News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo Ondimba, en visite officielle au Maroc.

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 17 Mars 2010 à 18:38 | Lu 1058 fois



Gabon : Ali Bongo Ondimba, en visite officielle au Maroc.
L’heure est aux retrouvailles avec un vieil ami, le Roi du Maroc Mohamed VI, un frère d’enfance au rêve commun réalisé, celui de notamment succéder aux papas, même si la méthode et la manière n’ont guerre été similaires, seul compte dans cette ambition en commune, la capacité d’être parvenu à ses fins, disons, même à tous les prix, si nécessité fait loi.

Ce sont donc des retrouvailles de trois jours de deux fils d’anciens dirigeants amis et complices, qui décident de s’inscrivent dans la logique de leurs devanciers. Cette visite officielle entamée dans l’après midi de lundi dernier, est bien plus qu’une simple visite de travail officielle, présentée comme étant, la première du genre d’Ali Bongo Ondimba depuis son investiture en octobre dernier. Il s’agit au premier chef, d’une rencontre amicale et familiale, habillée pour la circonstance des apparats officiels. Et pour le bonheur des caméras et micros, le Roi du Maroc, recevra dans les cadres de ses attributs, son hôte de haute marque, en vue de coller aux exigences protocolaires.

Ali Bongo Ondimba échangera par la suite avec le premier ministre marocain Abbas El Fassi, puis avec les présidents des deux chambres du parlement, Mustapha Mansouri et Mohamed Cheik Biadillah.

La coopération entre les deux pays qui ne souffre qu’aucun nuage, sera repassée au peigne fin, idem pour les intérêts des deux familles dans leurs pays respectifs, qui seront revisités pour la circonstance. Pour ce qui est particulièrement de l’investissement du Maroc au Gabon, citons sa forte présence dans les secteurs clés de la vie économique et sociale gabonaise, à l’exemple du tissu économique, avec notamment la très récente prise de la part du lion, dans les capitaux de l’Union Gabonaise de Banque.

Au plan social, évoquons la grande implantation de la puissante colonie marocaine au Gabon dans la petite et moyenne industrie. Autre volet du plan social, l’implication de la colonie marocaine dans les activités de conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, au plan socio économique, la prise de Gabon Télécom, en charge de la gestion des télécommunications, tant au plan national, qu’à l’international.

Le Gabon est considéré comme terreau favorable à l’investissement, par la fédération marocaine des chambres de commerce, d’industrie et de services.

Selon des données datant de 2008, le Maroc avait importé du Gabon, un volume de 290 millions d’euro, contre 17,6 millions d’euro en volume d’exportation pour la même année 2008.

Mercredi 17 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1058 fois




1.Posté par LE TROGLODYTE le 17/03/2010 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


mes chres freres et soeurs puis je avoir une ide des investissemnt du Gabon au Maroc?

qui peut cette economie

ahahahah vraiment a qand la fin de la politique de l' assistanat?

2.Posté par LE TROGLODYTE le 17/03/2010 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Camarades Militants,

Camarades Militantes,

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Chers Congressistes,



Avant de vous livrer mon message de circonstance, permettez-moi, de saluer chaleureusement l’ensemble des militantes et militants du PDG ici présents, d’une part; et d’autre part ceux qui n’ont pas pu effectuer le déplacement sur Libreville mais qui sont, j’en suis certain, de tout cœur avec vous.

Je saisi également l’occasion qui m’est offerte aujourd’hui pour renouveler mes sincères remerciements et toute ma reconnaissance à l’endroit de Tous, pour le soutient multiforme que vous m’avez apporté et pour la confiance que vous avez placé en ma personne.

D’abord en acceptant de me désigner comme porte-flambeau de notre Parti lors de la dernière élection présidentielle mais aussi  en vous investissant personnellement pour me porter à la magistrature Suprême, grâce à vous suffrages.

Vous vous en doutez, je n’aurai pas eu meilleure occasion pour exprimer une nouvelle fois ma gratitude à tous les sympathisants du PDG, aux militants des Partis amis et alliés qui m’ont apporté leurs votes. Je leur suis infiniment reconnaissant.

Chers Congressistes

Au moment où s’ouvrent les travaux du 10ème Congrès extraordinaire de notre parti, j’ai une pensée très émue pour le président-Fondateur feu Omar Bongo Ondimba qui nous a quittés il y a 9 mois.

Sa brutale disparition, le 8 juin 2009, a plongé les militants du PDG dans une douleur infinie, qui se lit encore sur les visages des uns et des autres ; signe qu’il faudra encore du temps, sans doute des années, pour que chacun de nous fasse le deuil de ce tragique évènement.

Camarades militants,

Comme vous le savez, cette disparition, a eu pour conséquence d’ouvrir un processus successoral très disputé, que les acteurs de la transition et l’ensemble des gabonais ont voulu conforme au « droit constitutionnel de la succession présidentielle ».

Camarades militants,

Ensemble, nous avons le pays dans tous les sens, pour expliquer à nos concitoyens le contenu de notre projet de développement du Gabon : l’Avenir en confiance ». L’éclatante victoire qui en a résulté est le  fruit du travail  abattu par chacun d’entre vous durant la campagne.

En effet, chacun aura noté l’avantage considérable qu’a constitué la présence du PDG sur l’ensemble du territoire national. Ce qui a aidé votre candidat à capter des suffrages plus ou moins élevés dans les zones d’influences de nos concurrents.

Maintenant, la campagne électorale est derrière nous. L’heure est à la  mise en œuvre du projet sur la base duquel le peuple nous a fait confiance.

Le Gouvernement que j’ai mis en place aussitôt après mon investiture a reçu clairement mandat de traduire en actes ce projet. Il s’y attèle depuis lors, en lançant de vastes réformes économiques et sociales, avec le soutient des deux chambres du parlement, où les élus de notre Parti jouent pleinement leur rôle.

Au cours des assises de ce congrès, je formule le vœu que vous  approfondissiez la réflexion sur les modalités du soutient que le gouvernement est en droit d’attendre du parti et des groupes parlementaires du PDG au parlement, pour l’accélération et l’aboutissement desdites réformes.

Tout comme il serait souhaitable de réfléchir à la réforme de certaines dispositions des Statuts actuels et des structures de notre parti, afin d’améliorer l’efficacité de son action, de sa réactivité intellectuelle et politique sur le terrain, et de susciter de nouvelles adhésions.

Dans le contexte actuel de reconfiguration de la scène politique, je souhaite que le parti Démocratique Gabonais se donne les moyens de jouer un rôle de locomotive dans la  modernisation de notre vie politique, synonyme

 Non seulement d’ouverture encore plus grande du jeu politique, mais aussi de rationalisation de l’offre publique, et de renouvellement des acteurs.

En un mot : il faut  de plus en plus de jeunes entre 18 et 35 ans, et plus de femmes dans les instances de décision du Parti ; il faut  plus de formation militante, plus d’actions permanentes sur le terrain, aux côtés des autres forces vives, des couches laborieuses, et de tous ceux qui ont besoin de notre assistance.

 C’est le lieu de faire jouer au Centre d’Etudes Politiques son rôle de formateur et d’éducateur pour rendre moins vulnérables les militants du PDG face aux mauvaises idées distillées çà et là par nos adversaires politiques dans le seul but de diviser les gabonais.

Nos compatriotes attendent sans doute beaucoup du PDG. Non pas seulement du fait que c’est le parti au pouvoir, mais parce qu’il dispose d’une masse critique suffisante pour traduire en projet, puis en actes les espoirs des populations.

C’est dans ce sens que j’ai placé mon projet de société que vous connaissez tous : « l’avenir en confiance » dont les piliers sont le Gabon Vert, le Gabon Industriel et le Gabon des services.

Ce projet auquel vous avez adhéré en toute « Confiance » porte l’espoir d’un « Avenir » prospère et radieux pour le Gabon. Un Gabon où le triptyque Paix-Développement-Partage doit devenir  une Réalité pour  Tous et  non un Mythe. C’est ce message fort apprécié que je ne cesse de porter haut lors de mes déplacements, tant en Afrique que dans le reste du monde.

L’appropriation de ce projet par toute la formation sociale gabonaise est donc une impérieuse nécessité.

Je l’ai dit, le Gabon Vert est compatible avec la problématique mondiale des changements climatiques.

Pour indispensable que soit  l’exploitation de notre forêt, elle ne doit pas se faire au détriment de l’environnement. La protection de nos écosystèmes est le meilleur engagement pour un développement durable.

Le Gabon Industriel vise à  transformer sur place nos matières premières base de la croissance. Il n’est plus acceptable que nos matières premières enrichissent les économies des autres pays tout en appauvrissant la nôtre.

Le Gabon des Services, enfin,  consiste à  mettre l’homme au centre de toute cette action. Il s’agit de la formation du capital humain au sens  où l’enseignait l’économiste Garry Baker. La professionnalisation des filières, la redéfinition des offres de formation en relation avec les entreprises, doivent permettre de reconfigurer totalement notre système éducatif. Il ne peut plus en être autrement.

Cette trilogie procède d’une conviction profonde que je souhaite partager chaque jour avec mes concitoyens pour que  demain  soit meilleur qu’aujourd’hui, afin de regarder l’avenir en Confiance.

La construction

D’un Gabon Prospère, d’un Gabon qui partage les fruits de la croissance avec tous ses enfants, est une entreprise de longue haleine qui commande de consolider chaque jour la paix et de rester uni.

Le Président Fondateur de notre Parti, feu Omar Bongo Ondimba, à qui nous rendons encore une fois un hommage appuyé, n’a d’ailleurs ménagé aucun effort pour faire du  PDG le creuset de l’Unité Nationale et du  Dialogue entre les peuples aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du Gabon.

Au moment où le PDG célèbre les festivités du 42ème Anniversaire de son existence, nous devons tout avoir à l’esprit le souci permanent de maintenir allumé la flamme de l’unité Nationale, de la Paix et du Dialogue  c’est un devoir de mémoire.

Dans son rapport moral et politique du 31 août 1970, à l’occasion du 1er Congrès de notre parti, le Président Fondateur, alors Secrétaire Général Fondateur du PDG, avait déjà engagé les militants que nous sommes à veiller par tous les moyens pour que notre parti demeure le Garant de l’Unité Nationale. Il disait, je cite : « A tous les échelons de la hiérarchie de notre parti, nous devons nous opposés à toute velléité de division de division et de régionalisme, en se gardant de retomber dans les vieilles ornières de la veine politique et dans les erreurs néfastes de la jalousie, de la critique systématique et ignorante, des ambitions démesurées et d’un individualisme outrancier » fin de citation.

Chaque fois que notre édifice de paix et de l’unité nationale sera ébranlé, nous devons nous souvenir de ces paroles historiques et nous engager vigoureusement pour répondre aux fossoyeurs de toutes les valeurs qui ont fait du  Gabon un havre, un pays respecté.

Militantes et Militants, Chers Camarades,

Je ne manquerai pas aussi  de vous entretenir, en tant que de besoin, sur  la nécessité de renforcer notre cohésion sociale, qui constitue un gage de stabilité et une condition essentielle de l’attractivité de notre pays.

Car, dans la revue générale des politiques publiques, j’ai la ferme ambition de hisser le Gabon au rang des pays émergents.

La politique d’émergence à laquelle a adhéré la majorité des gabonais, est un engagement que j’ai pris avec le cœur ; c’est un rendez-vous que j’ai consciemment pris avec l’histoire de notre pays ! Nous devons à tous les prix faire converger nos actions et nos innovations vers un  seul objectif : le développement de notre cher et beau pays.

Il vous revient de militer ensemble en sa faveur  afin  de la matérialiser sur le terrain. C’est à mon sens, la seule condition pour maintenir le PDG au rang de première force politique du Gabon.

Ainsi :

A ceux qui ont prédit la mort du PDG, montrez-leur :

Que Nous sommes toujours là !

A ceux qui attendent la fin de ce congrès pour espérer pour avoir quelques militants dissidents du PDG rejoindre  leurs rangs, dites-leur :

Qu’ils vont rater leur coup !

Qu’ils vont échouer,

Parce que  les pédégistes sont comme les doigts d’une main, ils sont toujours ensemble.

Ensemble dans le bonheur,

Ensemble dans la peine,

Ensemble contre vents et marées,

Ensemble contre le repli identitaire, le clanisme, l’ethnisme,

Ensemble contre les sirènes du  désespoir et les marchands d’illusions

Qui  ne manquent aucune occasion pour déballer leurs échoppes de critiques

Et d’utopies.

Mes Chers Camarades

Tout en réitérant mon engagement aux valeurs et aux idéaux qui fondent la Force et la vigueur de notre parti, je garde l’espoir qu’ensemble, nous construirons le Gabon Emergent que nous souhaitons  tous de toutes nos force.

Sur ce je déclare ouvert du dixième congrès extraordinaire.

Je vous remercie ».



VOILA UN DISCOURS TRUFFE DE FAUTES! PITIE!

JE PENSE QUE CE TYPE QUI N' A PAS DE BEPC NI DE BAC OU TOUT AUTRE DIPLOMES QUE LES PDGISTES L' AFFUBLENT N' A PAS DE NIVEAU! MAIS COMME IL VIENT DE REUSSIR SON COUP

QUI VIVRA VERRA!


3.Posté par St.Michael le 18/03/2010 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce biafrais sans 'credential' authentique peut quand meme lire alors que son pere adoptif ne pouvait pas lire au point de faire le vampire pedegiste devant la tribune de l'ONU.

Je prie Dieu que mes enfants ne voient pas ce que j'ai vu de mon vivant.

Amen

4.Posté par Gabonomarocain le 18/03/2010 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi nos voisins congolais n'ont pas besoin de visa pour se rendre au maroc, alors que nous, Gabonais, devons en demander pour ce rendre dans ce pays dont les ressortissants se la coulent douce dans les rues de libreville???

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...