Connectez-vous S'inscrire
Gabonlibre.com  : Actualité Gabonaise, africaine et internationale, le gabon dans le web,  politique, société, économie, faits divers, la voix du gabon, la voix du peuple gabonais, gab-news, gab-economie, gab - politique

Campagnes CPM Afrique


Actualité en temps réel & infos Utiles 24h/24...
Notez

François Hollande déjà en Françafrique ?




François Hollande déjà en Françafrique ?
Les présidentielles terminées, on en connaît l’issue : Monsieur Hollande a été élu. On connaissait son programme pour la France et pour l’Europe, beaucoup moins pour l’Afrique. Concernant donc le continent africain, comme Nicolas Sarkozy et François Mitterrand, Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac avant lui, en campagne, François Hollande a multiplié les déclarations d’intention. Annoncés, entre autres et, serait-on tenté de dire, comme d’habitude, le « changement dans les comportements » et bien sûr… « La fin de la françafrique ». Alors, dont acte ? Pas si simple…car, si les mots coûtent peu, les faits eux, parlent et ils sont têtus.

Comment vous croire…

Ainsi, alors que, dès 2011, sans doute en prévision de votre probable élection, Ségolène Royal se pavanait déjà aux côtés de Blaise Compaoré, comment vous croire aujourd’hui Monsieur Hollande ?

Ainsi, alors qu’au moment même où vous prononciez ces mots de « fin de la Françafrique » , trois mois juste avant votre élection à la présidence, vous dépêchiez, coup sur coup, Laurent Fabius chez Ali Bongo et Jean-louis Bianco chez Alassane Ouattara, comment vous croire aujourd’hui, Monsieur Hollande ? (1)

Ainsi, lorsque numéro Un du Parti Socialiste et député à l’Assemblée Nationale, vous avez soutenu, vous, les députés socialistes et votre parti, la vilaine guerre de Sarkozy « l’ami américain » contre la Libye, comment vous croire aujourd’hui, Monsieur Hollande ?

Ainsi, alors que ni vous ni le parti dont vous étiez alors le chef, n’avaient émis la moindre objection à l’intervention armée contre la Côte d’Ivoire, et que pire encore, changeant de cheval en route, vous êtes passé du camp Gbagbo à celui de Ouattara (2), comment vous croire aujourd’hui, Monsieur Hollande ?

Ainsi encore, s’agissant d’un passé qui vous est si proche vous ne revendiquez aucun droit d’inventaire sur les agissements des « Mitterrand Père et fils » en Afrique. Un fils promu par son père(3) chef de la Françafrique d’une funeste période qui vit alors la France se couvrir de honte au Rwanda et laisser assassiner Thomas Sankara, président du Burkina Faso par Blaise Compaoré, l’homme des basses œuvres, désormais «ami » de…Ségolène Royal ! Comment vous croire Monsieur Hollande ?

Comment vous croire enfin, Monsieur Hollande quand vous n’évoquez même pas d’une phrase, même pas d’un mot, ni l’inadmissible présence militaire française sur le continent, ni le maintien du domaine réservé pour l’Afrique à vous seul, ni enfin, sur le maintien de la sinistre cellule Afrique (4)

Un passé tellement présent !

« La Françafrique est morte…elle est obsolète…C’était bon avant…elle appartient au passé…les chinois ont pris la place des français…etc… ». Affirmations gratuites et néanmoins très « mode » (5). Récurrentes, véhiculées par toutes les officines et entreprises françaises présentes en Afrique, tous les diplomates locaux et les grands médias, elles cherchent à vendre, à la fois aux africains et aux anti-impérialistes, une image différente de la France.

De bonne guerre au fond, sauf que…la Françafrique ne se résume pas à une image. Elle est une réalité politique, institutionnalisée de longue date, faite de corruption d’élites marionnettes, de spoliations et de pillages organisés, planifiés, légiférés, subie par les peuples d’Afrique, depuis des décennies !

Et puis enfin, soyons sérieux, qui, du port de Cotonou à celui de Yaoundé, de celui de Lomé à celui d’Abidjan, autant de structures, parmi d’autres, dont il s’est rendu propriétaire, pourra changer « l’image » de Bolloré en Afrique ? Pour être clair, le monopole du fret maritime sur toute la façade atlantique ajouté à celui du transport vers tout l’Interland (6), c’est très exactement cela la Françafrique ! C’est même 100% la Françafrique en plein essor !

Alors qui, comme pour Bolloré, pourra transformer les Bouygues, les Pinault et Cie en gentils « acteurs du co-développement » ? (7) Qui, concernant uranium et pétrole, changera la nature prédatrice de Total et d’Areva ? Qui pour faire cesser l’exploitation franco-française du manganèse, du cobalt, du coltan, de l’or, des diamants, du bois, du cacao, du coton, de l’huile, de l’arachide, de la banane ?

Quelle rupture ?

A défaut d’un virage à 180° entraînant la suppression de toute présence militaire sur le continent, l’abandon du principe d’ingérence armée, la fin du pillage des richesses locales, supposant de ne plus utiliser les fameuses « Aides Publiques au Développement » (8) au soutien de régimes corrompus « amis de la France », de ne plus imposer la priorité absolue pour les entreprises françaises… A moins de rompre avec la politique néo-coloniale, largement consensuelle droite-gauche, que Monsieur hollande vient de prendre en responsabilité, il y a, on le voit, bien peu de raisons d’être un tant soit peu optimiste.

En réalité, concernant l’Afrique et la trop fameuse « réalpolitik » si chère à la gauche française lorsqu’elle est aux affaires, il n’y a, dans l’imaginaire socialiste, que bien peu d’évolution et, au fond, très peu d’écart entre aujourd’hui et l’époque où Georges Sarre, en 1998, conseiller d’Hubert Védrine, ministre des affaires étrangères, affirmait sans honte : « De même que les Etats-Unis ont leur arrière-cour en Amérique Latine, la France a besoin d’avoir son arrière-cour en Afrique. »

Le 29 mai 2012

François Charles

Directeur de "Formation Force Humanitaire" (Montpellier)
Professeur associé à ENEA Dakar
Professeur associé à BK université Afrique de l'Ouest




1/ Trois « présidents » frappés d’illégitimité : Ali Bongo, fils de papa Omar, a été « élu » dans la contestation générale, Blaise Compaoré arrive à la tête du Burkina dans le sang du meurtre de Thomas Sankara, Alassane Ouattara a été porté au pouvoir par la seule armée française.

2/ Traditionnellement du côté de Gbagbo, la diplomatie française a brusquement changé son fusil d’épaule, non seulement en soutenant Ouattara, l’homme du FMI, mais en intervenant militairement pour l’installer au pouvoir.

3/ Tellement chef de cette françafrique et tellement imbu de sa personne et tellement fils de papa que les africains l’avaient surnommé « Papamadi »

4/ La « cellule Afrique » (prérogative, décisions unilatérales, secret…) mise en place par Foccart pour le compte de Charles De Gaulle a perduré jusqu’à aujourd’hui où même un changement de nom ne changera rien à l’affaire.

5/ Cette idée simpliste voulant que, la Chine passant devant la France sur le terrain, disparaîtrait la Françafrique, a même accouché d’un ouvrage intitulé…« la Chinafrique » !

6/ Sont dits « pays de l’interland » ceux qui n’ont pas d’accès direct à un port de l’Atlantique

7/ Co-développement est le mot utilisé par Pascal Canfin, tout nouveau ministre français délégué au Développement

8/ Les « APD » regroupent une myriade particulièrement opaque d’institutions, allant du soutien aux régimes « amis », de « l’aide » en subventions à l’exploitation des richesses et matières premières, aux « aides liées » (contrepartie octroyée pour faire « travailler » les entreprises françaises) en passant par les rétro-commissions (aide aux partis politiques), l’aide à la francophonie, le soutien au « rayonnement de la France »… L’association Survie estime que, sur des APD d’un montant de 40 millIards/an, seulement 2% arrivent auprès de ceux auxquels elles étaient soit-disant destinées.

François CHARLES
www.forcehumanitaire.fr



Vendredi 1 Juin 2012
Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...
Vu (s) 1411 fois




1.Posté par papepresident le 01/06/2012 08:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la france a un pb de lidership apres le depart de sarko.hollande suivra le mvt du vent.mm l ue est menacé a cause de ca

2.Posté par TCHOUGOUDJA LE FILS le 01/06/2012 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ce serait juste pour la forme que de soumettre cette affaire à un parlement acquis au clan satanique Bongo et à son biafrais en chef Ben Ali.

Tout est passage en force chez cette couille-molle de biafrais, toujours planquée derrière ses forces du désordre et sa justice à plusieurs vitesses. Et après ça, ils veulent que les gabonais respectent les lois, quelles lois?

Le plan est simple et bien ficelé par les con-seillers du biafrais: les gabonais ne t'aimeront jamais, en plus on te force à mettre en place la biométrie (tu es contraint d'accepter pour faire joli, non pas auprès des gabonais car tu t'en moques mais auprès de la France et des Etats-Unis qui t'ont dans leur collimateur).

Il te reste une solution:

ACTE I>> accepter 1 maximum d'étranger, tes frères et soeurs ouestaf de confession musulmane notamment, qui seront tous acquis à ta cause, et qui voteront toujours pour toi quelles que soient les conneries que tu pourras faire ou pondre. En plus comme ça aux yeux du monde tu donneras l'image d'1 homme ouvert et gentil.

ACTE II >> Distiller de manière insidieuse et machiavélique l' idée qu'il faille que les gabonais se convertissent à l'islam. Construis des Mosquées partout, fais la promotion de ces quelques gabonais "convertis" à l'islam qui occupent de bons postes dans la fonction publique. Dans le domaine de la santé par exemple.

ACTE III>> La franc-maçonnerie et la françafrique sont à la fois ton père et ta mère, ne l'oublie jamais.

OJUKWU OBI Alain BONGO est remonté et aigrie. Son programme de monarchisation du Gabon présenté à l'époque à CHIRAC a échoué, donc il a décidé de faire comme bon lui semble, de gaspiller, de faire le minimum avec des passerelles à la place de vrais échangeurs ( les gabonais se consentent de très peu, pensent ses con-seillers et lui-même), du raclage de routes là où il faut du vrai bitume partout, un avion privé là où le Gabon a besoin d'un vrai et solide compagnie aérienne...

LE PLAN D'OJUKWU C'EST DE SE FOUTRE DE LA GUEULE DES GABONAIS. Mais rira bien qui rira le dernier...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Juillet 2014 - 14:03 En panne le Gabon se cherche un avenir...

Débat / Reflexion | Tribune Gabonaise | Tribune Libre | Blog Fax1 | Blog Gervais Mboumba | Kongossa











Infos Du Jour...

Le patron du journal Edzombolo convoqué au CNC le 29 juillet

2 Commentaires - 23/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

13 Conseils africains pour garder son mari sans grigri

1 Commentaire - 23/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Faire l’amour dans l’eau peut-être dangereux

0 Commentaire - 23/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Décès du sénateur Gabriel Eyeghe Ekomie

7 Commentaires - 22/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

15 blessés graves sur la voie expresse à Libreville

1 Commentaire - 22/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Poussée dentaire : comment le soulager

0 Commentaire - 22/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gaza : conflit Israël-Hamas ou Israël-Palestiniens ?

0 Commentaire - 22/07/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...




Divertissement sur Gabonlibre