News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : À Tchibanga, Divungui appelle au dialogue inclusif pour «prévenir le chaos»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 29 Janvier 2016 à 07:54 | Lu 952 fois

«Pour éviter que le pays ne sombre dans le chaos», le président de l’Adere a vivement appelé, tout dernièrement à Tchibanga, à un dialogue national inclusif où seront abordées toutes les questions, sans tabou.



L’époque où le Front de l’opposition pour l’alternance parlait d’une même voix est décidément bien loin derrière dans le temps. Alors que la frange conduite par Jean Ping s’active pour l’élection présidentielle d’août 2016 et rejette l’idée du dialogue inclusif, voilà que d’autres voix, divergentes, s’élèvent. Après l’Union nationale (UN), l’Alliance démocratique et républicaine (Adere) appelle à l’organisation immédiate de ce conclave qui réunirait la classe politique et la société civile. C’est son président, Didjob Divungi Du Ndinge qui l’a réclamé, lors d’une grande causerie politique animée récemment à Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga.

«Le dialogue auquel nous, le Front, acceptons de participer doit être inclusif, pour permettre l’implication de toutes les forces vives de la nation et notamment la société civile ; sans tabou, pour traiter de tous les aspects (institutionnel, politique, économique, social et culturel) de la crise profonde que vit notre pays ; décisif, pour que ses résolutions et recommandations s’imposent à tous ; organisé, dans un cadre approprié, avec l’implication, avant, pendant et après, de l’ONU, de l’UE, de l’UA et de l’OIF notamment, pour la préparation, la facilitation et le suivi des actes qui en seront issus», a martelé Divungi.

Le président de l’Adere se démarque ainsi de Jean Ping et ses partisans qui estiment que le dialogue inclusif est une perte de temps. Ces derniers accusent d’ailleurs les partisans de ce conclave d’être de mèche avec le pouvoir et de travailler au maintien d’Ali Bongo au pouvoir. Mais pour Divungi, les voix qui réclament aujourd’hui le dialogue sont de plus en plus nombreuses et Ali Bongo devrait les entendre «pour l’intérêt suprême de la nation».

«Appelé par la communauté internationale depuis décembre 2014, pour prévenir le risque d’un véritable chaos pour notre pays, Les assises démocratiques nationales de la société civile libre, tenues en août 2015, ont entre autres moyens de sortie de crise, vivement recommandé la tenue de ce dialogue. A l’issue de leur récente assemblée plénière ordinaire, les évêques du Gabon soulignent avec inquiétude la gravité de la crise multiforme que vit le Gabon et qu’ils avaient déjà constatée et qualifiée en 2015.

Et ils préconisent également la tenue d’un «dialogue franc et sincère… qui permettra à la vérité de se manifester et à la justice de se réaliser», a-t-il rappelé avant de marquer son étonnement face à la surdité dont fait montre le président de la République. «Ali Bongo peut-il continuer ainsi à être sourd à tous ces appels, nous faire croire qu’il aime ce pays et qu’il peut encore prétendre le diriger ?» s’est interrogé Didjob Divungi Di Ndinge.

Pour lui, l’entêtement du président de la République n’augure point de lendemains meilleurs pour le pays qui risque de «sombrer dans le chaos» si ses enfants ne se parlent pas. «Nous ne voulons pas du chaos dans notre pays. C’est la raison pour laquelle nous avons favorablement accueilli la proposition de la communauté internationale d’appeler la classe politique et toutes les forces vives de la nation à un dialogue», a conclu Divungi Di Ndinge.



source : gabonreview

Vendredi 29 Janvier 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 952 fois




1.Posté par ALTERNANCEGABON2016 le 29/01/2016 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur le Vice-Président,

votre engagement est salutaire, mais non réaliste et contre-productif, car:

- Vous saviez qu'ALI ne va pas accéder à votre requête de dialogue inclusif et sans tabou à 7 mois du scrutin.
ALI est dans une logique de se maintenir au pouvoir par la force, or ce que vous lui demandiez est une porte de sortie.

En effet si ALI accepte le dialogue et la transparence électorale. Ce serait la fin de son règne puis que une élection transparence est synonyme d’échec patent pour lui et le PDG par un VOTE SANCTION .

Vu cet angle, ALI ne peut accéder à votre requête, soyez réaliste.

Le fait que vous insistez là-dessus sachant que c'est peine perdue, et qu'ALI ne reculera pas, vous démobilisez la population. Parce qu'avec ou sans vous ALI compte organiser une parodie d'élection pour se maintenir après un nouveau coup d'état électoral.


DONC votre insistance favorise le MAINTIEN D'ALI AU POUVOIR.

Avez vous un calendrier caché????


ALI, vous a t il promis le POSTE de VICE Président, si il est réélu?????

Parce que vous faites le jeu du pouvoir en insistant sur votre position vouée à l'échec, mais qui démobilise les partisans de l'ALTERNANCE!!!!!

Dites nous clairement: ETES VOUS POUR l'ALTERNANCE ou pour LE MAINTIEN D'ALI AU POUVOIR?????????????????????????????

2.Posté par ortegus le 29/01/2016 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci poste 1. demander une conférence nationale souveraine à boa, c'est lui demander de scier la branche sur laquelle lui même il est assis.
boa peut il accepter d'être jugé selon les mises en vigueur dans notre pays? non
boa peut il accepter d'organiser des élections transparentes? non
donc s'ils vous plait arrêter de disperser les forces du changement, par contre je vous suggère de vous joindre au collectif qui dit : 2016 sans boa car il n'est qu'un gabonais d'adoption.

3.Posté par Nguia sylvain le 30/01/2016 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les divougui jouent le jeux du pouvoir ils ont ignoré le bute du front ce pouvoir est prêt pour le dialogue je ne crois pas au lieu de soutenir le bloque ils cassent

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...