News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : À la 6è année du mandat en cours: La viabilité de l’entreprise, un casse-tête gabonais

Le site de la Liberté - gabonreview le Mardi 20 Octobre 2015 à 10:45 | Lu 953 fois

Malgré les concertations et autres fora dédiés au soutien des petites et moyennes entreprises (PME), le gouvernement peine à développer un entreprenariat national.



A la Zone économique de Nkok, un cluster dédié aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux artisans locaux est en construction depuis quelques mois. L’objectif est de permettre une industrialisation de la filière bois, notamment la troisième transformation. Sauf que, ce projet reste jusque-là théorique et pose la question des rapports entre l’Etat les PME locales.

Une question à laquelle à été soumise la ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services, le 19 octobre courant sur la matinale de Radio Gabon, alors que depuis 2010, «le nombre de PME est évalué à 12 000 entités, avec un taux de croissance moyen de 5%». Si d’entrée de jeu, Madeleine Berre a indiqué que la mission du département dont elle a désormais la charge est de «donner toute sa dimension à l’entreprise», elle n’en a pas moins avoué, à demi-mots, l’échec du gouvernement dans ce secteur. L’on note d’ailleurs que les fora dédiés aux PME en avril 2010 à Port-Gentil et en janvier 2014 à Libreville, la multiplication des rencontres avec le patronat, les différentes stratégies mises en œuvre n’ont porté aucun fruit ou presque.

Pourtant, la ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services semble y croire. «Le passé nous permet aujourd’hui de bien comprendre quelles sont les problématiques des entreprises, et la mission que nous allons avoir sera de remettre l’entreprise au cœur du développement du pays», a-t-elle claironné. Comme quoi, depuis six ans, le gouvernement naviguait à vue. «Cette identification est nécessaire pour nous afin de savoir qui est la PME gabonaise, qui est l’artisan gabonais et qui est la toute petite entreprise.

Cette opération nous permettra d’avoir un regard et des données fiables sur cette cartographie. Nous identifierons par secteur, par taille, par poids et nous essayerons à la fois d’ouvrir cette cartographie pour savoir dans quels secteurs ces entreprises évoluent. Une fois qu’on aura fait cette étape d’identification, nous les accompagnerons, nous les labelliserons, nous ferons en sorte qu’elles puissent avoir des capacités techniques et humaines pour pouvoir répondre à la commande publique et à la commande privée», a-t-elle avancé, alors même que les PME déjà connues et ayant soumissionné pour des marchés avec l’Etat n’ont pas cessé de multiplier appels et menaces en vue du paiement des sommes qui leurs sont dues. Comme sourd à ces interpellations, le gouvernement souhaite aujourd’hui «mutualiser» les PME locales de différents secteurs tels que le service traiteur et le BTP, pour leur permettre de répondre à leurs propres problèmes logistiques.

Définitivement fâché avec le monde de l’entreprise, le gouvernement aura du mal à construire un rapport de confiance avec les PME locales, même s’il semble y croire. Pour Madeleine Berre, cette mission passe nécessairement par «une politique d’accompagnement très vive». L’idée serait de mettre en œuvre des stratégies en vue de parvenir à «une chaîne de valeurs des entreprises très qualifiées et très compétentes», pour leur permettre d’accéder aux financements, quand on connaît la frilosité des banques vis-à-vis des entreprises locales. Une autre question subsiste au sujet de l’aide aux PME locales : la parafiscalité. Et la ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services l’a reconnu : le gouvernement souhaite retrouver la confiance des opérateurs économiques. Là encore, rien de concret. L’on en est toujours aux projets…six ans après.

Mardi 20 Octobre 2015
gabonreview
Vu (s) 953 fois




1.Posté par deretour le 20/10/2015 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu, quel amateurisme! Donc il a fallu attendre le gouvernement ONA ONDO III pour que le ministre des PME veuille bien étudier la problématique des PME au Gabon? Donc en 6 ans, tous ceux qui l'ont précédé ont fait quoi comme job? QUELLE HOOOOOONNNNTE!!!!!!!!!

2.Posté par Voix de la nation le 20/10/2015 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Gars vite vite fouiller le bateau pdg ne fait que chavirer, les femmes et les enfants dabord dans les canaux ooooooh

3.Posté par henry le 20/10/2015 14:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tchooo !!!!mais les vodoumens,là c'est pas possible, à la présidence c'est vous, même sur gabonlibre vous voulez aussi nous pécho mais finalement ? pardon ici on parle politique oooo !va sur facebook M.poste 3.

4.Posté par hm! le 20/10/2015 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux temps de la fin, Satan cherchera par tous les moyens à détourner le plus grand nombre de Dieu, en proposant toutes sortes d'artifices au genre humain. Soyez en constante alerte. Ne vous laissez pas abuser par ces marchands de bonheur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...