News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Affaire J J MACKAYA, l’inspection provinciale de l’Ogooué Maritime, en phase d’être dessaisie.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 26 Septembre 2011 à 16:06 | Lu 1005 fois



Gabon  : Affaire J J MACKAYA, l’inspection provinciale de l’Ogooué Maritime, en phase d’être dessaisie.
C’est vers la victoire de la raison sur la malice que l’on semble enfin s’acheminer dans l’affaire opposant depuis deux mois, Jean Joseph MACKAYA à son ancien employeur, Ortec, société pétrolière française implantée à Port-Gentil, dans la capitale économique du Gabon.


Victime d’une entourloupe lors d’une tentative de conciliation menée à la suite de son licenciement abusif, Jean Joseph MACKAYA qui a fini par mal digérer le marché de dupe, a déporté sa grève de la faim de Port-Gentil vers l’entrée principale du ministère du travail à Libreville. Une grève de la faim qui avait déjà été suspendue à deux reprises à Port-Gentil, au nom de la recherche du compromis nécessaire.


Furieux, la victime de la société Ortec a décidé de passer à la vitesse supérieur, en sollicitant depuis le 19 septembre 2011 l’arbitrage du chef de l’Etat, après je cite ’’Le fiasco de Port-Gentil, sur fond de trafic d’influence’’.


Egalement saisie et déterminée à rendre justice, la ministre du travail, Angélique NGOMA, a dans la journée du 19 septembre fait convoquer à son cabinet de travail les ministres de l’intérieur et celui en charge du pétrole, respectivement, Jean François NDONGOU et Alexandre BARRO CHAMBRIER, aux fins d’avoir plus de lumières dans cette affaire sulfureuse. Toujours dans cet élan de transparence, une réunion élargie aux techniciens de son département ministériel a été organisée le lendemain. Résultats des courses, Ortec paie le fruit de ses propres turpitudes, citons, son refus de s’arrimer depuis 2007 au décret 208 portant la signature du chef de l’Etat gabonais.

Un entêtement à ne point se plier aux dispositions régissant le droit du travail en terre gabonaise, qui avait en son temps, suscité une grève du personnel d’Ortec, à l’issue de laquelle la tête de Jean Joseph MACKAYA a été mise à prix. L’homme paierait pour sa part, son audace d’avoir dévoilé à la presse les mobiles du débrayage qui a secoué Ortec. Pour la ministre, Angélique NGOMA, le décret présidentiel 208 qui codifie le mode de travail dans le secteur pétrole au Gabon, ne devrait plus souffrir de mépris à l’avenir.


Pour restaurer l’autorité de l’Etat, mise à mal par certains opérateurs économiques au nom de la couleur de leur peau, vraisemblablement, la ministre du travail dépêche dans les prochains jours une mission de l’inspection générale du travail dans le capitale économique, histoire d’épingler l’ensemble des hors la loi.


Mission dont la feuille de route prévoit également de dessaisir la représentation provinciale du travail du dossier MACKAYA, qui remontera à l’inspection générale à Libreville. Mieux, l’entourloupe d’Ortec lors de la tentative de conciliation sera vouée à la vacuité, puisque que les inspecteurs du travail dépêchés de Libreville ont pour entre autre mission, d’user de tous les moyens juridiques pour obtenir un procès verbal de non conciliation. Toute chose qui remettra les compteurs à zéro.

Et dans le cas d’espèce, l’on procèdera soit à une nouvelle tentative de conciliation sous l’autorité de l’inspection provinciale à Libreville, soit, l’on optera pour la voie du tribunal, toujours à Libreville, Port-Gentil étant désormais ‘’OUT’’. Précisions que Jean Joseph MACKAYA s’est fait fort de mettre en branle un réseau de plaidoyer en sa faveur, qui outre la sollicitation de médiation au chef de l’Etat et à la ministre du travail, comprend la commission nationale des droits de l’homme, le réseau des organisations de la société civile gabonaise dont le siège se trouve au quartier Louis à Libreville, les Archevêchés de Libreville et Port-Gentil, l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole, Onep, la représentation Port-Gentil de la Confédération Syndicale Gabonaise, Cosyga, les partis politiques de la majorité de l’opposition -PDG et UPG- et bien d’autres, bref, une chaine de solidarité à laquelle l’opinion nationale et internationale sont invitées à se greffer jusqu’à la victoire finale contre l’oppresseur et ses acolytes.


Source : www.mazleck.info

Lundi 26 Septembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1005 fois




1.Posté par King le 26/09/2011 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lutte et détermination =victoire
courage Jean Joseph MACKAYA

2.Posté par seulelaverite le 26/09/2011 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ministere vient de prendre une tres bonne et courageuse decision de dessaisir de ce dossier a l'inspection provinciale du travail de l'OM.Les inspecteurs de travail qu'on emploie a Port-gentil et de Gamba ne font pas leur travail,ils se remplissent les poches sur le dos des travailleurs qu'ils sont senses proteger.Ils travaillent en collaboration avec des chefs des societes de prestation de service,ils refusent d'appliquer l'article 208 signe par le President de la Republique.La mission de l'inspection generale du travail que le ministere du travail depeche dans l'OM NE DOIT PAS S'ARRETER SEULEMENT A pog,elle doit aussi aller a Gamba et enqueter toutes les societes qui travaillent avec Shell Gabon.Cette mission doit etre rigoureuse,elle va se rendre compte que beaucoup de societes ne respectent pas les lois du gabon en matiere de travail.

3.Posté par Toto le 27/09/2011 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une histoire de xénophobie envers les français!!

4.Posté par ron le 27/09/2011 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est une mesur très salutaire que vien de prendre la ministre de travail, mais que cette mesure ne s'arrête pas seulemnet au seul société pétrolière,que cela soit de même pour le secteur commercial et des sercvices.pourquoi? parceque voilà bien tôt 4ans que une agence indienne au nom de SATGURU qui est de renomé internationnal et qui à son actif deux (2) agence à LBV et PORT-GENTIL travail dans le flou; le constat fait est que le nombre d'Indiens et supperieur au Gabonais dans les 2 agences. au vu des plainte des employé gabonais dans ces agences, les sailaires son minable, aucun avantages pour ceux qui y travail comme gabonais, tous les postes de responsabilité sont occupés par les indiens qui ne possède que des autorisation d'entré et des visa de trois (3 mois) sans autorisation d'emploi délivré par le ministère du travail. les heures de travail ne sont pas respecté, aucune prime n'est occtroyé aux employés, eux même se tape les commission et les avantage dans les voyages. Allons y savoir pour les Gabonais qui y travail dans ces agence s'ils ont des contrats logique?. Pour un des travailleur qui ma approché ma fait comprendre que malgré ces competence il n'est que agent comptoire et na le droit qu' au resevations des billets et non l'emisson pourtant il sai le faire. Pour les indiens, les nationaux ne doivent pas avoir des commision ni des avantages. "car celui qui emet un billet a droit à une commission".En plus il nous annonce qu'il ne percoit qu'un salaire de 140 000 donc même la mesure Président de la Republique n'est pas respecté chez les indiens. que peut il faire avec un tel salaire au niveau de PORT-GENTIL? ces viste l'inspection provinciale de Port-Gentl n'aboutissent à rien car tous ces inspecteur sont corompu.je souhaite pour ma par que cette mission arrive aussi dans ce type de strutures hors la loi. Aller le verifier de vous même en face du village artisanal à LBREVILLE et AU PORT-Mole de PORT-GENTIL à Côté du restaurant MASSENA; ou mange la majorité des ministres quand ils arrivent à Port-Gntil, même le Gouveneur passe et mange à côte de cette agence mais Rien n'est fait les traquer et les méttre sur les rail de legislation du travail au gabon.
Alors c'est une mesure qui est la bien venue et que celle si soit vrement rigoureuse merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...