News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - ARCEP : les agents limogés revendiquent leurs droits

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 19 Juin 2013 à 06:35 | Lu 353 fois

163 agents de l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) ont été révoqués de leurs fonctions sans, selon eux, aucune explication de leur tutelle. Face à cette situation, les agents se sont rendus à la Primature pour rencontrer le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, lundi 17 juin .



Gabon - ARCEP : les agents limogés revendiquent leurs droits
Des agents de l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), 163 au total, auraient été limogés sans raison par leur tutelle.

Après l’annonce de leur licenciement, le 10 juin dernier, les 163 agents avaient décidé de reprendre le travail, car aucune raison ne leur avait été donnée pour justifier leur limogeage. Cependant, sur leur lieu de travail, ils auraient subi des menaces de la part du service de sécurité, qui refusait l’entrée du siège à ces agents.

«Nous avons initié une démarche légale. Nous avons saisi le Président de la République, nous avons écrit au Premier Ministre Raymond Ndong Sima, au Ministre de l’Economie de l’Emploi et du Développement Durable, et nous avons écrit au Ministre de l’Intérieur pour notifier que ce matin nous serons ici pour la reprise du travail», expliquait Sanisse Mindoumbi, Secrétaire Confédéral chargé des organes de base.

Offusqués et complètement désemparés par la situation qui les accable, les 163 agents se sont rendus à la primature, le 17 juin pour discuter avec le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima.

« Nous sommes venus à la primature parce que nous estimons que le Premier Ministre est devenu le pompier de service. Et tout le monde le sait très bien. Il a réglé la grève du SNEC, celle de l’ONEP et tout récemment celle des enfants qui réclamaient d’être réhabilités pour passer le baccalauréat. Par rapport à cela, nous estimons que les agents de l’ARCEP qui ont été compressés ont le droit également de venir solliciter du Premier Ministre le règlement de leur problème comme il se doit, parce que nous avons été compressés de manière abusive. Dans le principe de licenciement, rien n’a été respecté. Tout a été violé, de la procédure au mode de calcul de nos droits. Et c’est la raison pour laquelle, il va falloir rependre tout ceci sous le contrôle de la COSYGA», soulignait Guy Joseph Ndongo, président du bureau directeur des agents déflatés de l’ARTEL/ARPOSTE.

«Nous sortons de cet entretien assez satisfaits, suite à l’empressement avec lequel le Premier Ministre a traité ce dossier. En instance de quarante jours, il a déjà engagé toutes les démarches nécessaires pour que ce dossier aboutisse. Nous nous réjouissons et osons croire que d’ici peu, nous trouverons satisfaction à nos revendications», renchérit Sanisse Mindoumbi au sortir de l’entretien.

Les agents licenciés n’entendent pas se laisser abuser par leur tutelle. Les développements de ce dossier seront donc à suivre dans les prochaines semaines.


Publié le 19-06-2013 Source : GabonEco

Mercredi 19 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 353 fois




1.Posté par coudou le 19/06/2013 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ne pas traduire le directeur de l'ARCEP devant des tribunaux pour violation flagrante du droit du travail et des droits du travailleur?
Ce genre d'individus devrait être enchainé et fouetté pour leurs forfaits!!

couder

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...