News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : 33 manifestants du 15 août condamnés à 12 mois de prison

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 13 Septembre 2012 à 16:42 | Lu 1270 fois

Trente trois personnes arrêtées lors des manifestations du 15 août dernier ont été condamnées jeudi, à 12 mois de prison ferme pour trouble à l’ordre public.



Les 33 prévenus ont écopé de 18 mois de prison dont 6 avec sursis. Par ailleurs 5 autres accusés dans la même affaire ont bénéficié d’un non-lieu.

En outre, 3 ressortissants camerounais appréhendés pendant les manifestations du 15 août dernier ont été condamnés pour défaut de carte de séjour.

Le 30 août dernier, le tribunal de Libreville avait condamné à douze mois de prison, dont six ferme, sept manifestants poursuivis pour ‘’dégradation de biens d’autrui et vol’’, à la suite des violents affrontements ayant opposé, le 15 août dernier, dans le 2ème arrondissement de la capitale gabonaise, des militants de l’Union nationale (UN dissous) aux forces de l’ordre déployées dans le secteur pour empêcher la tenue d’un meeting non autorisé du secrétaire exécutif du parti dissous, André Mba Obame.

Jeudi 13 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1270 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par ONE REVOLUTION le 14/09/2012 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@@La Sirène de Mouila TU ES VRAIMENT COMME TON PSUDO VERITABLE ESPRIT sans lumière .

A TU FAIS LE BILAN DE TES PROPRES OEUVRES

12.Posté par Plus-d''Abonnés-au-numéro-demandé le 14/09/2012 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabonais super intelligent là, on passait combien de semaines pour aller de Lambaréné à Libreville en 1972? Le peu que tu viens de citer a été l'oeuvre de la coopération française, parce que les Français avaient décidé d'accompagner les Gabonais dans leurs premiers pas vers l'indépendance. Jusqu'aux années 80, on a apprécié cet effort français quand on arrivait en 6e au Lycée Léon M'ba où le gestionnaire était encore français et tout marchait bien. Après on a gabonisé tout et les Français se sont retirés...et le bordel a commencé. L'appui technique qu'offrait le CIES (Centre International d'Etudiants et Stagiaires) en France n'existe quasiment plus. Parce que les Gabonais tout ce qu'ils savent faire c'est juste détourner les deniers publics. En matière de production et de gestion, ils sont NULS. Tout ce qu'on sait faire c'est juste le ngounda ngounda avec les choses fabriquées par les Chinois, les Japonais, les Américains et les Européens. La honte quoi...

11.Posté par coudou le 14/09/2012 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les postes multiples sont proscrits!!

coudou

10.Posté par Gabonais le 14/09/2012 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 4, tu es bête comme ton père,si tu peu comparer Léon Mba à un bongo.C'est comme si tu comparais la Guinée Equatoriale en seulement 7 ans et le Gabon qui exploite le pétrole depuis les années 1950.Léon Mba n'a été Président que pendant 3 ans. Quand on dit trois ans, c'est parce qu'à partir du coup d'Etat de 1964, le Vieux(comme on l’appelait affectueusement), ayant été traumatisé, est tombé malade et n'a plus vraiment dirigé. Mais, entre temps, avec sa vision, qu'aucun de ses successeur n'a jamais eue en dehors de la seule volonté de rester au pouvoir, le goudron arrivait déjà à Kango, L'eau et l'électricité étaient déjà assurées sans délestage comme aujourd'hui, l'administration assainie et rigoureuse,Libreville urbanisée avec des parcelles numérotées et viabilisées, les transports organisés,les hôpitaux équipées, les écoles gratuites, organisées et suffisantes avec des internats. Pour les étudiants Gabonais qui venaient en France avec des bourses , il a acheté un pavillon dit "Maison du Gabon"(que ses successeurs ont récupéré) comme il en existe pour d'autres pays africains à Paris(on les trouve essentiellement à cité universitaire, RER B). De plus, pour les étudiants gabonais, lorsque la formation était jugée prioritaire pour les urgences du pays, aucune coupure de bourse n'était envisagée.Mieux, l'aéroport de Libreville (international), le port d'owendo et le chemin de fer owendo-Belinga détouné vers franceville ( depuis 45 ans, on attend tjrs le nouvel aéroport'(Malibe) de bongo et les nouveaux ports de Cap, de Mayumba qui n'existent qu'à la rtpdg). La photo de la passation de pouvoir entre Léon Mba et bongo montre que Léon Mba a en mains les dossiers du port d'owendo et du chemin de fer Owendo-Belinga pour la mine de fer. Alors, quand tu veux comparer l'incomparable, tu ferais mieux de dire que ce qui est négatif dans le bilan de Léon Mba, c'est le fait d'avoir fait confiance à un animal comme bongo pour que les Gabonais continuent de payer les ravages de sa bestialité comme c'est le cas aujourd'hui.

9.Posté par Gabonais le 14/09/2012 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 4, tu es bête comme ton père,si tu peu comparer Léon Mba à un bongo.C'est comme si tu comparais la Guinée Equatoriale en seulement 7 ans et le Gabon qui exploite le pétrole depuis les années 1950.Léon Mba n'a été Président que pendant 3 ans. Quand on dit trois ans, c'est parce qu'à partir du coup d'Etat de 1964, le Vieux(comme on l’appelait affectueusement), ayant été traumatisé, est tombé malade et n'a plus vraiment dirigé. Mais, entre temps, avec sa vision, qu'aucun de ses successeur n'a jamais eue en dehors de la seule volonté de rester au pouvoir, le goudron arrivait déjà à Kango, L'eau et l'électricité étaient déjà assurées sans délestage comme aujourd'hui, l'administration assainie et rigoureuse,Libreville urbanisée avec des parcelles numérotées et viabilisées, les transports organisés,les hôpitaux équipées, les écoles gratuites, organisées et suffisantes avec des internats. Pour les étudiants Gabonais qui venaient en France avec des bourses , il a acheté un pavillon dit "Maison du Gabon"(que ses successeurs ont récupéré) comme il en existe pour d'autres pays africains à Paris(on les trouve essentiellement à cité universitaire, RER B). De plus, pour les étudiants gabonais, lorsque la formation était jugée prioritaire pour les urgences du pays, aucune coupure de bourse n'était envisagée.Mieux, l'aéroport de Libreville (international), le port d'owendo et le chemin de fer owendo-Belinga détouné vers franceville ( depuis 45 ans, on attend tjrs le nouvel aéroport'(Malibe) de bongo et les nouveaux ports de Cap, de Mayumba qui n'existent qu'à la rtpdg). La photo de la passation de pouvoir entre Léon Mba et bongo montre que Léon Mba a en mains les dossiers du port d'owendo et du chemin de fer Owendo-Belinga pour la mine de fer. Alors, quand tu veux comparer l'incomparable, tu ferais mieux de dire que ce qui est négatif dans le bilan de Léon Mba, c'est le fait d'avoir fait confiance à un animal comme bongo pour que les Gabonais continuent de payer les ravages de sa bestialité comme c'est le cas aujourd'hui.

8.Posté par Gabonais le 14/09/2012 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 4, tu es bête comme ton père,si tu peu comparer Léon Mba à un bongo.C'est comme si tu comparais la Guinée Equatoriale en seulement 7 ans et le Gabon qui exploite le pétrole depuis les années 1950.Léon Mba n'a été Président que pendant 3 ans. Quand on dit trois ans, c'est parce qu'à partir du coup d'Etat de 1964, le Vieux(comme on l’appelait affectueusement), ayant été traumatisé, est tombé malade et n'a plus vraiment dirigé. Mais, entre temps, avec sa vision, qu'aucun de ses successeur n'a jamais eue en dehors de la seule volonté de rester au pouvoir, le goudron arrivait déjà à Kango, L'eau et l'électricité étaient déjà assurées sans délestage comme aujourd'hui, l'administration assainie et rigoureuse,Libreville urbanisée avec des parcelles numérotées et viabilisées, les transports organisés,les hôpitaux équipées, les écoles gratuites, organisées et suffisantes avec des internats. Pour les étudiants Gabonais qui venaient en France avec des bourses , il a acheté un pavillon dit "Maison du Gabon"(que ses successeurs ont récupéré) comme il en existe pour d'autres pays africains à Paris(on les trouve essentiellement à cité universitaire, RER B). De plus, pour les étudiants gabonais, lorsque la formation était jugée prioritaire pour les urgences du pays, aucune coupure de bourse n'était envisagée.Mieux, l'aéroport de Libreville (international), le port d'owendo et le chemin de fer owendo-Belinga détouné vers franceville ( depuis 45 ans, on attend tjrs le nouvel aéroport'(Malibe) de bongo et les nouveaux ports de Cap, de Mayumba qui n'existent qu'à la rtpdg). La photo de la passation de pouvoir entre Léon Mba et bongo montre que Léon Mba a en mains les dossiers du port d'owendo et du chemin de fer Owendo-Belinga pour la mine de fer. Alors, quand tu veux comparer l'incomparable, tu ferais mieux de dire que ce qui est négatif dans le bilan de Léon Mba, c'est le fait d'avoir fait confiance à un animal comme bongo pour que les Gabonais continuent de payer les ravages de sa bestialité comme c'est le cas aujourd'hui.

7.Posté par Gabonais le 14/09/2012 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 4, tu es bête comme ton père,si tu peu comparer Léon Mba à un bongo.C'est comme si tu comparais la Guinée Equatoriale en seulement 7 ans et le Gabon qui exploite le pétrole depuis les années 1950.Léon Mba n'a été Président que pendant 3 ans. Quand on dit trois ans, c'est parce qu'à partir du coup d'Etat de 1964, le Vieux(comme on l’appelait affectueusement), ayant été traumatisé, est tombé malade et n'a plus vraiment dirigé. Mais, entre temps, avec sa vision, qu'aucun de ses successeur n'a jamais eue en dehors de la seule volonté de rester au pouvoir, le goudron arrivait déjà à Kango, L'eau et l'électricité étaient déjà assurées sans délestage comme aujourd'hui, l'administration assainie et rigoureuse,Libreville urbanisée avec des parcelles numérotées et viabilisées, les transports organisés,les hôpitaux équipées, les écoles gratuites, organisées et suffisantes avec des internats. Pour les étudiants Gabonais qui venaient en France avec des bourses , il a acheté un pavillon dit "Maison du Gabon"(que ses successeurs ont récupéré) comme il en existe pour d'autres pays africains à Paris(on les trouve essentiellement à cité universitaire, RER B). De plus, pour les étudiants gabonais, lorsque la formation était jugée prioritaire pour les urgences du pays, aucune coupure de bourse n'était envisagée.Mieux, l'aéroport de Libreville (international), le port d'owendo et le chemin de fer owendo-Belinga détouné vers franceville ( depuis 45 ans, on attend tjrs le nouvel aéroport'(Malibe) de bongo et les nouveaux ports de Cap, de Mayumba qui n'existent qu'à la rtpdg). La photo de la passation de pouvoir entre Léon Mba et bongo montre que Léon Mba a en mains les dossiers du port d'owendo et du chemin de fer Owendo-Belinga pour la mine de fer. Alors, quand tu veux comparer l'incomparable, tu ferais mieux de dire que ce qui est négatif dans le bilan de Léon Mba, c'est le fait d'avoir fait confiance à un animal comme bongo pour que les Gabonais continuent de payer les ravages de sa bestialité comme c'est le cas aujourd'hui.

6.Posté par Gabonais le 14/09/2012 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 4, tu es bête comme ton père,si tu peu comparer Léon Mba à un bongo.C'est comme si tu comparais la Guinée Equatoriale en seulement 7 ans et le Gabon qui exploite le pétrole depuis les années 1950.Léon Mba n'a été Président que pendant 3 ans. Quand on dit trois ans, c'est parce qu'à partir du coup d'Etat de 1964, le Vieux(comme on l’appelait affectueusement), ayant été traumatisé, est tombé malade et n'a plus vraiment dirigé. Mais, entre temps, avec sa vision, qu'aucun de ses successeur n'a jamais eue en dehors de la seule volonté de rester au pouvoir, le goudron arrivait déjà à Kango, L'eau et l'électricité étaient déjà assurées sans délestage comme aujourd'hui, l'administration assainie et rigoureuse,Libreville urbanisée avec des parcelles numérotées et viabilisées, les transports organisés,les hôpitaux équipées, les écoles gratuites, organisées et suffisantes avec des internats. Pour les étudiants Gabonais qui venaient en France avec des bourses , il a acheté un pavillon dit "Maison du Gabon"(que ses successeurs ont récupéré) comme il en existe pour d'autres pays africains à Paris(on les trouve essentiellement à cité universitaire, RER B). De plus, pour les étudiants gabonais, lorsque la formation était jugée prioritaire pour les urgences du pays, aucune coupure de bourse n'était envisagée.Mieux, l'aéroport de Libreville (international), le port d'owendo et le chemin de fer owendo-Belinga détouné vers franceville ( depuis 45 ans, on attend tjrs le nouvel aéroport'(Malibe) de bongo et les nouveaux ports de Cap, de Mayumba qui n'existent qu'à la rtpdg). La photo de la passation de pouvoir entre Léon Mba et bongo montre que Léon Mba a en mains les dossiers du port d'owendo et du chemin de fer Owendo-Belinga pour la mine de fer. Alors, quand tu veux comparer l'incomparable, tu ferais mieux de dire que ce qui est négatif dans le bilan de Léon Mba, c'est le fait d'avoir fait confiance à un animal comme bongo pour que les Gabonais continuent de payer les ravages de sa bestialité comme c'est le cas aujourd'hui.

5.Posté par Mouila le 14/09/2012 05:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ecoutez seulement Mayila sur RFI. Il est clair dans son intervention pour dire quatre choses importantes.
-Le discours d'ali bongo était bon, très bon, c'est undes discours les plus brillants qu'il ait fait.
-Il(Mayila) n'est pas pour une Conférence nationale souveraine, pour lui, une simple rencontre suffit.
-Il est le seul opposant à avoir félicité ali bongo pour l'organisation de la CAN.
-Pour lui, il est, et c'est son terme, "sincère" dans son opposition.
-Selon lui,il n'y a personne dans l'opposition qui ne reconnaisse pas ali bongo comme le Chef de l'Etat.
N.B. Il convient donc de creuser et de comprendre ce qu'il entend par "opposition sincère" comme Mba Abessolo autrefois, parlait de convivialité.Cela permettra certainement de comprendra aussi pourquoi c'est toujours Mayila qui est invité par la RTG fermée aux autres, et pourquoi les Nzouba et autres pedegistes affirment juste que l'opposition parle de Conférence pour vouloir occuper des postes.
Quelques juste après Mouila, des fissures commencent à se faire voir grossièrement sur les mêmes qu'en 2011. La suite...

4.Posté par Plus-d'Abonnés-au-numéro-demandé le 14/09/2012 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Léon M'ba a fait plus de mal à ses gabonais, à peine sortis du statut d'indigènes et bénéficiant d'une citoyennété sous contrôle du colon français, que les Bongo en 50 ans. Demandez à la famille de Mr Jean Hilaire Obame et à tous ceux qui ont été impliqué dans le coup d'état de 1964. On peut encore faire son bilan en 2012, si vous voulez. Combien de ponts a-t-il construits sur les fleuves du Gabon? Rien que ça.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...