News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Andre Mba Obame : « Ca ne fait que commencer »

le Samedi 5 Décembre 2009 à 21:00 | Lu 5198 fois



Gabon : Andre Mba Obame : « Ca ne fait que commencer »
Ce 5 décembre 2009, la ville d’Oyem(nord du gabon ) était en ébullition. Et pour cause, André Mba Obame (AMO) était présent parmi cette population qui lui a donné ses suffrages. Cette tournée commencée depuis le 3 décembre dernier a-t-il dit avait pour but de remercier ses électeurs.
Malgré le refus par le gouverneur du Woleu Ntem d’autoriser l’utilisation par André Mba Obame du Stade Akouakam (d’Oyem) ou la place de l’indépendance comme lieu de rencontre avec ses partisans, malgré la pluie qui s’est abattue sur la ville une demi-heure avant l’arrivée de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, la population d’Oyem, comme un seul homme s’est dirigée vers le petit stade situé derrière la station Oil Libya en face de la SEEG
Ceux qui ont assisté au meeting organisé par le comité local pour le soutien d’André Mba Obame peuvent au sortir de cette communion politique dire que l’homme n’a pas perdu de sa superbe.
Après les mots d’une jeune dame, mots a travers lesquelles elle a transmis à Mr André Mba Obame, les inquiétudes de la population qui a cru en lui.

D’un ton rassurant, André Mba Obame a tenu à dissiper l’inquiétude de ses partisans par rapport à sa position face à la situation que traverse le Gabon. Il a pèle mêle réaffirmé son engagement à aller jusqu’au bout dans sa lutte, car dit-il, il n’est pas question de reculer. La lutte, selon lui se fera de façon démocratique et intelligente. Dans cette lutte, il a expliqué son refus d’utiliser la voie de la violence pour arriver au pouvoir.

Pour Mr Mba Obame, un homme qui a été élu par son peuple, un homme qui compte diriger un peuple ne peut commencer le règne « avec les mains pleines de sang »(sic) Il a continué en disant qu’il refusait de sacrifier ses frères et sœurs en leur demandant d’aller dans la rue, où les militaires armés jusqu’aux dents les attendaient. Il a posé une question simple : « si on tue le peuple, si on le maltraite, on va commander qui ? »

A ceux qui pensaient à tort que Mba Obame avait renoncé, parce qu’ils ont pris le pouvoir par la force, il leur a dit : « Ils ont voulu le pouvoir. Qu’ils sachent que ce n’est pas fini. Ça ne fait que commencer.» Et la population qui était là reprenait cette phrase en chœur.
C’est ainsi qu’il a dû clarifier son refus catégorique d’ «aller à la soupe », c’est-à-dire participer au gouvernement d’Ali Bongo, ce malgré les informations véhiculées ça et là.

Il a aussi profité de cette occasion pour fustiger le comportement antidémocratique du gouvernement actuel à travers diverses décisions contre les syndicats, les partis politiques et surtout sur la situation que traversent les enseignants. Pour lui, le gouvernement devrait payer les rappels des enseignants car beaucoup ont travaillé pendant des années, c’est donc leur droit, et c’est en satisfaisant les partenaires du monde de l’éducation qu’on peut bien former la jeunesse gabonaise
Quelques notes de satisfaction au sortir de ce meeting c’est la confirmation de la formation de la Coalition des partis de l’opposition qui luttent pour le vrai changement et surtout la décision par AMO de former dans les tous prochains jour un grand parti de l’opposition selon les vœux de ses compatriotes. Dans sa vision, ce parti sera national, car composé d’hommes et femmes de toutes les provinces, de toutes les ethnies, etc.
Mr André Mba Obame a dû se séparer de cette population en liesse à cause de la nuit qui tombait sur la ville d’Oyem. Plusieurs personnes sont rentrées chez elles revigorées et prêtes pour la lutte à venir.



Samedi 5 Décembre 2009
Vu (s) 5198 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

44.Posté par ADN le 09/12/2009 03:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
St Micheal, merci pour tes condoléances.

A+

43.Posté par St.Michael le 08/12/2009 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear ADN,

D’abord mes sincères et profondes sympathies pour la perte d’un des vôtres qui vient de décéder par manque de soins adéquats au Gabon.

Je salue votre sans froid et transparence quand vous terminez en disant ‘’Je vous cite: Maintenant qu'il est président, cela revient à dire qu'il est Gabonais, puisse que la Cours Constitutionnelle a validé son élection’’.

Je vais aussi clore ce débat en disant :
1-Puisque la CC de Mbourantsuo, belle mère d’AliBen et ex-femme du père adoptif d’Aliben a été forcée de valider Aliben président auto-proclamé, cela ne lui confère pas les droits constitutionnels pour la magistrature suprême au Gabon et je ne le reconnais pas comme président des gabonais.
2-Je regrette de vous avoir un peu déçu en ne prenant pas part à la discussion entre X vs. Y car mon objectif (démanteler le system bongo/pdg-francafrique) est indépendant de X ou Y gabonais. Amen.

42.Posté par ADN le 08/12/2009 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je reste un opposant tout de même. Car nous vivons très mal au Gabon. L'un de mes parents vient de décédé parce qu'il n'a pas reçu tous les soins qu'il devait avoir pour se rétablir. Voilà pourquoi je suis un opposant St Michaël. Mais nous devons être très intelligent pour prendre le pouvoir.

Pour ma part, je vais clore ce débat à mon niveau. Tout en attendant qu'on nous propose d'autres sujets.

A+

41.Posté par ADN le 08/12/2009 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
St.Michael! Quand je parle de Majorité présidentielle, je ne vois uniquement le PDG. Le parti auquel appartient le Président de la République Gabonaise. En outre, même dans les pays développés, il y a également l'usage de ce terme politique. Enfin, même si c'est l'opposition qui passe demain au pouvoir, il y aura forcement des partis satelites qui viendront s'agripper au parti de l'opposition qui gagnera, je l'espère, les élections présidentielles en 2016.

St Michaël. Lorsque j'étais petit, on nous disait déjà que le Président actuel du Gabon était un étranger et quand est venu les élections présidentielles les opposants n'ont pas fait leur travail d'opposition aveant le scrutins présidentielles. La logique des choses aurait été que l'opposition dans son ensemble s'unit, comme elle l'avait fait pour demander la démission d'Ali Bongo Ondimba du "gouvernement de la République" de ne pas le permettre de se présenter aux échéances présidentielle parce qu'il a une origine étrangère. Mais ils n'ont rien dit, même quand le Président de la République l'avait souligné dans l'une de ses interviews en disant: "ceux qui disent que je ne suis pas gabonais, ils ne m'insultent pas, mais mes parents". Autrement dit, l'opposition devait prendre les devants demandant à Ali Bongo de prouver qu'il était bel et bien gabonais d'origine. Mais aucun opposant n'a parlé.

D'ailleurs, je crois même que Bengone Nsi avait certainement reçu des pressions pour ne pas déposer un recours en annulation de l'élection présidentielle de Monsieur Ali Bongo Ondimba.

Maintenant qu'il est président, cela revient à dire qu'il est Gabonais, puisse que la Cours Constitutionnelle a validé son élection.

Pour ma part, je pense qu'on doit aujourd'hui combattre les idées politique d'Ali Bongo Ondimba. Quand elles sont bonne, nous devons l'accepter. Quand elles sont mauvaises, nous devons le dénoncer.

Pour revenir à Monsieur Mba Omba, je crois qu'il est sur la voie quand il dit qu'il va créer un grand parti politique qui fera un contrepoids au PDG. Va-t-il arriver? l'avenir nous le dira.

A+

40.Posté par St.Michael le 08/12/2009 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand certains esprits malins évoquent la terminologie de majorité présidentielle, ne serait il pas souhaitable de clarifier si président élu ou autoproclamé après un massacre sanglant des citoyens inoffensifs le 04/09/09 ?
Ne serait-il pas plus honnête de préciser que l’usurpateur fils du tyran feu bongo n’a pas prouvé par vrai ADN (and not fake DNA) pour être qualifié selon l’article 10 de la constitution gabonaise même si Boukoubi a du se faire tordre la mâchoire pour être imposé candidat du pdg ?
Ne serait il pas plus respectueux des gabonais dans leur majorité qui ont dit NON à la monarchie de bien préciser ces-deux points mentionnés ci-dessus avant de tenter de donner des leçons incongrues.

Time for playing crafty and tricky games is over. The oppressed Gabonese people deserve the truth and nothing else than the truth from 30/08/09 and what happened on 04/09/09 in POG.

Aliben is not and will never be the President of Gabonese People. Amen.

39.Posté par la gabonaise le 08/12/2009 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oyem : environ 10000 personnes à la renconte d'AMO!

38.Posté par ADN le 08/12/2009 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Prophète Elie de me soutenir dans mes propos.

Je ne crois pas que les injures xénophobes ou contre les autorités politiques de notre pays arrangeraient la situation de notre politique. Voilà pourquoi je suis d'accord avec les réponsables de LVDPG qui sanctionneront les xénophobes et les injurieux.

En prenant cette décision que je salue de toute mes forces, il en va de la crédibilité de ceux qui dirigent ce site. BRAVO!!!!!! au site LVDPG.

37.Posté par Prophète Elie le 08/12/2009 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ADN,
OKA!!

Tu as raison. Nous venons sur ce site débiter des anneries pour démontrer que nous sommes meilleurs que ceux d'en face.
Le combat n'est pas contre les hommes physiques. Ce sont des hommes qui étaient au départ comme nous mais à cause des pactes dans lesquels ils se sont retrouvés impliqués, ils sont devenus à l'image des esprits qu'ils invoquent et qu'ils servent. Cela ne sert à rien d'insulter, mépriser, hair. On ne peut lutter contre les esprits méchants dans les lieux célestes si nous manifestons nous mèmes la mechanceté. La Bible dit que Satan ne peut pas chasser Satan. Nous qui calomnions, insultons, haissons notre prochain n'attirons pas la faveur de Dieu dans notre combat. Si Dieu pouvait mettre à nu tous nos défauts, ne n'aurions pas le courage de parler en public. Alors, améliorons nous d'abord pour que Dieu nous écoute.

En vérité, que le Gabonais qui veut entrer dans la lutte se range aux cotés de celui qui est juste et Saint. C'est dans ces conditions qu'il se décidera à combattre à nos cotés.

Voici ce que Dieu dit dans Esaie 59:1-2

Non, la main de l'Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter.

36.Posté par Mezzah le 08/12/2009 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens corroborer les propos de tous ceux qui pensent que notre combat n'est pas d'opposer nos leaders entre eux et encore moins d'opposer le nord au sud, l’est à l’ouest.

Je peux vous assurer que si AMO et PM s'étaient "amusés" à donner les résultats qu'ils détiennent encore aujourd'hui, notre ennemi ne serait plus celui que nous combattons en ce moment. Ce fut le souhait longtemps exprimé par la bande d'incompétents, les tricheurs/voleurs dans le but de les diviser et de détourner le regard du peuple. Ils ne sont pas tombés dans le piège et en cela je leur dis bravo. Ceci doit nous édifier.

Tout le monde doit comprendre que la lutte que nous menons ne vise qu'un objectif, restituer le pouvoir au peuple et rendre à ce dernier ces libertés les plus élémentaires.

Ressaisissons-nous et œuvrons pour une libération rapide.

35.Posté par L'homme de vérité le 08/12/2009 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma vie,
Je suis avec toi.
Nous, gabonais refusons de comprendre que l'homme ne peut rien sans Dieu.
Nous avons des militaires qui ont été muselés malgré un nombre élevé de généraux. D'ailleurs, certains d'entre eux sont aujourd'hui soupçonnés, arretés, menacés sans que ça ne trouble personne.

Ce n'est pas par peur que nous devons reconnaitre que le combat n'est pas équilibré. D'un coté nous avons le peuple qui est désarmé. de l'autre, il y a des milices au service du pouvoir, pretes à réprimer ce peuple.

Une stratégie s'impose. Faire comme le peuple d'israel avec Josué en mettant sur pied un système d'espionnage efficace qui permettra d'avoir toutes les informations possibles pouvant permettre de battre ce pouvoir PDG.

Il ya par exemple cette situation que vivent les enseignants gabonais. Le gouvernement manipule les syndicats en posant des actes dont le but est de les pousser à continuer la grève afin de masquer leur incapacité à payer les fonctionnaires. Il suffit par exemple aux enseignants de repartir au cours pour anihiler leurs stratégies, les mettant ainsi dos au mur. Si par exemple les cours reprennaient et que les enseignants étaient toujours sur bons de caisse, on saura réellement que le problème est ailleurs.

Il ne s'agit pas de renoncer à la lutte, mais plutot faire preuve d'intelligence face à un gouvernement qui ne sait quelle direction prendre.

La violence n'est pas le propre des hommes intelligents, nous devons continuer à reflechir pour savoir comment enlever tout le crédit qu'on a ccordé au gouvernement dictatorial actuel. Nous devons etre rassurés d'une chose. Ce qui se passe actuellement au Gabon est suivi de très près par nos partenaires. Beaucoup vont bientot nous lacher au niveau economique car lorsqu'un peuple est rendu pauvre.

C'est dans ces conditions que l'on cherchera une alternative. c'est dans cette situation que la marmite appelée Gabon va exploser et le cuisinier en chef fuira à cause de l'huile chaude qui se sera versée sur lui.

Une seule chose, pour réussir, tous les leaders doivent apprendre à parler d'une mème voix. Ce n'est plus le moment de se battre pour savoir qui est le meilleur leader. Que tous se tiennent main dans la main pour battre l'ennemi.



1 2 3 4 5

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...