News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France/Gabon : Quand les intérêts menacent la justice

Le site de la Liberté - Source : AfriScoop le Jeudi 18 Novembre 2010 à 03:21 | Lu 1414 fois



France/Gabon : Quand les intérêts menacent la justice
Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, dit l’adage. Et l’on faisait bien de faire nôtre ce dicton en nous demandant où mènerait au juste l’enquête sur le patrimoine en France de trois chefs d’Etat africains, Denis Sassou-Nguesso du Congo Brazzaville, Téodoro Obiang Nguema de la Guinée équatoriale et le défunt Omar Bongo Ondimba du Gabon, ainsi que de leurs proches (dans notre Grille de lecture du jeudi 11 novembre 2010 : Enquête sur les biens mal acquis : Ce n’est pas parce qu’on est Noir qu’on ne doit pas montrer patte blanche).

Les récents développements de la fameuse affaire des « Biens mal acquis (BMA) », notamment au Gabon, laissent croire, en effet, que le bout du tunnel de cette marche juridique est encore loin. Ainsi, après un collectif d’ONG gabonaises, ayant porté plainte le 15 novembre devant le Tribunal de Libreville pour « propos diffamatoires » contre Transparency international-France (NDLR : L’ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption à l’origine de la demande d’enquête sur le patrimoine détenu en France par les trois chefs d’Etat africains), c’est au tour du mouvement Génération Omar- Bongo, regroupant des jeunes partisans du pouvoir, de se mobiliser en appelant, le 16 novembre dernier, à un boycott des produits de Total-Gabon pendant une semaine à partir d’aujourd’hui jeudi 18 novembre 2010.

« La France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts », disait le général de Gaulle. Eh bien, il est justement pris au mot par le mouvement présidé par Chantal Ondo, qui justifie leur appel à boycotter le principal intérêt français sur le territoire gabonais par la célèbre phrase de Charles De Gaulle : « Pour services rendus à la France, le président de la République gabonaise, paix à son âme, est traîné devant les tribunaux.

Charles de Gaulle disait que la France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts. Et parmi ces intérêts chez nous, il y a Total-Gabon que nous allons boycotter parce que nous n’admettons pas cela. L’opération consistera à refuser tout produit Total Gabon. Nous disons tout chez Total-Gabon, à savoir le carburant, le gaz, les huiles et autres accessoires. Et que tous ceux qui se sentent Gabonais, Africains se mobilisent et se lèvent comme un seul homme pendant ces jours de boycott parce que le symbole de l’occupation française en Afrique et au Gabon, c’est Total-Gabon, et en plus, c’est avec cet argent qu’ils nous combattent ».

Maintenant, il y a lieu de se demander si les intérêts de la France ne vont pas primés sur sa soif de justice ou, du moins, en partie. La menace est bien réelle, car, en plus de ses dividendes chez Total-Gabon (dont 25 % sont détenus par l’Etat gabonais), la France doit faire face à l’accusation de « délit d’ingérence dans la politique d’Etats souverains » qu’opposent les contempteurs de l’enquête sur les biens mal acquis. Ce dossier, diplomatiquement et économiquement « sensible » des BMA, est en fait une patate chaude que l’on va refiler au tout nouveau ministre français de la Justice, Michel Mercier.

Et puisque qu’il faut encore faire la preuve que les biens mis en cause ont été effectivement volés, il ne serait pas étonnant que l’on traîne les pieds sur le dossier. Il y a fort à parier donc que les populations spoliées ne puissent pas remercier Michel (en tout cas, pas de sitôt) pour le rapatriement de leur dû. La France ira-t-elle jusqu’à compromettre et, peut-être même, perdre ses "amis" et son "argent" pour que justice soit faite ? La question reste posée.

Une chose est sûre, le feuilleton BMA est loin d’être terminé et les rebondissements ne manqueront pas, mais bien malin est celui qui pourra dire quel sera le contenu du prochain épisode.

Hyacinthe Sanou



Jeudi 18 Novembre 2010
Source : AfriScoop
Vu (s) 1414 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Paysan le 20/11/2010 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah, on verra tout dans ce pays.
Je pense que cette Chantal ONDO perd deja la tête.

Je n'ai rien dit

Ah, Pauvre Paysan!

10.Posté par St François le 19/11/2010 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette femme perd son temps.
Elle pense que les gabonais suivront ses instructions?

Boycotter Total c'est également boycotter l'Etat gabonais.
Qu'est-ce qu'on gagne dans tout ça?

9.Posté par Moi aussi je sais lire. le 18/11/2010 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au fait qui est le monsieur à la droite de M Ali Bongo pendant son intrinisation? Pourquoi manque-t-il de lui donner la main quand il le devrait?
Un signe à comprendre ou juste une erreur. 36 secondes après le début Ali lève ses mains, à gauche on la prend mais pas à droite. Alors que pendant ce même moment l'orateur dit qu'il devrait être soutenu par ces frères... A 37-38 sec, l'homme à droite voit bien que Ali tend la main pour qu'il la prenne. Quand 10secondes plus tard il se décide à tendre la sienne, Ali retire la sienne pour la mettre sur son coeur..
Peut-être que c'est seulement une erreur de synchronisation mais une coïncidence est elle un événement fortuit comme l'entend l'Homme?

8.Posté par Michael, l'archange! le 18/11/2010 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le groupe mafieux qui gère le monde veut changer de Pantin, ceux qui font les frais de la justice française présentement n'ont plus le rendement escompté. La justice et la loi ne sont utilisées que lorsque les pantins commencent à se mouvoir tout seul ou lorsqu'ils feignent d'oublier leur serment.
(Don't get me wrong!) Je ne dis pas que cela n'est pas bien que l'affaire des BMA soit entendue devant un tribunal, ce que je voudrai porter à la compréhension de tous c'est que la justice est instrumentalisée. Il n'y a de justice que lorsque les intérêts d'une certaine coterie sont menacés. Diront-ils, justice pour tous ou encore
La vraie question à se poser serait quel est l'intérêt ou quels sont les intérêts qui créent cette tension. Comme vous l'observerez, George W Bush admet publiquement puisque inscrit dans son livre "Decision Points" - un livre qui se vend comme du pain chaud- qu'il a autorisé la torture qui est l'objet d'un traité de l'ONU signé et ratifié par les USA. Quelle est l'action de l'ONU en son encontre (le Canada l'a aussi violé en Afghanistan)? Quand c'est un mandjango africain qui ne donne pas les fesses, le TPI montre le bâton. Ce que les gabonais vivent face à leur justice, les dirigeants africains et du tiers monde aussi le subissent. Avec les slogans comme "Make peace Happen", on croirait qu'ils promeuvent la paix mais en filigrane, ce sont aussi les marchands sinon les industriels de l'armement.
M. Ali Bongo Ondimba ne permet pas une gestion silencieuse par la coterie, il traine avec lui trop de marmites et de cloches : BMA, non adhésion du peuple et même de sa propre obédience. En effet, comment expliquerions-nous le film de son intronisation qui pour ma part devrait être secret? Il y a quelqu'un qui joue au pervertisseur dans l'ombre. Ce genre de technique est expliqué dans "Propaganda; Comment manipuler l'opinion en démocratie".
Comme ils l'ont bien remis au goût du jour, il n'y a que les intérêts qui compte disait Mme Ondo Chanta et citant DeGaulle. Gardez-le en mémoire. Celui qui sera parachuter à la gestion du Gabon sera aussi un patin sinon le Gabon connaîtra la Guerre. Le médiateur a aussi un camps qu'il défend, même quand ils sont neutres il y a un intérêt...
Comme les élèves sont cois, l'issue de cette mascarade ne sera pas au goût des citoyens des différents pays victimes. Et d'ailleurs un rapatriement de ces biens sera perçu comme "placez-le en dehors d'ici car u[notre peuple est rentré dans l'histoire]u". Juste pour dire qu'ils recommenceront mais ailleurs.
Pour ce qui est de l'article lisez "Totale impunité" et vous comprendrez que TOtal n'est pas un intérêt financier de l'État français et aussi que votre boycott sera inutile sinon nul dans la mesure où après la semaine ou même deux semaines vous courrez chez votre ennemie de circonstance donner le peu qu'il vous donne pour que votre voiture (V12) avance dans les pistes que vous aviez construites.
Il y a trop à dire et je ne sais rien sauf qu'il y a une fin à toute chose.....

7.Posté par La Citoyenne le 18/11/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas que la cour de cassation a entériné le dossier des biens mal acquis, surtout qu'en france des affaires impliquant des dirigeants français sont en passe d'etre mis à jour , notamment avec l'affaire woerth-Bettencourt, ou plus récemment l'affaire karachi qui fait du mal à sarko...

Gabonews, un média partisan, juste pour faire dans la désinformation...
Sarko doit d'abord règler ses problèmes...

6.Posté par Epervier déplumé le 18/11/2010 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chantal Ondo et ses compères nous disent : "Bongo et famille ont 33 maisons et 70 comptes bancaires garnis et 27 voitures de luxe en france quand des gabonais dorment et mangent à la décharge de mindoubé, Cnatla Ondo dit : c'est bien et c'est normal.
Chantal Ondo et ses affidés nous disent : Quand la françafrique aide Bongo et famille à piller le pays et s'installer continuellement au pouvoir pendant que les gabonais meurent, mais quand une ONG et des magistrats intègres décident de poursuivre Bongo et famille, Chantal Ondo confond système gabonais et La france en accusant celle-ci d'ingérence interne.
Chantal Ondo appelle au Boycott de Total Gabon, mais c'est une fille Bongo qui est Présidente du conseil d'administration de Total Gabon. Cherchez l'erreur


5.Posté par velevess le 18/11/2010 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a ouvert la boite à claques? Telle est la question que l'on doit se poser. Nous nous souvenons tous de ce haut fonctionnaire francais qui,sur injonction d'Obo , perdit son poste pour avoir prédit la mort de la Francafrique. Mon étonnement fut donc grand d'entendre l'emergent déclarer la mort de cette meme francafrique en aout dernier. Les Biens Mal Acquis relevant étroitement de la Francafrique on peut se demander quel était le sens de la déclaration "Eudipienne " de l'heritier et se demander également si toutes les gesticulations qui agitent désormais une partie du pdg trouvent echo dans tout le parti état Ali a tué la francafrique, à nous la justice merci ali

4.Posté par pamakar le 18/11/2010 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"c'est quoi cette histoire?"

Sur le site du Bdp je viens de voir:
Politique / Biens mal acquis: la Cour d’appel de Paris enterre l’enquête (RFI, intégral) info datant du 17 nov 2010.

mais quand j'ai vu la source de l'article, ma tension est retombé. source:GABONEWS.

déjà, comment peut on avoir pour source gabonews? quand on sait la "bonne" intégrité journalistique de ce média.

je n'ai pas encore trouvé d'informations confirmant ses dires, mais si c'est inexact, c'est grave.

3.Posté par Lapunu le 18/11/2010 10:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'affaire des bma n'est qu'un canular pour nous faire croire que le régime actuel peut vasciller. C'est la france qui pilote le gabon et quand ils voient les tensions sous jacentes, on nous inonde de faux problemes pour dissiper le ras le bol des populations qui risque de leur eclater au visage. Heureusement, ca n'émeut plus les assoiffé de reelle justice et l'independance.

2.Posté par Ngado le 18/11/2010 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Seules les médias africaines et RFI nous polluent avec les imbécilités de ce régime. Qui peut croire a leur boycott, sur quels produits?. Nous sommes tous gabonais et je ne pense pas cette affaire préoccupe le gabonais lambda au point de descendre sur la route. Il est vrai que même s'ils existerait un groupuscules dans les manifestations pour le soutient du régime, c'est juste pour attendre une petit somme d'argent afin se faire payer de quoi manger telle est la réalité d'un système a bout de souffre .

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...