prévu 2 ans à l’avance….

Gabonreview

Mardi 16 Septembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3643 fois




1.Posté par nouvelle esperance le 16/09/2014 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tel un phoenix il renaitra peut etre de ces cendres, mais quoi qu'il en soit, nous avons besoin de son expertise politique au Front, nous avons besoin de lui, surtout pour qu'il explique bien a JP sa science politique, comment il a fait pour corriger 'le petit la" en 2009, nous avons besoin de toi AMO valide ou invalide peut importe, mais ton cerveau est indispensable pour le Jeunes Souverainistes Gabonais

2.Posté par Mouketou Mouketou le 17/09/2014 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Revenir des Morts comme un zombie, oui, pourquoi pas. Il sera toujours un F et les gabonais de souche restent du parti des TSF (Tout Sauf un F equato ou Camelro ou koikoikoi
.

3.Posté par Normale VERITE le 17/09/2014 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha! mon cher grand AMO, en tant que chrétien catholique, je compatis à ton état de santé mais il faut que je sois aussi sincère avec toi. On dit toujours que tout se paie ci-bas; autrement dit, tu es toi-même à l'origine de ton état actuel, car tu as oublies les mauvaises choses que tu as eu à faire pendant ton règne, tu étais le tout puissant, l'homme intouchable du pouvoir de l'époque ensuite tuas passé tout ton temps à traquer et torturer les opposants en envoyant les policiers les charger à chaque fois qu'ils organisaient leurs meeting. NB On récolte ce qu'on semé, tu as beaucoup semé pendant tout ton temps que tu as passé au pouvoir, donc assume comme ce qu'a fait le boa de mounana a fait

4.Posté par BEAURIVAGE le 18/09/2014 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le retour d'AMO est une évidence ,quoi de plus normal que de regagner sa famille, son pays natal avec toutes ces nouvelles qu'il a raté pendant son absence, Medouneu a besoin de son fils .Toutefois qu'on le veuille ou non AMO fait parti de l'histoire du GABON. Une histoire au long cour puisqu'il n'est pas encore mort. Pour affronter YA ALI notre candidat a plus d'un tour dans son sac car dit-on " un qui sait, vaut mieux que dix qui cherchent" . Notre pays est prix en otage alors il faut le délivrer qui a mourrir en martyre AMO en est capable par AMOUR au peuple et à sa conversion dans le CHRIST. LOUEZ SOIT JESUS CHRIST.

5.Posté par lueur du soir le 18/09/2014 10:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
King! King! King!

Fils d'Engong, l'épervier plane au-dessus du village.

6.Posté par Mentlentume le 18/09/2014 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOI JE ME DEMANDE SOUVENT POURQUOI LES GABONAIS SONT ILS CE QU'ILS SONT..DONC IL N'Y A PAS D'AUTRE GABONAIS QUI PEUVENT CHANGER CE PAYS??? VOUS NE VOYEZ QUE TOUS CES BANDITS QUI SONT DEJA FATIGUES AYONS LE COURAGE DE LEUR DIRE QUE LEUR TEMPS EST PASSE C'EST UNE AUTRE GENERATION QUI DOIT PRENRE LA RELEVE. MBA OBAME VOUS DIRA QUOI AUJOURD'HUIT LE PIEGE QUE LUI MEME A TENDU L'A PRIS DONC IL NE PEUT PLUS RIEN DIRE AU GABONAIS TROUVEZ NOUS DES NOUVEAUX NOMS QUI ONT DES BONNES IDEES ET FRAICHES TOUS CES VOYOUX SONT TOUS FATIGUES

7.Posté par Mentlentume le 18/09/2014 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au poste 4 BEAURIVAGE ..TU NE VOIS PAS QUE C'EST MBA OBAME QUI A PIEGE LE PEUPLE GABONAIS QUAND IL ETAIT AUX AFFAIRES???? TOUT CE QUE LE PEUPLE SUBIT AUJOURD'HUIT CE MBA OBAME QUI EN EST LE RESPONSABLE ET VOUS PRIEZ DIEU POUR LUI VRAIMENT IL EST TROP TARD POUR LUI POLITIQUEMENT IL EST MORT FIN DE L'EPISODE TROUVONS D'AUTRES GABONAIS QUI PEUVENT CHANGER CE PAYS POSITIVEMENT COMME VEUT LE FAIRE LE PRESIDENT ACTUEL LES CRITIQUES STERILES N'ONT PAS DE PLACE POUR L'INSTANT JOIGNONS NOUS A ALI BONGO POUR QUE NOUS PUISSIONS TOUS TROUVER LES SOLUTIONS POUR QUE LE GABON AVANCE JE N'EN VEUX PAS A MBA OBAME LUI MEME IL SAIT CE QU'IL A FAIT PERSONNE NE L'A MAUDIT CE DIEU QUI LUI FRAPPE

8.Posté par BEAUIVAGE le 24/10/2014 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI n'est pas rassembleur, mème au PDG c'est fini, l'argent est fini et les chantiers sont restés inachevés. Malgrés la croissance il y ade la greve partout, avec AMO toutes les grèves vont s'éteindre. Il a un bras d'acier dans un gant de velours, parcequ'il peut afronter tous les obstacles du moment .

9.Posté par Ening le 03/12/2014 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mentlentume, le jour où vous saurez parler français vous pourrez parler de Mba Obame et du Gabon..."Dieu lui frappe" alors là, chapeau chère Madame! Dieu le frappe on dit!

10.Posté par Adams groov le 17/12/2014 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jesperes que vous avez de quoi manger laissez AMO combattre d'abord pour sa survit en suite lui même verra s'il peut continuer le combat ou pas mais vous vous ete là pour faire du bruit autour de lui vous ete aussi des gabonais combattez ALI c'est lui l'homme providentiel il ferra comme ALI c'est le tabac de la même pipe le gabon a besoin des nouveaux jeunes leader qui n'ont pas bu le sang des autre gabonais mais vous passez votre temps a vous insulter masturber les esprits pour ces buveurs de sang des gabonais et qui n'ont jamais voulu du bien des gabonais quant ils étaient au pouvoir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...