News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon Airlines poursuivit en enfer par Ethiopian Airlines pour une dette 500 millions de FCFA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 19 Mars 2012 à 08:26 | Lu 1183 fois



Gabon Airlines poursuivit en enfer par Ethiopian Airlines pour une dette 500 millions de FCFA
Gabon Airlines décédée en 2010 est sommée de payer avant le 28 mars prochain la coquette somme de 500 millions de FCFA (1 million de dollars) à Ethiopian Airlines pour non paiement d’une facture de maintenance de son unique avion, un Boeing 767-200, abandonné dans les installations de la compagnie éthiopienne, a annoncé, Radio Gabon.


La compagnie éthiopienne aurait adressé plusieurs correspondances à la compagnie gabonaise restée silencieux.

La dernière correspondance date du 12 mars. Elle enjoint à Gabon Airlines de s’acquitter de la somme de 500 millions de FCFA avant le 28 mars 2012. Passé ce délai, Ethiopian Airlines organiserait la vente de l’aéronef de Gabon Airlines stationné à l’aéroport d’Addis-Abeba en Ethiopie. Le fruit de la vente servira à liquider la dette.

Ethiopian Airlines poursuivrait ensuite la compagnie gabonaise pour refus de paiement des arriérés de solde.

Le Boeing 767-200 de Gabon Airlines est arrivé en Ethiopie en 2010 pour une révision. Il n’a jamais quitté les installations éthiopiennes sans que les gabonais ne soient informés des raisons de cette immobilisation.

La compagnie a depuis lors mis la clef sous le paillasson. Son personnel remercié, les clients abandonnés sur le tarmac. L’Etat gabonais a retiré sa licence de navigabilité à la compagnie dont la gestion a pourtant été confiée au puissant lobby corse du Gabon.

Gabon Airlines a été créé en 2006 sur les cendres de l’ancienne compagnie nationale Air Gabon liquidée après une série de déboires résultant d’une gestion calamiteuse.

Son 1er vol inaugural entre Libreville et Paris a eu lieu en avril 2007.



Martin Safou
gabonactu

Lundi 19 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1183 fois




1.Posté par Yves le 19/03/2012 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au point où en sont les Bongo, 500 millions de francs CFA ce n'est rien du tout. Sylvia Bongo peut régler ça en 30 secondes avec sa carte de crédit et continuer tranquillement ses courses chez Hermès et Van Cleef pendant que sa police bastonne les étudiants qui osent réclamer la bourse à Libreville. Quel pays magnifique qu'est le Gabon!

2.Posté par Marshall le 19/03/2012 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut toujours que certaines personnes ramène tout au gouvernement, sinon au president ou à la première Dame. Même pour une histoire qui relève simplement d'un contatieux purement juridique, j'ai pitié !

3.Posté par King le 19/03/2012 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette affaire ne concerne pas la république!
Gabon Airlines n'a jamais été une propriété de l'État!
C'était un bisness privé d'une famille associé à une autre famille marocaine!

4.Posté par Mezzah le 19/03/2012 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Marshall,

Quelle vue partisane que de vouloir dissocier la gestion de Gabon AirLines du pouvoir usurpateur qui s’est installé au Gabon. Les Bongo sont partout avec cette soif insatiable de détournement des deniers publics et/ou privés.

Dans un passé qui n’est aussi lointain que cela, Patience la P. avait dévalisé toute une banque en laissant des familles dans la souffrance, la précarité et la misère. Où en est-on à ce jour ? Elle circule librement partout au Gabon et à l’étranger alors qu’elle devrait croupir derrière les barreaux pour au moins 150 ans d’emprisonnement sans pouvoir bénéficier de liberté conditionnelle.

Je rappelle tout de même que cette compagnie s’appelle (ait) « Gabon Airlines », ce qui veut dire pour les patriotes que le nom de mon cher pays a été associé aux malfrats. Leur a-t-on demandé des comptes au moment de la fermeture de cette compagnie ? Bien sûr que non, plusieurs personnes proches du pouvoir auraient été inquiétées. Voilà pourquoi les Bongo sont impliqués dans cette affaire et comme dans bien d’autres. Malheureusement.

5.Posté par DEHORS PDG le 20/03/2012 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BIEN PARLER Mme MEZZAH ,ET LES BONGO AUTANT QU'ILS SONT MERITTENT UN PROCES SANS FIN , BONGO OU QU'IL SOIT DOIT BRULER EN ENFER POUR LE MAL QU'IL A FAIT AU GABONAIS , JOSEPHINE LA VIEILLE PEAU QUI A RUINER TOUTE UNE BQ , SE BALADE DANS LBV SANS SOUCIS , MAIS ATTENDONS CE JOUR , OU LA COLERE DE DIEU VA S'ABATTRE SUR EUX. UN PAYS BOURE D'ARGENT COMME LE GABON ON N'A PLUS DE COMPAGNIE AERIENNE ,C'EST VRAIMENT UNE HONTE POUR LE GABON , ET TOUS CA A CAUSE DES BONGO , haaaaaaaaaaa MON DIEU

6.Posté par TARA le 20/03/2012 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah les Bongo! Vous êtes las source du malheur du Gabon mais ce pays a été trop (je dis bien TROP!) large avec vous. Vous avez mangé votre pain blanc. Il est tant que tout ça cesse.

Vous qui criez " émergence", à quand donc une véritable compagnie nationale?!

7.Posté par Ménélick III le 20/03/2012 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au fait, où est la fameuse compagnie aérienne lors du conseil des ministres du biafrais à Mouila le 06-10-2011 annoncée avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations en janvier 2012? Et comment s' appelle t-elle?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...