News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France : Saint-Cyr-Coëtquidan (56). Axel Augé, professeur de sociologie militaire, a construit son identité en France

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 14 Décembre 2009 à 08:19 | Lu 1505 fois

Ce soir, à Vannes, ce professeur de sociologie aux Écoles de Saint-Cyr- Coëtquidan animera le premier des trois débats sur l'identité nationale organisés dans le Morbihan. Né au Gabon, il racontera aussi son parcours.



France : Saint-Cyr-Coëtquidan (56). Axel Augé, professeur de sociologie militaire,  a construit son identité en France
Il y a un peu plus de deux semaines, un fonctionnaire de la préfecture du Morbihan a sollicité AxelAugé. Le premier, également intervenant universitaire, a proposé au second, professeur de sociologie politique et militaire, installé à Guer (56) depuis 2003, d'animer la soirée vannetaise dédiée à l'identité nationale. Pour Axel Augé, 37 ans, la décision fut «difficile» à prendre, notamment «en raison de la polémique qu'engendre ce grand débat national», avec cette «focalisation» sur la question de l'immigration seule. Sans compter, depuis, le télescopage avec le très médiatisé référendum sur les minarets en Suisse. Il répondra finalement par l'affirmative. «Pour rappeler que la République françaiseest ouverte, solidaire et n'est pas ce que donnent à voir les sensibilités de la droite extrême, à l'origine d'une conception figée de ce que peut être notre ?vivre ensemble?. Une identité, quelle qu'elle soit, se fossilise si elle se ferme sur elle-même».

Sus à «la définition figée de l'identité du sang»

Axel Augé, pour qui le travail est aujourd'hui un «outil essentiel d'intégration», ouvrira la discussion «sur les fondements de l'identité nationale, en particulier sa conception sociologique: une réalité dynamique loin de la définition figée de l'identité de sang». Surtout, celui qui est né à Libreville, la capitale du Gabon, racontera les différentes étapes de son parcours qui l'ont amené à devenir, en 2005, maître de conférences à l'université de Rennes, détaché aux Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan (ESCC).

Son père était haut fonctionnaire au Gabon

Après plusieurs séjours en France, c'est à Toulouse qu'AxelAugé, membre d'une fratrie de quatre, a d'abord posé ses valises. En 1997. Suivant ainsi les traces de son père, haut fonctionnaire de l'État gabonais jusqu'à peu, ayant suivi sa formation dans l'Hexagone. Dans la Ville rose, le trentenaire obtiendra son doctorat et rencontrera son épouse, Ursula, qui lui a donné deux enfants, Méline, 6 ans, et le petit dernier, Alexandre, 15 mois. «C'est en France que j'ai construit mon identité d'homme, de père de famille, ainsi que mon identité professionnelle». Un pays dont l'actuel gouvernement récupérerait un thème potentiellement sujet à polémique en vue de rafler quelques régions au Parti socialiste, lors d'élections à venir? «Je ne pense pas. De toute façon, il s'agit d'un enjeu social et politique, pas électoraliste et politicien». Pratique Débat sur les «fondements de l'identité nationale» ce soir, à partir de 18h, à l'école de police de Vannes, rue Guillaume-Le-Bartz

Lundi 14 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1505 fois




1.Posté par Orange le 14/12/2009 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Toujours les mêmes fondamentaux !


Le plus extraordinaire c’est que l'équipe en place arrive en permanence à relancer la polémique sur des thématiques dont elle a pourtant déjà tout dit depuis longtemps. A chaque fois en exploitant tel ou tel évènement, mais toujours avec les mêmes fondamentaux, ceux qui lui ont permis en 2007 de siphonner l’électorat du FN.

Sur le thème des ‘Valeurs’, fondateur de la stratégie de N Sarkozy, je recommande vivement de visionner - surtout d’écouter - une excellente anthologie des mots et des idées qui construisent sa prise du pouvoir et ses deux premières années à l’Elysée: http://www.youtube.com/watch?v=Fm-TdlB8QNI

Quatre autres vidéos de la même série sont aussi sur YouTube, mots clés: Sarkozy Midterm

Pour la version ‘intégrale’ de la série (la compression de l’image est de moindre qualité que sur YouTube mais, ici, les 5 volets sont réunis en une seule video, dans leur ordre chronologique), c’est sur MySpace : http://tinyurl.com/yguhsyv

Un petit bijou pédagogique, si l’on a 30 minutes devant soi et deux cachets d’aspirine de secours: non-pas qu'il soit un mauvais orateur, mais dans ce tourbillon ...


2.Posté par Le visionnaire le 14/12/2009 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une intégration réussie est ce que Sarko appelle immigration choisie. En fait, qui est le vrai perdant? Bien évidemment le Gabon qui a contribué à former ce Monsieur, à lui offrir certainement une bourse d'études mais au bout du compte ne retire rien de sa productivité. Les effets d'externalités sont au bénéfice de la France. Il paye des impôts, achète un appartement et des biens au profit de l'économie française. Cette même France est incapable d'offrir une éducation de qualité aux jeunes issus de l'immigration. Les meilleurs produits leur appartiennent et ils nous filent leur racaille qui se comportent en boss chez nous. Le Sénégal en a aussi souffert mais une politique de Wade commence à massifier le retour des intéllectuels au pays.

3.Posté par Ibouango le 14/12/2009 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
je voulais simplement dire que les gabonais littéraires ,il y a en "trop beaucoup" comme l'on disait pendant notre jeunesse.On veut des scientifiques,des médecins,des chimistes,des professeurs en Mathématiques...On on veut aussi des ingénieurs ,des techniciens.Les bureaucrates et littéraire il y a en un peu trop dans notre pays.Regardez dans les lycées et universités,les professeurs qui interviennent sont souvent d'origine étrangère et c'est vraiment dommage.Les quelques rares gabonais scientifiques,rêvent d'aller encore travailler pour les "blanc" et la françafrique à Total,Shell,Adax...très peu décident de créer des entreprises ou d'aller travailler dans des entreprises étatiques.Et la raison est qu'ils veulent avoir de l'argent très vite.
J'espère que mon collègue St Mickael interviendra dans la même direction que moi.

By Ibouango

4.Posté par St.Michael le 15/12/2009 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D’abord mes félicitations pour ce compatriote qui a grimpé les marches de la connaissance universelle, et aussi beaucoup de courage dans l’éducation de ses enfants avec des vraies valeurs morales (pas évident de nos jours...).
Le cas de ce compatriote ne saura être considéré comme unique ou exceptionnel. Tout(e) gabonais(e) a le potentiel d’atteindre des niveaux de développent prévus pour tous les humains sur terre (for Gabonese only the sky is the limit). Les Gabonais ont démontré leur COMPETITIVENESS dans tous les domaines (Littéraires, Technologiques, Scientifiques, Economiques, Culturels…etc.), ce gabonais comme d’autres ici (sous des pseudonymes pour les circonstances) font la fierté du Gabon.
Cependant, malgré tous ces talents, le Gabon ne décolle pas et est comme une fusée dont les moteurs sont grippés ou qui a de l’eau dans les réservoirs. On sait tous pourquoi : Le bongoisme des 40 ans de destruction criminelle qui oblige certains de faire le marketing de leurs dons et savoir faire ailleurs.

Souhaitons que ces démons Aliben/pdg-francafrique disparaissent et que tous les fils/filles talentueux rentrent au pays où ils pourraient évoluer dans un system méritocratique (toute promotion basée sur le merite et les performances réelles et non les performances de canapé) et transmettre leur expérience/savoir aux autres.

This is my wishes for 2010. Amen.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...