News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : 2010: le Mouvement Civique du Gabon adresse ses voeux!

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 1 Janvier 2010 à 16:18 | Lu 1014 fois

En 2010, Mme Mengue M'Eyaà, Présidente du Conseil exécutif, Mouvement civique du Gabon, souhaite débaptiser la "femme allaitante" emblême de la République gabonaise, avilissant pour l'image de la femme, et la remplacer par : "la liberté guidant nos pas" en hommage au peintre Delacroix

"Où ils font un désert, ils disent qu'ils ont donné la paix" Tacite.



Gabon : 2010: le Mouvement Civique du Gabon adresse ses voeux!
Chers compatriotes,

L'année 2009 s'achève avec beaucoup d'espoirs déçus, une élection détournée et des meurtres en septembre à Port Gentil.

Après 42 années du désastreux règne ininterrompu du clan Bongo, celui-ci continue à recevoir les soutiens de Sarkozy, des réseaux mafieux et des grosses entreprises au mépris de toute démocratie.

Certains démocrates imaginent qu'il faut patiemment attendre les élections législatives. Nous ne faisons pas partie de ceux qui pensent que ces élections seront une solution. Les mêmes mécanismes de fraudes, avec ou sans Mbourantsuo, les gouverneurs de province véreux, une commission électorale empressée de complaire, le même personnel qui transmettra les mêmes faux procès-verbaux et l'intervention violente des milices armées du régime, ne permettront aucune alternance... La sacro-sainte croyance dans le droit constitutionnel amènera aux mêmes tromperies sur des recours pour faire croire qu'il existerait un Etat de droit.

En l'état actuel de la militarisation du régime, la victoire par les urnes nous paraît aujourd'hui difficile. En août-septembre 2009, nous avions gagné et pourtant le putschiste est là au pouvoir se paradant dans le monde entier...

Le régime tente de se créer une fausse mythologie autour d'Omar Bongo, despote qui a installé le pouvoir kleptocrate que nous connaissons. Il a tenté sans succès d'empêcher le multipartisme mais a réussi à anéantir durablement toute alternance. Seule la mobilisation du peuple gabonais a permis d'obliger le régime à évoluer contrariant de temps en temps les valeurs de haine sociale et physique de celui-ci.

Mais, l'essentiel est préservé par la clan: mainmise sur les ressources du pays, militarisation de la vie quotidienne, précarisation des conditions des Gabonais pour les obliger à ne songer qu'à la survie, des écoles sinistrées, le secteur de la santé déclassé... Le clan privatise les secteurs de souveraineté en complicité avec des sociétés privées (transports aériens, eau, forêts, électricité, banques). Le chômage des Gabonais est considérable alors que les emplois existent et qu'ils sont occupés par des expatriés au nom d'une politique de défiance. à l'égard des Gabonais.

Le régime utilise les femmes qui ont été nombreuses à installer la forfaiture. C'est pourquoi, nous rendons hommage à celles qui se sont présentées à la présidence de la République n'hésitant pas à affirmer par là leur refus de la dégradation de la condition féminine au bout de 42 années de pouvoir confisqué. Elles ont montré ainsi que de nombreuses militantes qu'elles faisaient un travail absolument remarquable pour tenter de faire tomber le mur de la honte démocratique au Gabon. L'emblême scandaleux de la "femme allaitante" (qui symbolise la République gabonaise) n'existe que dans les fantasmes du régime qui n'a pas hésité à instaurer la prostitution d'Etat pour se maintenir. Il est à abolir d'urgence.

Il est clair que le pays va continuer à s'enfoncer dans le déclassement international tant que la compétence ne sera pas installée au pouvoir. L'échec récent du sommet de Copenhague indique qu 'un nouvel ordre mondial se dessine, que le Gabon ne fera pas partie de ceux qui seront des forces de proposition...L'avenir du continent passe par des changements profonds en Europe, en France, afin que les élites conservatrices en place ne soient pas tentées de maintenir des régimes corrompus et incompétents dont la seule vertu est de leur être soumis.

Pour 2010, il nous faut renforcer nos liens avec les forces du changement partout dans le monde. Par ailleurs, les populations gabonaises ont clairement voté en faveur de ceux qui pouvaient leur proposer un avenir. Il faut donc malgré tout continuer à être auprès d'elles. L'accès à des soins de qualité, la possibilité de se déplacer sur des routes décentes, la possibilité de manger à sa faim, la faculté d'avoir accès à l'eau potable et à l'électricité, une éducation de qualité, une reconnaissance des compétences des Gabonais pour que ce ne soit pas les médiocres qui dirigent, sont possibles. Il faut réfléchir à des réseaux de communication permettant d'informer les Gabonais et de les faire communiquer, malgré la dictature.

D'autres peuples se sont libérés dans le monde: Roumanie, la France pendant la seconde guerre mondiale...

Les Gabonais doivent aller puiser au plus profond de leurs traditions pour résister, car la liberté appartient au patrimoine culturel de nos différents peuples. Nous rendons un particulier hommage à ceux qui se mobilisent au Gabon, en Europe, aux Etats Unis...

Dans ses voeux 2010 aux Français, SARKOZY, l'homme de la Françafrique, a demandé que les personnes se respectent.
Le peuple gabonais demande à être respecté dans ses choix par lui et par les siens ce qui n'a pas été le cas en septembre 2009.
La célébration du cinquantenaire des "Indépendances" est un ultime exercice d'auto satisfaction cynique face à une situation de protectorat de la partie la plus réactionnaire et coloniale de la droite française qu'est le Gabon du clan Bongo. Heureusement,tous les responsables français n'acceptent pas la situation faite au peuple gabonais!
Dès les premières années d'Indépendance, les soins étaient gratuits ainsi que l'école. Le Gabon n'avait alors ni pétrole, ni uranium, ni manganèse. Le multipartisme existait et il n'y avait pas d'assassinats politiques...
Notre tâche est donc immense...Mais, j'ai absolument confiance!
Le peuple gabonais doit rester combatif, rassemblé, debout pour réussir sa part de rêve!
Très bonne année 2010!




Mengue M’Eyaà
Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon
http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Vendredi 1 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1014 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...