News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fridolin MVE MESSA, un enseignant à la base, est devenu à la force du poignet, leader syndical et inspecteur pédagogique.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 2 Janvier 2012 à 09:04 | Lu 988 fois



Fridolin MVE MESSA, un enseignant à la base, est devenu à la force du poignet, leader syndical et inspecteur pédagogique.
Avec sa double casquette aujourd’hui, et sans elles bien avant, Fridolin MVE MESSA, a été de tous les combats pour la reforme du système éducatif au Gabon depuis 1989, date à laquelle il n’était que jeune enseignant stagiaire, affecté à l’école pilote du centre de Libreville.

L’homme a fait ses classes dans la maison, tant du point de vue professionnel, qu’au sein du mouvement syndicaliste. Ce qui lui donne aujourd’hui d’être à la tête du plus influent syndicat des enseignants du primaire et du secondaire, le SENA, syndicat des enseignants de l’éducation nationale, et membre fondateur de la plate forme syndicale la plus en vue de ce secteur, la localement célèbre, CONASYSED, confédération nationale des syndicats du système éducatif, dont les leaders ont récemment connu sept mois de suspension jugée arbitraire de salaires, en raison de leur activisme. Des salaires qui ont été ensuite rétablis, à la suite de plusieurs jours de grève de la faim, initiée en guise de protestation.

Son amour pour l’enseignement remonte à sa tendre enfance, après son admission au collège normal de Mitzic, dans l’extrême nord du Gabon, à la suite de son passage avec succès au concours d’entrée en sixième. Un choix qui n’était pas fortuit, puisque ce cadre d’enseignement secondaire avait la réputation d’avoir bien formé plusieurs hauts cadres de l’administration, dont de nombreux inspecteurs de l’éducation. Une fois au collège normal de Mitzic, le jeune Fridolin MVE MESSA, en ce temps, caresse déjà le rêve d’être inspecteur d’éducation. Une ambition qu’il a su bâtir, pierre après pierre, en devenant d’abord enseignant dès 1989, puis conseiller pédagogique en 2000, avant de couronner son rêve par l’inspectorat en 2004, à la suite de ces passages à l’école normale supérieur de Libreville, ENS.

Sa première bataille syndicale portait essentiellement sur le rétablissement de la prime de suggestion, suspendue sans explication en 1989. Une prime qui était versée en vue de revaloriser les revenus des enseignants. Ce débrayage, englobait d’autres points non moins importants, comme, l’augmentation des primes de logement et de transport, et l’amélioration des conditions de vie et de travail.

Après quelques années d’activisme au sein de la coordination des enseignants de l’éducation nationale, CEENA, celle-ci devient en 1991, SENA, syndicat des enseignants de l’éducation nationale, dont Fridolin MVE MESSA est le troisième secrétaire général, après Samuel NGOUA NGOU et Christiane BITOUGA. Deux prédécesseurs qui ont quitté leurs fonctions, après avoir été promu à la région Afrique de l’internationale de l’éducation, pour le premier cité, alors que Christiane BITOUGA quitte le SENA en 2006, après sa nomination au gouvernement en qualité de ministre.

Sous Fridolin MVE MESSA, le SENA peut notamment se féliciter d’avoir engrangé de nombreuses victoires à la suite de revendications corporatives, citons notamment au sortir d’une grève en 2007 ; la signature d’un protocole d’accord avec feu président Omar BONGO ONDIMBA. Protocole d’accord qui a abouti à l’obtention de plus de 800 postes budgétaires pour les enseignants stagiaires, l’intégration à la fonction publique de plus de 500 enseignants auxiliaires, outre la revue à la hausse des primes de logement des conseillers et inspecteurs pédagogiques.

En termes de perspectives, Fridolin MVE MESSA, dit poursuivre le combat sur les axes, mise en place d’une médiathèque et d’une mutuelle des enseignants -actuellement inexistantes-, sur plus de renforcement des capacités professionnelle et syndicale des enseignants, sans passer outre, la cempiternel revendication portant amélioration des conditions de vie et de travail.

Source : www.mazleck.info

Lundi 2 Janvier 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 988 fois




1.Posté par Grand-Maïtre Maçon Hiram Abiff le 04/01/2012 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ngoua Ngou a déjà proclamé à haute et intelligible dans la presse et les média dans ce pays qu'il n'a jamais bénéficié du soutien des autorités gabonaises ou de qui que ce soit dans ce pays pour être là où il est. Pourquoi le système PDG veut-il faire croire aux gens qu'il lui doit quelque chose? Pourquoi vouloir associer la promotion de Bitougat à celle de Ngoua Ngou à l'Internationale de l'Education?

Ngoua Ngou est une valeur sûre qui est mis à part par Dieu pour les temps indiqués. Tous ceux qui le connaissent bien disent que l'homme est devenu très croyant, et qu'il est prêt à donner sa vie pour la justice et pour le bien du Gabon. Peut-être que la légion étrangère voudrait le confondre à la vermine qui la suit et lèche ses pieds pour des miettes. C'est sûr que ce sont les sorciers adeptes de leur chef de Bifolossi qui veulent sémer la confusion dans les esprits.

Laissez-nous l'homme tranquille. Il n'est pas du genre à se faire petit pour des tomates ppourries. Je peux vous donner l'adresse de l'église où il prie quand il est de passage à Libreville. Et il pourra lui-même vous dire comment il a fait pour quitter cette foutaise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...