News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Affaire Jonas MOULENDA: Raisons de ses inquiétudes

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 11 Juin 2012 à 08:05 | Lu 1395 fois



Gabon : Affaire Jonas MOULENDA: Raisons de ses inquiétudes
Article du journaliste tel que rédigé dans le journal l'union N° 10902 du samedi 7 au lundi 9 avril 2012 Rebondissement dans l'affaire de l'adjudant chef tué à Mouila

Assassinat de Marcel MAYOMBO: le commandant Roland Bembeleni Rembendambya en prison :

L’ex directeur du centre d’instruction de la 6ème région militaire, le commandant Roland BEMBELENI REMBENDAMBIA, 49 ans à été placé en détention préventive, jeudi après midi à la maison d’arrêt de Mouila, le chef lieu de la province de la Ngounié.

L’officier supérieur formé à St-Cyr a été incarcéré en même temps que son subalterne, l’adjudant Nicaise Ivoungou, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’adjudant chef Marcel Mayombo ? 48 ans, dont le corps mutilé avait été découvert, le 17 décembre 2011, à Nanga, bourgade située sur l’axe Mouila Ndendé. Le juge d’instruction chargé de l’affaire a délivré un mandat de dépôt à leur encontre en attendant les conclusions de l’enquête ouverte sur la mort du soldat.

Selon une source autorisée, l’incarcération des deux hommes ferait suite à un complément d’informations du centre de documentation (CEDOC), qui mène conjointement l’enquête avec l’antenne provinciale de la police judiciaire (PJ). C’est donc sur la base de nouveaux éléments versés au dossier que le commandant Roland BEMBELENI REMBENDAMBIA et l’adjudant Nicaise Ivoungou on étés incarcérés, jeudi, à la prison provinciale de Mouila.

Ils y ont rejoint quatre autres militaires placés en détention préventive deux semaines auparavant, pour la même affaire. Il s’agit du lieutenant P. Moukagni , les adjudants chefs A.D. Nziengui, B. E Ntoutoume et le sergent chef R. Ivounda, tous accusés d’avoir assassiner l’adjudant chef Marcel Mayombo, au cours d’une mission commandée. Le corps mutilé du militaire avait été retrouvé au bord d’une rivière, non loin où il s’était rendu avec 600 de ses collègues.

Sa disparition n’avait été signalée que par sa famille. Toute chose qui a fait dire aux proches du défunt qu’il s’agissait d’un crime perpétré par ses collègues. Au moment ou le CEDOC s’apprêtait à finaliser l’enquête, a indiquer une source judiciaire claire, cette entité a été dessaisie du dossier par le directeur du centre d’instruction de la 6ème région militaire, Roland BEMBELENI REMBENDAMBIA, qui a ensuite confier l’enquête à la PJ. Un geste perçu comme une entourloupette et un contre-feu par les autorités judiciaires de Mouila
COMPLEMENT D’INFORMATIONS ;

Selon certaine sources, il existerait des lien de parenté entre le responsable de l’antenne provinciale de la PJ et M BEMBELENI REMBENDAMBIA. Toute chose qui a fait observer un magistrat, n’est pas de nature à garantir la transparence et l’équité dans l’enquête concernant le Saint-Cyrien. L’une des sœurs des militaires écroués aurait d’ailleurs intercepté une conversation dolosive entre M BEMBELENI REMBENDAMBIA et le responsable de l’antenne provinciale de la PJ.

C’est à la suite de nombreuses récriminations que la parquet de Mouila a, à nouveau mis à contribution le CEDOC, jugé impartial. Le complément d’informations transmis au procureur de Mouila met en cause l’ex directeur du centre d’instruction de la 6ème région militaire. Les nouvelles informations versées au dossier feraient d’un séjour de l’officier supérieur chez deux féticheurs au quartier « carrefour des jeunes » et au village Yeno (sur la route de Mimongo) aux fin de se procurer des amulettes à même d’étouffer l’affaire dans l’œuf l’affaire Marcel Mayombo et de le rendre exempt de tout soupçon.

Selon toujours une source judiciaire, l’officier supérieur aurait procédé d’importants investissements au lendemain de la mort du soldat, aiguisant les soupçons des autorités judiciaires sur l’origine de cette manne financière qui pourrait émaner d’une grosse légume pour commanditer un crime rituel sur son collaborateur.

Il a acheté deux voiture neuves dont la dernière version du toyota prado et se serait mis à construire simultanément des maison à Mouila, Lambaréné et Libreville. Quelle est la provenance des fonds qui lui permettent aujourd’hui de réaliser de tels investissements ? s’est interrogé un magistrat en service à Mouila.

Lors d’une discussion à bâton rompu, jeudi, peu avant son incarcération le commandant Roland BEMBELENI REMBENDAMBIA a réfuter toutes les accusations portées contre lui, justifiant ses investissements par les revenus de son couple.<< Je suis officier supérieur. Je ne gagne pas moins d’un million par mois. Mon épouse est haut fonctionnaire. Nous avons des revenus consistant qui nous permettent de vivre aisément et de réaliser des investissements, s’est-il défendu.

Mais les quatre militaires qui l’on précédé à la prison provinciale soutiennent mordicus qu’il est à l’origine de l’assassinat de leur frère d’armes. Les soldats qui refusent de se passer pour de pauvres chênes qu’on abat pour le bucher d’Hercule ont décidé de ne pas ménager leur ancien chief hiérarchique et l’éventuel commanditaire du crime. Certains autres militaires pourraient aller grossir la population carcérale de Mouila les jours a venir
Affaire à suivre

En analysant cet article, il y a des énormes contradiction qui laissent penser que Mr MOULENDA aura été animé par une volonté de nuire, à la demande du parquet de Mouila. En effet, comment comprendre qu'un coup il parle du directeur du centre d'instruction, un autre de l'ancien directeur du centre d'instruction.

D'autre part, comment un mis en cause peut-il lui même diligenter une enquête orienté contre lui même, pour que MOULENDA dise que des source autorisées c'est à dire le parquet de Mouila, lui auraient dit que le commandant a enlevé l'enquête au CEDOC pour la donner à à l'antenne provinciale de la PJ, qui serait dirigé par son parent?

Que vient faire d'ailleurs le CEDOC qui erst chargé de la documentation dans une anquête criminelle?

Monsieur MOULENDA dit que le parquet pour des raisons d'impartialité a enlevé l'enquête à la PJ pour la redonner au CEDOC, que vient faire le parquet dans un dossier qui concerne l'instruction? il faut noter que le juge d'instruction est totalement autonome par conséquent ne dépend pas du parquet. Qu s'est -il passé pour qu'une telle anomalie se produise? le procureur BINGOU Nestor qui apparemment a donner des information sur la base de ragauds à Jonas MOULENDA, a t-il un intérêt particulier à faire de la médisance en anonyme sur le commandant?

toutes ces question non exhaustive pourraient éclairer et faire comprendre beaucoup de choses dans cette affaire.

De notre point de vue, cette article de MOULENDA ressemble plus à la fabrication du parfait coupable à la demande du procureur sur instruction d'on ne sait qui, moyennant peut être aussi finance.

Lundi 11 Juin 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1395 fois




1.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 11/06/2012 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avouez tout de même, si les investissements et les dépenses évoquées ci-dessus sont vrais, qu'il y a lieu de clarifier l'origine des fonds qui ont pu les permettre. Les salaires d'un commandant de l'armée gabonaise et de son épouse (haut fonctionnaire soit-elle) ne peuvent pas à eux seuls les permettre. Nous connaissons ce qu'ils induisent. Il s'agit là de cent millions de francs au bas mot. Quelle banque les leur aurait prêtés? C'est vérifiable, comme sont vérifiables leurs économies déposées dans un compte bancaire.

Non, monsieur l'auteur de cet article, les Gabonais sont fatigués des crimes rituels et de l'impunité de leurs acteurs.M. Moulenda fait plutôt bien d'indexer un présumé innocent. A lui de justifier les comportements décrits dans L'Union. Il faut faire la lumière sur ce crime crapuleux et les coupables doivent être identifiés et traduits devant la justice pour être sanctionnés selon toute le rigueur de la loi. Un point c'est tout.

2.Posté par Alerte Info le 11/06/2012 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
[URGENT] : Après les indignés du GABON arrêtés Vendredi dernier devant le collège Bessieux, c'est au tour des leaders de l'université qui viennent d'être arrêtés par les forces de sécurité après une AG. Ils sont en route pour la prison de gros bouquet. Jusqu'où ira Ali Bongo ?

MERCI D'EN FAIRE UNE LARGE DIFFUSION SVP !

3.Posté par Alerte Info le 11/06/2012 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon: tensions sur un campus

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/11/97001-20120611FILWWW00792-gabon-tensions-sur-un-campus.php

4.Posté par NDONG Pascal le 11/06/2012 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur le Premier Ministre,
Vous et votre prédécesseur n'aviez rien fait de bon pour améliorer le bien être social des gabonais. On ne peux pas comprendre qu'avec un budget estimatif de 2 450 milliards de francs CFA en 2012, le gouvernement NDONG SIMA n'ait aucun projet palpable pour le GABON. Dans ce budget excédentaire 800 milliards de franc CFA sont destinés à l'investissement. Depuis que Mr ALI BONGO est commande de la république gabonaise, le budget d'investissement n'a jamais été éxécuté chaque année. Tous les projets qui sont annoncés ça et là sont l'objet d'un financement extérieur avec le FMI, La BAD et d'autres organismes financiers. C'est vraiment une honte pour un gouvernement qui se plébiscite d'emergence! Nous constatons qu'il n'y a aucun investissement à hauteur de 100 milliards de CFA dans une année perceptible au GABON! C'est la présidence de la république gabonaise qui gère le budget d'investissement de 800 milliards chaque année pendant 7 ans. Cette somme est simplement détournée chaque année au pays des imbéciles.
Qui vivra verra.
Pascal NDONG

5.Posté par NDONG Pascal le 11/06/2012 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur le Premier Ministre,
Vous et votre prédécesseur n'aviez rien fait de bon pour améliorer le bien être social des gabonais. On ne peux pas comprendre qu'avec un budget estimatif de 2 450 milliards de francs CFA en 2012, le gouvernement NDONG SIMA n'ait aucun projet palpable pour le GABON. Dans ce budget excédentaire 800 milliards de franc CFA sont destinés à l'investissement. Depuis que Mr ALI BONGO est commande de la république gabonaise, le budget d'investissement n'a jamais été éxécuté chaque année. Tous les projets qui sont annoncés ça et là sont l'objet d'un financement extérieur avec le FMI, La BAD et d'autres organismes financiers. C'est vraiment une honte pour un gouvernement qui se plébiscite d'emergence! Nous constatons qu'il n'y a aucun investissement à hauteur de 100 milliards de CFA dans une année perceptible au GABON! C'est la présidence de la république gabonaise qui gère le budget d'investissement de 800 milliards chaque année pendant 7 ans. Cette somme est simplement détournée chaque année au pays des imbéciles.
Qui vivra verra.
Pascal NDONG

6.Posté par René Oloko le 12/06/2012 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Hiram Abiff, Maître Maçon.
Tout le monde souhaite qu'un jour la vérité éclate sur cette affaire et tous les autres assassinats qualifiés de "crimes rituels".
Et notre journaliste de "l'Union" qui semble si bien informé, si proche des acteurs de l'instruction oublie de nous révéler des informations plus importantes. Il veut nous divertir avec les acquisitions, de l'officier de Forces Armées, laissant supposer que ce dernier aurait été grassement payé pour son crime. Mais par qui??
Lui le sait. Ceux qui lui ont commandé cet article le savent.
En ne dévoilant qu'une partie de l'enquête, le juge d'instruction cherche à divertir l'opinion, et à protéger le premier responsable, le commanditaire.
A qui profite le crime??? certainement pa au Commandant BEMBELENI.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...