News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : 3 mois de prison et 500 000 FCFA d’amende pour Jonas Moulenda

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Mercredi 9 Juin 2010 à 21:15 | Lu 2605 fois

Le tribunal de Libreville a condamné le 7 juin le journaliste de L’Union, Jonas Moulenda, à une peine de 3 mois de prison avec sursis et 500 000 francs CFA d’amende dans l’affaire qui l’oppose à l’ancien directeur général du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), Alfred Nguia Banda, sur l’article traitant de l’assassinat de René Ziza.



Gabon : 3 mois de prison et 500 000 FCFA d’amende pour Jonas Moulenda
Le verdict est tombé le 7 juin pour le journaliste de L’Union, Jonas Moulenda, condamné par le tribunal de Libreville à 3 mois de prison avec sursis et une amende de 500 000 francs CFA pour «diffamation» à l’encontre de l’ancien directeur générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), Alfred Nguia Banda.

Une décision qui laisse la défense perplexe puisque le parquet avait requis la relaxe de Jonas Moulenda et son directeur de la publication, Albert Yangari, en raison de la légèreté du dossier.

«Le parquet avait requis la relaxe de messieurs Moulenda et Yangari à l’appui de ce que j’avais déjà plaidé puisqu’il n’y avait rien dans ce dossier qui permettait qu’on puisse les retenir concernant la prévention de diffamation. Le dossier était vide. Mais le tribunal reste souverain», explique l’avocat de Jonas Moulenda, maître Lubin Ntoutoume.

«Le tribunal va à l’encontre de la décision du parquet qui n’avait retenu aucune charge contre moi. (…) Le verdict devait être rendu le 10 mai, on est parti et ils nous ont dit qu’il n’y a pas d’audience. Et puis on appris qu’ils ont rendu la décision derrière nous», s’étonne le journaliste.

Mais pour son avocat, «on est tombé dans les travers de notre justice». «Un dossier qui aurait du être jugé depuis fort longtemps. Ils ont pris un mois pour délibérer, mais je sais très bien que cela a été un mois pour la partie civile pour voir comment elle pouvait sauver sa tête», explique maître Lubin Ntoutoume.

De plus, «les parties devaient être au courant de la date à laquelle le délibéré serait rendu, puisque monsieur Nguia Banda était à l’audience lundi, le jour du délibéré», ajoute maître Ntoutoume.

L’avocat de Jonas Moulenda a fait appel de cette décision. «Je sais très bien qu’il s’est passé des choses dans ce dossier», insiste-t-il. Le parquet a également été surpris du verdict du tribunal et fera aussi appel de cette décision. C’est donc la Cour d’appel qui devrait statuer sur cette affaire, mais pas avant deux ou trois mois.

Après deux premières plaintes jugées irrecevables, l’ancien directeur général du CGC, Alfred Nguia Banda, avait déposé fin mars sa troisième plainte à la justice gabonaise pour dénoncer un article jugé «diffamatoire» du journaliste gabonais sur le meurtre de son successeur à la tête du CGC, René Ziza.

Reporters sans frontières (RSF) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ) avaient tiré la sonnette d’alarme sur l’acharnement dont est victime Jonas Moulenda, affirmant que «dans l'article incriminé, à aucun moment le nom du plaignant n'est évoqué et l'auteur ne fait que proposer une hypothèse. Le caractère diffamatoire de l'article est totalement infondé. Nous demandons à la justice gabonaise de faire preuve de clairvoyance».

Mercredi 9 Juin 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 2605 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

20.Posté par Cite Mebiame le 12/06/2010 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Moulenda a insinuer dans son article ke la mort de Mr Ziza etait lier au fait que celui ci avait entammer un audit sur des malversations de son predecesseur, il n avait pas besoin de citer le nom de Nguia Banda, il a de fait jeter Nguia Banda en patures, sans preuves !!!! Et d ailleurs tt le monde a compris que il parlait de Nguia Banda, que Mr Moulenda apporte donc les preuves qui justifient ses propos...

Arretez de faire comme si cela n est pas un delit cela s appelle faire des accusations infondees, c est de la diffamation, l insinuation suffit pour qualifier la diffamation. La liberte de la presse et la liberte d expression ne justifie pas tout.

Mr Moulenda, Yangari et l Union ont essayer de retarder l echeance (3 reports d audience), ils ont voulu faire des pressions sur la justice, apres on vient nous dire que Mr Moulenda recoit des menaces de mort, pourquoi ? qui menace t il exactement? On fait jouer les amis de RSF, mais la loi est clair, Moulenda etait diffamant, il doit payer, il se reprendra a 2 fois prochainement ....


19.Posté par LE KING DE VOS VIES le 12/06/2010 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOULENDA, on s'en fout même si tu meurs; toi et les autres mendiants journaleurs gabonais, vous vous sucrez avec le pouvoir. Moi je ne souffre nullement de ta situation; que Diable Ali et ses amis t'emportent dans son avancée dévastatrices de conquête. En tout cas, prière de nous épargner du sort des journaleurs qui ont longtemps hanté le peuple et empoisonné de la pire de manière sa consciente pourtant clairevoyante.
Tueeeeeeeeezzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz leeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

18.Posté par missoumba le 11/06/2010 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Moulenda n'est certainement pas un enfant de coeur!il est bel et bien soutenu par ces mêmes personnes qui l'utilisent pour régler les comptes à leurs adversaires politique,et qui sont dans le systèmes.A titre de rappel,il travail dans un journal national et non privé.Tout le monde sais que pour travailler à l'union il faut avoir quelqu'un dans le pouvoir.Mr Moulenda est comme tous ces journalistes mendiants qui vont à la soupe,et qui se font manipuler au gré des billets de 10.000 cfa par ci et là.

Alors ne vous trompez pas,aucun journaliste au Gabon n'est "cline",le systeme bongo à veillez à ce que les journalistes gabonais viennent toujours baisser la culotte chez les politiques,et Mr Moulenda fait partie de ces parasites qui gangrènent les quotidiens nationaux et qui se font appelé journaliste.

Mr moulenda pleurniche au près des associations des journalistes tout simplement parce qu'il se sent lâché telle un mouton sans berger par ces memes personnes qui lui sous traite leurs sales besogne.
Le cas de Mr moulenda,n'est pas unique,au Gabon de Bongo,le journalisme est basé sur les clans politiques et les dessous de tables.Parmi tous ceux qui se disent journalistes aujourd'hui,5 sont vraiment diplômés,et pas ceux qui font parler d'eux aujourd'hui.

C'est pour vous dire que les journalistes sont des mendiants au Gabon,et Mr moulenda n'est pas l'exception qui confirme la règle.

17.Posté par delfino mike le 11/06/2010 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre justice qu'est la justice gabonaise. Pourquoi on ne changerait pas la dénomination du ministère de la justice en ministère de la justice et de l'incompétence?

16.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 11/06/2010 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce verdict n'est-il pas sévère? Ce monsieur n'a pas nommé M. Nguia Banda dns son article. Je salue le courage de ce journaliste qui ne fait que son travail. Je ne pense pas qu'il avait un grief personnel contre M Nguia, mais on lui fait payer indirectement son rapport sur les événements de pog.

15.Posté par Gabonais le 10/06/2010 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNE CHOSE EST SURE CE QUE LA MAFIA QUI RÈGNE AU GABON A EU UNE BELLE OCCASION DE PUNIR JONAS MULENDA. APRÈS LES ARTICLES SUR PORT-GENTIL ET BIEN D'AUTRES QUI N'ONT PAS TOUJOURS FAIT LA PART BELLE AU GOUVERNEMENT. IL FALLAIT S'ATTENDRE A CE QUE CES DÉMONS NE RATENT PAS CETTE OCCASION D'AVOIR LA PEAU DE CET HOMME. IL N'Y A AUCUNE INSTITUTION AU GABON QUI SOIT AU SERVICE DU PEUPLE ET DE LA NATION. LE PDG EST PROPRIÉTAIRE DE TOUT LE GABON, LE PEUPLE DOIT ÊTRE MUSELÉ. MÊME SI LES QUESTIONS DE MONSIEUR ZIZA POUVAIENTT FAIRE PENSER A UNE IMPLICATION DE NGUIA BANDA, AUCUNE AFFIRMATION N'A ÉTÉ FAITE ET SON NOM N'A PAS ÉTÉ CITÉE. COMME L'AVAIT DIT LA FIG ET RSF CE N'ÉTAIT QUE DES HYPOTHÈSES ET ON EN A TOUJOURS BESOIN DANS LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ, SINON MÊME LA POLICE AURA DU MAL A TROUVER LES COUPABLES . LE FAIT QUE DES DOCUMENTAIRES ONT ÉTÉ FAITS SUR UNE SUPPOSÉE COMPLICITÉ DE GEORGES BUSH DANS LES ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE N'A PAS CONDUIT DES HOMMES EN PRISON. ET POUR RIEN DU TOUT VOICI L'UN DES RARES JOURNALISTES GABONAIS QUI S'EFFORCE A BIEN FAIRE SON TRAVAIL EST CONDAMNÉ. IL FAUT DIRE QUE DANS CE MÉTIER, TANT QU'ON TRAVAILLE POUR UN ORGANE PROCHE DU POUVOIR AU GABON, ON EST CONDAMNÉ A LA NULLITÉ DES JOURNALISTES DE LA RTG : IL FAUT METTRE HONNÊTETÉ INTELLECTUELLE ET IMPARTIALITÉ AU CHIOTTES ET CHANTER LES LOUANGES DE L'ÉMERGENCE AU RISQUE D'IMMERGER MALGRÉ TOUT LE TALENT QU'ON AURAIT REÇU DE DIEU ET LES COMPÉTENCES ACQUISES DANS LES ÉCOLES DES BLANCS .

14.Posté par massuku le 10/06/2010 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Jonas, Le peuple est avec toi. Il faut nous envoyer tes articles sur nouvelle afrique.

13.Posté par luiz le 10/06/2010 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Courage mon grand frere Jonas, le peuple est avec toi !!!!!!

12.Posté par el magoco le 10/06/2010 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR Mombo Dominique,vous semblez être très informé sur cet affaire. Merci de nous expliquer ce que les corses et Bolloré ont a y voir dans cette affaire.Au quel cas,merci de ne pas ne pas écrire des inepties ici.

11.Posté par Mombo Dominique le 10/06/2010 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jonas Moulenda est l'honneur du journalisme gabonais : enquêtes approfondies après les tueries de POG, bonnes questions après la mort de ZIZA qui a commis l'erreur de prendre au sérieux l'émergence et les discours anti-corruption du pouvoir ....Vous croyez que ce monsieur après avoir gêné les intérêts corses et ceux de Bolloré en plus de ceux du pouvoir pouvait survivre ? Vous aussi ! On sait ce qui se passe au tribunal de Libreville ....C'est la maffia là-bas !

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...