News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France : Régionales : Alain JOYANDET, ministre de la Françafrique, est battu en Franche-Comté

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 22 Mars 2010 à 19:47 | Lu 1590 fois



France : Régionales : Alain JOYANDET, ministre de la Françafrique, est battu en Franche-Comté
Les démocrates gabonais peuvent se réjouir : l’appel des Gabonais à travers le Mouvement Civique du Gabon a été entendu.

Alain Joyandet a été battu en Franche-Comté.

Les résultats sont implacables et non falsifiables par une cour constitutionnelle soumise.

Inscrits : 811. 316
Votants : 470.117
Blancs et nuls : 17 660

Candidate PS-Europe Ecologie : 47, 46 %
Candidat Joyandet : 38, 36 %

Ainsi, un des acteurs indirects du putsch de Bongo au Gabon a été écarté de la gestion d’une région de France au bénéfice de la présidente socialiste sortante. Le résultat des élections est explicable par des facteurs locaux et nationaux. Mais, il est certain que le zèle mis par Joyandet à défendre les dictatures africaines, dont le coup d’Etat électoral et militaire au Gabon, a laissé des traces auprès d’une partie des électeurs de cette région, choqués par de tels agissements.

Sans aucune fraude, ni imposition de l’armée, les élections en Franche Comté revêtaient un aspect symbolique fort en matière de la politique africaine. Tout au long du processus électoral au Gabon, Joyandet, secrétaire d’Etat à la coopération, ave Bourgi, Guéant et Sarkozy ont humilié les Gabonais en soutenant le putsch du clan Bongo, battu aux élections, mais maintenu au pouvoir de force. Ce même Joyandet a récidivé récemment avec Eyadéma, sans doute battu, mais reconnu par la France. Il s’agit d’un échec de la politique de Nicolas Sarkozy, venu faire campagne avec M. Joyandet et qui, peu de temps après, s’est rendu à Franceville au Gabon pour féliciter le putschiste.

Cette défaite est une leçon pour le clan Bongo qui continue de se maintenir au pouvoir malgré l’absence de la moindre reconnaissance internationale à l’exception des héritiers de Foccart qui maltraitent la France aujourd’hui.

Ce résultat sonne le glas de ceux qui dirigent la politique africaine de la France. Le Mouvement civique du Gabon appelle les Gabonais à ne pas se résigner. Les prochaines élections présidentielles françaises auront lieu dans moins de deux années, et avec elles, la faculté de donner un autre signe, encore plus fort, aux délinquants d’Etat au pouvoir au Gabon.

Mengue M’Eyaà
Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon

http://mouvementciviquedugabon.unblog.fr


Lundi 22 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1590 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Doom le 23/03/2010 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Odjuan'a Mbédé,
Ne soyez pas naïf, le monde est régie par les rapports de force. Les grandes puissances qu'on le veuille ou pas ont des zones d'influence et pèse sur les politiques des dites zones. Malheureusement pour nous, le Gabon est dans la zone d'influence de la France. On ne peut pas établir une stratégie politique sans tenir compte de ces facteurs. Il faut être plus fin, réfléchir sur les options pour infléchir cette influence. Être à fleur de peau ne mène à rien. Comme je l'ai dit la France fait partie du problème, elle est aussi dans la solution selon la fameuse maxime de Bill Clinton. Cela n'empêche pas que nous devons mettre en balance tout notre intellect pour vaincre les forces obscures à l'intérieur du pays. Un petit pays comme le Gabon, avec ses richesses ne peut pas se libérer seul et surtout contre les grandes puissances occidentales. C'est illusoire et suicidaire. Lors d'un poste, j'ai parlé d'une stratégie géopolitique de l'opposition à mettre en place. Le rapprochement avec Washington et non de plus de Paris, etc. Nous devons réfléchir sereinement sur une approche globale qui nous permettra de sortir de cet impasse.

15.Posté par Odjuan'a Mbédé le 23/03/2010 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parle bien de semblant de démocratie ! Nous savons tous le rôle de la france dans nos états et c'est pour celà que nous devons batir notre démocratie nous même et non en faisant de faux calculs basés sur la configuration politique de la france.

Si le peuple gabonais veut d'un pays démocratique, il doit mener sa bataille lui-même et ne compter que sur lui-même.

14.Posté par Doom le 23/03/2010 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@leblagueur,
Votre analyse est juste. La France n'a pas d'amis, elle a que des intérêts. Gauche ou droite c'est pareil, mais pas tout à fait. Pour moi Mitterrand n'était pas un homme de gauche, juste un calculateur, comme tout son parcours l'indique qui a infiltré la gauche pour en devenir le leader et la suite vous la connaissez. Bref, nous ne pouvons pas nous passer de la France, pour résoudre le problème de la Françafrique, car elle fait partie du problème et donc de la solution. Par conséquent, il faut trouver des interlocuteurs plus sensibles aux idéaux d'un monde plus juste. La droite dans ses composants les plus élémentaires éprouve à l'égard de l'Afrique que du mépris. Il y a au sein de la gauche française et européenne une sensibilité différentes notamment chez les écologistes qui prête à un débat franc et une réelle volonté de sortir des réseaux occultes africains.
Toutefois, les réalités du pouvoir ont leur logique qu'une fois au poste on ne sait jamais. Ceci dit, ceux à même d'écouter les africains et d'entamer une nouvelle ère de coopération basée sur un partenariat réel sont à gauche de l'échiquier politique française. Je me trompe peut-être, mais c'est mon analyse.

13.Posté par Larévolte le 23/03/2010 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pourtant sous la présidence française de feu François Mitterand que Thomas Sankara a été assassiné avec la complicité de la France en 1987 ou 1988, je ne me souvient plus exactement de la date. C'est sous le règne de François Mitterand que le génocide du Rwanda a eu lieu en 1994. Ceux qui veulent prétendre ici que la gauche a apporté un semblant de démocratie en Afrique se trompent. M. François Mitterand était juste un fin politicien qui agissait avec beaucoup de subtilité et d'intelligence . Ne dit-on pas que ce sont les pierres qui sont enfouies dans le sol et à peine visibles qui sont les plus dures? J'ai lu un article au sujet de la gauche française sous la présidence de M. François Mitterand. Dans cet article, on explique que M. François Mitterand, pour faire chanter feu président Bongo avait demandé à Pierre Péan d'écrire le fameux livre " Affaire africaine" que nous avons presque tous lu (malgré la censure au Gabon à l'époque) parce que la droite ne voulait pas partager le fameux gâteau de la françafrique avec lui. Il est aussi dit dans cet article que lorsque la gauche crée en France sous le gouvernement de M. Michel Rocard le fameux RMI (revenu minimum d'insertion) qui vient d'être remplacé par le RSA (revenu de solidarité active), c'est le Gabon et le Congo Brazzaville qui l'ont financé au départ. Les campagnes présidentielles de gauche comme de droite ont souvent eu les faveurs de feu président Bongo. Je constate aussi qu'aucun dictateur n'a sauté sous le règne de M. François Mitterand et pourtant beaucoup d'africains du moins les ressortissants d'anciennes colonies française ont crû qu'il allait inverser les tendances lors de son accession à la magistrature suprême en 1982. Il y a des tas et des tas de magouilles auxquelles la gauche française a pris part dans les affaires africaines mais à quoi bon s'y étendre ici.....
Quand notre frère Doom dit que la Droite française comme la Gauche française, c'est la même chose pour les africains, il n'a pas tord puisque ça ne changera rien pour nous africains. Le salut ne viendra pas de la France, il faut que nous les gabonais nous le sachions.

12.Posté par leblagueur le 23/03/2010 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sarkozy n'es pas le problème, la France a soutenu le génocide de nos frères rwandais sous Mittérand, homme de gauche.
Arrêtez avec ce cirque, gauche ou droite, vis-à-vis de l'Afrique, c'est la même chose!
Quel infléchissement de la françafrique sous la gauche? Aucun.
Pourquoi? Parce que la gauche, comme la droite, comme tous les français, défendent les intérêts de la FRANCE.
Or, ces intérêts sont préservés par le maintien de Gouverneurs tels Ali Bongo à la tête de nos Etats-Colonies.

Cessez de mentir aux gabonais et aux africains, que ce soit pour la gauche ou pour la droite, le pétrole reste le même, le bois, le fer, l'or, le diamant etc aussi.

Il n'y a pas un pétrole de gauche ou un pétrole de droite. Ouvrez les yeux mes frères, réfléchissez à froid, pas sous le coup de l'émotion, car c'est avec l'émotion qu'on nous trompe depuis si (trop) longtemps.

11.Posté par Doom le 23/03/2010 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Odjuan'a Mbédé
Oui la gauche d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier. Quoi que, j'en suis pas si sûr. Il y a toujours les mêmes vieux barons, les éléphants comme les appellent, même si les plus vicieux sont morts ou passés à droite. Je pense qu'il y a une chance réelle que la politique africaine de la France change de l'intérieur. Cela va dépendre du poids des écologistes au sein de la coalition de gauche à l'issue des présidentielles de 2012.
Voilà un mouvement que je suis depuis des années qui une vision et manière de faire la politique bien loin des clichés habituels. Les français doivent données une chance aux écologistes en faire une vrai force politique au même titre de le PS, l'UMP et j'en suis persuadé qu'une partie des problèmes commenceront à se résoudre

10.Posté par Doom le 23/03/2010 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@candace,
En effet je pense comme vous que Sarkozy est pour le moment, le plus mauvais des présidents de 5ème république. Le plus grave, c'est qu'il fait perdre du temps à la France (Ceci n'est pas de moi, mais d'un journaliste, qui a vu juste et je pense comme lui). Sarkozy, un véritable gâchis de temps et d'énergie pour la France. Avec la dynamique de son élection et le désir des français de tourner une page de leur histoire, Mr. Sarkozy a appliqué une politique clanique, au service des plus aisés. Rupture oui, mais avec le futur!
En effet chère candace, c'est le plus mauvais des présidents de la 5ème république à ce jour.

9.Posté par Odjuan'a Mbédé le 23/03/2010 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il est vrai que les français, les intérets de la france passent avant tout, reconnaissons que c'est grace à la gauche particulièrement Mitterant qu'un semblant de démocratie a pris place en afrique.

Certains états ont joué franc jeux alors que d'autres ont eu du mal à déboulonner leurs dictateurs parce que organisant des combinaisons du ventre pour maintenir leurs bourreaux au pouvoir et participer à la soupe.

Chez nous les grands acteurs de cette bétise furent Mba abessole et Agondjo. Le pauvre Rédjambé paya de sa vie, son obstination à vouloir une démocratie réelle.

Les changement pouvant survenir en france n'impliquent pas forcémment des boulversements au sommet de nos pays, nous devons prendre notre sort en main, en militant en faveur d'une alternance succeptible de nous garantir un dévéloppement d'abord démocratique à même de redonner au peuple, sa pleine souveraineté et lui permettre de choisir librement et en toute transparence, ses dirrigeants.

L'absence d'une véritable démocratie basée sur des institutions au service de la république et non d'un système est l'une des pricipale cause du retard que nous accusons. Ainsi, avant d'être le problème de la france, c'est d'abord le notre.

Toutfois, nous pouvons croire que la Gauche de mitterand n'est pas forcement celle d'aujourd'hui et espérer voir la politique africaine de la france changer dans le sens d'une libération de nos états pour un partenariat nouveau.

8.Posté par St.Michael le 23/03/2010 04:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
I will not attempt to predict Sarkozy future since I do not know his future in France and in the world.

What I do know is that the man is in a bad shape, seriously wounded and I am shamelessly happy from seeing this devil Sarkozy in crumbling turmoil.

Just for that, I sense that our prayers (oppressed people) are being fulfilled.

We will have a wonderful life in Gabon and Africa when the francafrique has melted away by the power God.

Until then we will keep praying for everything.

Amen.

7.Posté par Shekhinah le 23/03/2010 03:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les prochaines élections présidentielles françaises auront lieu dans moins de deux années, et avec elles, la faculté de donner un autre signe, encore plus fort, aux délinquants d’Etat au pouvoir au Gabon.
Moins de deux années c'est beaucoup trop long en politique. Beaucoup de virements de situation sont possibles

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...