News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : "André Mba Obame et moi avons été empoisonnés" (Mike Jocktane)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 19 Mai 2014 à 05:58 | Lu 3843 fois

L’évêque Mike S. Jocktane, a annoncé samedi à Port-Gentil et posté sur sa page Face book que "André Mba Obame et moi avons été empoisonnés".



Plutôt réservé et en retrait depuis quelques années, le silence de Mike Jocktane était diversement apprécié sur le plan national et international, aussi bien des sympathisants du pouvoir en place que de l’opposition. Si l’homme d’église, explicitement engagé aux côtés d’André Mba Obame (AMO), s’est muré dans un curieux silence dont il n’a souvent été obligé de sortir, depuis 2009, que du fait de ses déboires avec la justice, depuis le samedi 17 mai 2014, c’est une toute autre posture qu’il souhaite désormais adopter.

A cet effet et à la faveur d’une conférence de presse organisée à Port-Gentil, l’évêque Mike Jocktane s’est montré incisif au moment d’annoncer sa rentrée politique officielle. «Des hommes politiques qui ont fait l’actualité, parfois malgré eux, je reste l’un de ceux qui ont le moins parlé. Parce que ma nature d’Homme fait qu’en dépit de mes fonctions spirituelles, et même à cause d’elles, je sais mesurer le poids des paroles, et surtout tous les avantages que je peux tirer du silence. Parce que mon statut de très proche collaborateur d’André Mba Obame ne me permet pas souvent de prendre la parole quand c’est à lui qu’il revient de le faire. Aujourd’hui, la situation politique du pays, les agressions physiques à répétition que je subis font que j’aie décidé de ne plus me taire, tout en restant fidèle à la ligne d’attitude que je viens de définir», a-t-il déclaré d’entrée de jeu, devant une salle qui a refusé du monde.

Ainsi, entre autres sujets abordés, l’ancien directeur de cabinet adjoint du défunt président Omar Bongo, est revenu sur la santé du principal challenger d’Ali Bongo en 2009. A en croire Mike Jocktane, AMO qu’il dit avoir été «empoisonné» comme lui-même, quasiment à la même période, se bat et serait loin de désespérer sur son avenir : «Parce que je suis l’un des rares derniers à l’avoir rencontré et à être longuement resté à ses cotés à Tunis, je puis vous affirmer, en toute franchise qu’il se bat très fort pour recouvrer sa santé. J’ai rarement vu pareille détermination. J’ai rarement vu un homme autant donner de lui-même pour atteindre l’objectif politique qu’il s’est fixé. André Mba Obame se soigne. Le mal ne part malheureusement jamais aussi vite qu’il est venu. Remettons cependant tout à Dieu, ayons foi en Lui, gardons l’espoir et surtout, prions», a-t-il lancé à l’endroit de l’assistance

Poursuivant, l’Evêque interroge : «la question, la vraie, la bonne est : Comment en est-on arrivé là ? Andre Mba Obame, tout comme moi, a été empoissonné. Depuis un certain temps en effet, moi aussi je souffre d’une affection qui réduit mes capacités motrices. Le diagnostic posé par les spécialistes est celui-là : un empoisonnement lent qui date de la même période que celui qu’a subi Mba Obame. Cette première question en entraîne une autre : Qui a bien pu poser un acte si odieux et si lâche ? A qui profite donc le crime ? La réponse à cette interrogation est simple et claire : le pouvoir usurpateur actuellement en place au Gabon.»

S’en prenant au pouvoir, Mike Jocktane a livré son bilan de l’action d’Ali Bongo depuis 2009 : «Les seules réalisations dont il se revendique aujourd’hui la paternité sont à l’exact celles laissées en chantier par son prédécesseur. Dois-je rappeler que la route du Sud sur laquelle il est parti fanfaronner avec une Aston Martin est un projet lancé et financé sous Omar Bongo Ondimba qui avait à l’époque un ministre de la Planification appelé Casimir Oyé Mba ? Dois-je rappeler que les travaux de construction des ponts de Nzeng Ayong, d’IAI et des Charbonnages ont été lancés par Jean Eyeghe Ndong alors Premier Ministre ?

Dois-je rappeler que la construction du Stade de l’Amitié Sino-Gabonaise prévue pour la Can 2012, que celle des CHU d’Agondjé, de Libreville et d’Owendo sont de vieux projets qui étaient déjà financés et prévus au budget de l’Etat avant 2009 ? Voilà un pouvoir qui se dit émergent mais qui n’arrive pas à concrétiser son seul et unique vrai projet à savoir la Zone Economique Spéciale de Nkok, pourtant inauguré de nuit à coup de milliards de francs, mais qui reste un terrain vague quatre ans après.»

Par ailleurs, s’il a dit accueillir positivement le ralliement de Jean Ping, Jacques Adiahénot, Pierre Amoughé Mba et Philibert Andzembe à l’opposition, Jocktane s’est tout de même montré craintif bien que déterminé. Pour l’évêque, l’atmosphère politique gabonaise a tendance à s’alourdir au point que cela en devient irrespirable et dangereux pour les opposants d’Ali Bongo : «Lui et son entourage choisissent la voie la plus lâche et la plus machiavélique : éliminer en douceur tous ceux qui sont capables de lui imposer par les urnes une alternance politique dont il ne veut absolument pas, les tuer par empoisonnement. C’est ce qui est arrivé à André Mba Obame et par ricochet à moi. C’est ce qui risque d’arriver à tous les autres qui prennent la voie de le remplacer à la tête de l’Etat. Je dis bien à tous.»

Un tantinet prophète, l’homme d’église poursuit : «Ali Bongo veut rester coûte que coûte le président de la République, il se retrouve devant une alternative. Ou prendre le risque d’un nouveau coup de force comme en 2009 et mettre le pays à feu et à sang. Parce que le peuple n’acceptera jamais de lui une nouvelle forfaiture. Parce que la communauté internationale qui sait les conditions de son arrivée au pouvoir n’hésitera pas à lui montrer le chemin de la Cour Pénale Internationale en cas de récidive et de troubles mortels volontairement provoqués. Lui et son entourage choisissent la voie la plus lâche et la plus machiavélique : éliminer en douceur tous ceux qui sont capables de lui imposer par les urnes une alternance politique dont il ne veut absolument pas, les tuer par empoisonnement.»

Anticipant, comme qui dirait, sur les griefs qui pourraient être portés contre lui par les tenants du pouvoir, Mike Jocktane a déclaré en substance : «Oui, j’ai faim. C’est la principale raison de mon présent engagement. Mais j’ai faim de justice. J’ai faim comme plus de la moitié des Gabonais qui sont privés de leurs biens au profit d’un certain groupe d’amis du pouvoir en place.» Une déclaration qui devrait sans nul doute rabattre le caquet de ses adversaires pour qui toute sortie d’une personnalité se réclamant désormais de l’opposition, est motivée par des «besoins alimentaires».

Gabonreview

Lundi 19 Mai 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3843 fois




1.Posté par skipo le 19/05/2014 08:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aaaaah le bruit on s''enfous mme xi on vs a empoisonné c le prix a payé pr vouloir des choses plus forte k vs!!

2.Posté par PROPOSITION DE LA NOUVELLE OPPOSITION GABONAISE le 19/05/2014 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DU GABON PROPOSEE PAR LA NOUVELLE OPPOSITION GABONAISE


1/ MISE EN PALCE D’UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE EN 2014
• ELABORATION ET BLINDAGE D’UNE NOUVELLE CONSTITUTION
(Mandat politique de 5 ans renouvelable une fois, Election politique à deux tours, Instauration d’un contrôle de la confection du budget et surtout d’un contrôle de la fin de l’exécution budgétaire par les élus, présentation du détail et annexes du budget aux élus, création d’un Tribunal contre l’enrichissement illicite comme au SENEGAL)
• REVISION DU CODE ELECTORALE (révision des modes de désignation et d’élection)
• MODIFICATION DES TEXTES DE CREATION DE LA CENAP
• VALIDATION DE LA BIOMETRIE PAR LES FORCES POLITIQUES
• REFERENDUM D’ADOPTION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION

2) NOUVEAU REDECOUPAGE DU GABON EN 7 PROVINCES (PAR REFERENDUM)
• FUSION ENTRE LA PROVINCE DE L’ESTUAIRE ET CELLE DU MOYEN OGOOUE POUR DEVENIR LA PROVINCE DU KOMO (38 km2) = résolution de l’étroitesse superficielle du moyen Ogooué !

• FUSION ENTRE LA PROVINCE DE L’OGOOUE MARITIME ET CELLE DE LA NYANGA POUR DEVENIR LA PROVINCE DU LITTORAL (43 km2) = Résolution du conflit sur GAMBA (ex district autonome)

• REDECOUPAGE DES CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES (critère de densité de la population)
OGOOUE-IVINDO 46 Km2 64 000 habitants
LE LITTORAL 44 km2 178 000 habitants
LE KOMO 39 km2 731 000 habitants
WOLEU-NTEM 38 km2 157 000 habitants
NGOUNIE 37 km2 101 000 habitants
HAUT-OGOOUE 36 km2 226 000 habitants
OGOOUE-LOLO 25 km2 65 000 habitants
3/ DEMANDE DE DEMISSION DE MADAME MBOURANTSUO DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE (illégitime par les liens familiaux)


4/ DEMANDE DE DEMISSION ILICO PRESTO D’ACCROMBESSI A LA TETE DU CABINET PRESIDENTIEL
(Nomination illégitime malgré l’adoption nuitamment de la nationalité gabonaise)


5/ ETABLISSEMENT DES COMMISSIONS VERITES –RECONCILIATION-JUSTICE ET LANCEMENT DES AUDITS
COMMISSION SUR LES CRIMES RITUELS
COMMISSION SUR LES BIENS MAL ACQUIS
SAISINE DE LA CPI SUR LE MASSACRE DE PORT-GENTIL EN 2009
AUDIT SUR LA VENTE DU PETROLE, DES MINES ET DU BOIS GABONAIS
AUDIT SUR LES ACTONNAIRES PRIVES AU GABON
AUDIT SUR LES PRIVATISATIONS DES SOCIETES PARAPUBLIQUES
AUDIT DES BUDGETS DE L’ETAT GABONAIS DEPUIS 1960
AUDIT SUR L’AFFAIRE ELF AQUITAINE
AUDIT DES FINANCEMENTS ET DES AIDES DE LA BAD/FMI/BM/BEAC/BIRD/AFD
AUDIT DE SUR LA CREATION ET LA CROISSANCE INEXPLIQUEE DE BGFI AU GABON
AUDIT SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA MONNAIE CFA DEPUIS 1960
AUDIT SUR LES FONDS COMMUNS AU GABON
AUDIT DE LA FONCTION PUBLIQUE
AUDIT SUR LES RESERVES FINANCIERES DE L’ETAT GABONAIS DEPUIS 1960
RECENSEMENT DES GABONAIS EN EXIL FORCE EN OCCIDENT
AUDIT DES FETES TOURNANTES
AUDIT SUR L’UTILISATION DES EXCEDENTS BUDGETAIRES DEPUIS 1990
AUDIT DES COMPTES FINANCIERS DU PDG DEPUIS 1967
AUDIT DE L’UTILISATION DU PID AU GABON (provision pour investissement diversifié)


6/ LANCEMENT DES MANDATS D’ARRET INTERNATIONAUX
CONTRE SAMUEL DOSSOU POUR VENTE MAFIEUSE DU PETROLE GABONAIS PENDANT
PLUS DE 30 ANS

7/ CREATION DE LA MONNAIE AUTONOME DE L’AFRIQUE CENTRALE :
LE FRANC DENOMME « MAACE» afin de renforcer la réactivité de l’exécution budgétaire au
Gabon de demain !

8/ DEMANDE D’ADHESION DU SAO TOME A LA CEMAC

9/ RELOCALISATION DES POPULATIONS HABITANT LE CENTRE VILLE DE LIBREVILLE VERS LA PERIPHERIE, AFIN DE MODERNISER LE CENTRE VILLE EN GRATTES CIELS, EN RESEAU GAZIER, RESEAU ELECTRIQUE, RESEAUX TELECOM (COMME A LUANDA)

10/ MISE EN PLACE D’UNE COMMISSION NATIONALE DE COHERENCE DE DEVELOPPEMENT HARMONIEUX DES 9 PROVINCES DU GABON RATTACHEE AUN MINSITERE DE L’EGALITE DES CHANSES
De sorte que même pour créer une école au Gabon, le dossier doit être validé par cette commission afin ne pas déséquilibrer le développement harmonieux des 9 provinces du Gabon.
De même toutes les nominations au Gabon doivent être validées désormais par cette instance pour en finir avec les nominations franç-maçonniques et ethniques observées dans les cabinets ministériels et ailleurs …
Tout investissement au Gabon de plus 100 millions de francs doit être justifié auprès de cette commission (c’est le cas des acquisitions des Hummers H3, des Maybacks, des compagnies de transport aérien douteuses, des hôtels ou motels individuels, de la création des sociétés par des gabonais etc.).
Les postes de président des grandes institutions, le poste de premier ministre ou de ministre de finance doivent être accessibles désormais à tous les gabonais issus des 9 provinces du Gabon in chala !

11/ ENTRE AUTRE, AU NOM DU PEUPLE GABONAIS :
• SUPPRESSION DU SENAT
• SUPPRESSION DU C.E.S
• CREATION D’UN TRIBUNAL CONTRE L’ENRICHISSEMENT ILLICITE
• CREATION DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE
• CREATION DE LA COUR CRIMINELLE SPECIALE
• RENFORCEMENT DES POUVOIRS AUX JUGES D’INSTRUCTION (AUTONOMISATION)
• INSTAURATION DE LA PEINE DE MORT AU GABON
• Autres propositions ….


VIVE LA SOUVERAINETE DU GABON RETROUVEE EN 2016 !

3.Posté par zedicus le 19/05/2014 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A BON ENTENDEUR? SALUT ! LE MESSAGE EST PLUS QUE CLAIRE, LES ÉMERGENTS ONT LANCES UNE VASTE OFFENSIVE CONTRE L'OPPOSITION VÉRITABLE AU GABON ET TOUTE ESPOIR DE L'INSTAURATION DE DE LA DÉMOCRATIE DANS NOTRE PAYS ! D'ABORD, JE PENSES A TOUS CEUX QUI NOUS ONT PRÉCÉDÉS ET SONT MORT EN MARTYR POUR L'INSTAURATION DE LA DÉMOCRATIE AU GABON. ALORS, QUI A DIT QU'UN MORTEL EST A L'ABRI DU DANGER ? CONSCIENT DE LA NATURE DE LA MENACE QUI NOUS GUETTE, OUI NOUS ! CAR, LA CHASSE EST LANCÉE CONTRE TOUS CEUX QUI DE PRES OU DE LOIN SONT PROCHE DE NOS LEADERS ET CEUX COMME EUX CHERCHERAIENT MILITER POUR L'ETAT DE DROIT. HÉ OUI, CHÈRES GABONAISES ET CHERS GABONAIS, NOUS SOMMES ASSIÉGER PAR LA LÉGION ÉTRANGÈRE QUI PILLENT NOTRE ECONOMIE RÉDUIT LE PEUPLE GABONAIS A LA MENDICITÉ,A LA PROSTITUTION, AUX CRIMES RITUELS, A L'EMPOISONNEMENT DE NOS ENFANTS AVEC LES BEIGNETS AUX IMMONDICES, QUI TUENT L'ECOLE GABONAISE...ALORS, IL EST CLAIRE QUE L’ENNEMIE EST BIEN IDENTIFIER ET SES MÉTHODES SONT BIEN CONNUES DE TOUS. CHERS LEADERS DU GABON NOUVEAUX, VOUS ETES FACE A UN PHASE A UN TOURNANT DE L'HISTOIRE DE NOTRE PAYS, OU L'OPPRESSEUR DOIT ETRE ÉCARTER PAR TOUS LES MOYENS POUR FAIRE RÉGNER L'ETAT DE DROIT AU GABON QUI A DONNER NOS VIES. MAIS JE VOUS INVITE A BIEN MÉDITER SUR LA STRATÉGIE A ADOPTER, CAR, N’ATTENDEZ PAS, QUE LE PEUPLE SE SOULÈVE. MAIS IL SUFFIT DE TOURNER SES MÊMES MÉTHODES CONTRE EUX. CHACUN DE VOUS A SES RÉSEAUX ET A DES MOYENS POUR AGIR A SON NIVEAU. UTILISEZ-LES CONTRE L'AXE DU MAL OU ATTENDRE ET MOURIR LENTEMENT COMME CEUX QUI SE DISENT AUJOURD'HUI VICTIME D'EMPOISONNEMENT. ALORS L’ENNEMIE EST CLAIREMENT IDENTIFIER ET IL EST LA EN FACE DE NOUS. SEULE UNE DÉCISION COURAGEUSE PEUT CHANGER LA DONNE AU GABON. LES ENNEMIES DE LA DÉMOCRATIE SONT NOS ENNEMIES N’ATTENDEZ PAS LES ELECTIONS POUR ESPÉRER UNE ALTERNANCE AU GABON. L’ENNEMIE MULTIPLIE LES STRATÉGIES POUR FINIR AVEC VOUS AU MÉPRIS DE TOUTES VOIES DÉMOCRATIQUES, ALORS DANS UN TEL CONTEXTE, METTONS DE COTE SES VALEURS CAR, L’ADVERSAIRE EST PRES A TOUT, NOUS AUSSI SOYONS PRES A TOUT APRES, NOUS PARLERONS DE DÉMOCRATIE ET ÉTAT DE DROIT ET DE RÉCONCILIATION NATIONALE. QUE DIEU BÉNISSE LE GABON.

4.Posté par MBINA le 19/05/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POSTE 2 PROPOSITION ..................................
C'EST BIEN TOUT CE QUE VOUS DITES MAIS PENSEZ VS QUE LA FAMEUSE OPINION INTERNATIONALE VA ACCEPTER DE LA PEINE DE MORT ? ELLE VA CRIE A LA VIOLATION, MAIS EN ATTENDANT LA FAMILLE DÉMON BONGO NOUS TUE DEPUIS BIENTÔT 50 ANS A CELA S'EST AJOUTER LES CRIME RITUELS MAIS CETTE OPINION INTER NE DIT RIEN

5.Posté par Le Gabonais de 2016 le 19/05/2014 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bilié Bi Nze, na pas encore nié, il ne fera que cela durée sa vie, comme il nie aussi n’est pas déshabiller son PM aujourd’hui. Bongo Ondimba n’avait pas dit avant de mourir que Dieu ne nous….. de faire des gabonais ce que nous sommes en train de faire, il nous voix, chacun de nous a un STOP, chante RONZ, la mort. Dit à Ali Bête que 2016 c’est la mort de tous les gabonais s’il essaye encore de voler les élections.


6.Posté par 3ekale le 20/05/2014 08:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mike Jocktane va dormir Ali Bongo ta empoisoné toi aussi tu l'empoisone xe pas un garçon com toi? Tu fais conference de presse pour en parler ki va t'écouter ici ou ayeur? Tchiiiiiiip!!! Xe la sorcelerie ke vous faites tous xe pas politik et un jour viendra ou vous payerai tous le mal ke vous fet o peuple gabonais lui aussi maboul kil est...

7.Posté par Ntsame le 20/05/2014 11:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que ce Mr fait de la manipulation. il veut faire croire au Gabonais qu'il est aussi dangereux qu'amo, et d'autre part, il veut montrer à amo qu'il subit comme lui. Amo a beaucoup ee proches en politique, qui sont plus dangereux pour le pouvoir que lui. On vous voit clair. Après la femme, voila le mari. vraiment les gabonais n'ont pas honte quoi

8.Posté par Nkembo le 20/05/2014 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une bonne chose d'accuser mais voyez aussi les pactes que vous signez partout partout

9.Posté par DEEP 10 UNION le 20/05/2014 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BON COURAGE PEUPLE GABONAIS OBSERVEZ DU BON COTE CAR LA VERITE ARRIVE A GRAND PAS SEUL LES INDÉCISES ET LES INDECIS TOMBERONS PAR PEUR DE CHOISIR LA LIBERTE DEMOCRATIQUE COURAGE COURAGE LE POISON EST REEL DANS NOTRE GABAO POUR PREUVE REGARDEZ LE NOMBRE D'OPPOSANT DISPARU DEPUIS 2009

10.Posté par L'Observateur le 21/05/2014 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mike Jocktane, quel est ton remède depuis 2009 pour supporter le même poison qui grille rapidement ton mentor? Pourquoi ne pas lui en conseiller pour lui éviter une mort prochaine que le peuple gabonais ne lui souhaite pas? Ne sois pas si démagogue Mr le Pasteur-politique. Car tu devrais également être sur un fauteuil roulant aujourd'hui. Par contre e que tu dis dans les projets d'Etat est vrai.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...