News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : ALI BONGO arrose son pouvoir du sang des gabonais

Le site de la Liberté - LA REVOLUTION LVDPG le Vendredi 4 Septembre 2009 à 22:29 | Lu 679 fois



Bongo victorieux, la rue gabonaise s’en prend à la France

Ali Bongo, 50 ans, fils du défunt président Omar Bongo, a remporté l’élection présidentielle anticipée du 30 août au Gabon avec 141 952 voix, soit 41,73 % des suffrages. Il a aussitôt promis d’être « le président de tous les Gabonais ».

Ali Bongo devance l’ancien ministre de l’Intérieur André Mba Obame qui a obtenu 88 028 voix et 25,88 % des suffrages et l’opposant historique Pierre Mamboundou qui a recueilli 85 797 voix et 25,22 % des suffrages. Ces deux candidats qui revendiquaient la victoire à cette élection, ne reconnaissent pas les résultats proclamés.

L’annonce de ces résultats a été précédée par une opération des forces de l’ordre gabonaises qui ont dégagé les abords du bâtiment qui abrite la Commission électorale, après s’être déployées dans toute la ville. Les bérets rouges et les forces anti-émeutes ont tiré des grenades lacrymogènes sur la foule des opposants à Ali-Bongo ; certaines sources font état de tirs à balles réelles qui auraient fait des victimes. Parmi elles figure Pierre Mamboundou, blessé « à une épaule et à la tête ».

Le sort de Pierre Mamboundou et d’André Mba Obame, l’autre candidat qui revendiquait la victoire, est toujours incertain. Certains de leurs proches assuraient, hier en déput d’après-midi, qu’ils étaient en sûreté ; mais André Mba Obame auraient été interpelé, tout comme le directeur politique de l’UPG, arrêté à son domicile par des hommes encagoulés. Même incertitude sur le bilan humain : des témoins parlent de « blessés graves », d’autres de morts (les chiffres varient de 2 à 8).

Cette répression et l’annonce de la victoire d’Ali Bongo ont provoqué la fureur des opposants. Des heurts ont vite éclaté. A Oyem dans le nord du pays, les scènes de violences se sont multipliées, des magasins ont été incendiés par la foule surexcitée dénonce un « putsch » du parti au pouvoir pendant plus de quarante ans. Dans le quartier populaire de Nkembo, dans l’est de Libreville, « des gens cassent ce qu’ils peuvent. Ils ont cassé des kiosques. Il y a du désordre », a confirmé un habitant.

A Port-Gentil, le cœur économique du pays, la prison a été investie et les prisonniers libérés ; des magasins ont été pillés et des militants de l’UPG (le parti de Pierre Mamboundou) ont construit des barricades. Toujours à Port-Gentil, le consulat de France a été incendié ; les immeubles des entreprises françaises comme Schlumberger et Total attaqués. Une auto-école et des entreprises appartenant à des Français ont été détruites.

Le sentiment anti-français commence à s’intensifier. A Libreville, ce matin, des jeunes tenaient des discours hostiles à Ali Bongo et à la France, accusée d’avoir « imposé » aux Gabonais le fils du président Omar Bongo Ondimba, décédé en juin, après 41 ans de pouvoir. « Les Blancs, on va les tuer ! », « On en a marre de ces Français, il faut les chasser, les tuer ! », menaçaient-ils.

Vendredi 4 Septembre 2009
LA REVOLUTION LVDPG
Vu (s) 679 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...