News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo à la 6è année du mandat en cours : Le constat d’échec

Le site de la Liberté - gabonreview le Lundi 23 Novembre 2015 à 06:24 | Lu 3447 fois

Finalement, la campagne de communication initiée par le gouvernement, il y a plus d’un mois, qui a vu défiler 28 de ses membres sur la première chaîne de radio publique, n’a eu pour seul effet que de faire constater que très peu de projets ont été menés à leur terme, et que les populations doivent se contenter du menu fretin, voire du saupoudrage.



Et si le groupe des frondeurs du Parti démocratique gabonais (PDG) avait raison ? Telle est la question que se posent de nombreux observateurs, alors que les conditions de vie des populations deviennent de plus en plus difficiles, malgré les sourires de façade et les promesses pompeuses des dirigeants. Si la déclaration du 27 juin du groupe Héritage et Modernité avait été applaudie, c’est parce que ses membres avaient eu le courage et l’honnêteté de reconnaître que la situation socioéconomique nationale est loin du rêve et de l’utopie que se font, et tentent de faire croire les pouvoirs publics. Tout ne va donc pas si bien.

En fait, rien ne semble aller, et cet aveu a été fait, à leur corps défendant, par les membres du gouvernement, qui se sont succédé sur la matinale de Radio Gabon. L’opération de charme qui avait pour but de créditer le pouvoir en place de quelques bons points et de renforcer la campagne électorale qu’ont engagée plusieurs cadres du PDG, n’a visiblement pas eu l’effet escompté.

Après Paul BiyogheMba, Séraphin Moundounga, Flavien Nzengui Nzoundou, Emmanuel Issoze-Ngondet, Jean Pierre Oyiba, Guy Bertrand Mapangou, Régis Immongault, Madeleine Berre, Désiré Guedon, Jean-Marie Ogandaga, Simon Ntoutoume-Emane et Florentin Moussavou, qui avaient la lourde charge de convaincre l’opinion des efforts entrepris depuis six ans, et de l’inciter à renouveler sa confiance au président de la République le moment venu, une seule réalité s’est imposée aux yeux des Gabonais : la majorité au pouvoir a failli.

S’il avait été organisé pour tenter de rattraper les choses, le passage de Mathieu Mboumba Nziengui, Gabriel Tchango, Denise Mekam’ne, Alain Claude Billie-By-Nze, Blaise Louembe, Léon Nzouba, Pacôme Moubelet-Boubeya, Etienne Ngoubou, Ernest MpouhoEpigat, Ruffin Martial Moussavou, Christian Magnagna, Paulette Mengue m’Owono, Pastor Ngoua N’neme, Mathias Otounga Ossibadjouo, Flore Mistoul et Patricia Taye n’a fait que préciser la réalité : l’échec six ans après l’arrivée d’Ali Bongo à la tête de l’Etat. Là encore, entre balbutiements, contrevérités, absence de maîtrise des missions de leurs différents départements, culte du président de la République que l’on cite à chaque début de phrase, nouvelles promesses alors que les premières restent à tenir, la même réalité, implacable, s’est imposée : presque la totalité des départements ont des difficultés à réaliser leurs projets. Et pour les populations, la situation serait due à l’incompétence des uns et au manque de volonté des autres. Plusieurs ministres ont, d’ailleurs, eu bien du mal à convaincre du contraire.

De la diversification de l’économie à la gestion douteuse du budget du pays, en passant par la politique sécuritaire, qui est loin de rassurer, au regard des évènements tragiques de ces derniers jours, il est plus que nécessaire que les pouvoirs publics se mettent véritablement au travail, plutôt que de faire de nouvelles promesses. A l’instar d’un nombre de promesses jamais réalisées jusque-là, la question du logement apparaît véritablement comme l’équation la plus difficile à résoudre.

Si le projet des 5 000 logements par an est désormais reconnu comme un échec cuisant, depuis six ans les pouvoirs publics n’en finissent plus de rassurer les populations de ce que les choses peuvent être rattrapées, et que les habitations promises arriveront avant la fin du mandat en cours. Sauf que, dans les faits, l’attente se fait de plus en plus longue.

En somme, plus d’un mois après le lancement de sa campagne de communication, le gouvernement est appelé à réfléchir sur la stratégie à adopter pour tenter de rattraper les choses, bien qu’à moins d’un an de la prochaine présidentielle la messe semble dite et le curé mal parti pour espérer en organiser une autre. Faut-il désormais que les populations, qui ont des préoccupations bien plus sérieuses que tout le ramdam orchestré par les dirigeants, se fassent à l’idée que rien de bon ne leur sera offert avant 2025 ?

La photographie véritable de la rude situation socio-économique actuelle ne préoccupe-t-elle pas le gouvernement ? A quoi ont réellement servi les voyages à travers le monde, l’organisation des colloques et autres fora supposés booster le développement du Gabon ? A quoi ont servi les multiples signatures de partenariats et de conventions si la plupart n’on jamais abouti ? Les populations s’interrogent enfin si les gouvernants n’auraient pas mieux fait de lancer les projets progressivement, au gré de leur réussite, plutôt que d’en lancer un millier à la fois pour le résultat que nous connaissons. Il y a comme un certain amateurisme dans l’action des uns et des autres… Vous avez dit amateurisme ?

Lundi 23 Novembre 2015
gabonreview
Vu (s) 3447 fois




1.Posté par lui même le 23/11/2015 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
combien de logement en 6 ans ?. c'est une honte. Ali à fait 1000 fois plus de km en voyage que de maison sorties de terre.

2.Posté par Vision le 24/11/2015 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bla bla bla, les mêmes constats. Si le peuple et l'armée ne font rien avant 2016 il va se représenter; Et c'est tout simplement son objectif, lequel, après son passage en force va demander aux pauvres militaires gabonais et étrangers en complicité avec les milices fraîchement débarquées au Gabon de faire le carnage en tuant les gens partout sur le territoire gabonais. Il faut se préparer à ça dans l'arrière pays. Car des groupes d'individus bizarres sont bien visibles dans les petites villes de l'arrière pays.

3.Posté par MOKOUKOUET le 24/11/2015 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VISION SUIS D'ACCORD AVEC TOI ! ET TOUT CELA NOUS AVONS QU'ELLE TYPE D'ARMEE AU GABON? MÊME PAS UN QUI SORT DU LOT POUR FOUTRE LE BORDEL ? ON A QUE DES SALLES PEUREUX DISONS LES VERITE ALI AUX URNES, LES GABONAIS NE LUI VOTERONT PAS A PART LE COUP DE FORCE

4.Posté par Rtg1 le 28/11/2015 05:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DIASPORA: La CDG soutient Jean Ping

5.Posté par Rtg1 le 28/11/2015 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GABON : POLITIQUE: PDG, est ce la fin de la querelle ?

Y'ABC tu as jusqu'à la fin de l'année pour réajusté le tire... Tu peux être aussi le Prési. J'espère que tes stratèges savent ce qu'ils font... ;-)

6.Posté par Rtg1 le 28/11/2015 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y'ABC la contre attaque ?

Intervention l'honorable Alexandre Barro Chambrier Député de l'Assemblée National. Sur le projet de budget 2016.

27 Novembre 2016.


Copier coller ce lien :

https://drive.google.com/file/d/0B8N6BwQP4Sj8MHNSVHkwSENrb00/view

OU Cliquez ci-dessous :

7.Posté par Rtg1 le 28/11/2015 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y'ABC on te soutient jusqu'au BOUT !!

8.Posté par BIGBILY le 29/11/2015 11:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrêtez de raconter des inepties construire 5000 logements par ans pour un pays de 1 800 000 habitants humainement et financièrement impossible même un pays comme la France ne le construit pas.
Vous vous decredibisez en disant des sottises !

9.Posté par MAKORO le 03/12/2015 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@BIGBILLY

Peut être que je n'ai pas saisi votre humour sur les 5000 logements/an que même la France ne saurait atteindre d'après vous
sachez qu'en 2013 ce pays a construit 330.000 logements neufs!n
C'est à peu prés leur rythme annuel.France et Gabon ne sont pas comparables. Pays industrialisé et petit pays sous industrialisé et de surcroît pillé par ses dirigeants!
Chaque région de France construit surement plus de 5000 logements/an
Ce lien vous sera bien utile
https://www.google.fr/webhp?ie=UTF-8&rct=j#q=nombre+de+logements+construits+en+2013

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...