News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo met en marche la centrale thermique d’Alénakiri

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 16 Août 2013 à 07:47 | Lu 740 fois

Ali Bongo Ondimba, a procédé, ce jeudi 15 août 2013, à l’inauguration officielle de la centrale thermique d’Alénakiri, construite dans la banlieue de la commune d’Owendo au sud de Libreville. L’infrastructure dispose d’une capacité de production de 70 mégawatt, capables de pourvoir aux un tiers des besoins en énergie de Libreville.



Gabon : Ali Bongo met en marche la centrale thermique d’Alénakiri
Face à l’expansion de la capitale gabonaise, avec la création de nouveaux quartiers et le besoin en énergie consécutif, mais aussi face à une croissance économique qui induit une hausse vertigineuse de la demande énergétique, les autorités gabonaises ont décidé, sur la base du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), de solutionner l’équation énergétique autour de la capitale gabonaise et d’accompagner le développement d’un tissu industriel créateur d’emplois.

Depuis donc quelques années des projets sont lancés dans ce secteur en vue d’apporter des solutions au déficit d’énergie qui plombe l’activité des industries et des ménages. A cet effet, le projet de la centrale thermique à gaz d’Alénakiri a été élaboré pour renforcer le réseau interconnecté de Libreville et de ses environs.

Ce jeudi 15 août 2013, le chef de l’Etat s’est rendu sur le site, en présence du Premier ministre, des présidents des institutions constitutionnelles, des membres du gouvernement et du corps diplomatique, pour la mise en service officielle de cette usine d’électricité.

Jeanne Mbagou, le maire de la commune d’Owendo, qui abrite l’édifice, a salué cette initiative qui va résorber le problème de délestages auxquels faisaient face les habitants de sa localité. Pour sa part, Jean Liévain Idoundou, directeur de la Société de Patrimoine du Service Public de l’Eau Potable, de l’Energie Electrique et de l’Assainissement, a présenté les caractéristiques de cette structure. Il a notamment indiqué que cette station, construite en 14 mois, fournit une énergie capable de couvrir les tiers des besoins de la ville de Libreville. Construite non loin des installations de gaz de la société Perenco avec un pipeline de 400 m transportant le gaz pour l’alimentation de la structure, celle-ci peut également se servir de gazoil et de fuel lourd en cas de rupture de gaz. Enfin, l’électricité produite par cet ensemble qui repose sur 3500 m³ de béton, sera également acheminée vers le quartier d’Agondjè et à la Zone économique spéciale (Zes) de Nkok.


©Gabonreview

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des ressources hydrauliques, Etienne Dieudonné Ngoubou, a réitéré le fait que cette réalisation inscrite dans le PSGE envisage la «sécurisation de la fourniture en énergie électrique de l’ensemble du pays et des populations».

«Depuis 1988, avec la construction de la centrale thermique d’Akournam, aucun investissement de cette importance n’a été réalisé dans la région de Libreville malgré l’accroissement des besoins domestiques et industriels. De sorte que depuis février 2007, on constate une insuffisance en qualité et en qualité de l’offre d’énergie électrique dans la capitale et sa région. Il en résulte une situation d’insécurité en matière d’approvisionnement en énergie électrique», a déclaré le ministre du Pétrole, resituant le contexte de cet événement.

D’un coût estimé à 65 milliards de francs CFA, la centrale électrique d’Alénakiri dont les travaux de construction ont été confiés à la succursale gabonaise de l’entreprise israélienne Telemenia, assortie d’une route pavée de 1825 m, a été présentée comme l’un des premiers éléments devant accompagner le processus d’industrialisation du Gabon, notamment avec les centrales hydroélectriques de Grand Poubara, de fe2 et de l’Impératrice.

Le projet emploie 38 personnes dont 21 Gabonais. Il permet un développement du marché national du gaz industriel et participe à la réduction du torchage du Gaz.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, au terme de la visite des installations de la centrale thermique n’a pas manqué de dire sa satisfaction tout en rassurant le peuple gabonais des efforts réalisés pour apporter des solutions, notamment aux problèmes de l’eau et de l’électricité. De même, il a demandé de la patience, en ce sens que les choses se font même si le rythme n’est pas forcément aussi rapide que souhaité.

Gabonreview

Vendredi 16 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 740 fois




1.Posté par dworaczek-bendome le 16/08/2013 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La centrale thermique d’Alénakiri

Son coût étant estimé à 65 milliards de francs CFA (6 millions d’euros).
Doit-on remercier le président ali bongo ondimba en comparaison aux dépenses des 2 New-York forum organisés au Gabon et financé par l’état gabonais
Pour le peu près à 4 millions de dollars ;
Le 2ème, en 2013 : le cout était estimé à près à 7 millions de dollars.

On dépasse largement ce que monsieur Richard Attias a mis dans poche personnelle en 2 ans, sans associer les dépenses somptuaires tel l’hôtel particulier de Paris à 100 millions d’euros et dont le président de la république serait l’unique actionnaire final.


Pas de merci. Il y a un temps limite pour prendre les gens pour des cons

2.Posté par Debis de Kandouo le 16/08/2013 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@dworaczek-bendome

65 milliards de francs CFA font 100 millions d'euros et non pas 6 millions d'euros.

Que la critique se taise un peu lorsqu'elle n'a rien de constructif à proposer!

3.Posté par dworaczek-bendome le 16/08/2013 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Debis de Kandouo,
merci de la remarque, j'étais énervée, on nous présente ce truc comme un cadeau extraordinaire de notre président. Merci pour la rectification

4.Posté par dworaczek-bendome le 16/08/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
debis de kandouo
100 millions d'euros pour l’hôtel particulier et 100 millions pour cette ouvrage. Mais même avec la rectification, la balance penche toujours en faveur des gouvernants et non des gouvernés. Et le reste?

5.Posté par Jules Djyanty le 16/08/2013 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Ngoubou, savez-vous que l'Arabie Saoudite est le premier producteur de pétrole au monde, et qu'elle est, en même temps, en phase de devenir le premier producteur des énergies renouvelables solaires, en ayant fait le choix avant-gardiste d'orienter les investissements massifs dans ce domaine?

Notre notre pays, le Gabon, est déjà lourdement infesté par des pandémies opiniâtres, ce n'est pas un scoop. Alors, pourquoi faut-il encore ajouter à ce quotidien mortifère les maladies dues à la pollution aux particules en construisant des centrales thermiques?

Je note, Monsieur Ngoubou, même avec cynisme, que le non développement chronique du Gabon reste malgré tout une vraie opportunité à saisir pour ne pas emprunter le chemin du mal-développement occidental. Cette opportunité a un nom: la transition écologique. Et je pense ne pas pousser une porte entrouverte en affirmant que le "pilier vert" du votre plan stratégique de développement s'alimente de sa substance.


Pensez-vous que c'est en semant, à tout vent, des centrales thermiques que le Gabon arrivera à assurer sa transition énergétique?

Que faites vous de ce "pilier vert" scandé à longueur de journée et relayé par les médias publics gabonais?

Monsieur Ngoubou, arrêtez de surfer sur l'ignorance et/ou l'indolence des compatriotes, le Gabon ne peut devenir un pays émergent, sauf par incantation habituelle, s'il n'adopte les normes pratiques en matière de développement durable.

Il est encore temps de changer de cap. Le Gabon a besoin, pour devenir un pays émergent et compétitif, d'un développement qui s'affranchit des scories du passé tout en s'orientant vers un modèle de développement socialement durable et responsable.

6.Posté par Ngone le 16/08/2013 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est déjà ça à prendre. On ne gagne rien "à jeter le bébé avec l'eau du bain". Je dis bon point.

7.Posté par dworaczek-bendome le 16/08/2013 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ngone,
la belle solution du contentement mais ne que ça depuis plus de 4 décennies.

8.Posté par Gail le 16/08/2013 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Jules il est possible que leur gabon vert soit juste un copié-collé. Ces emergents sont capables de tout, s'ils peuvent corriger une ligne budgetaire à la main, faire un copier-collé d'un plan de developpement qu'ils n'ont pas l'intention d'appliquer ne leur est pas du tout difficile. Pour ma part" i am not impressed", c'est pas nouveau au 21 eme siècle d'avoir de l'energie, nous sommes en retard d'au moins cinquante ans, c'est -à-dire depuis le temps que cette maudite famille s'impose au Gabonais. A ceux qui se contentent, je reprendrai cette citation" the hottest places in hell are reserved for those who in times of great moral crisis maintain their neutrality" en d'autres termes les places les plus chaudes en enfer sont reservées à ceux qui en des temps critiques choisissent de rester neutres" Ces gens sont surpayés pour faire leur boulot et lorsqu'ils decident enfin de faire le dixiemede ceux que l'on leur demande, certains trouvent que cela mérite des acclamations, diantre!

9.Posté par gail le 16/08/2013 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
correction: "le dixième de ce qu'on leur demande" merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...