News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo aux Francs-maçons : «Je ne sens pas votre soutien !»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 1 Février 2016 à 07:47 | Lu 3603 fois

Ayant entretemps eu accès à d’autres sources fiables, cet article a été revu et augmenté]. Après le Conseil des ministres de vendredi dernier, et peu avant de se rendre en fin d’après-midi à Addis-Abeba pour le sommet de l’Union Africaine, le chef de l’Etat a réuni les membres de la Grande Loge du Gabon (GLG) pour leur traduire sa déception face à ce qu’il considère comme de la tiédeur, de l’indifférence et du manque de soutien de la part ses fraters.



Précédé à cette réunion par certains membres du gouvernement (hommes et femmes) qui venaient eux aussi de quitter la table du conseil des ministres, Ali Bongo est arrivé à cette rencontre avec un objectif : faire savoir à ses fraters qu’il ne comprend pas leur tiédeur à propos de son action et à propos des attaques dont il est l’objet à travers la presse, entre autres.

«Lorsque je suis arrivé au pouvoir, j’ai choisi un grand nombre d’entre vous pour des postes au gouvernement, comme secrétaires généraux de ministère et comme directeurs généraux, que ce soit de l’administration publique ou des entreprises publiques», a-t-il lancé à l’assistance. «Moi j’ai fait ma part, et vous, êtes-vous sûrs d’avoir eu à mon égard la réaction que j’aurais pu attendre de vous ? Où est l’amour fraternel des maçons ?», a interrogé le n°1 de la GLG.

Mots blessants et mots d’Antoine de Saint-Exupéry

Tel est ce qu’ont laissé fuiter quelques fraters ayant pris part à cette cérémonie qui constituait en réalité la présentation de vœux de nouvel an au patron de la GLG, sans doute ceux qu’Ali Bongo a qualifié de «frères invitant au chaos», ceux qui, selon lui, «au nom de la démocratie», aiment à souffler «sur des braisiers ardents de passion dévastatrice».

On devrait comprendre que nombreux parmi les orateurs ayant pris la parole à ce raout, ont usé de «des mots blessants qu’on croyait disparus [mais qui ont été] prononcés avec une délectation effroyable», selon les mots du président de la République qui n’a pas manqué de souligner que «notre pays a gémi, nous gémissons avec lui ; et nous ne pouvons pas rester indifférents, nous devons méditer et tous nous replacer au centre». Ali Bongo a indiqué qu’il apprécie l’engagement ferme des fraters ayant une liberté de ton, un franc-parler, «à œuvrer pour la liberté, la dignité et la cohésion sociale au Gabon, en toute indépendance bien sûr et j’y tiens !»

Et de citer Antoine de Saint-Exupéry : «aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction» ; et la même direction, c’est la construction du Temple Gabon, en accord avec votre déclaration des principes et de la vision de notre Ordre commun». Souhaitant que les frères lumière du Gabon en viennent à inscrire dans leur ADN une autre pensée de Saint-Exupéry, il a rappelé une citation de celui-ci édictée un peu avant par un autre frater : «si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis !». L’opposition enrichirait-elle donc la Franc-maçonnerie au pouvoir au Gabon ?

Chantiers inachevés, temple toujours en construction

Usant de la parabole de construire le temple de l’humanité en bâtissant en même temps le Gabon, Ali Bongo a rappelé à ses frères spirituels qu’«avec humilité, le temps infini nous apprend que le Temple est toujours en construction, que notre pays est toujours en construction, et que l’œuvre est encore longue et inachevée. Oui, c’est vrai que certains chantiers n’ont pas avancé avec la célérité souhaitée, j’en conviens». Et, si la cessation de la vie des acteurs d’aujourd’hui survenait, «la chaîne des travailleurs, […] ceux qui viendront après nous, poursuivront l’œuvre.» Doit-on donc, ici, penser que les Francs-maçons seront toujours au pouvoir, du moins à la manœuvre au Gabon ?

Il se raconte que, présent à cette cérémonie, Paul Toungui, ancien ministre des Finances puis des Affaires étrangères aujourd’hui au ban de la République et accessoirement compagnon de Pascaline Mferri Bongo, a souhaité à Ali Bongo «beaucoup de courage, de sagesse et d’habilité pour la paix et la sérénité» dans le pays.

Un tantinet chrétien dans la philosophie et reprochant aux fraters leur impassibilité, Ali Bongo a ajouté : «J’ai parfois accepté de tendre l’autre joue, lorsque devant moi s’élevaient des voix de méchanceté gratuite, même au sein de ma propre famille. En ces moments là, j’aurais aimé que d’autres voix rugissent, en particulier les vôtres pour me témoigner votre soutien. Je n’ai pas le souvenir d’avoir reçu un écrit, d’aucune Loge, d’aucune Obédience ; et la fraternité est-elle une voie à sens unique ?»

Et de rappeler, ainsi qu’indiqué plus haut, qu’en accédant au pouvoir, il avait sollicité les talents des fraters en appelant un bon nombre d’entre eux à ses côtés. Mais, «tous ces ouvriers, ces ministres, ces directeurs généraux, ces secrétaires généraux et bien d’autres, choisis dans notre Ordre, ont-ils rempli leurs obligations envers la nation ? Et surtout, ont-ils été fidèles ? Ont-ils été attentifs aux préoccupations de leurs semblables ? Ont-ils semé le travail, l’amour du prochain ? Ont-ils apporté la bonne pierre à la construction de l’édifice ?», a interrogé le Grand Maitre de la Grande Loge du Gabon.

Un gouvernement de «fils de lumière»

Malgré ce blues, cette amertume perceptible dans le discours, Ali Bongo continue de compter sur ses frères spirituels. «J’ai besoin de tous les talents, de mes sœurs, de mes frères ; la preuve, c’est que le gouvernement actuel compte de nombreux maçons, à commencer par le premier d’entre eux ! Mais encore faut-il que les fils de lumière, qui m’accompagnent ne soient pas des astres morts ! Mais bien le contraire, qu’ils soient des astres qui brillent et indiquent le chemin !». Le speech du patron des Francs-maçons du Gabon s’est terminé, comme de coutume dans cette société secrète par «J’ai dit» mais un peu avant par une invite à ses frères : «avec nos faiblesses et nos limites, mais surtout avec nos talents, chacun à sa place, munis de nos outils, avec force, lumière et grandeur, construisons ensemble notre pays le Gabon.»

Il faut dire que depuis quelques mois, quelques fissures sont apparues au sein de la grande famille maçonnique. Certains fraters reprocheraient au chef de l’Etat son inclinaison à ne pas écouter les conseils et à ne travailler qu’avec un groupe. Visiblement inquiet et pas du tout rassuré ces dernières semaines par ce manque de soutien, Ali Bongo a demandé une remobilisation autour de lui comme en 2009. Il a promis de revenir prochainement à leur rencontre pour préparer l’avenir. En brisant la tiédeur et l’indifférence ambiantes…

source : gabonreview

Lundi 1 Février 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3603 fois




1.Posté par Moubamba le 01/02/2016 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali, cher grand frère politique,
tant que tu maintiendras la légion étrangère proche de toi,tu défonceras de tes propres mains,et peu à peu la porte qui te reste avant la CPI.
Si tu es malin,"chasse" accrombessi dans les plus brefs délais,si tu ne le fais,ce sera le peuple ou lui...Le message est clair,nous ne faisons que transmettre ce que disent les gabonais lambda dans la rue.Mais si tu t'obstines aussi à manquer de respect à la puissance colonisatrice,tu te reveilleras un matin dans un avion en direction de la CPI!!

2.Posté par NEM le 01/02/2016 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo, cher grand frère africain,
Ne sois pas têtu à t'imposer au Pouvoir lorsque tout un peuple, l'Etat français, ta famille, tes faux amis, les journalistes du monde et tes fraters maçonniques ne veulent plus de toi. Ton discours sur ce rejet généralisé remarqué est clair. Moi qui suis de ces petits villages abandonnés du Gabon et qui ne t'ai jamais vu, je te demande de quitter le Pouvoir tranquillement par rapport à la transformation misérable que tu eusses décidé pour la déstabilisation de la faune, la flore et l'esprit du peuple gabonais; Que sous ta gouverne s'intensifient l'immigration sauvage, la nationalisation des étrangers pour ton électorat, les crimes rituels, les grèves des institutions, le manque d'eau et d'électricité, le manque d'emploi pour ceux-là que tu n'as pas choisi, la pollution et la braderie des terres au profit des multinationales, les assassinats des opposants, la chasse contre les intellectuels gabonais à l'international, l'accumulation d'analphabètes étrangers dans ton cabinet présidentiel, le maraboutisme, la misère du peuple, la misère médicale, la misère scolaire, le désordre financier à travers le pillage du Trésor Public et toujours la recherche du gain à travers ton emprise sur les sociétés les banques, les immeubles abritant les institutions d'Etat et Synergie, les achats inutiles d'avions présidentiels 6 ou 7 actuellement, l'achat des voitures de luxe, la délivrance à coups de milliards des marabouts arrêtés en France, l'achat du bateau de guerre ("La tapageuse" en 2015), l'homosexualité à outrance, les viols etc. le problème des route, les empoisonnements et éliminations des hauts cadres de l'armée gabonaise, les investissements dans des pays étrangers à l'exemple de cette nouvelle compagnie aérienne que vous (Accrombessi, sa fiancée la procureure Sidonie Ouwé et toi veniez de créer en Afrique du Sud etc. La liste des négativités est longue. Je t'exhorte, cher grand frère, tout en félicitant ce que tu as fait de positif durant ce mandat présidentiel, de quitter le Pouvoir et de jouir de la manne financière et matériel déjà cumulé par accaparement. Ton identité controversée ne te permet pas de forcer à briguer un autre mandat. Et même si certains membres familiaux, amis politiques te demandent de résister pour y rester, méfie-toi de ceux-là car ils ne te veulent pas du bien. Va t'installer là où tu veux à travers le monde avec tes marabouts et pour lesquels je te demande fermement de t'en méfier car la mort te guette désormais à travers ces bandits de grands chemins qui te rivalisent sur le plan national et international en renforçant la mauvaise propagande sur ton image. Si il vous a manqué un bon conseiller spécial, je m'en proclame bénévolement à ce poste pour vous aider, sans conviction aucune, à partir de la Présidence gabonaise puisque dans votre entourage, personne ne vous a jamais demandé de terminer votre mandat et de partir. Tu dis "aimer les (fraters, je n'en suis pas un) ayant une liberté de ton, au franc-parler..." ; Prends donc le temps de réfléchir sur cette proposition que je te formule à quitter le Pouvoir. Je te signale que dans le pays de ton principal marabout, les journaliste te traite de" guignol" et de "rigolo" tout en insistant de confirmer que c'est bien lui qui dirige le Gabon. Alors dans ce cas, et encore une fois quitte cette fonction car aucun gabonais ne peut accepter d'avoir comme Chef de l'Etat un ancien videur de boite de nuit mué en marabout pour bradé la conscience intellectuel d'un Président de la République relégué au second plan. Cher grand frère, avec l'amour que peut vouer un petit frère pour son ainé, je souhaite un jour te voir revenir au Gabon sans être inquiété, pour créer des sociétés qui emploieront tes petits frères au Gabon et participer au développement du Football que tu aimes tant et que tu as d'ailleurs bien lancé dans ce pays. Ecoute-moi le plus souvent. Merci.

3.Posté par HOWARD le 01/02/2016 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ton temps est arrive il faut partir mon fils il est l,heure est ce difficile de comprendre!!!!!!!

4.Posté par mamo le 01/02/2016 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc Gobame avait vu juste !

https://www.youtube.com/watch?v=IYc4xAqzfIY

5.Posté par La FM des toquards de la planète! le 01/02/2016 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La franc maçonnerie est un instrument inventé par les puissances occidentales pour supplanter la colonisation des pays d'Afrique noire sous tutelles française, allemande, anglaise, espagnole et portugaise.
La franc-maçonnerie a pour principe de créer un gouvernement parallèle dans ses états sous occupation et de procéder à l'humiliation ainsi qu'à l'abomination des peuples des dits contrés.
Nul ne peut accéder à l'aisance financière souvent de courte durée, sans se livrer à des actes contre l'humanité, notamment les fétiches qui te donneront des grades à chaque rite calendaire.
Le rite équatoriale inventé par Omar Bongo est pratiqué par tous les membres du gouvernement. Son but est de convaincre les ministres de ne pas publier même après leur sorti du gouvernement les pratiques consistant à piller les ressources financières du Gabon.
En somme, les budgets sont souvent annoncés mais l'argent reste souvent bloqué dans les comptes bancaires des banques centrales étrangères.

Les fonctionnaires gabonais ne sont payés qu'avec les recettes douanières, des impôts et sur les taxes collectées auprès des agents économiques.
Depuis 1960, l'argent du Gabon, issu de la vente des matières ne rentre pas dans les caisses de l'état Gabonais, d'où les tensions budgétaires sans compter les coupes faites par les franc maçons sur place.
Voila pour quoi un opposant ne pourra pas gagner une élection au Gabon!
Les ressources minérales des pays africains noirs, sont gérés par l'occident et ses roitelets. Les bourses des étudiants sont bloquées avec la plus grande énergie, elles sont coupées sans justifications, Le délai de candidature aux bourses de coopération étrangères est écourté à 3 jours pour permettre aux neveux et fils des membres du PDG ou du gouvernement de se servir sans contraintes, Depuis 1967, préparer un BTS, ne permet plus aux étudiants d'arriver en Master quelque soit l'excellence des résultats académiques. Pour saboter le développement du Gabon et de l'Afrique, il suffit de refuser le paiement d'une prime d'une dizaine ou centaine de millions aux enseignants, l'état ne fera rien pour protéger l'éducation car ce n'est pas une priorité mais une charge lourde sur le partage à huis clos des ressources vitales de la planète. Ah mon Dieu fallait t-il naître dans un pays des BONGOs, ou le degré d'abomination prime sur les références académiques universelles? ou les bérets rouges tirent sur leurs propres enfants présents dans la foule ?
Peuple gabonais, lève toi, réveille toi et défend ta terre natale contre les imposteurs et leur mentors.
Comment un pays ne peut pas justifier l'utilisation de ses emprunts obligataires pluriannuels? Les gabonais seront -t-ils des damnés de la planète jusqu'au soir du 31 Août 2016?

6.Posté par Priscilla le 02/02/2016 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NEM basseeee! Mais ali le tetu ne tiendra bien entendu pas de ces bons conseils.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...