News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo veut la révision de la Constitution

Le site de la Liberté - collectif 09 le Mercredi 20 Octobre 2010 à 15:04 | Lu 2201 fois



Gabon :  Ali Bongo veut la révision de la Constitution
Ali Bongo "a décidé d'initier une révision de la Constitution" de son pays, avec modification de "trois paragraphes et 36 articles", notamment sur l'organisation des élections présidentielle et parlementaires, selon un communiqué officiel diffusé mardi.

Ali Bongo a décidé d'initier une révision de la Constitution de la République", indique ce communiqué du Conseil des ministres tenu mardi à Libreville, lu sur la télévision publique RTG1 par le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education Séraphin Moundounga.

Ali Bongo a bouclé un an de pouvoir le 16 octobre. Il a été porté à la tête du Gabon par un coup d'Etat électoral à l'issue d'une élection présidentielle anticipée organisée fin août 2009, à la suite du décès -en cours de mandat- de son père, Omar Bongo Ondimba.

En 2003, l'Assemblée nationale et le Sénat gabonais réunis en congrès avaient adopté une révision constitutionnelle instaurant notamment le scrutin à tour unique pour toutes les élections politiques et autorisant le chef de l'Etat à briguer plus de deux mandats.

"Le président de la République est élu pour sept ans au suffrage universel direct. Il est rééligible", stipule la Constitution actuellement en vigueur.

Selon le communiqué du gouvernement, "le Conseil des ministres a apporté des modifications relatives à certaines dispositions pertinentes de la Constitution, notamment sur trois paragraphes et 36 articles", et "la réforme touche l'ensemble des matières".

Il est ainsi question de "l'insertion d'un nouvel alinéa" visant "à assurer la continuité du service public en cas de survenance d'un cas de force majeure, d'une catastrophe naturelle, d'une déclaration de guerre ouverte contre (le Gabon". En vertu de cette disposition, il serait possible de reporter "l'organisation d'opération électorales".





Mercredi 20 Octobre 2010
collectif 09
Vu (s) 2201 fois




1.Posté par Afirikara le 20/10/2010 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réforme constitutionnelle attendue par tous les Gabonais dans un pays qui aspire à une alternance démocratique.
Les réformes les plus évidentes sont le retour à la constitution consensuelle de 1991 à savoir les élections pluralistes garantissant l'équité entre les partis politique :
- Toutes les élections à 2 tours;
- Un mandat présidentiel de 5 ans et renouvelable une seule fois;

Dans un second temps, on modifiera l'article 89 de la constitution sur la cour constitutionnelle qui limite à 14 ans maximum le mandat des membres de cette institution dont le président. Il faut rappeler que ce article n'est pas respecté depuis plus de 5 ans, Mbourantsuo est présidente de la cour constitutionnelle depuis 1991 soit 19 ans!!! Cela laisse à penser d'une part que nous sommes dans un pays monarchique et surtout anarchique et d'autre part que le mal voire la malédiction du Gabon tourne toujours autour de cette famille Bongo!
Si l'imposteur veut gagner en légitimité et prouver que le Gabon n'est pas une entreprise familiale, mais un pays où chaque Gabonais a la chance d'apporter sa pierre au plus haut sommet pour l'édification de ce pays béni par la nature, il doit faire rapidement ces 2 modifications constitutionnelles : - Toutes les élections à 2 tours;- Un mandat présidentiel de 5 ans et renouvelable une seule fois;
Cela ne fera que renforcer l'esprit d'appartenance à un même pays ce qui a pour conséquence de booster l'esprit patriotique point de départ du développement. Malheureusement, les Gabonais s'éloignent davantage de leur pays, prennent des distances, se désintéressent quand ils ne peuvent pas boycoter, car l'impression qu'ils ont depuis plus de 43 ans, c'est qu'ils sont des bénévoles, certains des salariés d'autres des sujets, respectivement de l'entreprise familiale Bongo et du royaume Bongo!!!

2.Posté par le penseur le 20/10/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si vous voulez que l'image du gabon change sur le plan national et international faite ceci:
1) organisation des presidentielles à deux tour
2 ) limitation de la durée du mandat présidentielle à 5ans renouvelable une fois
3) traiter le problème de la cour constitutionnelle qui est dans l'illégalité
si vous le faite vous deviendrez le meilleur président de l'histoire du gabon .
je sais que c'est pas facile mais c'est ça le réel changement que le peuple attend de vous le reste pourra suivre après ..............

3.Posté par pour moi quoi le 20/10/2010 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila que le clan Bongo au sortir d'un coup d'état électoral veut légitimé son pouvoir en procédant a la révision de la constitution.il faut vraiment la révisé en commençant par enlevé l'article 10 de cette loi fondamentale qui a été foulé au sol par les hiboux de la république ,avant de limité les mandats de sa belle mère a la tête de la tour de contrôle(cour constitutionnelle) le vote a deux tours et institutionnalisé le débat entre les deux candidats au second tour et limité les mandats du chef de l'état.espérons que les émergents par cette révision ne pourront pas retardé l'échéance de 2011

4.Posté par nietszche le 21/10/2010 01:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
looolll

Je confirme juste que le premier ministre gere contrairement à ce que pense Mezzah. Ce n est pas un poste où on fait de la figuration .Le propos de ce dernier est contradictoire avec la defense du premier ministre faite par la jeune dame. Mais toutefois je pense qu il n y a pas de castes d irreprochables au meme titre que nul n est exempt d erreurs ou parfait .

On rentre dans un ère nouvelle avec des nouvelles methodes qui nous change peut etre d un pouvoir de 42 ans un peu usé qui déléguait tout et concedait tout aux tout-puissants. L émotion de ma compatriote est comprehensible face à ce cas de figure nouveau , mais on va apprendre à s accomoder de rappel à l ordre de temps à autre.

5.Posté par nietszche le 21/10/2010 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ERREUR : COMMENTAIRE SE RAPPORTANT À L ARTICLE : Gabon : Paul Biyoghé Mba et ses ministres désavoués. Ali Bongo a décidé de revenir sur les nominations .

6.Posté par la gabonaise (non La Gabonaise) le 21/10/2010 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne vois pas pourquoi Ali est dédouané du bilan calamiteux de l'"émergence". Lui et son gouvernement tout entier en sont responsables, lui le premier. Nous vivons les conséquences des décisions erronées et inefficaces qu'il a prises, et tout le monde s'y attendait. Ne nous voilons pas la face! Certains veulent défendre l'indéfendable. La vérité est qu'Ali a échoué et qu'il échouera durant son règne ( à ne pas confondre avec ses "mandats", puisque le gabon a adopté le régime monarchique), et qu'il faudra toujours trouver des boucs-émissaires destinés à prendre des coups à la place du (des) véritable(s) responsables, et à jouer le rôle du (des) traitre(s) désigné(s).
Certains pensent que l'on n'a pas compris ce petit jeu, s'ils pensent que cela profite à notre pays, je me pose des questions sur leurs réelles motivations!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...