News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo déculotte un «soi-disant expert en diplomatie»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 14 Juillet 2016 à 08:00 | Lu 1919 fois

Engagé dans une tournée républicaine depuis le 12 juillet 2016, Ali Bongo Ondimba s’en est pris à un «soi-disant expert en diplomatie» qui n’a «rien fait» au cours de sa fonction à L’ONU.



Ambiance chaude, ambiance électrique, ambiance de campagne, tels peuvent être les qualificatifs à accoler à la tournée républicaine qu’ont entamés Ali Bongo Ondimba et son épouse. Accompagnés du Premier ministre et des ministres natifs des localités qu’ils parcourent, Ali Bongo Ondimba et sa délégation ont jusqu’ici toujours eu droit à de grands bains de foule, à des cris de joie, des applaudissements. Si cela n’est pas déjà la campagne, cela y ressemble fort bien.

Entre cette déferlante de population habillée aux tee-shirts à l’effigie d’Ali Bongo Ondimba, les pancartes portant des messages de soutien, les associations chantant et dansant, ainsi que la participation des partis politiques alliés, on a également droit aux petites parenthèses assassines. Comme dans une campagne électorale où tous les coups sont permis, le chef de l’Etat qui a bien indiqué être venu expliquer aux populations ce qu’il a fait pendant sept ans et ce qu’il compte faire pour le prochain septennat s’est lassé glisser sur le terrain de «ces phrases assassines».

À Mouila, chef-lieu de la Ngounié, le président de la République a ouvert, durant son meeting, une parenthèse sur le cas d’un soi-disant expert en diplomatie. «Il paraît que nous n’avons que des spécialistes dans ce pays», a-t-il lancé avant ajouter qu’«il parait qu’il y a quelqu’un qui est grand spécialiste de la diplomatie connue dans le monde entier».

Ironisant une fois de plus, comme il le fait lors de ses sorties dans les villes, villages et cantons du sud, Ali Bongo Ondimba a raconté : «nous savons tous que pour être connu dans le monde entier, nous utilisons tous le carnet d’adresses d’Omar Bongo Ondimba qui nous a tous ouvert les portes. C’est grâce à lui que nous allons tous dans le monde entier». Dans ce cas, a indiqué le président de la République, «aujourd’hui, si vous allez n’importe où dans le monde entier et vous dites que vous êtes Gabonais, on se souviendra directement d’Omar Bongo».

Ali Bongo sans langue de bois relève qu’après la mort d’Omar Bongo, le soi-disant expert en diplomatie, dont il n’a pas prononcé le nom pendant tout son meeting, n’a plus pu gagner une élection. «Pour le soi-disant expert en diplomatie, il a bien fallu qu’Omar bongo ne soit plus là, pour qu’il n’arrive plus à gagner une élection. C’est la preuve que c’est Omar qui faisait élire. C’était grâce à Omar Bongo qu’on avait des postes. Il a suffi qu’il ne soit plus là pour qu’on perde des élections et que les autres chefs de l’Etat décident de le chasser», a formulé Ali Bongo. A peine cette phrase prononcée, les populations venues assister à ce meeting ont automatiquement murmuré le nom de Jean Ping, l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine (UA) qui n’a pas pu décrocher un second mandat à la tête de la Commission de l’Union Africaine, battu par la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Ali Bongo qui semblait répondre là à toutes les attaques dont il fait l’objet de la part de ses détracteurs et même de Jean Ping, candidat à la présidentielle du mois d’août prochain, a poursuivi : «Je voudrais en plus faire remarquer que le soi-disant grand spécialiste de la diplomatie qui a eu beaucoup de postes et de fonctions y compris à l’Organisation des nations unies (Onu), n’y a rien fait». Le chef de l’État qui rapporte qu’ils se sont rendus à l’ONU en 2009 «pour savoir ce qu’il a fait». «On a constaté zéro», a-t-il lancé.

L’ironie s’épaissie davantage lorsqu’il prend exemple sur la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, pour dire qu’elle a pu faire passer une résolution à l’ONU sur les questions de la veuve et de l’orphelin alors qu’elle n’est pas un spécialiste de la diplomatie. «Elle qui a pu faire passer cette résolution à l’ONU n’est pas un spécialiste de la diplomatie et pourtant elle a réussi», a félicité Ali Bongo se moquant par ailleurs du fait : «pour le grand spécialiste de la diplomatie, tout ce que vous voyez sur les murs de l’ONU, ce sont les photos».

«Il ne faut donc pas qu’on vienne amuser la galerie ici en disant qu’on est spécialiste de ceci ou de cela. Pouvez-vous me dire quelque chose qu’il a fait ici à Mouila ? On aime bien vous dire Ali n’a rien fait. Ils ont peur en effet. Alors tous ces mois, toutes ces années, ils n’ont cessé de parler de moi et je n’ai rien dit. J’ai regardé et je me suis tu. Je me suis demandé s’ils voulaient que je parle. Mais je me suis dit que si je parle, ce sera difficile pour eux», a indiqué le chef de l’Etat.

Pour les analystes et observateurs qui suivaient cette parenthèse du président de la République à l’occasion de sa tournée républicaine à Mouila, il est clair que la prochaine campagne électorale sera houleuse.



L’ironie s’épaissie davantage lorsqu’il prend exemple sur la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, pour dire qu’elle a pu faire passer une résolution à l’ONU sur les questions de la veuve et de l’orphelin alors qu’elle n’est pas un spécialiste de la diplomatie. «Elle qui a pu faire passer cette résolution à l’ONU n’est pas un spécialiste de la diplomatie et pourtant elle a réussi», a félicité Ali Bongo se moquant par ailleurs du fait : «pour le grand spécialiste de la diplomatie, tout ce que vous voyez sur les murs de l’ONU, ce sont les photos».

«Il ne faut donc pas qu’on vienne amuser la galerie ici en disant qu’on est spécialiste de ceci ou de cela. Pouvez-vous me dire quelque chose qu’il a fait ici à Mouila ? On aime bien vous dire Ali n’a rien fait. Ils ont peur en effet. Alors tous ces mois, toutes ces années, ils n’ont cessé de parler de moi et je n’ai rien dit. J’ai regardé et je me suis tu. Je me suis demandé s’ils voulaient que je parle. Mais je me suis dit que si je parle, ce sera difficile pour eux», a indiqué le chef de l’Etat.

Pour les analystes et observateurs qui suivaient cette parenthèse du président de la République à l’occasion de sa tournée républicaine à Mouila, il est clair que la prochaine campagne électorale sera houleuse.

gabonreview

Jeudi 14 Juillet 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1919 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...