News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ali Ben Bongo joue son va-tout

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 10 Novembre 2012 à 10:14 | Lu 4689 fois



Mr Ondo Edou
Mr Ondo Edou
Les régimes autoritaires, au plus fort de leur décadence, ont ceci de particulier qu'ils donnent toujours l'impression d'avoir la maîtrise de la situation. C'est le cas de la dynastie émergente aidée par une « légion étrangère » plus préoccupée à faire main basse sur les finances du Gabon qu'à apporter des solutions aux problèmes de développement qui se posent au pays.

La parfaite illustration de ce schéma est le déploiement massif, ces dernières heures, d’hommes en armes dans le Woleu-Ntem et les quartiers de Libreville, notamment aux environs des résidences des dirigeants de l'Union Nationale. Le parti est déclaré dissous mais il donne toujours des insomnies à El Hadj Ali Ben Bongo Ondimba et à son servile pitbull Jean-François Ndongou. En réalité, la sortie programmée du Président de l'Union Nationale arrive au moment où les soutiens du Rais fondent comme neige au soleil. Sur le plan intérieur, au sein de son propre camp, les factions se multiplient.

Les dernières sorties de certains hiérarques du PDG, dont René Coniquet et Ndemezo'Obiang qui appellent à la tenue d'une conférence nationale, sont la preuve que l'édifice politique d'Ali est en pleine dislocation. Beaucoup d'autres « camarades » moins courageux sont du même avis. Dernier acte en date, l'inauguration, ce samedi, de la permanence politique de René Ndemezo'Obiang à Bitam, dans les...anciens locaux du PDG. Avec l'autre fils du Woleu-Ntem, Raymond Ndong Sima, ce n'est plus le grand amour. En privé, le figurant de la Primature ne cache pas son amertume et son pessimisme, et ses proches prédisent même un clash d'ici peu.

Au plan familial, les informations publiées par La Lettre du Continent relatives à la rencontre organisée dans un hôtel parisien par Pascaline Bongo n'augurent rien de bon. Avec l'opposition – la vraie – la césure est nette, et le double langage d'Ali Ben Bongo ne peut qu'accentuer la fracture déjà béante entre AMO et lui. En effet, pendant que devant le Parlement réuni en congrès, le Rais déclare urbi et orbi qu'il n'y aura pas de conférence nationale, il envoie secrètement des émissaires pour négocier une rencontre avec AMO.

Un peu comme les négociations secrètes qu’il y avait eu entre Omar Bongo et Mba Abessole en vue de « verrouiller » la conférence nationale de 1990. Réponse sans appel d'AMO: « C'est la conférence nationale souveraine ou rien, car les enjeux dépassent nos petites personnes, il s’agit de l’avenir du Gabon, et les Gabonais de toutes les couches sociales doivent être associés à tout ce qui va se décider … » Manifestement, l’héritier auto-proclamé d’Omar Bongo est dans la tourmente, surtout si on y ajoute les nombreuses rumeurs qui circulent au sujet de sa propre sécurité après le non renouvellement de 200 contrats d'expatriés français au sein de la GR. Et pour ne rien arranger, un tract incendiaire circule dans les casernes depuis quelques jours.

Extrait : « A mes frères d'armes, depuis 3 ans, Ali Bongo et son ami Accrombessi n'ont nullement amélioré nos conditions de vie. Beaucoup d'entre nous vivent dans les matitis. Beaucoup d'entre nous gagnent des salaires de misère. Beaucoup d'entre nous galèrent pour joindre les 2 bouts à la fin du mois. Et aujourd'hui, Ali Bongo nous demande de tirer sur ceux qui oseront défendre nos droits. Notre soutien au peuple, notre esprit patriotique sera notre grande contribution au combat que nous menons. »

C'est sans doute pour cela que le recrutement des soldats étrangers s'intensifie depuis quelques semaines. Le pouvoir vient de trouver un site assez discret pour héberger les nouveaux mercenaires rwandais, angolais, nigérians et autres : la presqu'île de la Moka à l'embouchure de la rivière Tsieni, à trente minutes des débarcadères d'Ambowé ou d'Alibandeng. Ils peuvent opérer nuitamment à Libreville et se rabattre, sans traces, sur les bords de l'Atlantique en pleine forêt. Mais lorsque le peuple décide de prendre en main son propre destin, aucune force ne saurait l'arrêter. Avançons donc en toute sérénité, car la peur a changé de côté !

François ONDO EDOU

Samedi 10 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4689 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Larévolte le 10/11/2012 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je comprends pourquoi le régime tyrannique, cynique et sanguinaire du calife Alain Bongo vient de faciliter l'entrée massive des burkinabé en terre gabonaise en supprimant les visas d'entrée pour ces ressortissants.Ce sont les burkinabé qui ont destabilisé la Côte-d'Ivoire. Le régime pédégiste favorise l'entrée en masse des burkinabé pour exterminer les gabonais de souche sur leur sol. Mais Dieu est grand, ce plan échouera.

10.Posté par Ndambo le 10/11/2012 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Changeons de mentalité. Pas de mot d'ordre à attendre quand on est emprisonné, on cherche juste à se libérer des chaines par tous les moyens possibles. Levons-nous !

9.Posté par Mezzah le 10/11/2012 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout simplement un grand merci à FOE. Tes paroles de sage donnent l'espoir et l'envie de poursuivre le combat jusqu'à ce que le peuple finisse par gagner.

Tes sorties sont rares, graves et très instructives. Garde cette cadence.


8.Posté par thomas sankara le 10/11/2012 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour évincer Wade, les Sénégalais ne se sont pas battus une fois, deux fois, trois fois...Ils se battus pendant plusieurs mois, avec abnégation et acharnement. Nous devons nous en inspirer et nous préparer pour un combat qui pourrait être long et difficile. Mais au bout, la victoire du peuple gabonais ne sera que plus belle.

7.Posté par Fax1 le 10/11/2012 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous devons tous nous rappeler pourquoi nous nous battons : un pays ou nous pourrons vivre librement et de facon digne et honnete sur nos terres. Merci pour ce texte francois ondo edou.

6.Posté par UN PRESIDENT FANG EN 2016 AU GABON le 10/11/2012 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'association des ingénieurs et docteurs gabonais présents au CANADA, AUX USA et en FRANCE, demande à l'opposition gabonaise de tout bord, de réfléchir sur une stratégie permettant d'évincer le candidat naturel à la prochaine présidentielle de 2016. Concrètement il s'agit de mettre en orbite un candidat unique de l'opposition capable de battre au premier tour, le candidat naturel.
L'association des ingénieurs et docteurs gabonais en France, au canada et aux Etats-Unis est persuadée que la population gabonaise en 2016, sera composée de 50 % des fangs et de 30 % des punus.
Il est donc vital de mettre en orbite un candidat unique d'ethnie fang afin de mettre fin au règne du PDG.
Toute stratégie contraire conduira inéluctablement le PDG à légiférer pendant plus de 50 ans au GABON même si la biométrie est utilisée :-/
L'histoire sud africaine nous montre que la majorité noire a fini par prendre le pouvoir devant la minorité blanche...
Une fois élu, le candidat fang mettra fin à l'impunité criarde qui mine le développement du GABON depuis 45 ans.


5.Posté par A L'ATTENTION DU CHEF DE L'ETAT GABONAIS le 10/11/2012 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour respecter l'équilibre géopolique laissée par feu El Hadj Omar Bongo Ondimba, les populations punu du sud (27 % de la population gabonaise) demande la nomination d'un vice président de la république d'ethnie punu.
Les postes de premier ministre et de vice président sont à l'épicentre du GABON.
Toutefois comme le poste de premier ministre a échapé aux fangs de l'estuaire, il en sera de même pour le poste de vice président de la république qui sera investi aux punus de la NYANGA cette fois-ci.
Le poste de vice président est une disposition de notre loi fondamentale qui doit être appliquée.

4.Posté par thomas sankara le 10/11/2012 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les affaires de nous-mêmes nous-mêmes" c'est notre affaire à tous. Kel mot d'ordre & de ki, attends-tu ? Chaque Gabonais doit prendre toute sa part dans la libération du pays au lieu d'attendre des mots d'ordre. Les Tunisiens, les Égyptiens ou encore les Libyens n'avaient attendu personne pour prendre leurs responsabilités. Il s'agit de notre pays à tous, ce ne doit donc pas être l'affaire d'un leader ou d'un groupe d'individus. Il faut s'affranchir de la mentalité monolithique du PDG/Bongo. Ensemble, nous chasserons les vampires et leurs amis étrangers du pouvoir !

3.Posté par CONSEIL NATIONAL DE LA DEMOCRATIE le 10/11/2012 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous demandons la dissolution du conseil national de la démocratie car les textes fondateurs de cet organe interdisent la présence de la diaspora, des parties politiques non reconnus, de la société civile et des partis politiques ne siégeant pas à l'assemblée nationale.

Donc votre ya ALI s'est trompé en renvoyant la conférence nationale au conseil national de la démocratie. Seul le PDG peut prendre part à ce conseil au vue des textes en vigueur...

2.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 10/11/2012 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok mais attend un vrai mot d'ordre pas des plaisanteries

GABON 10 NOVEMBRE 2012 date historique ?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...