News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo Ondimba est toujours dans le collimateur de la justice américaine

l'info réelle 7J/7 - Sourcce : Koaci et LVDPG le Jeudi 12 Août 2010 à 10:08 | Lu 1323 fois



Gabon : Ali Bongo Ondimba  est  toujours dans le collimateur de la justice américaine
C’était à la faveur de la journée nationale du drapeau, célébrée lundi dernier au Gabon, qu’Ali Bongo Ondimba s’est hissé au rang de grand maître de l’ordre la panthère noire.

Cette dernière est l’une des nombreuses distinctions honorifiques en république gabonaise, et qui, aux dire de la ministre jugée fantoche de la défense, Angélique Ngoma, puisqu’Ali Bongo est ouvertement soupçonné de piloter ce département en distance, serait, cette distinction, décernée pour récompenser les mérites des personnels civils ou militaires des forces de défense, et à témoigner la reconnaissance de la nation à toute personne physique ou morale ayant porter son concours ou ses services imminents, pour le rayonnent de la défense nationale.

Drôle d’impétrant tout de même, puisqu’Ali Bongo est dans le collimateur de la justice américaine, épinglé par le Sénat de ce pays, pour sa participation active durant son passage au ministère gabonais de la défense, dans les cas flagrants de détournement de fonds publics sous le couvert de lobbys politico-économiques. D’où la nécessité de révision des critères d’attribution de cette haute marque de distinction, dont le choix du distingué ne devrait souffrir de contestation, bref.

L’autre point d’ombre au tableau, est le fait de soudainement ériger au nom probablement de l’émergence, le titre de première dame, au rang de deuxième institution de la république, du moins si l’on se fie à la cérémonie d’allégeance au drapeau, montée de toute pièce pour la circonstance, en vue de faire étalage avec fanfare et trompette d’un amour patriotique, dont l’un des objectif inavoué était de tenter de prendre à contre-pied les tenants de la thèse de la nationalité nigériane qui serait attribuée à l’autre.

Une nationalité vraisemblablement à palabre, ouvertement remise en cause par de nombreux cadres de la majorité au pouvoir, dont le leader du rassemblement pour la Gabon, Paul Mba Abessole, adepte de la voltige politique, qui déclarait lors de la dernière présidentielle anticipée, à l’instar d’autres adversaires politiques de Bongo II, détenir les preuves de ce que certains qualifiaient de simples allégations.

A propos de ce qui mérite d’être qualifié d’imposture républicaine, soulignons que le titre de première n’est nullement aligné au rang protocolaire des institutions républicaines. Ce qui n’a pourtant pas empêché aux membres du protocole d’Etat tenez vous bien, de faire succéder Ali Bongo par sa femme, lors de la cérémonie dite d’allégeance au drapeau, alors que l’honneur semble t-il, était réservé aux seuls dignitaires de la république, chefs d’institutions et membres du gouvernement. Maintenant que madame Bongo se retrouve soudainement dans cet ordre protocolaire, il y a problème.

Il ne manquait plus qu’au premier ministre par exemple, de se faire succéder par l’un des ses fils ou neuves, le président de l’assemblée nationale de laisser à sa suite l’une de ses nombreuses femmes officielles, en bon polygame, et pourquoi pas un ministre par sa nièce, les cas d’imposture seraient légion. Vive les cérémonies républicaines au Bongoland, pardon, au Gabon. Qui vivra verra.




Jeudi 12 Août 2010
Sourcce : Koaci et LVDPG
Vu (s) 1323 fois




1.Posté par MBA ASSOUME le 12/08/2010 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus on détourne les fonds publics au Gabon, plus on mérite des médailles de distinction honorifique. Pour ceux ou celles qui ne comprenaient la vraie signification de l'émergence prônée par Ali Odjuku Bongo, ils ont la réponse. Le voleur Ali a bel et bien eu sa médaille de mérite. Au Gabon, il faut voler plus et gros pour être distingué honorablement. Ainsi va le Gabon du clan PDG-Bongo.


Dans la même rubrique :
< >

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !