News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: "Ali Ben dégage", les raisons de notre mouvement

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Jeudi 17 Février 2011 à 15:09 | Lu 1043 fois



Depuis le coup d’Etat électoral du 3 septembre 2009, les Gabonaises et les Gabonais n’ont jamais renoncé à réclamer la victoire volée par Ali Bongo Ondimba actuellement au pourvoir avec la complicité et le soutien de ceux qui prétendent être les amis du Gabon.

Les Gabonais dénoncent la dictature émergente et l’instauration d’une monarchie au Gabon.
Ailleurs institution crédible car impartiale, la Cour constitutionnelle, est, au Gabon à la solde d’Ali Bongo Ondimba : d’une part, elle est présidée par la même personne depuis 1991, d’autre part, cette dernière n’est autre que la mère de deux demi-frères d’ALI BONGO ONDIMBA.

Il n’est pas vain de rappeler que la Cour constitutionnelle est installée dans un immeuble privé propriété de la même personne pour un loyer de plus de trois cents millions de francs CFA (450.000 euros.) par an, ce qui la met dans une situation flagrante de conflit d’intérêt.
Actuellement, les décisions de cette Cour sont de nature à couvrir des manœuvres de captation du pouvoir de la part d’individus ou de groupes déterminés qui instrumentalisent les institutions pour s’assurer le pouvoir politique.

Des documents officiels confirment que Ali Bongo n’est pas le véritable gagnant des élections présidentielles du 30 août 2009 et il convient de rappeler que Mr. André MBA OBAME, comme d’ailleurs l’ensemble des personnalités et des partis de l’opposition, n’ont jamais reconnu le pouvoir illégitime d’ALI BONGO ONDIMBA. Ils l’ont affirmé publiquement, en argumentant méthodiquement sur la justification de leur rejet. Ils ont saisi à cet effet les institutions internationales, les ambassades, les États étrangers.

Il peut également être constaté que la volonté de s’emparer du pouvoir se double d’un ardent désir de le conserver à tout prix d’où la poursuite et l’accentuation du nettoyage dans l’Administration publique, des cadres supposés proches de l’Opposition. Des personnes compétentes sont ainsi systématiquement remplacées par des hommes dont la principale qualité est la servilité et l’allégeance à Ali Bongo Ondimba.

Autre pratique néfaste, l’instrumentalisation des prochaines élections en les vidant de leur contenu. Les listes électorales sont le premier élément de cette stratégie. Celles-ci sont modifiées dès que le besoin se fait sentir hors les périodes légales de révision. Voyez : sur une population de près de 1.200.000 habitants, dont plus de la moitié a moins de dix-huit ans, plus de 800.000 sont, à ce jour, inscrits sur les listes électorales !

La modification récente de la Constitution gabonaise est aussi une grande étape de la captation du pouvoir. Renforçant considérablement les pouvoirs déjà exorbitants du président. Elle lui donne désormais le droit de convoquer à sa guise le corps électoral, de différer indéfiniment l’organisation des élections, de recourir librement à des pouvoirs exceptionnels sans le moindre contrôle …
Cette inclination à s’assurer le pouvoir institutionnel se double d’une propension à recourir à la force pour réprimer voire étouffer dans l’œuf toute expression populaire de mécontentement.
Pour tout cela, c’est maintenant que ce pouvoir illégitime doit cesser d’exister.

Participons pacifiquement au renversement du pouvoir illégitime d’ALI BONGO.
SIGNEZ LA PETITION en cliquant sur ce lien CLIQUEZ ICI et faites-la suivre SVP


Jeudi 17 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 1043 fois




1.Posté par Mezzah le 17/02/2011 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils deviennent volontairement aveugles quand ils violent librement, avec l'aide des faux amis (dont la France, l'ONU et l'OUA), la Constitution de mon cher pays.

BAT MAN dit toujours: "la vérité ne dort pas" et moi de rajouter "elle sévit mal".



2.Posté par mapangou le 18/02/2011 06:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
soyons organises, sinon nous courrons à l'échec.nous n'avons pas peur d'eux mais rapprochons. ensemble nous vaincrons. courage a tous les partisans du changement au gabon.

3.Posté par ded le 18/02/2011 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais réagir à l’appel fait par des compatriotes qui voudraient que "Ali Ben dégage". Non seulement c’est mon droit, mais en plus les auteurs ont demandé de compléter une pétition en ligne. Pétition qui sera signée par qui Dieu seul sait et qui va probablement présenter un président vomi par toute la population pour constituer un autre alibi oh pardon une autre "vérité" non démontrable pour demander qu’il dégage. c'est pourquoi les auteurs martellent déjà qu'ils n'arrêteront pas! Bravo.

Bref moi je dis non et je demande aux compatriotes revenir à la raison car au bout de leur excitation c’est aux affaires qu’ils nuisent, sauf si c'est l'objectif visé. Et les affaires c’est ce qui permettra au gabonais de travailler, de se nourrir et donc de profiter des revenus de son pays.

Vous dites : Depuis le coup d’Etat électoral du 3 septembre 2009, les Gabonaises et les Gabonais n’ont jamais renoncé à réclamer la victoire volée par Ali Bongo Ondimba actuellement au pourvoir avec la complicité et le soutien de ceux qui prétendent être les amis du Gabon.
Les Gabonais dénoncent la dictature émergente et l’instauration d’une monarchie au Gabon.

Quel coup d’état ? quels gabonais ? quelle dictature ?

Pensez-vous que les autorités n’étaient pas informées de ce que Mba Obame s’apprêtait à faire ? et pourquoi ne l’a-t-on pas arrêté au siège social de l’UN avec tous ses suporters ?

Pourquoi Mba Obame s’est-il présenté aux législatives s’il ne reconnaissait pas sa défaite ?

Pourquoi les populations ne pourchassent pas les membres du gouvernements qui sont aller les sensibiliser de l'arrestation prochaine de Mba Obame et sa clique?


Ailleurs institution crédible car impartiale, la Cour constitutionnelle, est, au Gabon à la solde d’Ali Bongo Ondimba : d’une part, elle est présidée par la même personne depuis 1991, d’autre part, cette dernière n’est autre que la mère de deux demi-frères d’ALI BONGO ONDIMBA. Il n’est pas vain de rappeler que la Cour constitutionnelle est installée dans un immeuble privé propriété de la même personne pour un loyer de plus de trois cents millions de francs CFA (450.000 euros.) par an, ce qui la met dans une situation flagrante de conflit d’intérêt.
Actuellement, les décisions de cette Cour sont de nature à couvrir des manœuvres de captation du pouvoir de la part d’individus ou de groupes déterminés qui instrumentalisent les institutions pour s’assurer le pouvoir politique.


Il me semblait que vous aviez retracé les origines d’ALI BONGO ONDIMBA qui serait, à croire à vos écrits et montages, un Biafrais.bref...

Pourquoi la classe politique gabonaise, y compris Mba Obame sont allés aux élections, sachant que Mborantcho était en vice de forme?

Les gabonais ne sont pas idiots de savoir qu'il y a une commission qui siège et que Mborantcho n'est que le porte parole et chef de l'institution. elle ne décide de rien. et donc ce qu'elle a proclamé est le fruit d'un travail collégial.

Vous dites : Des documents officiels confirment que Ali Bongo n’est pas le véritable gagnant des élections présidentielles du 30 août 2009 et il convient de rappeler que Mr. André MBA OBAME, comme d’ailleurs l’ensemble des personnalités et des partis de l’opposition, n’ont jamais reconnu le pouvoir illégitime d’ALI BONGO ONDIMBA. Ils l’ont affirmé publiquement, en argumentant méthodiquement sur la justification de leur rejet. Ils ont saisi à cet effet les institutions internationales, les ambassades, les États étrangers.


Oh là oh là pas si vite. De quels documents officiels parlez-vous? Vous n'avez présenté aucun PV qui montre juridiquement ka victoire de Mba Obame. qu'attendez-vous depuis pour nous montrer celà. pourquoi êtes vous gênés. la cours constitutionnelle vous as t-elle brûllé vos PV?


Il peut également être constaté que la volonté de s’emparer du pouvoir se double d’un ardent désir de le conserver à tout prix d’où la poursuite et l’accentuation du nettoyage dans l’Administration publique, des cadres supposés proches de l’Opposition. Des personnes compétentes sont ainsi systématiquement remplacées par des hommes dont la principale qualité est la servilité et l’allégeance à Ali Bongo Ondimba.

Le Gabon veut avancer. Ceux qui se disent compétents (subjectif) et qui retardent l’état doivent être débarqués. Ils n’ont pas hérité ces postes de leurs pères ! ils veulent faire de la politique, il vont le faire ailleurs!


Autre pratique néfaste, l’instrumentalisation des prochaines élections en les vidant de leur contenu. Les listes électorales sont le premier élément de cette stratégie. Celles-ci sont modifiées dès que le besoin se fait sentir hors les périodes légales de révision. Voyez : sur une population de près de 1.200.000 habitants, dont plus de la moitié a moins de dix-huit ans, plus de 800.000 sont, à ce jour, inscrits sur les listes électorales !

Dieu merci que Ndongou a ramené ce collège à 800 000 personnes. Car qui était ministre de l’intérieur et quel est le collège qu’il a laissé quand il a quitté le ministère ? ayez un peu le courage de répondre à ces questions.

Non les amis, les gabonais ne sont pas amnésiques


La modification récente de la Constitution gabonaise est aussi une grande étape de la captation du pouvoir. Renforçant considérablement les pouvoirs déjà exorbitants du président. Elle lui donne désormais le droit de convoquer à sa guise le corps électoral, de différer indéfiniment l’organisation des élections, de recourir librement à des pouvoirs exceptionnels sans le moindre contrôle …
Cette inclination à s’assurer le pouvoir institutionnel se double d’une propension à recourir à la force pour réprimer voire étouffer dans l’œuf toute expression populaire de mécontentement.


Personne n’en fait une démonstration et la majorité de la population adhère aux changements à en croire au vote à l’assemblée. Par ailleurs, que faisait Mba Obame au ministère de l’intérieur, même sans textes légaux ? Parlez-en à Ndong essangui ! Où est passé Martine Olabou ?

Comme on dit en pays fang, quand tu dépèce la poule, le canard te regarde !


Pour tout cela, c’est maintenant que ce pouvoir illégitime doit cesser d’exister.

Alors bon Vent !

En ce qui me concerne, c’est barré ! je ne suis pas dedans.

4.Posté par claude benga le 18/02/2011 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tu es éficase tu a répondu très bien quant il dit que la france et onu ua son les amis du pouvoir le parti socialiste qui lui soutien il son qui ! lui entend que ministre il est oppose a un bongo ondimba a medouneu pour l'égislatife de 2006 qui est aussi originaire de medouneu mba obame a du quinapé les urnes pour les amener à libreville meme mamboundou qui a remporte l'election dans la ngounie lambarene pog tchibanga et dans les arrondissements de lbv ne dit pas qu'il est pr mes ce lui je non

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...