News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo, le présomptueux Biyoghé Mba, le falot Ndong Sima et la perle rare Ona Ondo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 10 Février 2014 à 07:06 | Lu 2094 fois

Le 24 janvier dernier, lorsqu’il le faisait remplacer par Daniel Ona Ondo à la Primature, le chef de l’Etat avait tenu à «remercier» Raymond Ndong pour son «dynamisme» et son action à la tête du Gouvernement. Pourtant, dans la presse étrangère, Ali Bongo laisse entendre que le gouvernement sortant a été défaillant, tout comme celui de Paul Biyoghé Mba auparavant, parce que ne disposant pas d’hommes capables de mener à bien les réformes sociales.



C’est dans l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique que le chef de l’Etat a choisi de donner son opinion sur ses deux anciens Premiers ministres, Paul Biyoghé Mba et Raymond Ndong Sima. Ali Bongo y fait écrire, par Marwane Ben Yahmed, que cela fait plus de six mois qu’il était à la recherche d’une «perle rare» pour le poste de Premier ministre. Selon le Rédacteur en chef de Jeune Afrique, Ali Bongo voulait un chef de Gouvernement «capable de secouer le cocotier, de mettre en œuvre les (nombreuses) réformes sociales annoncées lors de l’élection présidentielle de 2009».

Raymond Ndong Sima n’a visiblement pas satisfait le président de la République sur ce point. Puis, Marwane Ben Yahmed ajoute que le chef de l’Etat souhaitait avoir un Premier ministre qui ne se laisse pas «dévorer par une ambition personnelle à laquelle le poste semble prédisposer ses titulaires». Cela semble vraisemblablement s’adresser au prédécesseur de Raymond Ndong Sima, l’actuel Président du Conseil économique et social, Paul Biyoghé Mba.

D’une manière générale, Ali Bongo se réjouit d’avoir enfin trouvé une «perle rare» en la personne du Professeur d’économie Daniel Ona Ondo. Parce que, affirme-t-il, «je n’avais pas les hommes capables de mener à bien ces réformes délicates (les réformes sociales) ; cela a pris du temps, car il ne fallait pas se tromper, mais désormais la question est réglée».

Dans le même article, Paul Biyoghé Mba est présenté comme quelqu’un de «présomptueux», quelqu’un qui aurait donc une trop grande idée de lui-même. C’est peut-être ce qui fait dire à de nombreux responsables du Parti démocratique gabonais que le conseiller municipal de Ntoum se présentera à la prochaine élection présidentielle. En tout cas, l’essentiel de ses proches a été progressivement écarté des cercles décisionnels du pouvoir.

Alphonsine Mbié N’na, Maxime Ngozo, Paul Ndong Nguéma et d’autres ont été limogés du gouvernement, ainsi que le tout dernier, Julien Nkoghé Békalé, qui vient d’être sorti de l’équipe gouvernementale où il gérait le ministère de l’Agriculture. Concernant les entreprises publiques, Marie-Thérèse Vané, puis Aloïse Békalé Ndoutoume, ont été limogés respectivement de la direction générale de la CNSS en mars 2013, et de Sogatra en octobre dernier. Dans la haute administration, aucun des proches de Paul Biyoghé Mba n’a résisté au cours des «Tsun’Ali» successifs.

Concernant le «très falot» -quelqu’un de terne, d’effacé, d’insignifiant- Raymond Ndong Sima, il a été incapable de mener des réformes. Pourtant, lorsqu’il l’a évincé de la Primature, Ali Bongo a adressé au Premier ministre sortant «ses remerciements pour son dynamisme». Dynamisme ? Par cet hommage, l’opinion avait vraiment cru à la sincérité de l’homme du Palais du bord de mer.

Mais il n’en était donc rien. En tout cas, l’opinion sait gré à Raymond Ndong Sima de s’être démené comme un beau diable face aux blocages en tout genre que n’ont pas manqué de lui poser des collaborateurs du chef de l’Etat. Il a pu secouer la haute administration, notamment sur le dossier de l’aide publique au développement, éteindre des foyers de tension, su régler des conflits sociaux, et permis que des agents de l’Etat perçoivent des arriérés de salaires après plusieurs années pour un grand nombre d’entre eux. Pour l’intéressé, les écrits de Jeune Afrique seront une épreuve sans doute, et un enseignement surtout.

Daniel Ona Ondo, la «perle rare»

Après le présomptueux Biyoghé Mba et le falot Ndong Sima, Ali Bongo vient donc de nommer Daniel Ona Ondo à la Primature. Sur ce nouveau chef du gouvernement et sur son équipe, le président de la République est formel : «toutes les conditions sont réunies pour qu’ils réussissent». Leur feuille de route comporte deux lignes principales : mettre en œuvre les réformes sociales et améliorer ainsi les conditions de vie des Gabonais. Daniel Ona Ondo et son équipe ne réussiront les réformes sociales que s’ils mettent en avant la justice sociale, et s’ils mettent fin à l’inégale répartition des revenus.

L’opinion attendra donc beaucoup de la «perle rare». Le ministre de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Brigitte Mba Anguillet, qui va chapeauter toute la politique sociale -elle aura sous sa responsabilité la CNAMGS, la CNSS, le Fonds national d’aide sociale (FNAS), l’Observatoire national de Protection des Droits de la Famille,…- peut être un des points forts du gouvernement, un des ministres les plus attendus sur le front de la lutte contre la pauvreté et la précarité, au même titre que le ministre chargé de l’Emploi, le ministre de la Santé, et le ministre de l’Education et de l’Enseignement technique, ainsi que ceux de l’Agriculture et de l’Habitat. «Mais il va peut-être leur manquer une administration compétente et dynamique, les choix dans ce secteur étant généralement plus sentimentaux et philosophiques», estime un sociologue, enseignant à l’UOB.

Gabonreview

Lundi 10 Février 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2094 fois




1.Posté par DUNIMPORTEKOI le 10/02/2014 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je bois de l'eau du puits
quartier enclave
pas de rou.tes
meme pas de clandos...
ZE BERE EKOUM
qui con.nait ce quartier???

2.Posté par Gabao.kool le 10/02/2014 09:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Ben Bongo le Biafra merite une balle dans la tête point barre.

3.Posté par mlutherking le 10/02/2014 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alilebifra prend les Gabonais pour les dupes, tout ce qu'il dit et fait n'est que mensonge, car on ne peut pas fondamentalement travailler en faveur d'un peuple qui ne se reconnait pas en quelqu'un, oui ali bongo comme son père adoptif n'ont jamais été choisis par le peuple Gabonais comme présidents de la République mais à chaque fois nommés par la France et ce en méprisant la volonté du peuple Gabonais. Tant que la nomination des présidents au Gabon par la France continuera, le Gabon connaîtra toujours un sous développement accru, mais il existe une solution pour arrêter cet esclavage moderne: la population Gabonaise doit dire NONNONON, en faisant ce qu'il faut pour se libérer.

4.Posté par mouthou le 10/02/2014 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le traitement des rappels est actuellement interrompu depuis plusieurs semaines, à la direction de la solde.
Il n'y aura pas de paiement de rappels pour le mois de mars comme il était convenu.

5.Posté par fernand le 11/02/2014 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et revoila ali ben bongo ...mrs raymond ndong sima que l'on avu sur tout les fronts pendant que lui president de la république a passe son temps a se balader et a dilapider l'argent du contribuable gabonais avec tous ses nombreux voyages hors du gabon . c'est lui aujourdhui ose insulter ndong sima . qui a fait plus que nimporte qui . ali bongo aime voir le gabonais mendier etre bas et lui meme etre en haut quel basesse ndong sima a fait ses preuves partout non mais je suis totalment scandalise s par ses propos

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...