News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo, a essuyé, dimanche 17 janvier, un revers qui remet en cause le leadership

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 20 Janvier 2010 à 15:37 | Lu 1356 fois



Gabon : Ali Bongo, a essuyé, dimanche 17 janvier, un revers qui remet en cause le leadership
Ali Bongo, a essuyé, dimanche 17 janvier, un revers qui remet en cause le leadership qu'exerçait son père Omar Bongo sur l'Afrique centrale. La Communauté économique et monétaire des Etats d'Afrique centrale (Cémac) réunie en sommet à Bangui (Centrafrique) a nommé un Equato-Guinéen, Lucas Abaga Nchama en remplacement du Gabonais Philibert Andzembé, comme gouverneur de son institut d'émission monétaire, la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC).

Cette nomination met un terme à un accord entre les six membres de la Cémac qui, depuis 1973, réservait ce poste à un Gabonais et cède la place au principe d'une rotation. Ce changement fait suite à la révélation, par l'hebdomadaire Jeune Afrique, du détournement de 25 millions d'euros entre 2004 et 2009 de la succursale de la banque à Paris. Elle traduit l'aspiration du président camerounais Paul Biya et de son homologue et allié équato-guinéen, Teodoro Obiang, à prendre la succession d'Omar Bongo, disparu en juin 2009, comme chefs de file de la Cémac.

Mercredi 20 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1356 fois




1.Posté par Ali7 le 20/01/2010 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela n'a rien à avoir avec le leadership dans la sous-région. Il y a longtemps que le gabon ne représente plus rien dans la sous-région. Les gabonais par l'intermédiaire de son moustachu de président ont oublié que le monde change et a même beaucoup changé. Et que le Gabon ne pouvait plus continuer à dormir sur ses lauriers en disant qu'ils ont le gouvernorat. En mettant successivement deux batéké à la béac il fallait s'y attendre à ce genre de situations. Et comment ne pas avoir se souvenir que ce sont les mêms individus qui ont tué Air gabon, casser Gabon telecom, Octra, et bien d'autres entreprises publiques.

2.Posté par La FOUINEUSE le 20/01/2010 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans les excédants que les membres de la Cémac, en 2008 il y avait 7 000 milliards de F CFA.
La Guinée Equatoriale ,à elle seule, représente près de la moitier de la cagnote.
Alors ,c'est qui le Boss????????????????????????
Si on ajoute à cela , l'incompétence et l'arrogance des uns et la magouille des autres , alors nous avons les résultats que nous connaissons.

3.Posté par St.Michael le 20/01/2010 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le qualificatif LEADERSHIP (not a french word) a un sens capital pour nous que je nouis sommes outragés qu’on l’utilise pour Omar Bongo qui n’avait pas les qualités suivantes:
1-Vision : Think ahead, look ahead and act ahead
2-Sense of reality: Face the reality as it is and not as you want it to be
3-Ethic: Lead by reasoning, by principles, by rightness and not by pleasure nor by fear nor by craftiness.
4-Copurage: Make your genuine stand and stick to it no matter what.

Please let’s not ‘’assassinate’’ the word LEADERSHIP by attributing it to the least of the last incompetent on earth. Amen

4.Posté par ombalo la balance le 20/01/2010 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bel et bien le premier echec d'ALI BONGO.BARO doit etre entrain de se poser des question quand a son devenir,lui qui ne se voyait que ministre des finances et gouverneur de la BEAC.C'est bien fait pour sa gueuele

5.Posté par yacelio le 20/01/2010 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n'y a pas d'échec ici mais l'évolution d'une situation qui était trop favorable à notre pays ! le poids financier ne veut rien dire ,il faut que la compétence soit de rigueur pour gerer cette institution sans la cupidité et, l'alternance aussi n'est pas une mauvaise idée car c'est un outil commaunautaire et non pas la banque de l'Etat qui contribue le plus ! si c'est le cas alors chacun peut garder son argent chez dans son pays !! fin donc d'un privilège,le peuple gabonais ne doit pas le regreter car ,justice est faite pour toute la communauté et demain après le gabon et la guinée ce sera un autre pays de la cemac ,ce qui est bien pour tous :cette altérnance !!ne soyons pas nostalgique d'une situation de privilège irrationnel !!!

6.Posté par yacelio le 20/01/2010 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s'il y a eu un manquement à la BEAC l'enquête déterminera les responsabilités mais déjà on peut affirmer que l'équipe dirigeante regroupe bien plusieurs nationalités de la communauté ,c'est n'est donc pas un faux pas des seuls gabonais mais d'un groupe personnes qui ont agit sans être à se qui me semble mandatés par leurs pays !!

7.Posté par Larévolte le 20/01/2010 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Seule une certaine catégorie des gabonais croient que que M. Ali Ben Bongo Ondimba sera capable de sortir le Gabon du sous-développement. A ceux-là, je dirai qu'il n'est pas interdit de rêver mais qu'ailleurs, les gens ont les pieds sur terre et ne sont pas dupes. Honnêtement, une personne ayant une bonne santé mentale ne peut faire confiance à la gérance de M. Bongo et sa progéniture. Un système de gérance où on récompense ceux qui ont le mieux brillés dans l'art des détournements et blanchiment d'argent. Nous savons tous que ces chefs d'état volent et pillent les richesses leur pays mais tous ne brillent pas dans la médiocrité comme les Bongo.
Qu'allez-vous faire maintenant M.Ali ? Allez-vous envoyer vos bérêts rouges forcer le gouvernorat de la BEAC? Ah pauvre Ali vous êtes tombé sur un os!!! Je crois M. Ali que vous devez maintenant montrer à vos sujets de quel bois vous vous chauffez. Les rois allaient en guerre combattre l'ennemi pour récupérer des territoires afin d' agrandir les leurs. Napoléon Bonaparte partait en guerre et vous, vous êtes assis sur votre trône sans effort. Tout ce que vous savez faire c'est de bomber votre torse avec le petit peuple gabonais, envoyer les militaires massacrer les populations de Port-Gentil, eh bien, sortez vos griffes maintenant avec vos voisins de la sous-région.
Vous devez certainement vous ronger les ongles en ce moment en maudissant le ciel car vous êtes convaincu que les doyens ne se plieront jamais à vos caprices de fils à papa, tout le monde n'est pas M. Boukoubi. C'est bien dommage pour vous, si au moins votre cher et prévenant père était encore en vie, il vous aurait acheté cette place au gouvernorat, lui qui avait l'art et la manière de corrompre tout le monde. Lui qui croyait même être capable de corrompre Dieu le père Tout-Puissant. Il ne vous reste plus que vos yeux pour pleurer et vous n'êtes qu'au début de vos déboires. J'aurais bien voulu vous voir à la table des négociations avec votre gros corps, votre visage boussoufflé sans expression, votre véritable tête à claques beu eu eu eurk!!!!!

8.Posté par la gabonaise le 20/01/2010 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Larévolte,
Ali ira pleurer chez papa Sarkozy pour redemander son fauteuil!

9.Posté par Stabilité le 21/01/2010 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ètes vous surpris? Sur Africa 24, j'ai suivi le match qui a eu lieu au stade appelé Dons à Haiti. Ali a marqué un but mais Obiang en a marqué deux. il fallait s'y attendre quand vous avez suivi l'annonce de ces dons. Moi je savais qu'Obiang devait s'imposer avec ses dolès pour qu'on confie le poste de gouverneur à l'un des siens. comme quoi c'est pour dire à Ali 9. Ton boss est parti. C'est nous qui commandons. Dans quel village de sage as t vu qu'on confie le règne à un bébé alors qu'il y a des sages

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...