News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : 34% ce n'est pas une majorité contre 66% !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 22 Décembre 2011 à 14:32 | Lu 1057 fois



Gabon : 34% ce n'est pas une majorité contre 66% !
La très faible participation des électeurs gabonais au scrutin du 17 décembre 2011 vient, une fois encore, de confirmer la crise politique majeure que traverse le Gabon. Les chiffres officiels, inventés dans des officines politiques et totalement en contradiction avec la réalité vécue sur le terrain, confirment, eux aussi, la crise morale en vigueur chez nous. Personne ne prend plus au sérieux les responsables gabonais qui, pour se maintenir à des strapontins, n'hésitent plus à faire usage de faux.

C'est stupide ! Que le pouvoir se gargarise en annonçant un faux taux de participation n'atténue en rien les manifestations de désaveu du peuple souverain. Aujourd'hui, même si la Cenap s'investit dans la plus grande manipulation du monde, cela ne peut nullement masquer cette vérité sortie du Gabon profond le 17 décembre 2011 et que tous les décideurs de l'univers connaissent déjà. En couvrant le Gabon de honte, l'instance chargée de l'administration des élections et sa marraine la Cour Constitutionnelle continuent à vouloir tromper l'opinion. Laquelle ?

Celle qui sait déjà le vrai taux de participation relayé par les médias du monde entier et les chancelleries ? Que seulement 8% des Gabonais sont allés voter ? Celle à qui on a fait croire en septembre 2009 qu'Ali Ben Bongo a été élu à 41% des voix ? Celle qui se demande où sont passés ces 41% qui, en toute logique, devraient se mobiliser pour donner à Ali Ben une majorité à l'Assemblée nationale afin qu'il puisse mettre en application son projet politique ?

Même quand on triche, on doit être intelligent pour ne pas laisser trop de traces. Avec les propres chiffres du pouvoir émergent, on comprend que tout est faux depuis 2009. Et voilà qui confirme les propos de Michel De Bonnecorse et de Maurice Delauney pour qui Ali Ben était classé 3e après André Mba Obame et Pierre Mamboundou.

Revenons aux fondements. Quel est l'enjeu de la dernière élection ? C'est finalement le taux de participation, l'opposition véritable ayant décidé de la boycotter. Le pouvoir, à grand renfort de publicité, appelait à un vote massif, demandant même aux citoyens de devenir les acteurs de l"émergence". L'opposition quant à elle appelait les électeurs à rester chez eux.

Selon les propres chiffres fournis par le pouvoir, 66% des Gabonais ont suivi le mot d'ordre de l'opposition. C'est un désaveu cinglant qui doit désormais clore le débat. Les Boukoubi, Nzouba Ndama et autres Ndemezo'o doivent la boucler, s'il leur reste un brun d'honneur. Si le Gabon était un pays de démocratie, ils devraient rendre leur tablier car ils ne représentent que 34 % - la fraude comprise - des Gabonais, ce qui ne constitue pas une majorité.

Qui peut accorder du crédit à une consultation qui consacre l'élection de 114 députés sur 120 ? Même à Moscou on a un peu évolué. Qu'ils arrêtent alors de vouloir tromper l'opinion internationale qui sait parfaitement que le Gabon est profondément en crise. En plus, elle a les vrais chiffres, les vrais images du scrutin, celles qui donnent des insomnies à la Cenap et à la Cour Constitutionnelle de la belle-mère d'Ali Ben.

ONDO EDOU François

Jeudi 22 Décembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1057 fois




1.Posté par King le 22/12/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand le bulletin de vote n'est pas pris en considération il faut changer la méthode.
je suis pour le retour des coups d'État.
au gabon seul un coup d'État peut faire bouger les choses.
je suis persuadé, que l'armée va prendre le pouvoir,pour rétablir la démocratie.

2.Posté par VALENTIN NDONGO le 22/12/2011 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un responsable politique qui vient dans un média dire de telles connere ne mérite meme pas d'etre lu. Mais moi par respect, je viens de lire ce qu'ila écrit. Mais moi je pense une choise, la crise que le gabon connait actuellement n'est pas seulement la faut du PDG, mais c'est aussi celle des cette néo-opposition qu a été aux affaires, et qui n'a rien fait pour amliorer la situation des gabonais dans les fonctins qu'ont leur avait confiées. C'est aussi ces hommes qui mettient en place des stratégies pour voler et piller le pays, mais tout est mis sur le dos du PDG, pauvre PDG et maintenant c'est ALI BONGO le bouc émissaire, le pauvre qui se bat comme un pauvre DIABLE pour que les choses changent.

3.Posté par Nkouloungou le 23/12/2011 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Valentin Ndongo,
Je t'ai , moi aussi, lu par respect des principes démocratiques qui veulent qu'on écoute l'adversaire même quand il n'apporte rien au débat. Tu peux toujours t'apitoyer sur le sort d'Ali, cela ne changera rien. L'erreur est humaine disait Napoléon, mais persévérer dans l'erreur est diabolique. Les neo-opposants comme tu les appelle, eux ,ont décidé de changer c'est ce qui est important et c'est ce qui peut faire avancer le pays. Dieu lui même accorde le pardon à ceux qui avouent leurs péchés et prennent la résolution de suivre la voie tracée par son fils Jésus. La preuve, ceux qui faisaient partie de son camp hier et qui ont décidé de changer sont adulés par le peuple gabonais. Ali, lui, continue à narguer le peuple, à s'entourer de collaborateurs véreux et à réaliser des scores électoraux à la soviétique. Vous n'aurez aucun argument pour défendre l'auteur de tels faits. Pauvre diable...

4.Posté par Abess le 23/12/2011 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde sait que Ali Ben n'a jamais été élu et ne le sera jamais, c'est un gouverneur de la france à qui il doit cette imposture. L'opposition ayant prouver aux yeux du monde que les gabonais n'aiment pas à Ali Ben en appelant au boycot des dernières législatives. On mesure bien la solidité et l'unité de cette opposition et surtout l'implication de la société civile à travers son mouvement ca suffit comme ca!
Il est temps que l'opposition s'appuie sur sa légitimité pour enclencher le processus de changement le plus rapidement possible en mobilisant le peuple par des rassemblements, des meetings, des marches pacifiques; cette popluation civile ne répondra qu'aux attaques de certains mercenaires en durcissant le mouvement;
L'unité de l'opposition et sa légitimité sont les deux paramètres nécessaires et indispensables pour dire à Ali Ben, si tu n'es pas assez intelligent pour comprendre que personne ne t'aime dans ce pays et ne t'aimera jamais quoi que tu fasses, il est temps de partir pacifiquement sinon, le peuple sera obligé d'utiliser les moyens dont il dispose et se servira des modèles qui ont fait chuter les plus grands tirants!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...