News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France - Gabon : Parcours d'un "enfant Gabonais battu devenu violeur"

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 21 Juin 2011 à 12:25 | Lu 1366 fois



« Il a été battu. C'est quelqu'un qui a grandi dans la violence », dit de son client Me Mfenjou.
« Il a été battu. C'est quelqu'un qui a grandi dans la violence », dit de son client Me Mfenjou.
Né au Gabon en août 1985, Blaise Balmy n'a pas été gâté par la vie, explique Me Nji Modeste Chouabou Mfenjou, l'avocat rémois chargé de le défendre dans l'affaire de la passante. « Il n'a jamais connu ses parents. Ça l'a beaucoup marqué. A l'âge de six ans, il a quitté Libreville pour venir s'installer à Reims avec ses grands-parents. Ce fut la descente aux affaires. Il est resté huit années à Reims pendant lesquelles il a été battu. Il a ensuite rejoint la région parisienne où il a vécu dans la rue.

C'est quelqu'un qui a grandi dans la violence, sans aucune règle. »

En région parisienne, Blaise Balmy aurait quand même travaillé quatre ans comme « animateur ». C'est là-bas, dans les Yvelines, que la cour d'assises l'a condamné le 18 mai 2007 à sept ans d'emprisonnement pour un « viol commis sous la menace d'une arme ». La victime n'était pas une inconnue croisée dans la rue mais une jeune femme de ses connaissances. Son casier judiciaire porte également la trace de quelques condamnations pour des « violences aggravées ».

Blaise Balmy a rejoint la région de Reims après sa sortie de prison, le 22 février 2010. Licencié en janvier 2011 de son travail de veilleur de nuit après la dénonciation d'une collègue qui l'accusait de « harcèlement sexuel », injustement selon lui, il agressait la passante quelques jours plus tard.
Les trois ans ferme liés à la révocation du suivi sociojudiciaire qui accompagnait la peine criminelle ont été confirmés le 14 juin par la cour d'appel de Reims. Il lui faut maintenant purger deux ans de plus après son passage en comparution immédiate. « Son souhait le plus cher, à sa sortie de prison, est de retourner vivre au Gabon », indique Me Mfenjou.



http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/parcours-dun-enfant-battu-devenu-violeur

Mardi 21 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1366 fois




1.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 21/06/2011 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut buter le biafrais et ses sbires!

2.Posté par le 21/06/2011 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Retourner au Gabon??? Non merci. Il doit rester là-bas où il a appris la violence. Car au Gabon la police et la justice sont corrompues et mal formées. Ce qui fait du Gabon un pays à haut risque en matière de sécurité individuelle. Ce serait donc une très mauvaise idée d'ajouter un bandit de plus. Il n'a qu'à rester là-bas en France qui nomme des présidents laquais et égoïstes en Afrique.

3.Posté par lemvou le 21/06/2011 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faits di'vers!!!!!

4.Posté par Donguila le 21/06/2011 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est aussi le parcours d'un pays, le Gabon, petit pays d'à peine 1million5, géré par les BONGO, qui laisse beaucoup de ses enfants à la dérive...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...