News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Bongo Ondimba: «André Mba Obame est un homme désespéré»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 4 Septembre 2012 à 09:00 | Lu 3002 fois

Son principal opposant, l’exercice du pouvoir, ses relations avec François Hollande, les biens mal acquis, l’Union africaine… Le chef de l’État gabonais Ali Bongo Ondimba parle de tous ces sujets – et de bien d’autres – dans une longue interview accordée à Jeune Afrique.



Gabon : Ali Bongo Ondimba: «André Mba Obame est un homme désespéré»
À la mi-août, André Mba Obame, ancien compagnon de route d’Ali Bongo Ondimba (ABO) devenu son principal opposant en 2009, faisait un retour fracassant à Libreville, après avoir passé quatorze mois en France.

C’est à ce moment-là que Jeune Afrique a interviewé l’actuel chef de l’État. Que signifiait le retour de cet homme qu’il a si bien connu et ensuite si bien combattu, au Gabon ? « Qu’un Gabonais rentre chez lui, c’est tout. » Vraiment ? La tension est palpable au Gabon, tout de même… « André Mba Obame a quitté le pays parce qu’il avait de graves problèmes de santé, explique ABO. Ceux-ci existent toujours, mais il a décidé de rentrer. Pourquoi ? Parce que, politiquement, c’est un homme désespéré. Je ne suis pas dupe et il ne va pas me refaire le même coup, envoyer les gamins des autres tout casser pendant qu’il va se réfugier dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement, en espérant qu’on l’arrête pour en faire un martyr. Ce qu’il n’obtient pas par les urnes, il veut l’obtenir par la négociation politique. Quelle négociation politique ? La démocratie, c’est laisser le peuple décider. »

Confidences

Ali Bongo Ondimba se confie encore davantage quand il retrace dans les détails la relation qu’il avait avec Mba Obame, une « amitié » qui lui a « coûté cher », plaide-t-il. Et un ami à qui il reproche aujourd’hui de s’être laissé entrainer sur de mauvaises pentes, manipulé par de mauvais hommes et d’employer aujourd’hui de mauvaises méthodes pour s’imposer dans la vie politique gabonaise.

« C’est quand même curieux que des gens qui ont l’ambition de diriger le Gabon s’arrangent pour insulter les Gabonais en proclamant que leur vote ne vaut rien, que c’est la France qui vient placer des chefs d’État à leur tête [allusion au soutien supposé de Nicolas Sarkozy à ABO en août 2009]. Et ils courent tous ensuite à l’étranger pour aller supplier un président de les mettre au pouvoir. Parce qu’en fait c’est à cela qu’on assiste. André Mba Obame est en train de supplier François Hollande. Les Gabonais apprécieront. »

À propos du chef de l’État français, avec qui on lui prête des relations plutôt froides, il répond que tous deux n’ont pas le choix que de travailler ensemble. Leur rencontre en juillet à Paris leur « a permis de mieux (se) connaître » et, assure Ali Bongo Ondimba, tous les sujets ont évoqués. Même celui, très polémique, des biens mal acquis.

Sur ce sujet comme sur d’autres (l’élection de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine, la crise malienne, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), l’arrivée des islamistes au pouvoir en Afrique du Nord…), il répond aux attaques dont il est l’objet et livre son analyse.


Source : Jeune Afrique

Mardi 4 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3002 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par fufup le 07/09/2012 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
amo ne transporte pas les populations comme le fait les pedegistes .dire que amo manipule des jeunes c'est un argument .tout le peuple est derriere l'union nationale et le president elu .c'est ali qui est desperé car c'est un mal aimé les gabonais ne l'aiment .si il avait le peuple avec lui il serait devenu un dictateru hors pair .ali sache que tu n'es pas gaboais , tu n'as pas gagné l'election , ton assemblée nationale non plus ne represente pas le peuple .le monde entier connait que tu n'as pas le euple avec toi notre president c'est amo e nous avons maché moi j'ai 52 ans , mes enfants ingenieurs ont marché meme des militaires en civil ont marché les gabonais de totu age ont marché dire oui a la conference nationale alors degage

13.Posté par St.Michael le 06/09/2012 22:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Crocodile,

Tout ce que tu dis est bien. Mais peut on demander a un biafrais etranger qui n'a pas recu l'onction du peuple de reduir le nombre des Ouest africains qui lui assurent les 9% en 2009 et le 17/12/2011?
C'est l'essence mais du combat que nous assistons:
Le Vrai contre le faux
Le legitime contre l'ilegitime
Le legal contre l'illegal
L'authentique contre le copie collee
L'ethique contre l'mmorale
Le vrai Gabonais contre le pseudo gabonais adopte

In short, les Anges contre les demons...

Des que le biafrais est hors d'etat de nuir, tout ce que tu as enumere ci-dessus ne sera que simple corrolaire.

Amen!

12.Posté par crocidile le 05/09/2012 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour résoudre le problème des VRAIS gabonais c'est simple:

-arracher le commerce aux seuls ouest africain venu en baluchon et ayant terminé avec des immeubles , des restaurants et des magasins de toutes sortes.Tout cela à cause des lois qui les facilitent de s'enrichir sans que l'état ne voit ou ne recupère rien.

-Limiter l'immigration sauvage de manière immédiate, car la situation est grave.On a l'impression en se baladant dans certain quartiers de se retrouver à bamako,ouagadougou ou encore dans une banlieu dakaroise.

-Durcir l'obtention de la nationalité.Tout corrupteur et tout corrompu doit subir une peine de prison d'au moins 15 ans assorti d'une peine de sureté de 9 ans!!

-L'interdiction de vendre des terrains aux étrangers en vu d'une habitation sociale. Cela doit être à but commerciale. Et au bout de 30 ans, le bâtiment doit revenir à l'état.

-aucune société privé ou para publique ne doit embaucher plus de 5% d'étrangers dans son secteur d'activité.Tout abus doit être sanctionné par une très forte amande(ça dépendra de la taille de l'entreprise)

-Envoyez des renforts aux frontières du nord, du sud et de l'est pour stopper la venu sauvage de l'immigration.

Si vraiment, ce sont des gabonais qui sont au gouvernement, ils devraient prendre en considération ce qui est écrit ici, sous peine que leur propre enfant n'aient plus de terrain et de maison pour leur vie futur car totalment envahi par les étrangers!!

coudou,conseiller de Nicolas Sarkozy, Marine Le paine et de Bachar al-assad

11.Posté par crocidile le 05/09/2012 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le gros désespéré c'est toi Ali. Au lieu de se concentrer sur la mal vie des gabonais, tu courts déposer des millions de nos fr dans les caisses de Jeune Afrique parce que secouer par AMO.

10.Posté par Larévolte le 05/09/2012 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans tout ce langage micmac, en dehors du message subliminal où Alain Bongo interpelle AMO en lui faisant comprendre qu'il s'est trompé en s'alliant aux mauvais conseillers qui lui ont demandé de se mettre du côté du peuple au lieu de rester avec lui et continuer à piller le pays, le seul vrai passage que j'ai pu déchiffrer et analyser dans cet article de jeune Afrique est le suivant"

"« André Mba Obame a quitté le pays parce qu’il avait de graves problèmes de santé, explique ABO. Ceux-ci existent toujours, mais il a décidé de rentrer. Pourquoi ? Parce que, politiquement, c’est un homme désespéré. Je ne suis pas dupe et il ne va pas me refaire le même coup, envoyer les gamins des autres tout casser pendant qu’il va se réfugier dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement, en espérant qu’on l’arrête pour en faire un martyr. Ce qu’il n’obtient pas par les urnes, il veut l’obtenir par la négociation politique. Quelle négociation politique ? La démocratie, c’est laisser le peuple décider. »"

Nous comprenons aisément à travers ces dites "confidences" que Alain Bongo n'a pas le cran et la témérité nécessaires pour faire arrêter André Mba Obame pour qu'on le jette en prison comme le chantaient ses griots. Il cherche des échappatoires en prétextant qu'il ne veut pas faire de notre AMO un martyr.

Pour le reste, si Alain Bongo est conscient qu'AMO utilise les "enfants des autres" en les mettant dans la rue casser des choses, pourquoi lui de son côté, autorise t-il son armée à aller tirer sur ces "enfants des autres" qu'il est sensé protégé en tant que chef suprême du Gabon?

Qui des deux entre André Mba Obame qui exploite les "enfants des autres à des fins personnelles et Alain Bongo qui ordonne qu'on assassine les "enfants des autres" en sachant très bien que ces enfants sont manipulés, est fou?

Pour ma part, le comportement d'Alain Bongo correspond à la description que le président François Hollande à faite à propos de son prédécesseur Nicolas Sarkozy concernant l'exercice du pouvoir.
François Hollande avait dit à Nicolas Sarkozy que ce dernier est "président de tout mais responsable de rien"

L'assassin des petits gabonais et gabonaises, c'est lui mais le responsable de ces assassinats, ce n'est pas lui ce sont les autres.

9.Posté par la gabonaise le 04/09/2012 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est Ali le grand désespéré dans cette histoire! En parcourant la presse française, on voit l'embarras des français vis-à-vis de notre émergent, apparemment lui et ses suivants ne sont pas la bienvenue en france!
Même Biyoghe Mba son allié a emboité le pas à Ndemezo en se disant favorable à une concertation nationale, qui l'eut cru? Ali, Nzouba et cie sont de plus en plus isolés dans leur entêtement à vouloir ignorer la nécessité de la tenue de la conférence nationale. Il compte sur un éventuel essoufflement des revendications et des pressions populaires...Les gabonais vont-ils pouvoir encore supporter d'autres décennies de règne de cette famille? affaire à suivre...

8.Posté par 9 routes le 04/09/2012 20:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne laissons aucune faille pour que le nom BONGO traverse un demi-siècle de pouvoir au GABON. IL FAUT BRISER CE REGNE !!!

7.Posté par LIBERTE DEMOCRATIQUE le 04/09/2012 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ali est desperados esperentos lunatique plus immature dans les actes plus fou dans les pensées dommage car il partiras il peut même écrire a time magazine il tombera bien bas à trop forcé on quitte le navire en slip bientôt il va comprendre que les GABONAIS sont très remonter .

NOUS AVONS ETE TRES PATIENTS AVEC LE REGIME MAIS IL EST TEMPS QUE LA MOUTARDE ATTRAPE .

6.Posté par 9 routes le 04/09/2012 16:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si ce jour était dimanche, je devais avoir un zeste de compassion pour ali9%. Il est pitoyable! Sa fin arrive au galop!

5.Posté par Ojukwu le 04/09/2012 15:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali est très maudit comme creature.
Ct ibo arrivé au Gabon ds ls conditions que tous ls Gabonais connaissent, ose dire que le Gabonais AMO est un homme désespéré.
Enft maudit,tu n'auras jamais la taille de AMO.
AMO est ton chef et tu restes son suje

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...