News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo Ondimba a déclaré ouvertement aller en guerre contre toute velléités de troubles à l’ordre public aux législatives de 2011

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 8 Octobre 2011 à 06:37 | Lu 1177 fois



Gabon : Ali Bongo Ondimba  a  déclaré ouvertement aller en guerre contre toute velléités de troubles à l’ordre public aux législatives de 2011
Ira ! N’ira pas à ce scrutin ? La participation de l’opposition à ces futures joutes reste le principal enjeu de ce rendez vous électoral, qui permettra de renouveler les 120 députés à l’assemblée nationale. La problématique de la participation de l’opposition reste entière, au regard de ses multiples sorties sur fond de ‘’ pas de biométrie, pas d’élection’’, sans pourtant clairement se prononcer sur son absence ou non sur la ligne de départ, à la date qui était jusqu’ici attendue, et désormais connue, à l’issue d’une assemblée plénière de la commission électorale nationale autonome et permanente, CENAP, dont les travaux se sont tenus le jeudi 6 octobre 2011 en l’absence des représentants de l’opposition.

Les formations de la majorité présidentielle pour l’émergence et certains partis se réclamants centristes, ne font pas mystère de leur participation à ces législatives. L’opposition pour sa part, campe jusqu’ici, en attendant de probables désistement ou revisitassions de copie, sur un refus de participer à des élections dont le mode de transparence laisserait à redire, en favorisant la poursuite des phénomènes de fraudes souvent décriés. D’où son appel de tout vœux à l’insertion de la biométrie, en vue de minimiser les cas de fraudes.

Face à l’éventualité d’empêcher l’organisation du scrutin en cas d’absence de biométrie, Ali BONGO ONDIMBA annonce à la couleur, en déclarant ouvertement aller en guerre contre toute velléités de troubles à l’ordre public. Voici qui plante le décor d’un éventuel rapport de forces, en cas d’opposition frontale en partisans du ‘’ non aux scrutins pipés’’ et la force publique, qui sera réquisitionnée avant, pendant et après le scrutin, en vue de faire respecter les résultats que rendront publics la CENAP.

L’environnement sera davantage éclairci d’ici au 31 octobre prochain, période retenue comme date butoir de dépôts de candidatures. C’est avant, sinon après cette date, que l’on sera édifié sur la participation ou non de l’opposition, dont l’absence ouvrira un boulevard au parti démocratique gabonais, la formation au pouvoir, et alliés. Le début de la campagne électorale est programmé pour le mercredi 7 décembre 2011.

Source : www.mazleck.info

Samedi 8 Octobre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1177 fois




1.Posté par TAXAS GOMEZ le 08/10/2011 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Face à l’éventualité d’empêcher l’organisation du scrutin en cas d’absence de biométrie, Ali BONGO ONDIMBA annonce à la couleur, en déclarant ouvertement aller en guerre contre toute velléités de troubles à l’ordre public.


Des menaces en l'endroit du peuple souverain dommage quand on à l’habitude de martyrisé le peuple mai même les grande dictature du monde tombe c'est pas le GABON ou sa va durer éternellement regrettable juste par peur de perdre les législative à la loyale on brandi la menace mai c'est pas la menace et la paix que le peuple va manger éternellement quand le monde à choisis de dire merde tu peu tout misé il te tourne le dos pour te montrer qu'ils à la poigne courage à tous les véritables défenseurs de la démocratie dans le GABON ne vous laissez plus intimider cet fois si y'à mort d'hommes comme à Port Gentil le PDG auras ces martyres aussi que DIEU BÉNISSE LE CHANGEMENT .

2.Posté par LE VRAI GABONAIS le 08/10/2011 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE PDG FAIT 100% SANS PROBLEME .
LES OPPOSANTS GABONAIS SONT RECONNUS MONDIALEMENT COMME DE GRAND DANSEUR DU VENTRE ET GRAND VUVUZELEUR .
AUX SUFFRAGES DES POPULATIONS LE ZERO EST TOUJOURS DE RIGUEUR
L'HISTOIRE SE REPETERA ENCORE SANS PROBLEME
RESPECT AU PDG !

3.Posté par HILARION DENIS le 08/10/2011 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@LE VRAI GABONAIS COMME SEUL COMPTE LE PDG ET L'OPPOSITION NOUS VERRONS BIEN SI VOUS PENSEZ FAIRE SA DURE AU GABONAIS AVEC VOTRE MENSONGE VOS PLAN BIDON ACHAT DELECTEUR POUR ATTIRER LES GENS SA VA PAS MARCHER 5000fcfa POUR VOTE PDG C'EST FINI DÉMODER ZÉRO D’ABORD LA SURPRISE VIENDRAS DU PEUPLE QUI NE BOUGERA PAS !!!!!!

4.Posté par King le 08/10/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Expliquons en bref aux citoyens pourquoi le clan bongo et le pdg ne veulent pas des élections législatives transparentes au Gabon.
Ali bongo et le pdg savent qu'une majorité de l'opposition au parlement c'est la fin du clan,et du pdg,accompagnés des poursuites judiciaires pour crimes économiques,détournements de fonds,et génocide social.

2-Ali bongo,ils savent très bien,qu'une majorité de l'opposition au parlement risque de le couter très chère,il peut être destitué par le parlement pour usurpation du pouvoir, (conformément à l'article 10 de la constitution de la république.)

3-le pdg,et le clan au pouvoir ont mis en place une politique très efficace de corruptions,d'appauvrissements,d'assistanats des citoyens et cette politique fonctionne efficacement.(les dons et caravanes de santé sont des exemples d’assistanats etc..)

4-Ali bongo sait parfaitement qu'une majorité de l'opposition au parlement c'est tout le système juridique,administratif,militaire bâti par le pdg pour servir le clan,va s'effondre en une minute.
c'est pour vous dire,chers compatriotes que le clan au pouvoir ne compte pas céder.
il nous revient d'accentuer la pression,tout est possible,aucune dictature,aucun clan au monde n’a résisté à la volonté du peuple.

5.Posté par King le 08/10/2011 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Explain in brief to citizens why the bongo clan and the pdg do not want transparent legislative elections in Gabon.
Ali bongo and the pdg knows that a majority of the opposition in Parliament is the end of the clan, and pdg,accompanied by the prosecution for economic crimes, embezzlement of funds, and social genocide.

2-Ali bongo, they know very well, that a majority of the opposition in Parliament risk the very expensive listening, it may be dismissed by the Parliament for usurpation of power, (pursuant to article 10 of the constitution of the Republic.)

3 - the pdg,and the clan to power have implemented a very effective policy of corruptions of depletions of assistants of the citizens and this policy works efficiently.(donations and caravans of health are examples of assistants etc.).

4-Ali bongo knows that a majority of the opposition in Parliament is all the legal, administrative, military built by the pdg to serve as the clan, is going to collapse in a minute.
that is for you, dear compatriots that the clan in power is not to give.
It is up to renew pressure, everything is possible, no dictatorship, no clan in the world did resist the will of the people.

6.Posté par job le 08/10/2011 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais Gaguié se prend pour qui dans ce pays?Je pense que l'opposition possède en son seins des hommes et des femmes qui ont des moyens.Faites un coup d'Etat à Gaguié c'est tout.

7.Posté par monpays le 08/10/2011 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme les feres aux USA, faisons la contre attaque pour le depart du biafrai

L'humiliation d'Ali Bongo aux USA, une victoire pour l'opposition gabonaise aux USA

La diaspora gabonaise (opposition) des Etats - Unis est plus que satisfaite du déroulement des évenements lors de la visite aux Etats -Unis du grioo en chef et chantre de l'émergence, M. Ali Bongo.

Après plus de deux ans de campagne auprès des autorités américaines et des médiats américains, pendant que nous pensions que nous n'étions pas suffisamment écoutés, le plaisir a été pour nous de constater que notre cause a finallement été entendue.

En effet, comme à l'accoutumé, Monsieur Ali Bongo, qui aime s'exposer malgré le lourd dossier des Bongos, s'est vu démantelé, vilipendé et humilié comme un malpropre par la presse américaine qui a passé à la loupe son passé, son présent, le passé de son défunt père et les membres de sa famille. Cette semaine, le gabonais conscient vivant aux USA a eu honte d'avoir comme président Ali Bongo.

Depuis son coup d'état électoral, Monsieur Ali Bongo aime les honneurs, les voyages, rencontrer les grands de ce monde, les exhibitions et les grands rendez-vous internationaux. Ceci, afin de se faire légitimer comme président du Gabon tout en oubliant qu'une vraie presse ne peut que passer au peigne fin la vie d'un président, et surtout quand il s'agit d'une rencontre avec le Président Obama, le justicier de Washigton qui milite pour l'éradication des dictateurs africains et qui a ignoré qu'Ali etait l'un d'eux. Ali a fait en 2 ans le même nombre de voyages que son père a effectué en 10 ans. Ali, qui a pensé profiter d'un mois du passage du Gabon à la tête des Nations Unies pour se faire bonne presse, a eu un cauchemar en cuisine difficile à croire . Cette fois-ci, le maitre de la corruption gabonaise n'a plus eu affaire avec la presse française soumise à Sarkozy le malade mental, un autre mal pour le Gabon .

Contre toute attente, le dictateur gabonais, bourreau de la démocratie gabonaise et usurpateur du fauteil présidentiel, Monsieur Bongo Jr., n'avait pas d'autre choix que de constater que le voleur n' a que 99 jours. Cette presse, qui ne le laissera plus jamais en paix jusqu'à ce que celui ci subisse le même sort que Ben Ali, Moubarak, Kadafi et autres, ne lui a pas fait de cadeau de Noel. Je suis sure qu'après Kadafi, Saleh, le tour viendra à Ali Bongo Ondimba et à ses proches.

La dénonciation a commencé avec les chaines de télévision C-SPAN, ABC et CNN. l'Administration du Président Obama a eu des sueurs noctures au congrès et à la Maison Blanche ou les congressmen et la presse se sont étonnés de voir un voleur, un corrompu, un dictateur, un intru à la maison blanche. Depuis l'élection du Président Obama, aucun visiteur à la maison blanche n'a aussi été contesté comme Monsieur Ali Bongo Ondimba.

Un coup de chapeau revient aux collaborateurs opposants de la diaspora aux USA en tête desquels Dr. Daniel Mengara, Patrick Ambamany, Landry Washington Amiang et bien d'autres qui se sont organisés par des conférences téléphoniques, les réunions, les marches etc...nous n'oublions pas nos freres et soeurs gabonais de l'exterieur des USA.

Nous croyons que ceci n'est qu'un début, nous continuerons à lutter jusqu'au départ de monsieur Ali Bongo du pouvoir. Il mérite le même sort que Ben Ali Moubarak etc... et ceci par tous les moyens.

Les opposants gabonais aux USA demandent aux proches d'Ali Bongo de se désolidariser de lui, et d'aider les gabonais à le faire partir afin d'éviter de subir le même sort que les familles de Moubarak, Ben Ali, Kadafi qui ont vu leurs être confisqués .
Nous demandons notamment aux compatriotes vivant au Gabon de se mobiliser et de lutter pour le départ de Sieur Ali Bongo.
Nous encourageons aux gabonais de partout le monde de mener des actions visant à faire écrouler le Bongoisme et à tourner la page à ce système dont le Gabon n'en veut plus.

Nous comptons sur vous, chers gabonais.

Andre Bouassa

8.Posté par ams le 09/10/2011 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'irai pas voter c'est claire.
Le PDG n'a qu'à creer des partis bidons pour les accompagner aux elections c'est tout

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...